logo

L'hypoxie en tant que syndrome est caractérisée par des changements complexes dans le développement du fœtus, dans lesquels l'oxygène est fourni à ses tissus et organes en quantités insuffisantes. Les conséquences de ce phénomène pour le fœtus ou le nourrisson formé peuvent être différentes. Tout dépend de la forme d'hypoxie..

Hypoxie du fœtus: symptômes et conséquences

L'hypoxie est enregistrée dans environ 10% des grossesses totales. Cette condition peut se développer à différents trimestres de la grossesse et se caractériser également par différents niveaux de carence en oxygène. En conséquence, les conséquences pour le fœtus seront différentes. Aux stades précoces, l'état pathologique associé à une carence en oxygène entraîne un retard de croissance chez l'enfant, des dommages au système nerveux central et une diminution de l'adaptation.

Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale

Une condition fœtale causée par une carence en oxygène est appelée hypoxie. Ce processus se caractérise par un manque d'oxygène, qui pénètre dans les tissus et les organes du bébé à naître. Cette condition peut être aiguë, se produire soudainement lors de l'accouchement, et avoir également une forme chronique qui accompagne toute la période de la grossesse. L'hypoxie provoque le développement du fœtus pendant la grossesse.

Les causes de l'hypoxie fœtale

Il est important que les spécialistes connaissent le mécanisme du développement de la pathologie: cela évitera son apparition à l'avenir. Conditionnellement, les causes de ce phénomène peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • affections dans le corps d'une femme enceinte: problèmes de CVS, poumons, compression de la veine cave inférieure, intoxication du corps, anémie, empoisonnement;
  • pathologie du placenta, formée lors de la gestose, grossesse retardée, tonus utérin tardif, thrombose vasculaire placentaire, ses crises cardiaques, enchevêtrement du cordon, anomalies de l'accouchement
  • pathologie fœtale, caractérisée par le processus d'infection, la présence de défauts du fœtus dans son développement, l'anémie, une compression prolongée de la tête du bébé pendant l'accouchement.

Au début, peut-il y avoir

À ces moments, l'hypoxie se forme en raison d'un manque d'oxygène. Le danger de la pathologie est que pour une femme, il est invisible et pour le fœtus, il peut ralentir le développement. Aux premiers stades, les systèmes et les organes du corps du bébé à naître commencent à se former. Un état précoce ne peut être reconnu que par une analyse de sang chez la femme, où une carence en hémoglobine peut être observée.

Au deuxième trimestre

En raison de l'état pathologique continu du fœtus, son corps commence à utiliser ses propres ressources. Son rythme cardiaque augmente considérablement, jusqu'à 160 battements par minute. Cela est nécessaire pour activer la circulation sanguine. Si la pathologie n'est pas détectée rapidement, un retard dans le développement du bébé est possible. Il s'agit d'une hypoxie dangereuse aux stades ultérieurs..

Au troisième trimestre

Une femme seule ne peut soupçonner d'hypoxie fœtale que pendant une certaine période, environ 16 à 18 semaines pendant l'agitation du bébé. À un stade ultérieur de son développement, l'hypoxie peut être déterminée par une diminution de l'activité motrice. Des tremblements rares et des mouvements discrets sont observés..

Diagnostic de l'hypoxie par les médecins

L'identification de la pathologie se fait à l'aide d'études spéciales:

  1. Méthode Doppler. Une méthode plus progressive par rapport à l'échographie conventionnelle, qui permet avec une grande précision de remarquer la pathologie de la circulation sanguine dans les artères de l'utérus, le placenta. Cela indiquera une hypoxie. Souvent, le rythme cardiaque ou la bradycardie d'un bébé est lent.
  2. Cardiotocographie. Cette méthode est appliquée après 30 semaines..
  3. Analyses: hormonales, biochimiques.

Est-il visible à l'échographie

  1. Ultrason Cette étude vous permet de déterminer le retard du développement fœtal. L'échographie mesure la croissance, le volume du bébé. Afin de comprendre comment le placenta fonctionne comme une barrière protectrice du fœtus, il est mesuré.

Quel est le rythme cardiaque avec la privation d'oxygène

Rapide - aux premiers stades, plus de 140 battements par minute, lent - à un stade ultérieur de la gestation.

Comment s'identifier

Vous ne pouvez compter les mouvements qu'après 25 semaines par vous-même.

Une femme se trouve sur le côté dans une position confortable pour elle.

Il est nécessaire de se concentrer sur les mouvements du bébé. Si dans une heure la future maman compte moins de 10 mouvements du bébé, vous devez consulter un médecin.

Quelles sont les sensations

Le manque de mouvement ou l'inactivité motrice du fœtus provoque une hypoxie.

Comment déterminer la privation d'oxygène chez un enfant en bougeant

Dans les 60 minutes, il doit y avoir au moins 10 chocs du bébé.

Manque d'oxygène chez le bébé pendant la grossesse: stades de l'hypoxie

Dans l'utérus, l'enfant ne peut pas respirer par lui-même. Sur le cordon ombilical, à travers le placenta, les nutriments et l'oxygène y pénètrent. Si une carence en oxygène est observée, l'hypoxie fœtale commence.

Conséquences de l'hypoxie fœtale pour un enfant

Les conséquences de ce phénomène dépendent de la forme et de la gravité. Une complication grave est l'hypoxie cérébrale. Cet organe souffre d'un manque d'oxygène plus que quiconque. Cela ne veut pas dire quelle nouvelle hypoxie se traduira par la période périnatale.

Après l'accouchement, il est assez réaliste d'évaluer l'impact de cette pathologie. Des violations du système nerveux central peuvent être observées même à la maternité, dans les premiers mois de la vie du bébé. Problèmes avec le développement de la parole - un peu plus tard.

Pour le système nerveux, les effets de l'hypoxie cérébrale peuvent être différents. Par exemple, cela peut être l'hyperactivité d'un enfant, la paralysie cérébrale, la parésie. Lors de naissances complexes en période d'hypoxie aiguë, un enfant peut développer un œdème cérébral, une ischémie. Si de telles violations se produisent, elles sont irréversibles.

Ainsi, le pronostic des médecins quant aux conséquences possibles dépend de la détection précoce ou tardive de cette pathologie, ainsi que de la rapidité du traitement refusé à la femme. C'est pour cette raison qu'il y a un horaire pour visiter une clinique prénatale établie par un médecin.

Hypoxie aiguë

  1. Tranchant. Cette espèce se développe pendant l'accouchement maternel..
  1. Chronique Il est détecté par des spécialistes de la période gestationnelle alors que le fœtus est dans l'utérus de la mère. Au cours de cette pathologie, deux points sont distingués: la privation d'oxygène de nature menaçante et l'hypoxie. Dans le premier cas, il n'y a pas encore de symptômes de cette condition, mais le fœtus est en retard de développement. Selon ce symptôme, une pathologie peut être suspectée. Et en fait, l'hypoxie est détectée par les gynécologues à l'aide de l'échographie, CTG (à partir de 30 semaines).

Hypoxie légère

Doux: flux sanguin primaire altéré.

  1. Moyen: violation des processus métaboliques dans le corps du bébé;
  2. Grave: changements irréversibles dans les cellules fœtales.

HVGP pendant la grossesse

Le HVGP pendant la grossesse est acquis à la suite d'un traitement prématuré par un médecin, à cause du manque de traitement adéquat. Bien que la forme aiguë soit caractéristique d'une période tardive, l'accouchement, elle peut survenir à n'importe quel stade de la grossesse. Habituellement, cela se produit en raison de l'enchevêtrement du cordon ombilical du corps, des jambes de l'enfant, du pli du cordon ombilical.

Qu'est-ce que le syndrome de détresse

Il s'agit d'une condition menaçante du fœtus (sinon - hypoxie à l'intérieur de l'utérus, syndrome de détresse respiratoire). Le fœtus répond à une carence en oxygène entrant. Ce phénomène se produit, selon les statistiques, dans environ 20% des situations de toutes les grossesses.

La détresse fœtale a ses propres variétés, qui sont classées selon les caractéristiques de l'intervalle de temps:

  1. Détecté pendant que le bébé porte.
  2. Détecté lors de l'accouchement.

Ce syndrome peut survenir pendant la grossesse, mais aussi de manière aiguë lors de l'accouchement. Aux premiers stades, ce syndrome est plus dangereux, mais en 30 semaines le risque de problèmes de santé graves pour le bébé est minimisé. En effet, les médecins, en cas de situation menaçant la vie du bébé, effectueront une césarienne. Il est effectué de toute urgence..

Selon le degré de souffrance fœtale, le syndrome de détresse est divisé en étapes:

  1. Compensation (cette étape dure plusieurs semaines).
  2. Sous-compensations (pendant cette période, une femme a un besoin urgent de l'aide de médecins).
  3. Décompensation (l'aide de spécialistes doit être fournie de toute urgence, car l'asphyxie intra-utérine se produit, en d'autres termes, le bébé étouffe).

Comment éviter l'hypoxie intra-utérine du fœtus par des méthodes traditionnelles

Le traitement traditionnel de l'hypoxie comprend une gamme de mesures:

  1. Réception de no-shpy pour vasodilatation.
  2. Réception de Magne-6 pour réduire le tonus de l'utérus.
  3. Actovegin pour une circulation accrue.
  4. Pour normaliser les processus métaboliques - l'utilisation de protéines et d'acides aminés.
  5. Apport en chophytol pour stabiliser la perméabilité cellulaire.
  6. Neuroprotecteur - pour améliorer les fonctions de protection.

La quarantaine est souvent prescrite aux femmes afin d'augmenter l'efficacité du système immunitaire, ainsi que pour prévenir ou éliminer les caillots sanguins. Les médicaments sont prescrits individuellement pour chaque femme. Les médicaments pris par une femme enceinte ne doivent pas avoir de contre-indications.

Une femme enceinte doit ajuster son comportement. Tout d'abord, elle a besoin de respirer de l'air frais. Deuxièmement, marchez plus. Si l'été arrive, il vaut mieux sortir de la ville avec de l'air pollué.

Aérez régulièrement la pièce. Ce serait bien d'apprendre la bonne technique de respiration. Cela fournira un flux sanguin supplémentaire aux tissus fœtaux..

Une activité physique est montrée à la femme enceinte. Ses avantages sont évidents, mais les exercices doivent être sélectionnés sous la supervision d'un spécialiste. Le yoga, le Pilates, la marche, l'aquagym sont populaires parmi les femmes. Et surtout - prenez une bonne humeur avec vous: c'est important.

Quelle est la prévention des remèdes populaires contre l'hypoxie

Traitée avec des remèdes populaires pour un diagnostic sérieux, y compris l'hypoxie fœtale, est inacceptable. Pendant la grossesse, une femme doit manger régulièrement, mais pas de la malbouffe, mais de la nourriture saine avec la quantité nécessaire de vitamines et de minéraux. Même leur carence conduit au sous-développement du fœtus. Les aliments contenant des niveaux élevés de glucides, de pesticides et d'additifs doivent être exclus de l'alimentation..

Il serait utile d'utiliser des complexes vitaminiques spéciaux spécialement conçus pour les femmes enceintes. Les complexes de vitamines sont composés d'acide folique, de vitamines C et E.

Combien de temps un enfant peut grandir avec de l'oxygène in utero

Au cours de la pathologie aiguë, les médecins décident de la césarienne ou de l'induction du travail avec des médicaments spéciaux.

L'hypoxie aiguë est dangereuse pour le bébé, car la probabilité de décès est élevée.

Dans la forme chronique, l'hypoxie est traitée. Bien sûr, le traitement doit être adéquat et opportun afin que l'enfant ne souffre pas dans l'utérus.

Ce qui est important à retenir

Si une hypoxie fœtale est suspectée, une femme doit consulter un médecin. Si elle constate une diminution de l'activité des mouvements du bébé, c'est aussi l'occasion de consulter immédiatement un gynécologue.

L'hypoxie est un état de privation d'oxygène d'un fœtus qui s'est formé dans l'utérus d'un nourrisson. Il existe plusieurs formes de cette pathologie. Les conséquences surviennent selon la forme, ainsi que la négligence de la maladie. Afin d'éviter des conséquences graves, il est nécessaire de traiter l'hypoxie, de consulter un médecin dans les délais fixés par lui, et de ne pas manquer les réceptions. Toutes les femmes ne soupçonnent pas que quelque chose n'allait pas: la vie et la santé du bébé tant attendu sont en jeu!

Hypoxie fœtale pendant la grossesse

L'hypoxie fœtale est l'une des conditions les plus dangereuses pendant la période de grossesse et d'accouchement. Un manque d'oxygène entraîne des perturbations métaboliques dans les cellules et leur mort. En plus des maladies congénitales, il existe une menace sérieuse pour la vie du bébé.

Quelle est cette violation

L'hypoxie est une pathologie intra-utérine, caractérisée par un apport insuffisant d'oxygène aux tissus et aux organes..

La perturbation intra-utérine se développe à différentes périodes de développement, différant par la gravité et le volume d'oxygène manquant. Selon le trimestre où le problème est détecté, les conséquences possibles pour le petit organisme émergent sont déterminées.

Un léger manque d'oxygène n'affecte pas la formation de miettes. Cependant, les formes sévères conduisent à la formation de zones présentant une insuffisance de flux sanguin et provoquent également une nécrose tissulaire.

Si le bébé passe toute la période de développement dans de telles conditions, après la naissance, les conséquences peuvent varier des troubles fonctionnels aux troubles mentaux.

Les causes

De nombreux facteurs provoquent un manque d'oxygène pour le bébé.

  • transféré par une femme pendant la gestation d'une maladie du système respiratoire;
  • troubles chroniques du système cardiovasculaire;
  • développement incorrect du bébé, infection par infection ou incompatibilité du rhésus sanguin avec la mère;
  • pathologie du cordon ombilical, son prolapsus, sa compression, son nouage;
  • complications de la toxicose;
  • excès de volume de liquide amniotique;
  • développement de 2 fruits ou plus à la fois;
  • grossesse de plus de 42 semaines;
  • dépression et stress fréquents de la femme enceinte;
  • travail prolongé;
  • anesthésie incorrecte à la naissance.

Classification et symptômes

Selon la forme du flux, la violation peut varier selon le type.

  1. Chronique - apparaît en cas de manque prolongé d'oxygène. La raison en est: toxicose compliquée, pathologie placentaire, mode de vie malsain de maman. Dans ce cas, la maladie se développe progressivement et n'apparaît pas pendant un certain temps..
  2. Aigu - survient au 3e trimestre de la grossesse ou lors de l'accouchement. L'étranglement d'une petite personne survient brusquement et se développe rapidement. Ce formulaire n'est pas traitable et nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Au premier trimestre de gestation, il est très difficile d'identifier la maladie, car le petit homme est encore très petit.

Vous pouvez parler du diagnostic d'hypoxie à partir de la 18e semaine lorsque le bébé commence à bouger. Le principal symptôme du développement de troubles est un changement d'activité, ainsi que des problèmes de rythme cardiaque..

Lors des examens prévus, le médecin écoute un petit cœur avec un stéthoscope, ce qui vous permet d'identifier les anomalies à un stade précoce..

Les symptômes de l'hypoxie fœtale ont les manifestations suivantes:

  • rythme cardiaque rapide ou lent;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • trop actif, ou vice versa, mouvements faibles du bébé dans l'utérus;
  • exfoliation prématurée du placenta.

Ce qui est dangereux

La privation d'oxygène du fœtus pendant la grossesse devient une cause fréquente de décès du bébé, ainsi que du développement d'un certain nombre de maladies.

Si le problème survient au stade de la formation d'organes dans l'embryon, alors leur retard de croissance et leur mauvais fonctionnement ultérieur sont probables.

Aux stades ultérieurs, la privation d'oxygène inhibe la croissance de l'enfant, détruit le système nerveux central et réduit les manifestations des mécanismes adaptatifs du nouveau-né. De plus, la présence de déviations entraîne en outre des dommages au cœur, aux vaisseaux sanguins, au système urinaire, aux yeux, ainsi qu'un retard dans le développement intellectuel.

Pour une future maman, la pathologie est dangereuse pour les raisons de son apparence. Par conséquent, il est nécessaire de subir régulièrement des examens et d'éviter les maladies pendant la grossesse.

Important! La famine en oxygène se produit souvent pendant l'accouchement en raison de la mauvaise respiration d'une femme et d'autres causes connexes. Par conséquent, vous devez écouter le médecin et faire ce qu'il dit.

Quand et à qui contacter

À partir de 26-28 semaines de gestation, les médecins recommandent à la future mère de tenir un journal des mouvements du bébé. Cette méthode vous permet de noter l'activité de l'enfant et la période de son repos.

Normalement, le bébé fait au moins 10-12 mouvements en 12 heures. Si les tremblements deviennent fortement forts, cela indique une activité accrue de l'enfant, qui se produit en raison d'un manque d'oxygène ou d'autres pathologies. En faisant des mouvements rapides, l'enfant essaie par réflexe d'augmenter le flux d'oxygène vers lui-même.

L'apaisement prolongé des miettes devrait également alerter. Dans ce cas, la femme a un besoin urgent de contacter son gynécologue pour une consultation et un diagnostic.

Diagnostique

Tout d'abord, la femme elle-même peut diagnostiquer la pathologie. La manifestation clinique de la pathologie ressemble à une augmentation, ou vice versa, à une activité réduite du fœtus.

Important! Des mouvements accrus de l'enfant dans l'utérus ne sont observés qu'avec une maladie au stade I, sur les gels de l'enfant II et III.

Comment déterminer l'hypoxie fœtale à l'aide de procédures de diagnostic?

  1. Ultrason Il vous permet d'obtenir des informations non seulement sur la formation de la future personne, mais également d'étudier l'état du placenta. Pendant la privation d'oxygène, le placenta peut avoir des parois minces ou épaisses, se former trop rapidement ou vice versa - vieillir.
  2. Écouter le travail d'un petit cœur avec ECHO-KG.
  3. Examen du pôle inférieur de la vessie fœtale.
  4. Examen du liquide amniotique en faisant une analyse.
  5. L'étude du sang de cordon par cordocentèse.

Les procédures de diagnostic dépendent de l'état du bébé, des symptômes et des causes de la privation d'oxygène, de sorte que le gynécologue prescrit des procédures individuellement pour chaque cas.

Traitement

Avant de commencer le traitement, le gynécologue doit trouver la cause de la déviation. Après avoir effectué des procédures de diagnostic, une femme doit suivre une thérapie visant à restaurer le travail des processus métaboliques et à améliorer le flux d'oxygène vers le placenta.

Parmi les médicaments, des médicaments sont prescrits qui réduisent l'activité de l'utérus et fluidifient le sang:

Pour prévenir la formation de caillots sanguins et améliorer la circulation sanguine: Curantil.

L'hypoxie fœtale chronique est contrôlée par des médicaments visant à normaliser le métabolisme. Pour cela, de la vitamine E, une solution de glucose et Essential Forte sont prescrits.

Si un traitement complexe ne donne pas de résultats et que l'état de l'enfant s'aggrave, la question se pose de l'accouchement d'urgence. À partir de la semaine 28, une césarienne est réalisée, ce qui, avec la bonne approche, permet à l'enfant de naître en bonne santé.

Méthodes de prévention

Tout d'abord, la responsabilité du développement et de la santé du bébé incombe à la mère. Pour éviter les problèmes pendant la période de grossesse, la femme doit mener une vie saine et respecter un certain nombre de règles:

  • la grossesse doit être planifiée, donc avant la conception, il est important de subir un examen de la présence de maladies chroniques et gynécologiques;
  • pendant 9 mois, il est nécessaire de s'inscrire à la clinique prénatale et de subir des examens réguliers;
  • mange correctement;
  • observer le régime de la journée, dormir au moins 8 heures et faire des pauses pour se reposer pendant la journée;
  • éviter les efforts physiques intenses et les situations stressantes;
  • renoncer à l'alcool et au tabagisme;
  • faire de la gymnastique pour les femmes enceintes et pratiquer des exercices de respiration;
  • traiter les maladies concomitantes à temps.

Pendant la période de grossesse, une femme a une grande responsabilité dans la vie qui grandit en elle. La grossesse peut être accompagnée d'une privation d'oxygène du bébé, ce qui entraîne de graves conséquences..

Pour savoir comment déterminer l'hypoxie fœtale et prévenir le développement de complications, vous devez consulter régulièrement un gynécologue et surveiller les signes vitaux.

Hypoxie fœtale: symptômes

Les symptômes de l'hypoxie fœtale

Hypoxie fœtale Quel est ce phénomène connu de nombreuses femmes enceintes. La famine à l'oxygène est un diagnostic que beaucoup de femmes enceintes «font peur». De plus, ce diagnostic est souvent posé de manière déraisonnable et un traitement inutile est prescrit. Déterminons comment déterminer l'hypoxie fœtale, à l'aide de quelles études et guidés par quels symptômes.

La future mère elle-même peut soupçonner que quelque chose n'allait pas dès la seconde moitié de la grossesse, lorsqu'elle commence à ressentir les mouvements du bébé. Vous devez surveiller attentivement la fréquence des mouvements. Ils devraient être d'au moins 10 par jour, au moins 10 épisodes sont prévus. Par exemple, un enfant a remué pendant quelques minutes - c'est un épisode. Puis après une autre heure, quelques minutes plus tard - le deuxième épisode, etc. Il y a une opinion que l'augmentation des mouvements, ainsi que les soi-disant «hoquet» de l'enfant, sont des symptômes d'hypoxie fœtale, cependant, les médecins disent qu'il est beaucoup plus important de diminuer le nombre de mouvements et généralement leur absence.

Si une pathologie est suspectée, une femme est recommandée pour effectuer une CTG - il s'agit d'une procédure absolument indolore dans laquelle, à l'aide d'un capteur, le rythme cardiaque fœtal est enregistré. Un spécialiste expérimenté qui a fait le décryptage sera en mesure de dire exactement comment se sent l'enfant. Le CTG est généralement effectué non seulement pendant la grossesse et en cas de suspicion d'hypoxie, mais également en tant que procédure planifiée pendant l'accouchement.

Une autre façon de suivre la fonction cardiaque et l'apport sanguin global au placenta et au cordon ombilical est la dopplerographie. Cette procédure est effectuée sur un équipement pour échographie conventionnelle, et dure à peu près la même.

De plus, un médecin qui l'écoute à travers la paroi abdominale à l'aide d'un stéthoscope obstétrique peut suspecter une fréquence cardiaque qui n'est pas correcte. Un rythme cardiaque étouffé ne se produit que si le placenta est situé sur la paroi avant. Par le rythme cardiaque, il est possible de déterminer dans quelle position le fœtus est dans l'utérus, s'il est seul là-bas (une fois de cette façon, les femmes ont été diagnostiquées avec une grossesse multiple). Le rythme cardiaque commence à être clairement audible à travers la paroi abdominale à partir de la seconde moitié de la grossesse. Mais même à sa fin, il est peu probable que vous parveniez à entendre le rythme cardiaque du bébé par vous-même à l'aide d'un phonendoscope. Une forte diminution de la fréquence cardiaque - ainsi, l'hypoxie fœtale a des signes. Heureusement, le médecin écoute le cœur du bébé à chaque visite d'une femme, car le processus chronique peut être suspecté à un stade précoce.

De plus, les médecins prêtent attention aux résultats de l'échographie. Indirectement parlant de l'hypoxie peut pathologie du placenta - son épaisseur est trop grande ou vice versa trop petite pour le terme, ainsi que son détachement et sa maturation prématurée. Avec de tels diagnostics, les femmes sont souvent placées à des fins préventives dans un hôpital.

De plus, l'hypoxie fœtale donne des symptômes dans le cas de la mère souffrant de gestose, de diabète sucré, de toux sévère (en particulier de coqueluche), d'asthme bronchique, de séjours prolongés dans une pièce étouffante, allongé sur le dos (une veine cave est transmise), etc..

Les conséquences de l'hypoxie fœtale varient selon qu'elle est aiguë ou chronique. Par exemple, si le placenta mûrit prématurément ou si une femme fume pendant la grossesse, le fœtus manque régulièrement d'oxygène, mais ce manque n'est pas si évident qu'il inflige un coup fatal. Les enfants qui souffrent d'hypoxie intra-utérine depuis longtemps sont souvent nés faibles, avec une petite taille, un poids, même s'ils sont à terme. L'hypoxie aiguë est beaucoup plus difficile. Par exemple, avec un décollement prématuré complet du placenta, le fœtus peut mourir d'un manque d'oxygène en quelques minutes. Lorsque le décollement placentaire rompt le lien entre les organismes maternels et infantiles. En cas d'hypoxie aiguë, une césarienne d'urgence est nécessaire. Ce n'est qu'ainsi qu'il y a une chance de sauver un enfant.

Et s'il est parfois impossible de prévenir l'hypoxie fœtale aiguë, la maladie chronique peut être combattue avec succès. Tout d'abord, vous devez vous débarrasser des mauvaises habitudes et, si possible, passer plus de temps à l'air frais. Deuxièmement, consultez régulièrement un médecin et faites tous les tests et examens nécessaires au bon moment. Troisièmement, assurez-vous qu'il y a suffisamment d'aliments riches en fer dans l'alimentation (pour éviter l'anémie ferriprive - une cause fréquente d'hypoxie fœtale chronique). Et quatrièmement, n'oubliez pas de parler au médecin de vos maladies respiratoires existantes et d'autres maladies chroniques de divers systèmes corporels, le cas échéant..

Hypoxie fœtale

L'hypoxie fœtale est un syndrome intra-utérin caractérisé par de multiples troubles des organes et systèmes internes dus à la privation d'oxygène du fœtus. L'hypoxie périnatale est l'une des pathologies obstétricales les plus courantes en Russie: jusqu'à 10,5% des nouveau-nés souffrent de diverses manifestations de la privation d'oxygène.

Causes et facteurs de risque

L'hypoxie fœtale est une manifestation d'une variété de processus pathologiques dans le corps de la mère ou de l'enfant à naître. Le groupe à risque comprend les femmes souffrant d'anémie et de diabète sucré, de formes sévères de gestose, de maladies aiguës et chroniques du système respiratoire et cardiovasculaire. Le contact avec des substances toxiques, vivant dans une zone défavorisée pour l'environnement, les mauvaises habitudes de la mère affectent également négativement la circulation placentaire.

Du côté du fœtus, on distingue les facteurs provoquant l'hypoxie suivants:

  • malformations et anomalies du développement;
  • infections intra-utérines (toxoplasmose, herpès, chlamydia, mycoplasmose);
  • serrement prolongé de la tête pendant l'accouchement;
  • maladie hémolytique avec conflit rhésus.

L'apport insuffisant d'oxygène aux tissus fœtaux déclenche une cascade de processus pathologiques qui provoquent l'apparition de pathologies congénitales et le retard général de l'enfant dans le développement mental et physique.

La privation d'oxygène du fœtus se produit également avec des violations du flux sanguin placentaire associées à des complications de la grossesse et de l'accouchement:

  • insuffisance fœtoplacentaire;
  • anomalies dans la structure du cordon ombilical;
  • enchevêtrement multiple du cordon ombilical du cou de l'enfant;
  • rempotage;
  • cordon ombilical prolapsus ou pressé;
  • travail prolongé ou rapide;
  • menace de naissance prématurée.

Formes

Selon la durée du cours, on distingue deux formes d'hypoxie fœtale - aiguë et chronique. Des conditions hypoxiques aiguës se développent généralement à la suite d'une naissance pathologique, moins souvent pendant la grossesse en cas de décollement placentaire et de rupture utérine. L'inhibition croissante rapide des fonctions des organes vitaux menace la vie de l'enfant.

L'hypoxie fœtale chronique pendant la grossesse se développe avec le temps. L'apport insuffisant d'oxygène aux tissus fœtaux déclenche une cascade de processus pathologiques qui provoquent l'apparition de pathologies congénitales et le retard général de l'enfant dans le développement mental et physique. La première réaction du corps à une carence en oxygène est la centralisation et la redistribution du flux sanguin en faveur du cerveau, créant les conditions préalables aux changements ischémiques dans les tissus. La libération réactive des hormones surrénales vasoactives aux premiers stades de l'hypoxie entraîne une déplétion progressive de la couche cérébrale et corticale et une insuffisance sécrétoire, suivie du développement d'une bradycardie et d'une hypotension artérielle. Le ton réduit des précapillaires et des artérioles contribue à l'expansion des vaisseaux périphériques et à l'apparition de troubles de la circulation capillaire, qui se manifestent par un ralentissement du flux sanguin, une augmentation de la viscosité du sang et une réduction de l'intensité des échanges gazeux. La violation des parois vasculaires trophiques augmente la perméabilité des parois cellulaires, créant des conditions pour le développement de l'hémoconcentration, de l'hypovolémie, de l'hémorragie interne et de l'œdème tissulaire. L'accumulation de produits métaboliques sous-oxydés provoque une acidose métabolique respiratoire et active la peroxydation lipidique, au cours de laquelle des radicaux libres toxiques sont libérés.

Avec le passage en temps opportun des procédures de diagnostic prévues pendant la grossesse, il y a une chance de sauver le fœtus et de minimiser les dommages à la santé de l'enfant.

La gravité des changements pathologiques de l'hypoxie périnatale chronique dépend de la durée et de l'intensité de la carence en oxygène, ainsi que des capacités d'adaptation du corps. Dans la pratique obstétricale, on distingue les conditions hypoxiques compensées, sous-compensées et décompensées. L'hypoxie fœtale compensée pendant la grossesse ne nuit pas gravement à la santé de l'enfant, mais la probabilité de donner naissance à des enfants en parfaite santé après une hypoxie pendant la période intra-utérine est estimée à 4%.

La combinaison de l'acidose, de la bradycardie et de l'hyperkaliémie avec une hypoxie chronique sous-compensée et décompensée du fœtus provoque une surexcitation persistante du système nerveux parasympathique, une inhibition des réactions enzymatiques, une altération des fonctions de la membrane cellulaire et des troubles hémodynamiques, contribuant au développement de processus ischémiques et nécrotiques dans les organes et les tissus du fœtus. À partir de 6 à 11 semaines de grossesse, une carence en oxygène provoque un retard dans le développement du système nerveux central et de la barrière hémato-encéphalique, le développement d'anomalies dans les vaisseaux sanguins et des malformations cardiaques. Glandes surrénales, poumons, intestins souvent touchés.

Les symptômes de l'hypoxie fœtale

L'hypoxie aiguë se caractérise par une forte variation de l'activité motrice du fœtus, une surdité des bruits cardiaques et l'apparition de bruit, d'arythmie, d'augmentation ou de diminution de la fréquence cardiaque - accélération ou décélération.

La fréquence cardiaque fœtale normale est de 120 à 160 battements par minute; la fréquence cardiaque est d'environ 70 battements. Des écarts mineurs par rapport à la norme sont autorisés, cependant, avec des changements soudains du rythme cardiaque, accompagnés de fluctuations de la pression artérielle, il y a des raisons de soupçonner une privation d'oxygène. L'accélération est également considérée comme la norme avec les mouvements et avec une augmentation du tonus de l'utérus, comptant au moins cinq épisodes en une demi-heure et des épisodes uniques de décélération. L'activité locomotrice est estimée en fonction du nombre de chocs dans une série: normalement, il devrait y avoir au moins 10 mouvements pendant deux minutes.

La privation d'oxygène aux derniers stades de la gestation provoque des anomalies du SNC et peut provoquer un retard mental.

Les symptômes d'hypoxie chronique des affections se manifestent dès le quatrième mois de grossesse. Aux premiers stades, les signes d'hypoxie fœtale se traduisent par une augmentation de la fréquence cardiaque et de l'activité motrice, puis une bradycardie se développe, les mouvements ralentissent. Des symptômes ultérieurs de carence en oxygène sont détectés lors des examens de routine pendant la grossesse. L'échographie montre une image d'un retard de croissance et de développement du fœtus; parfois des anomalies congénitales du système nerveux central, du cœur et des vaisseaux sanguins, des multi- ou oligohydramnios se rejoignent. Une analyse biochimique du sang d'une femme enceinte indique un changement dans l'équilibre acido-basique et l'accumulation de produits de peroxydation des graisses; lors de l'amniocentèse dans le liquide amniotique, une concentration accrue de dioxyde de carbone, des changements dans le rapport des enzymes et des hormones sont détectés. La détection de méconium (matières fécales primordiales) dans le liquide amniotique indique une ischémie intestinale, qui est souvent observée avec une privation d'oxygène du fœtus.

Diagnostique

Le diagnostic préliminaire de l'hypoxie fœtale est traditionnellement basé sur l'auscultation. Cependant, cette méthode n'est pas absolument fiable. Premièrement, vous pouvez faire une erreur lors du calcul de la fréquence cardiaque, et deuxièmement, il est impossible d'écouter le rythme cardiaque du fœtus pendant le travail.

Pour une reconnaissance précoce de l'hypoxie périnatale dans la pratique obstétricale moderne, un profil biophysique fœtal est compilé, comprenant les indicateurs suivants:

  • fréquence respiratoire;
  • intensité des grands mouvements;
  • tonus musculaire;
  • volume de liquide amniotique;
  • cardiotocographie (CTG) - enregistrement des contractions cardiaques fœtales à l'aide d'une sonde à ultrasons.

Pour évaluer avec précision l'état du fœtus pendant la CTG, un test sans stress est effectué qui enregistre l'accélération du rythme cardiaque en réponse à une augmentation du tonus utérin et des mouvements du fœtus. Le manque d'accélération indique un ralentissement du développement et l'épuisement des capacités compensatoires du corps de l'enfant. La phonocardiographie permet de reconnaître l'enchevêtrement du cordon ombilical par des bruits caractéristiques, éliminant les malformations de l'appareil valvulaire et les anomalies de la structure du myocarde. De plus, un ECG de la mère et du fœtus.

L'obstétrique de l'hypoxie fœtale chronique est réalisée par cardiomonitoring.

L'échographie planifiée vous permet d'identifier les pathologies placentaires, indiquant le développement d'une hypoxie aiguë et la nécessité d'une hospitalisation urgente d'une femme pour maintenir la grossesse. Le médecin doit être averti du retard de développement du fœtus, de l'inadéquation de l'épaisseur du placenta avec la période de gestation, de la maturation prématurée et du décollement de la place de l'enfant.

L'étude du flux sanguin utéro-placentaire est réalisée par dopplerométrie des vaisseaux de l'utérus, du placenta et du cordon ombilical, ce qui permet d'évaluer la gravité et les conséquences probables de l'hypoxie fœtale, d'élaborer un schéma de correction pathologique efficace et de sélectionner le mode d'accouchement optimal.

Les tests de laboratoire pour l'hypoxie fœtale soupçonnée comprennent une analyse biochimique du sang des femmes enceintes et du sang ombilical, qui est effectuée pendant la cordocentèse réalisée sous contrôle échographique. Afin d'exclure l'insuffisance fœtoplacentaire, la présentation des boucles du cordon ombilical, les dépassements et les maladies hémolytiques, l'amnioscopie et l'amniocentèse sont prescrites - examen endoscopique du pôle inférieur de l'œuf fœtal avec prélèvement de liquide amniotique pour analyse.

Traitement

Le plus souvent, une hypoxie fœtale chronique est diagnostiquée, nécessitant un traitement complexe - étiotrope et symptomatique.

Les schémas thérapeutiques indiqués comprennent:

  • stimulants de la circulation placentaire: Reopoliglyukin, Eufillin, Curantil, Sigetin;
  • des fonds pour améliorer la microcirculation et réduire la coagulation intravasculaire (ingrédients actifs - dipyridamole, dextrane, pentoxifylline; l'hémodérivative du sang de veau est moins couramment utilisée);
  • préparations pour activer le métabolisme intracellulaire et augmenter la perméabilité des membranes cellulaires à l'oxygène (phospholipides essentiels, acide glutamique et ascorbique, vitamines E et B6, solution de glucose et Alupent dans une solution de glucose);
  • des moyens pour réduire le tonus de l'utérus: No-shpa, Terbutaline, Brikanil, Drotaverin, Ginipral (Hexoprénaline), Papaverine;
  • antihypoxants et neuroprotecteurs (ingrédients actifs - amtizol, gutimin, piracétam, acide gamma-hydroxybutyrique et ses dérivés).

Si une femme enceinte identifie des maladies chroniques qui provoquent une hypoxie fœtale, la pathologie principale est traitée en parallèle. En cas d'insuffisance fœtoplacentaire, une femme doit observer un repos au lit strict. Afin de prévenir le syndrome de la veine cave inférieure, il est recommandé de se coucher sur le côté gauche. Pendant 5-8 jours, une cure de perfusion est effectuée, après quoi ils passent à la prise de médicaments par voie orale ou sous forme d'injections intramusculaires. Avec une dynamique positive, le patient peut reprendre une activité modérée. Il montre l'aquagym et les exercices de respiration, les promenades en plein air, les procédures physiothérapeutiques - irradiation ultraviolette et inductothermie. L'obstétrique de l'hypoxie fœtale chronique est réalisée par cardiomonitoring.

Une femme enceinte devrait avoir une quantité suffisante d'aliments contenant du fer dans son alimentation; si nécessaire, prescrire des multivitamines et des préparations à base de fer.

L'hypoxie fœtale aiguë est traitée exclusivement dans un hôpital. Afin de compenser la carence en oxygène, une oxygénothérapie est prescrite - inhalation d'oxygène pur humidifié à travers un masque. Des solutions de glucose à 10% avec de l'insuline, du gluconate de calcium à 10%, de l'ufilline à 2,4% et de la soupighine à 1% avec de l'adénosine triphosphate (ATP) et de l'acide ascorbique avec de la cocarboxylase sont injectées par voie intraveineuse, et une administration goutte à goutte de bicarbonate de sodium à 5% est prescrite. Avec une bradycardie soudainement développée, ils ont recours à des injections intraveineuses et sous-cutanées d'une solution à 0,1% de sulfate d'atropine; en cas d'accès au précurseur, le médicament est administré directement au fœtus.

En cas de décollement complet du placenta, le fœtus meurt dans les 2 à 4 heures. La seule façon de sauver la vie d'un enfant est une césarienne d'urgence. En outre, une indication de l'accouchement artificiel est la faible efficacité du traitement conservateur des conditions hypoxiques aiguës et chroniques et un âge gestationnel de 28 semaines.

Prévoir

Le pronostic de l'hypoxie fœtale dépend de l'âge gestationnel. Les conditions hypoxiques survenues au cours des premiers mois de la grossesse ralentissent la croissance et le développement physique du fœtus, ce qui donne au bébé né en temps voulu l'impression d'être prématuré et a besoin de soins intensifs. La privation d'oxygène aux derniers stades de la gestation provoque des anomalies du système nerveux central et peut provoquer un retard mental. Pire pronostic de survie néonatale dans l'hypoxie sévère associée à des dysfonctionnements profonds de plusieurs organes.

Complications et conséquences possibles de l'hypoxie fœtale

Les complications de l'hypoxie fœtale affectent le plus souvent le système nerveux central: œdème cérébral, encéphalopathie périnatale, aréflexie et syndrome convulsif. Le système respiratoire peut développer une hypertension pulmonaire et une pneumopathie posthypoxique. Dans les cas les plus sévères, l'hypoxie périnatale s'accompagne d'un complexe de pathologies respiratoires et métaboliques dues à l'immaturité des poumons et à une production insuffisante de sufractant. Dans la littérature médicale, cette condition est appelée syndrome de détresse respiratoire, syndrome de détresse respiratoire ou maladie de la membrane hyaline. Selon les statistiques, le syndrome de détresse est enregistré chez 9 nouveau-nés pour mille naissances vivantes, il représente 30 à 50% des décès néonatals.

L'hypoxie périnatale est l'une des pathologies obstétricales les plus courantes en Russie: jusqu'à 10,5% des nouveau-nés souffrent de diverses manifestations de la privation d'oxygène.

En cas de lésion du système cardiovasculaire, de malformations congénitales du cœur et des vaisseaux sanguins, une nécrose ischémique de l'endocarde se développe. Une diminution progressive de la vitesse du flux sanguin et le développement d'une acidose provoquent la survenue d'un syndrome DIC - diathèse hémorragique sévère associée à l'épuisement des ressources du système de coagulation. Dans le contexte d'une charge toxique élevée sur le corps, une insuffisance rénale et une oligurie, une entérocolite nécrotique et une immunodéficience secondaire se développent. Dans 75 à 80% des cas, l'hypoxie fœtale s'accompagne d'asphyxie..

La prévention

L'hypoxie périnatale aiguë est difficile à prévenir, cependant, avec l'achèvement en temps opportun des procédures de diagnostic prévues pendant la grossesse, il y a une chance de sauver le fœtus et de minimiser les dommages à la santé de l'enfant. Aux premiers signes de troubles, tels qu'un changement de l'activité motrice du fœtus, des douleurs abdominales et des pertes vaginales, vous devez immédiatement consulter un médecin.

L'échographie planifiée vous permet d'identifier les pathologies placentaires qui indiquent le développement d'une hypoxie aiguë et la nécessité d'une hospitalisation urgente d'une femme pour maintenir la grossesse.

La prévention de la carence chronique en oxygène dépend en grande partie du comportement de la future femme. Vous devez abandonner les mauvaises habitudes et convaincre tous les membres de la famille de s'abstenir de fumer en présence d'une femme enceinte, car l'inhalation passive de fumée de cigarette par une mère est aussi dangereuse pour le fœtus que le tabagisme actif. Pour enrichir le sang en oxygène, il est recommandé de ventiler la maison plus souvent et de se promener au grand air, en évitant les visites dans des zones écologiquement dangereuses, en évitant les infections et en limitant le contact avec les produits chimiques ménagers toxiques. Une femme enceinte devrait avoir une quantité suffisante d'aliments contenant du fer dans son alimentation; si nécessaire, prescrire des multivitamines et des préparations à base de fer.

Hypoxie du fœtus: causes, symptômes, diagnostic et traitement

Lorsqu'une personne a des problèmes respiratoires, il est facile de le remarquer et juste assez de temps pour prendre les mesures nécessaires. Et que faire quand il n'y a pas assez d'oxygène pour un bébé à naître? L'hypoxie - apport insuffisant d'oxygène au fœtus - n'est pas une occurrence si rare qui affecte négativement le développement de l'enfant. Quels sont les symptômes de l'hypoxie, comment l'identifier, la prévenir et la traiter - cela sera discuté plus loin.

Qu'est-ce que l'hypoxie et qu'est-ce que c'est?

L'hypoxie intra-utérine est l'un des troubles pendant la grossesse, dans lequel une quantité insuffisante d'oxygène est fournie aux tissus et aux organes du bébé se développant dans l'utérus de la mère. Ces conditions pathologiques se produisent dans 1/10 de toutes les grossesses.

Il peut apparaître à n'importe quelle période de gestation, ainsi qu'en cours d'accouchement. Dans chaque cas, il y a sa propre spécificité: le degré de carence en oxygène, la durée de l'affection, les causes, etc..

Par conséquent, en médecine, il existe une classification de l'hypoxie en différents types et formes.

  1. Selon le degré d'exposition au corps:
  • fonctionnelle - une forme légère avec des manifestations sous forme de palpitations cardiaques et d'hypertension artérielle;
  • métabolique - hypoxie d'intensité moyenne avec troubles métaboliques réversibles;
  • irréversible - forme sévère avec changements destructifs au niveau cellulaire.
  1. Selon la vitesse de développement et les caractéristiques de débit:
  • hypoxie fœtale aiguë - des changements pathologiques dans les fonctions d'organes importants de l'activité vitale se produisent rapidement, les palpitations, l'activité locomotrice intra-utérine sont perturbées. Se produit avec rupture utérine, décollement placentaire, naissances graves et compliquées;
  • subaiguë - peut survenir quelques jours avant l'accouchement et entraîner une diminution des capacités d'adaptation de l'enfant;
  • chronique - pendant une longue période, l'enfant ne reçoit pas complètement l'oxygène, et son manque est compensé par des capacités compensatoires. Elle se développe avec un conflit rhésus, une toxicose sévère, la présence d'une infection, une surexposition.

Il existe également des classements selon d'autres critères:

  • prévalence du phénomène;
  • mécanismes de développement;
  • causes de.

Quelle que soit la forme ou le type, les points importants dans le diagnostic, le traitement et même la prévention de l'hypoxie fœtale sont l'identification des facteurs et déclencheurs possibles qui provoquent son développement.

Les causes de l'hypoxie

La survenue d'une privation d'oxygène du fœtus dépend directement de l'état de santé et du bien-être général de la femme enceinte. Mais en plus de cela, il ne faut pas oublier les caractéristiques du développement intra-utérin du bébé lui-même, ainsi que les interventions de l'extérieur pendant la grossesse ou l'accouchement.

Santé maternelle:

  • Conflit rhésus de la mère et du fœtus;
  • faible taux d'hémoglobine;
  • prééclampsie;
  • toxicose;
  • maladies du système respiratoire (bronchite, asthme, etc.);
  • Diabète;
  • pathologie cardiovasculaire;
  • maladie du rein
  • infections des voies urinaires;
  • troubles hormonaux;
  • forte détresse émotionnelle et frustration;
  • mauvaises habitudes et dépendances.

Caractéristiques du développement fœtal:

  • pathologies congénitales du développement;
  • infections intra-utérines;
  • blessure intracrânienne;
  • cordon entrelacé;
  • nœuds sur le cordon ombilical;
  • maladie hémolytique.

Grossesse et accouchement:

  • grossesse multiple;
  • présentation pelvienne ou oblique du fœtus;
  • polyhydramnios;
  • menace de naissance prématurée;
  • violations de la fonction placentaire;
  • rupture du placenta;
  • rupture utérine;
  • grossesse de plus de 42 semaines (dépassement);
  • anesthésie incorrecte;
  • prolapsus du cordon ombilical;
  • naissance compliquée (trop rapide ou prolongée);
  • compression de tête de bébé.

Si une femme a noté que, selon certains indicateurs, elle peut être à risque de développer une carence en oxygène chez le fœtus, alors le médecin qui est enceinte devrait le dire et surveiller son état, son activité motrice et le rythme cardiaque du bébé.

Signes et diagnostic d'hypoxie fœtale

S'il suffit qu'une personne remarque simplement des problèmes de respiration et de consommation d'oxygène en elle-même ou chez quelqu'un autour de lui, il est impossible de remarquer de tels changements in utero, pour ainsi dire, à l'œil nu. Tout signe distinctif à l'extérieur ne peut être noté qu'aux stades ultérieurs de la grossesse. Mais il existe toujours des moyens d'identifier et de diagnostiquer ce danger pour l'état de santé du fœtus..

Grossesse précoce

  • Si une femme souffre de maladies qui peuvent être à l'origine du développement de la famine fœtale en oxygène, cela devrait devenir la raison pour laquelle les médecins doivent accorder plus d'attention afin de détecter rapidement les complications..
  • L'histoire de cas de la femme enceinte, un test sanguin clinique, hormonal ou biochimique peut être indicatif.

Grossesse après 20 semaines

Pendant cette période, la femme enceinte commence déjà à ressentir les mouvements de son bébé dans l'utérus, vous pouvez donc noter indépendamment les signes possibles d'hypoxie:

  • trop d'activité physique (stade initial) ou, inversement,
  • poussées extrêmement rares (progression de la privation d'oxygène).

Vous pouvez également remarquer des signes de manque d'oxygène par des méthodes de diagnostic médical:

  • auscultation (une méthode physique pour écouter un rythme cardiaque (lent ou spasmodique avec hypoxie);
  • ECG abdominal du fœtus;
  • Ultrason
  • dopplerométrie (pour étudier le flux sanguin utéro-placentaire).

Grossesse et accouchement tardifs

Pendant cette période, la mère doit également surveiller de près l'activité motrice du bébé, passer des tests, ne pas négliger les méthodes du médecin enceinte. Après 32 semaines, les méthodes de diagnostic suivantes peuvent être attachées:

  • cardiographie;
  • examen du liquide amniotique (avec hypoxie, l'eau est trouble, sombre, des excréments d'origine peuvent être présents).

Qu'est-ce qui peut conduire à une privation d'oxygène du fœtus?

Le degré d'impact négatif de la carence en oxygène sur le processus de développement et la santé du bébé dans son ensemble dépend du moment où les premiers signes d'hypoxie sont apparus, de la rapidité avec laquelle ils ont été détectés / diagnostiqués, des causes de cette maladie et de la vitesse à laquelle l'hypoxie fœtale se développe. Les symptômes et les conséquences peuvent souvent être radicalement différents: des symptômes mal distingués aux conséquences graves. Par conséquent, il est très important de surveiller cette condition sous la supervision de spécialistes..

  • L'effet de l'hypoxie mineure est le plus souvent nivelé par les processus compensatoires du corps;
  • Une hypoxie sévère entraîne une ischémie, une nécrose des organes internes, des troubles neurologiques, un retard de développement, une asphyxie du fœtus;
  • La privation d'oxygène du fœtus au cours du premier trimestre affecte négativement le développement normal des organes internes de l'embryon;
  • Une hypoxie ultérieure entraîne un retard de croissance fœtale, des dommages au système nerveux et une diminution de la vitalité de l'enfant. Peut provoquer une naissance prématurée.

Les conséquences d'un manque d'oxygène peuvent être très graves et irréversibles, donc ces moments ne doivent pas être ignorés et le traitement, et parfois, la prévention ne sera pas superflue.

Prévention et traitement de l'hypoxie fœtale

Pour que la grossesse et le développement fœtal se déroulent sans complications, il est conseillé à la femme enceinte de prendre soin de son état de santé avant même la conception.

Refus de mauvaises habitudes, traitement des maladies chroniques et autres, mode de vie sain et normalisé, visites prévues chez le gynécologue, réussite des tests de contrôle et réussite des examens - tout cela évitera la probabilité de développer une famine d'oxygène fœtal ou une exacerbation de la maladie.

Dans les situations où des problèmes d'approvisionnement en oxygène du fœtus sont déjà présents, ils commencent d'abord à éliminer les causes qui ont causé cette condition. Parallèlement à cela, il est recommandé aux femmes enceintes de se reposer davantage, de ne pas être nerveuses, de prescrire des médicaments qui réduisent la viscosité du sang, améliorent le métabolisme cellulaire et la capacité de transmettre l'oxygène..

Dans les cas graves, après 28 semaines de grossesse, une césarienne d'urgence peut être prescrite..

Conclusion

La grossesse n'est pas seulement une période joyeuse, mais aussi une période passionnante dans la vie de chaque femme. La future mère cherche à protéger son bébé à naître de tous les ennuis. Ce n'est pas toujours facile à faire, mais si une femme connaît les risques, surveille sa santé, écoute des spécialistes, alors ni elle ni son bébé n'ont rien à craindre..

Hypoxie fœtale - diagnostic et traitement par semaine de grossesse, conséquences pour le cerveau, les reins, les poumons et d'autres organes. La prévention

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Diagnostic de l'hypoxie fœtale

Chaque future mère peut soupçonner seule le stade initial de cette condition, car elle se caractérise par un comportement fœtal très agité. Plus cette pathologie se développe, plus le fœtus commence à bouger. En conséquence, une femme se rend chez un médecin spécialiste.

Un examen complet de la femme enceinte est effectué - pour évaluer les risques de développer une hypoxie fœtale:

  • Une femme enceinte est interrogée: l'âge (tardif ou jeune chez les primipares) est vérifié, l'état de santé et les maladies passées, les résultats et l'évolution des grossesses précédentes, la présence de mauvaises habitudes et d'autres facteurs.
  • Lors de l'examen, la présence ou l'absence de tonus utérin est évaluée.
  • La circonférence abdominale est mesurée, puis les données sont comparées au poids et à la taille de la femme enceinte.
  • Les résultats d'études évaluant l'état du fœtus et le flux sanguin utéro-placentaire sont analysés..

Un diagnostic précis peut être établi grâce à des méthodes d'examen telles que:
  • Dopplerométrie;
  • diagnostics de laboratoire;
  • cardiotocographie;
  • recherche sur le liquide amniotique;
  • échographie;
  • amnioscopie.

Écouter le rythme cardiaque fœtal

Elle est réalisée à travers la paroi avant de l'abdomen, à partir de 18 à 20 semaines de grossesse. Normalement, la fréquence cardiaque fœtale (fréquence cardiaque) est de 140 à 160 battements / min.

Un stéthoscope obstétrique est utilisé - un petit tube avec de larges entonnoirs aux deux extrémités. Le médecin applique un large entonnoir sur l'estomac de la mère - au point de meilleure écoute, qui dépend de la position du fœtus dans la cavité utérine (tête, pelvienne, transversale).

L'obstétricien-gynécologue écoute la fréquence cardiaque fœtale à chaque visite à une femme pendant la grossesse. Pendant l'accouchement - toutes les 15 à 20 minutes avant et après les contractions pour déterminer la réaction du bébé aux contractions des muscles utérins.

Le médecin évalue la fréquence et le rythme de la fréquence cardiaque, la sonorité des bruits cardiaques, la présence de bruit.

Avec une hypoxie d'apparition et modérée, la fréquence cardiaque fœtale augmente, avec une hypoxie continue et croissante,.

Le comptage et l'évaluation des battements cardiaques ne donnent pas une image complète de l'état du fœtus. Pour clarifier le diagnostic, des méthodes supplémentaires sont utilisées pour déterminer l'état du fœtus et le flux sanguin utéroplacentaire.
En savoir plus sur la fréquence cardiaque fœtale

Cardiotocographie (CTG)

Il permet d'enregistrer et d'analyser simultanément le rythme cardiaque fœtal et les contractions utérines.

CTG pendant la grossesse
Avec une grossesse normale après 32-33 semaines, selon les recommandations, elle est réalisée pour toutes les femmes une fois tous les 7-10 jours.

CTG pendant l'accouchement
L'exécution est déterminée individuellement. Recommandations générales - lorsqu'une femme en couches accède à la maternité, après la sortie du liquide amniotique, avant la stimulation du travail en cas de travail faible et toutes les trois heures de travail.

Les résultats du CTG sont variables et dépendent de nombreux facteurs. Par exemple, si le matin, ils se situaient dans des limites normales, des écarts peuvent survenir le soir. Par conséquent, la recherche est effectuée aussi souvent que nécessaire..

Indications du CTG pour les femmes à risque:

  • De la part de la mère: Sang Rh négatif, présence dans le passé de naissance prématurée, diminution ou augmentation de l'activité du fœtus, maladies graves (diabète sucré, maladies du système cardiovasculaire et autres).
  • Modifications du fœtus détectées par échographie: altération de la circulation sanguine dans le placenta, décalage du fœtus avec l'âge gestationnel, anomalies du placenta et / ou du cordon ombilical, modification de la qualité ou de la quantité de liquide amniotique, retard de croissance intra-utérin, diminution de l'activité fœtale.
  • Complications de l'évolution d'une grossesse réelle: placenta praevia, position fœtale anormale, grossesse multiple, report, gestose.

Le plus souvent, les cardiotocographes enregistrent un graphique et traitent indépendamment les données. Le médecin prend une décision après les avoir reçus.

Il existe des technologies pour conduire CTG en ligne à distance: le capteur est attaché à la peau de la paroi abdominale antérieure de la future femme et le signal est transmis à un smartphone connecté à Internet. Les informations sont envoyées sur le portail Internet et traitées, puis les résultats sont envoyés au médecin pour décision.

Il existe deux variétés de CTG:

  • Indirecte (externe) - réalisée avec une vessie fœtale entière. Les capteurs sont attachés à la peau de la paroi abdominale antérieure aux points de meilleure écoute des battements cardiaques fœtaux.
  • Direct (interne) - rarement utilisé pendant l'accouchement en violation de l'intégrité de la vessie fœtale. Un capteur pour enregistrer la fréquence cardiaque est attaché à la partie préexistante du fœtus, un cathéter pour enregistrer la tonalité est conduit dans la cavité utérine.

Durée d'enregistrement CTG:
  • Pendant la grossesse - environ 40-60 minutes, tout en recevant des taux normaux - 15-20 minutes.
  • Pendant le travail - 20 minutes et / ou cinq contractions.

Comment le CTG est-il effectué??
  • Pendant l'étude, la femme est en position assise ou couchée.
  • Le médecin donne à la future mère un appareil avec un bouton sur lequel elle appuie lorsqu'elle sent le fœtus.

Sur une note!
Le CTG n'est pas recommandé à jeun, dans les 1,5 à 2 heures après avoir mangé ou une heure après l'administration de glucose. Le non-respect des conditions nécessaires peut fausser les résultats de l'étude.

Test sans stress in vivo.

Test de stress - le processus de naissance est simulé. Il est utilisé pour des diagnostics supplémentaires lorsqu'un test sans stress a montré des anomalies..

Les options de test de résistance les plus couramment utilisées sont:

  • Test d'ocytocine: de l'ocytocine est administrée et des contractions sont déclenchées, puis la réponse du rythme cardiaque fœtal aux contractions du muscle utérin est surveillée.
  • Test mammaire: une femme fait défiler ses mamelons avec ses doigts jusqu'à l'apparition de contractions.
  • Test acoustique: la fréquence cardiaque fœtale est enregistrée en réponse à un stimulus sonore.
  • La partie actuelle du fœtus est déplacée: la tête ou le bassin est situé plus près de l'entrée de l'utérus pour la naissance naturelle.

Signes d'hypoxie sur CTG

Estimé sur l'échelle de Savelyeva (1984)

Évaluation de l'état du fœtus par points

  • 8-10 points - l'état normal du fœtus.
  • 5-7 points - il y a des manifestations initiales d'hypoxie. Un test non stressé répété est effectué pendant la journée. Si les indicateurs n'ont pas changé, un test de résistance est effectué ou des méthodes de recherche supplémentaires sont effectuées..
  • 4 points ou moins - changements graves dans l'état du fœtus, qui nécessitent de résoudre le problème de l'accouchement urgent ou de mener un traitement adéquat pour améliorer l'état de la mère et du fœtus.

Dopplerométrie

Le flux sanguin dans les vaisseaux du fœtus, le placenta et l'espace entre les villosités du placenta est mesuré.

L'étude peut être réalisée à partir de 20-24 semaines de grossesse, mais les résultats les plus fiables sont obtenus à partir de la trentième semaine. La procédure est inoffensive pour le fœtus et la mère.

Un capteur à ultrasons spécial est utilisé qui émet un rayonnement plus puissant, qui est réfléchi par un objet en mouvement, dans ce cas, le flux sanguin. Pendant l'étude, la femme est allongée sur le côté ou sur le dos. Auparavant, un gel spécial est appliqué sur la peau de la paroi abdominale antérieure - pour une meilleure glisse du capteur.

L'étude est menée pour toutes les femmes ayant une grossesse normale à 30-32 semaines et avant l'accouchement. Si nécessaire, plus souvent.

Indications de dopplerométrie pour les femmes à risque:

  • De la part de la mère: maladies graves - par exemple, le système cardiovasculaire, les reins, le diabète et autres.
  • Du fœtus: retard de croissance intra-utérin, diminution ou augmentation de l'activité motrice.
  • L'état ou les complications de la grossesse en cours: naissance prématurée, gestose et autres.

Les indicateurs de dopplerométrie sont évalués par des indices dont les normes dépendent de l'âge gestationnel. Le médecin détermine la variation du flux sanguin selon des tableaux spéciaux.

Violations du flux sanguin utéroplacento-fœtal selon Medvedev

Je diplôme:
A - la circulation sanguine dans les vaisseaux entre l'utérus et le placenta est perturbée, mais reste à des niveaux normaux dans les vaisseaux entre le fœtus et le placenta.
B - la circulation sanguine dans les vaisseaux entre le fœtus et le placenta est perturbée, mais reste entre l'utérus et le placenta.

Degré II: le flux sanguin est perturbé simultanément dans les vaisseaux de l'utérus, du placenta et du fœtus, mais les valeurs n'atteignent pas un niveau critique.

Degré III: le flux sanguin dans les vaisseaux entre le fœtus et le placenta est perturbé à des valeurs critiques, tandis que le flux sanguin dans les vaisseaux entre l'utérus et le placenta est perturbé ou maintenu.

Examen échographique (échographie)

La méthode d'examen la plus courante, la plus sûre et la plus informative pendant la grossesse pour le fœtus et la future mère.

Elle est réalisée pour toutes les femmes selon des modalités conformes aux recommandations d'une étude de dépistage pendant la grossesse:

  • Le premier dépistage - à 11-13 semaines;
  • Le deuxième - à 20-21 semaines;
  • Le troisième - à 30-34 semaines.

Le principe de fonctionnement de l'appareil à ultrasons repose sur le fait que les ondes ultrasonores envoyées par le capteur sont réfléchies par les organes étudiés. Ils sont ensuite transmis au moniteur sous forme d'images que le médecin analyse. Pendant l'étude, la femme est en position couchée.

La procédure est réalisée sans préparation préalable à l'aide de deux types de capteurs:

  • Transvaginale (un capteur est inséré dans le vagin) - le plus souvent utilisé au premier trimestre. Avant d'examiner un transducteur à ultrasons, un médecin met un préservatif.
  • Abdominal (conduire le capteur sur la peau de l'abdomen) - est généralement utilisé à partir du deuxième trimestre. Avant l'examen, un gel spécial est appliqué sur la peau - pour améliorer le glissement du capteur.

Signes d'hypoxie fœtale par échographie

Ils sont estimés en fonction de l'âge gestationnel. Des changements ou des maladies pouvant entraîner une hypoxie fœtale sont également détectés..

Aux premiers stades, le lieu de fixation de l'œuf fœtal est déterminé et sa formation est évaluée.

En retard

L'état du placenta est évalué.

La structure, l'épaisseur, le lieu de fixation, la présence ou l'absence de détachement, le degré de maturité sont déterminés.

Le liquide amniotique est examiné:

  • La quantité est déterminée par l'indice de liquide amniotique (IAI), qui a une large plage en fonction de la durée de la grossesse. Avec un changement dans le sens de l'augmentation, nous parlons de polyhydramnios, avec une diminution - de l'étiage.
  • L'attention est attirée sur la composition du liquide amniotique: normalement jusqu'à 28 semaines, ils sont transparents et incolores. À mesure que la période de l'eau augmente, ils deviennent flous et comprennent des inclusions sous forme de flocons blancs - en raison de la libération de glandes sébacées séparables du fœtus (gouttelettes de graisse), de cheveux duveteux, de desquamation des cellules de la peau et de certaines autres substances. L'apparition de méconium (les selles d'origine) est un signe d'hypoxie, d'eau sale, d'infection intra-utérine.

Les tailles du fœtus sont déterminées: tête, tronc et membres.
Les données obtenues sont comparées à des indicateurs normaux en fonction de l'âge gestationnel attendu. Sur cette base, une conclusion est tirée. Avec l'hypoxie, il y a un retard de croissance intra-utérin.

L'état des organes internes est évalué - pour identifier les anomalies du fœtus.

La position de l'enfant est déterminée: tête, transverse, pelvienne.

La structure du cordon ombilical et l'emplacement de ses boucles sont évalués pour identifier les anomalies du développement et la compression possible pendant l'accouchement.

Amnioscopie

Un dispositif endoscopique optique est inséré à travers le vagin dans le canal cervical, à l'aide duquel le pôle inférieur de la vessie fœtale est examiné.

Indications pour l'amnioscopie

  • Grossesse suspectée, hypoxie aiguë ou chronique.
  • Incompatibilité rhésus de la mère et du fœtus.
  • Les grossesses précédentes se sont terminées par une naissance prématurée ou une fausse couche, une gestose sévère (toxicose).

L'état du fœtus et la probabilité d'hypoxie sont estimés par la couleur, la transparence et la quantité de liquide amniotique.

Hypoxie fœtale: traitement

Il n’existe pas d’approche standard, car beaucoup dépend de l’individualité de l’organisme de la mère et des raisons qui ont conduit à un apport insuffisant d’oxygène aux tissus fœtaux..

Dans le cas d'une forme insignifiante de cette pathologie, aucun traitement n'est proposé. Si l'affaire concerne une forme sévère de privation d'oxygène, tous les efforts des spécialistes visent à améliorer la circulation utéro-placentaire, ainsi qu'à restaurer les processus métaboliques du fœtus. En plus de nombreux médicaments, la future mère peut également être prescrite akvagimnastika avec des exercices de respiration spéciaux. L'accouchement en présence de cette pathologie est pris avec une observation de cardiomonitoring obligatoire, ce qui permet de surveiller l'état général du fœtus. Dans les cas très graves, un accouchement d'urgence peut être nécessaire, qui est effectué par césarienne.

Traitement de l'hypoxie fœtale sans médicament

Il vise à améliorer le flux d'oxygène vers les tissus de la mère et du fœtus.

Réduction du stress physique et émotionnel, respect du repos au lit dosé
Il est indiqué pour l'hypoxie existante et le retard de développement fœtal. Aide à réduire le tonus vasculaire et améliore le flux sanguin vers l'utérus.

Nutrition
Il est important que le corps de la future mère reçoive tous les nutriments nécessaires.

Oxygénation hyperbare pendant la grossesse
L'oxygène sera appliqué sous une pression supérieure à la pression atmosphérique. La procédure est effectuée dans des chambres de pression médicales spéciales.

Lors de la respiration d'un mélange gazeux sous pression, l'apport d'oxygène aux tissus est artificiellement amélioré. Indications pour la nomination de la procédure - l'hypoxie fœtale déjà développée et toutes les conditions qui peuvent y conduire. Par exemple, maladies maternelles chroniques (diabète sucré, anémie ferriprive), augmentation du tonus utérin et autres.

Oxygénothérapie pendant la grossesse
Le flux d'oxygène dans le corps de la mère s'améliore lors de l'inhalation de 40 à 60% du mélange oxygène-air 1 à 2 fois par jour. Il est également recommandé de prendre un cocktail d'oxygène ou de la mousse dans les 10 minutes de 150-200 ml 1,5 heures avant les repas ou 2 heures après les repas.

Traitement médical

Il a plusieurs directions:

  • Traitement de la maladie sous-jacente de la mère avec des médecins de spécialités connexes - par exemple, diabète sucré, maladies respiratoires.
  • Normalisation du flux sanguin dans le système "mère - placenta - foetus".
  • Relaxation musculaire de l'utérus.
  • Normalisation de la fluidité et de la coagulation.
  • Amélioration du métabolisme dans l'utérus et le placenta.
  • Prescription complète des médicaments, en tenant compte d'une ou plusieurs raisons et de la tolérance individuelle des médicaments par la future mère.

Hypoxie fœtale: traitement hospitalier

Elle est réalisée avec des changements prononcés dans le flux sanguin utéro-placentaire et un manque d'oxygène pour le fœtus. Les médicaments peuvent être prescrits à la fois sous forme d'injections et de comprimés.

Groupe de médicamentsReprésentantsMécanisme d'actionApplication
Amélioration de la circulation sanguine utéro-placentaire
OestrogènesLe plus couramment utilisé est la Sighetin, qui a un faible effet œstrogénique..

Moins souvent - Folliculin, Sinestrol.

  • Augmente la perméabilité du placenta, favorisant la transition des nutriments et du glucose de la mère au fœtus.
  • Améliore le métabolisme de l'endomètre (muqueuse utérine).
La sigétine est administrée par voie intraveineuse dans 2 à 4 ml pour 20 ml d'une solution de glucose à 40%. Si nécessaire, le médicament à la même dose est ré-administré avec un intervalle de 30 minutes (pas plus de 5 fois!). Non prescrit pendant le travail et les saignements utérins.

Le meilleur effet est obtenu avec une utilisation complexe avec des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins et améliorent la circulation sanguine.

Anticoagulants, vasodilatateurs et améliorateurs de la circulation sanguine
Agents antiplaquettaires ou anticoagulantsDipyridamole (Curantyl), nicotinate de xanthinol (acide nicotinique), Pentoxifylline (Trental)
  • Inhibe la formation et le collage des plaquettes (éléments sanguins impliqués dans la coagulation).
  • Réduisez la quantité de fibrinogène - la base protéique d'un caillot de sang (caillot de sang).
  • Viscosité sanguine plus faible.
  • Améliore la circulation sanguine dans les petits vaisseaux.
  • Promouvoir l'oxygène dans les tissus.
  • Dilater modérément les petits vaisseaux.
  • Le dipyridamole est prescrit 1 à 2 comprimés trois fois par jour. Il est utilisé en combinaison avec de l'acide acétylsalicylique.
  • Pentoxifylline - goutte à goutte par voie intraveineuse pendant 7 jours dans une solution saline à 0,9% ou une solution de glucose à 5%, puis - à l'intérieur, 1 comprimé 3 fois par jour.
  • Nicotinate de xanthinol - d'abord par voie intramusculaire dans 2 ml pendant plusieurs jours, puis - 1 comprimé par voie orale 3 fois par jour.

Cure générale de traitement - 2-3 semaines.

Si nécessaire, certains médicaments sont utilisés plus longtemps, sous le contrôle des indicateurs de coagulation sanguine, une fois toutes les deux semaines: fibrinogène, temps de thrombine et autres.

Moyens qui abaissent le tonus des muscles de l'utérus
Tocolitics - pour empêcher le développement de la naissance prématuréeGinipral, Atosiban (Traktotsil), Nifédipine
  • Réduit le ton et l'intensité de la contraction du muscle utérin.
  • Empêcher le travail prématuré, y compris ceux causés par l'ocytocine (une hormone qui provoque des contractions).

Le ginipral a un effet secondaire: il provoque une augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie). Par conséquent, il est utilisé conjointement avec des médicaments qui normalisent le rythme cardiaque (par exemple, le vérapamil).
Ginipral est d'abord administré par voie intraveineuse à l'aide d'une pompe à perfusion automatique (lineomat) pendant 48 heures. Dose: 5 mg dans 400 ml de solution saline à 0,9%. Ensuite, si les contractions aiguës cessent, le médicament est prescrit un comprimé toutes les 3 ou 4-6 heures. La durée du traitement est déterminée par le médecin.

La nifédipine est prescrite à partir de la 16e semaine de grossesse, 1 comprimé 2-3 fois par jour. La durée d'utilisation est déterminée par le médecin.

Atosiban est injecté par voie intraveineuse, lentement, en trois étapes sur une période de 48 heures. Il provoque moins d'effets secondaires, il est utilisé de 24 à 33 semaines de grossesse.

AntispasmodiquesNo-shpa, Drotaverin, Papaverin
  • Supprime les contractions des muscles de l'utérus, de l'estomac et des intestins, des voies urinaires.
  • Développer les vaisseaux sanguins et améliorer la circulation sanguine.
Dans la période aiguë, l'un des médicaments est prescrit par voie intramusculaire pendant plusieurs jours. Recommande ensuite l'utilisation de la papavérine dans le rectum sous forme de suppositoires deux fois par jour. Le cours dure 7-10 jours. Si nécessaire, les cours de traitement sont répétés..

Au troisième trimestre de la grossesse, les antispasmodiques sont utilisés avec prudence, car ils peuvent ramollir le col de l'utérus, entraînant son ouverture prématurée..

Préparations de magnésiumMagnésium B6, sulfate de magnésium
  • Réduisez la capacité des muscles utérins à se contracter;
  • Ils augmentent le flux sanguin dans les vaisseaux de l'utérus;
  • Réduisez le spasme des vaisseaux sanguins;
  • Améliorer le fonctionnement des cellules cérébrales du fœtus et de la mère;
  • Contribuer à abaisser la tension artérielle de la mère;
  • Protéger le tissu cérébral du fœtus contre les dommages: réduire l'incidence de la paralysie cérébrale et des hémorragies dans les ventricules du cerveau lors d'un accouchement prématuré;
  • Pyridoxine (vitamine B6) améliore la production de protéines.
Avec la prééclampsie et l'éclampsie, le sulfate de magnésium est administré par voie intraveineuse, lentement, pour réduire la pression artérielle, selon le schéma - pour éviter un surdosage.

Avec l'augmentation du tonus de l'utérus et la menace de naissance prématurée, le magnésium B6 est prescrit par voie orale, 1 comprimé deux fois par jour. Le cours dure 2-3 semaines, si nécessaire - plus long.

Médicaments pour améliorer le métabolisme et augmenter la résistance des tissus fœtaux à la carence en oxygène
Antioxydants - protègent contre les dommages et améliorent les processus métaboliques dans les tissus de la mère et du fœtus
  • Actovegin;
  • Vitamines E et C;
  • Acides aminés - composants pour la formation de protéines.
  • Affecte tous les processus métaboliques se produisant dans les cellules: respiration, production d'énergie, synthèse des protéines et autres.
  • Améliore l'apport de tissus et l'absorption d'oxygène et de glucose.
  • La destruction des globules rouges est empêchée.
  • Actovegin est initialement prescrit par voie intraveineuse dans 4-5 ml par 200-400 ml de solution de glucose, tous les deux jours. Le cours dure 10 jours. Ensuite - un comprimé trois fois par jour. Cours - 2 semaines.
  • Vitamine E - 1 gélule par jour (400 UI / 400 mg) par voie orale pendant ou après les repas. Cours - 2-3 semaines.
  • Solutions d'acides aminés - 400 ml par voie intraveineuse, tous les deux jours. Cours - 5-10 infusions.
Neuroprotecteurs - signifie que prévenir les dommages aux cellules nerveuses du fœtusInstenon est le médicament le plus efficace avec des effets secondaires mineurs et inexprimés..
  • Améliore la circulation sanguine dans les vaisseaux du cerveau;
  • Augmente l'absorption d'oxygène et de glucose par le tissu nerveux, améliore la transmission d'une impulsion nerveuse le long des fibres nerveuses;
  • Améliore le fonctionnement du muscle cardiaque;
  • Dilate les petits vaisseaux.
Instenon est initialement prescrit dans 2 ml pour 200 ml de chlorure de sodium salin à 0,9% 1 fois par jour. Cours - 5 perfusions intraveineuses par jour ou tous les deux jours.
Ensuite, à l'intérieur, 1-2 comprimés 3 fois par jour. Cours - 5-6 semaines.

Empoisonnement, vomissements, diarrhée, intoxication par des maladies infectieuses

Le liquide perdu est reconstitué par l'introduction de solutions intraveineuses pour rétablir l'équilibre acide-base: glucose, réopoliglyukine, bicarbonate de sodium et autres.

Décollement placentaire prématuré

Avec un léger détachement dans une petite zone et une bonne santé de la femme enceinte, l'observation est réalisée dans un hôpital:

  • L'état du fœtus, de la mère et du placenta en dynamique est contrôlé. Recherches menées: TDM, Doppler, échographie et autres.
  • Le traitement est prescrit: les contractions musculaires utérines sont supprimées, les agents hémostatiques sont prescrits (Decinon, Vikasol), les antispasmodiques (No-shpa, Papaverine), les médicaments pour améliorer le métabolisme et protéger le fœtus contre la carence en oxygène.

Détachement sur une grande surface avec développement de saignements massifs ou apparition de petites taches répétées depuis le canal de naissance

Quel que soit le bien-être de la mère, un accouchement urgent est effectué, une césarienne est préférée. La stimulation du travail avec décollement placentaire est contre-indiquée.

Avec des saignements massifs de la mère, une masse érythrocytaire de donneur (une suspension de globules rouges obtenus à partir de sang humain) et du plasma (la partie liquide du sang) sont introduits pour remplacer le volume de sang perdu et normaliser sa coagulation.

Maladies bactériennes et / ou virales infectieuses

Dans les infections bactériennes, des antibiotiques sont prescrits en fonction de l'agent pathogène qui a provoqué le développement de la maladie, en fonction de l'âge gestationnel. Les céphalosporines (céfazoline, ceftriaxone), les pénicillines (ampicilline, amoxiclav), les macrolides (érythromycine, Vilprafen) sont les plus utilisées..

En cas d'infections virales pendant la grossesse, Viferon peut être utilisé à partir de la 16e semaine de grossesse, Acyclovir - avec prudence, Genferon - à partir des trimestres II et III..

Pour améliorer le fonctionnement du système immunitaire dans les infections chroniques, la plasmaphérèse membranaire est recommandée. Pendant la procédure, la partie liquide du sang (plasma) est filtrée à travers une membrane spéciale avec des trous de différents calibres, en raison desquelles de grandes molécules contenant des toxines, des allergènes et d'autres éléments d'inflammation sont retenues dans la membrane.

Indications d'accouchement urgent avec hypoxie fœtale

  • L'absence d'effet du traitement.
  • Détérioration des indicateurs de recherche: CPC, dopplerographie et autres.
  • L'apparition de méconium dans le liquide amniotique, une augmentation des basses eaux ou des polyhydramnios.

La césarienne doit être privilégiée, mais il est également possible d'utiliser une pince obstétricale en fonction de l'état du fœtus et de la mère.

Hypoxie fœtale: traitement à domicile

Elle est réalisée après le traitement principal dans un hôpital ou dans les premiers stades de l'hypoxie avec des changements inexprimés. Prérequis: la capacité de contrôler l'efficacité du traitement: CTG, échographie et autres.

Les mêmes médicaments sont utilisés qu'à l'hôpital, mais ils sont prescrits sous forme de comprimés, de capsules pour administration orale, de suppositoires pour administration dans le rectum.

Hypoxie pendant l'accouchement - asphyxie du nouveau-né

Les mesures de réanimation sont effectuées dans la salle d'accouchement..

La séquence des étapes dépend de deux facteurs:

  • La gravité de l'asphyxie (suffocation) sur l'échelle d'Apgar - est utilisée pour évaluer l'état de l'enfant uniquement à la naissance.
  • L'efficacité des étapes précédentes.

Après la naissance et la traversée du cordon ombilical, l'enfant est transféré sur une table chauffée, essuyé avec des couches chauffantes sèches pour éviter l'hypothermie et une hypoxie accrue.

La perméabilité des voies respiratoires est rétablie: le mucus et le liquide amniotique de la bouche et du nez de l'enfant sont aspirés à l'aide d'une poire en caoutchouc ou d'une pompe d'aspiration électrique. Ensuite, si nécessaire, un néonatologue ou un obstétricien-gynécologue rince les voies respiratoires d'un enfant avec une solution saline de méconium et de liquide amniotique à l'aide d'une pompe électrique et d'un laryngoscope (instrument médical éclairé).

En l'absence ou en respiration irrégulière, un tube est inséré dans les voies respiratoires de l'enfant pour alimenter le mélange air-oxygène - intubation. La ventilation artificielle des poumons commence par un ballon spécial, si nécessaire, avec un massage cardiaque indirect simultané.


Avec une diminution de la fréquence cardiaque (bradycardie), l'adrénaline est injectée dans la veine du cordon. En cas de saignement ou de liquide insuffisant dans les vaisseaux, une solution physiologique à 0,9% ou de l'albumine est injectée dans le cordon ombilical.

Après stabilisation de l'état général, l'enfant de la maternité est transféré à la réanimation des nouveau-nés pour un traitement ultérieur.

Indications d'arrêt de la réanimation du nouveau-né:

  • Manque de fonction cardiaque pendant 8 à 10 minutes.
  • Il y a une activité cardiaque, mais la respiration ne se rétablit pas dans les 15 à 20 minutes.

Hypoxie fœtale lors de l'accouchement (asphyxie du nouveau-né): rééducation de l'hypothermie - vidéo

Effets

La gravité et la fréquence des complications d'une carence en oxygène pour le fœtus dépendent de l'âge gestationnel, de la durée et de la gravité de l'exposition à des facteurs dommageables (degré d'hypoxie).

Hypoxie fœtale chronique: conséquences

Au premier trimestre, la ponte des organes et des tissus est perturbée, ce qui conduit à la formation de malformations congénitales. Des changements incompatibles avec la vie entraînent la mort fœtale et une fausse couche aux premiers stades. Avec le développement ultérieur de la grossesse, l'enfant avec diverses malformations congénitales naît le plus souvent. Par exemple, avec des anomalies dans le développement du cerveau, des reins, des poumons, etc..

Aux deuxième et troisième trimestres
Il y a un retard dans le développement du fœtus: manque de poids et / ou de taille.

Peut-être le début du développement de l'activité professionnelle beaucoup plus tôt que la date prévue - la naissance d'un bébé prématuré.

Il y a souvent des foyers d'hémorragie dans divers organes et une ischémie (sites tissulaires connaissant une diminution marquée du flux sanguin), une nécrose se développe (sites de mort tissulaire), il y a immaturité des organes et des systèmes. De tels changements ne passent pas sans laisser de trace, et les conséquences peuvent persister tout au long de la vie..

Les manifestations dépendent de l'organe et / ou du tissu affecté:

  • Système nerveux - il est possible de développer une épilepsie (apparition soudaine de convulsions), une paralysie cérébrale (dommages à une ou plusieurs parties du cerveau), un retard mental, une altération de la maturation du système nerveux après la naissance et d'autres maladies.
  • Organes internes - après la naissance, le bébé ne s'adapte pas bien aux nouvelles conditions de vie en dehors de l'utérus. Par exemple, l'ictère physiologique dure plus longtemps, il y a une tendance aux maladies respiratoires, le système immunitaire et d'autres changements sont perturbés.

Souvent, l'état de ces enfants à la naissance est grave, nécessitant un traitement dans les conditions de réanimation des nouveau-nés dès les premières minutes de la vie. À l'avenir, ces enfants ont besoin d'une longue période de récupération et d'un traitement avec des spécialistes spécialisés - par exemple, un neurologue.

Les conséquences de l'hypoxie fœtale aiguë

Développez en fonction de la gravité de l'impact de la cause:

  • Il est possible d'épaissir le sang et de réduire son volume, ce qui conduit à un apport insuffisant d'oxygène et de nutriments aux tissus. Dans ce contexte, des hémorragies, une ischémie et une nécrose de coupes de tissus individuelles dans divers organes se produisent. Tout d'abord, dans le cerveau et le cortex surrénal (ils produisent des hormones qui sont responsables de presque tous les processus métaboliques).
  • Perte de sang massive due à un décollement placentaire prématuré. Conséquences pour l'enfant: naissance dans un état de choc hémorragique (saignement), dans lequel le travail de tous les organes et systèmes souffre. Conséquences pour la mère: utérus de Kouveler (imprégnation sanguine) et développement du syndrome DIC (tendance accrue aux saignements). Le fœtus et la mère peuvent mourir.
  • Avec la libération prématurée des voies respiratoires du liquide amniotique et du méconium, la mort de l'enfant due à l'asphyxie et au développement d'une pneumonie dans les premiers jours de la vie est possible.

Prévention de l'hypoxie fœtale

Bien avant la grossesse:

  • Pour traiter des maladies chroniques ou obtenir une rémission stable (disparition ou affaiblissement significatif des signes de la maladie). Étant donné que toute légère exacerbation de la maladie pendant la grossesse peut entraîner une violation de l'état général de la femme enceinte et nuire au fœtus.
  • Abandonnez les mauvaises habitudes: tabagisme, abus d'alcool, consommation de drogues.

Pendant le début de la grossesse:
  • Enregistrement jusqu'à 12 semaines de grossesse avec mise en place de toutes les études nécessaires en fonction de l'âge gestationnel.
  • Une visite chez l'obstétricien-gynécologue à la clinique prénatale selon les termes recommandés: avec une grossesse normale au premier trimestre - une fois par mois, aux deuxième et troisième trimestres - une fois toutes les deux à trois semaines.
  • Respect de l'éveil et du repos: une nuit de sommeil pendant au moins 7 à 8 heures.
  • Nutrition dans les aliments qui contiennent suffisamment de vitamines, minéraux, protéines et graisses.
  • L'apport de préparations vitaminées impliquées dans tous les processus corporels. Le plus important pour la femme enceinte est l'acide folique (vitamine B9) Il favorise l'absorption du fer, est nécessaire au développement de tous les organes et systèmes du fœtus, réduit considérablement la probabilité de formation de malformations du système nerveux.
  • Réception de minéraux. Le plus important est le magnésium, qui améliore la formation du placenta et la formation de vaisseaux sanguins - en particulier chez les femmes souffrant de troubles de la coagulation. De plus, après 20 semaines, 80% des femmes enceintes ont une carence en magnésium, ce qui entraîne une augmentation du tonus de l'utérus, provoquant une violation de la circulation utéro-placentaire.

Auteur: Koretskaya V.P. Pédiatre praticien, néonatologiste

Up