logo

Les plats de poisson sont nécessaires, soyez dans le régime alimentaire de chaque personne. Le poisson rouge peut-il être allaité? Le poisson contient de précieuses vitamines, oligo-éléments et acides gras. En utilisant des produits de la mer ou de l'océan pendant la lactation, les selles sont normales chez les enfants et les mères (les intestins fonctionnent bien), les acides gras sont nécessaires pour le système vasculaire et la fonction cardiaque, les protéines de poisson empêchent la formation de sel et de lait acide (protection des reins).

Espèce de poisson

Le poisson est sur la liste des produits allergènes pour les femmes en lactation. Les médecins ne recommandent pas l'introduction de poisson rouge dans l'alimentation au cours des 2 à 3 premiers mois d'allaitement. À l'âge de trois mois, l'enfant est autorisé à introduire progressivement des plats de poisson rouge cuits à la vapeur, bouillis ou cuits dans le régime.

Variétés de poisson riches en acides gras:

Viandes fumées de mer - les femmes ne doivent pas manger de poisson fumé pendant la lactation, de plus, une fois fumé, le produit perd ses composants utiles. En raison d'un traitement thermique insuffisant, les produits fumés restent des parasites et des micro-organismes nuisibles, ainsi que le poisson affecte négativement la digestion des enfants et des mères.

Il est strictement interdit aux mères allaitantes de manger du poisson salé ou du caviar. Lors du salage, tous les composants utiles des produits sont perdus. Le produit de poisson salé provoque l'apparition de poches, augmente la pression, conduit à un dysfonctionnement des reins chez les mères qui allaitent. Poisson salé rouge interdit à GW.

Les fruits de mer secs ou séchés sont préparés avec beaucoup de sel, ce qui affecte négativement le travail des reins et du système urinaire chez les femmes et leurs enfants. De plus, le sel s'accumule dans les glandes (produits laitiers) et pénètre dans le lait, changeant son goût. Un bébé peut même refuser d'allaiter..

Les fruits de mer grillés ne se retrouvent pas dans l'alimentation quotidienne d'une femme qui allaite. Le traitement thermique et les effets des graisses affectent négativement la composition bénéfique du produit (aliments inutiles). Le poisson frit est nocif pour le foie et le système digestif d'une mère qui allaite et de son bébé.

Les pédiatres recommandent aux mères allaitantes d'inclure la truite dans leur alimentation. Les composants utiles de la truite ont un effet positif sur le système vasculaire du corps de la femme et de l'enfant, tandis que le tissu nerveux se développe et que le tube digestif fonctionne. Malgré les composants bénéfiques de la truite, il ne faut pas oublier qu'une mesure est nécessaire en tout. Le poisson rouge peut être inclus dans l'alimentation à l'âge de trois mois.

On ne trouve pas de composants moins précieux dans le saumon.

Poisson rouge pendant l'allaitement

L'allaitement maternel est une période grave pendant la croissance et la formation du corps d'un bébé en bonne santé. Le régime alimentaire féminin pour l'allaitement devrait être composé des ingrédients qu'elle a consommés pendant le transport du bébé.

Le produit du poisson est introduit en petites portions (50-60 g par jour).

Les plats doivent être cuits ou cuits, consommés avec des accompagnements de légumes. Après avoir mangé le plat, la mère doit observer la réaction de l'enfant pendant la journée. Si aucune allergie n'est notée, il est alors possible d'augmenter progressivement les portions. Vous pouvez manger des fruits de mer deux fois par semaine.

Il y a du mercure dans le saumon et la truite, et les parasites ne sont pas exclus, ce qui est dangereux pour la mère qui allaite et le bébé. Pour avertir leur propre corps et celui de leurs enfants du danger, les femmes devraient suivre certaines recommandations. Vous pouvez acheter un produit marin ou océanique dans un magasin en tenant compte de la date d'expiration et de la qualité. L'emballage sous vide doit être vérifié pour les fuites. Les longs délais de livraison et le faible coût du produit indiquent une non-conformité.

Règles pour manger du poisson rouge pour la lactation

Est-il possible pour les momies de poisson rouge salé avec des gardes? Les pédiatres excluent l'utilisation de ce produit du régime alimentaire d'une femme pendant l'allaitement, bien qu'un sandwich avec un morceau de délicatesse puisse être mangé si le bébé a déjà 3-4 mois. Par exemple, un saumon légèrement salé pour l'allaitement est un sandwich à l'huile..

Si une famille avec un petit enfant et une mère allaitante est allée dans la nature (barbecue, grill), alors pour une femme allaitante, il vaut mieux faire cuire le poisson non pas sur une grille, mais en papillote.

  1. Avant la cuisson, l'ingrédient est vieilli dans un bol d'eau froide (pour éliminer les composants nocifs qui peuvent nuire au corps du bébé).
  2. Le poisson mi-cuit, frit et salé est totalement exclu, même un produit légèrement salé.
  3. Les plats peuvent être cuits au four, à la mijoteuse, cuits à la vapeur, cuits dans une casserole.
  4. Les produits marins avec une longue durée de conservation autorisée ne peuvent pas être achetés, car ils contiennent de nombreux conservateurs.
  5. Les viandes fumées et les cornichons de fruits de mer sont exclus. Les femmes en lactation sont autorisées à cuire uniquement un produit frais ou fraîchement congelé.
  6. Dans le régime alimentaire d'une femme qui allaite, il ne devrait pas y avoir d'aliments en conserve, en raison du traitement chimique des produits (nocif pour maman et bébé).
  7. La première introduction de fruits de mer peut commencer avec du goberge ou du saumon kéta. Ces variétés contiennent un entrepôt de vitamines avec des oligo-éléments.

Risque possible de manger du poisson mère rouge pendant l'alimentation

Tout produit protéique peut déclencher une allergie chez un enfant. Les mères qui allaitent peuvent manger les variétés de poisson qu'elles ont mangées pendant la grossesse, alors la survenue d'allergies est difficilement possible.

Au cours du premier mois après l'accouchement, les femmes préfèrent abandonner complètement le régime alimentaire à base de poisson. Si après l'introduction du produit à base de poisson dans le menu, le bébé est allergique, le poisson est exclu pour un autre mois. De nouvelles variétés de poissons sont introduites avec prudence, en particulier pour les variétés de poissons rouges..

Pour réduire la manifestation d'une réaction allergique, une femme doit tester un nouveau produit, en commençant son introduction par une petite portion. Après cela, une pause de trois jours est prise, s'il n'y a pas d'éruption cutanée ou d'irritation sur la peau du bébé, vous pouvez manger un autre morceau de poisson. Les allergènes après la première utilisation peuvent ne pas apparaître. Après l'introduction du poisson, vous pouvez essayer d'introduire des fruits de mer, lorsqu'il n'y a pas de réactions négatives, les restrictions sur le régime alimentaire du poisson pour maman sont supprimées. Bien sûr, si tout sera modéré.

Vous devez acheter uniquement des carcasses fraîches de haute qualité; elles contiennent des composants utiles. Après la cuisson, le plat sera juteux et savoureux..

Comment cuisiner pour l'allaitement

Du poisson, vous pouvez cuisiner beaucoup de plats délicieux et sains..

Poisson à la vapeur

Le poisson est nettoyé, éviscéré, coupé en morceaux de taille moyenne. L'ingrédient préparé peut être cuit au bain-marie ou dans une casserole (sans immerger plus de la moitié de la capacité). La cuisson est effectuée pendant 25 minutes. Les pommes de terre avec d'autres légumes sont cuites dans le bouillon restant. Le sel est ajouté au goût..

Poisson cuit au four

Vous pouvez faire cuire des produits marins au four avec des légumes (tout), en les utilisant comme oreiller. Si un filet de poisson est utilisé, il doit être bien décongelé. Le poisson est disposé sur une plaque à pâtisserie, graissé au beurre et cuit au four (35 minutes à 200 degrés). Vous pouvez faire cuire le produit sans légumes, en utilisant du papier d'aluminium ou du papier sulfurisé.

Poisson solyanka

Préparer le premier plat de 0,5 kg de poisson, 3 concombres (salés), 1 oignon, deux cuillères à soupe de beurre, persil.

Le filet de poisson est coupé, le bouillon est cuit à partir des têtes restantes. Mijoter séparément dans une poêle oignon haché dans l'huile avec des tomates. Le filet est versé avec le bouillon préparé avec une vinaigrette mijotée, un quart d'heure est cuit à feu doux, du persil et de l'aneth sont ajoutés.

Un plat très savoureux est obtenu en faisant bouillir le filet avec du céleri, des carottes, du persil, des œufs et des pommes de terre. Pour un demi-kilogramme de filet de poisson, vous avez besoin de 7 pommes de terre, 1 carotte, 2 pièces. oeufs, petit persil et céleri. Initialement, les légumes sont bouillis, la lavrouchka et le filet préparé sont ajoutés. Après avoir ajouté du poisson, la soupe est cuite pendant 10 minutes. Le poisson servi sur les légumes est servi sur la table. Le bouillon peut être bu séparément.

Escalopes de poisson

Pour préparer des escalopes, un filet de saumon kéta convient, vous pouvez faire cuire du goberge. La viande hachée est préparée à partir de l'ingrédient (dans un hachoir à viande). L'oignon y est ajouté avec 2 jaunes d'oeufs de poule, des escalopes sont formées à partir du mélange résultant, enveloppées dans du papier d'aluminium, cuites dans une poêle avec de l'huile végétale.

Avant d'introduire du poisson dans son alimentation, une mère qui allaite devrait consulter un pédiatre. Votre médecin vous aidera à choisir un menu sûr et vous conseillera quand et comment introduire au mieux de nouveaux produits dans votre alimentation..

Est-il possible d'allaiter du poisson rouge

Le poisson est un produit précieux, donc le régime alimentaire d'une mère qui allaite devrait contenir différents types de plats. Cependant, tous les fruits de mer ne sont pas autorisés pendant la lactation en raison de possibles réactions allergiques. Il est nécessaire de comprendre s'il est possible d'utiliser du poisson rouge pendant l'allaitement - un produit très savoureux et sain.

Avantages de la lactation du poisson

Les poissons de mer ou de mer affectent avantageusement le système digestif, les vaisseaux sanguins, les cellules nerveuses et la fonction cardiaque. Ceci est particulièrement important pour un bébé en développement. Les avantages du poisson sont énormes, donc ses différentes espèces devraient faire partie de l'alimentation humaine. Ce produit, créé par la nature, contient un grand nombre d'oligo-éléments nécessaires au fonctionnement de divers systèmes et organes humains..

Propriétés utiles du poisson:

  • Acides gras élevés - Oméga-3. Ce composant renforce le système cardiovasculaire, améliore l'immunité..
  • Vitamines du groupe B. Participation active au métabolisme des cellules et de leurs structures. Source de protéines facilement digestible.
  • Vitamine D. Vitamine essentielle pour l'absorption du calcium, renforçant les tissus osseux et musculaires.
  • Normalisation des intestins, facilité de digestion des aliments (contrairement aux protéines de viande).

Selon les experts, si une femme n'a pas mangé de fruits de mer pendant qu'elle portait un bébé, l'administration pendant la lactation est autorisée. Parfois, le goût affecte le goût du lait. Le poisson rouge est représenté par: saumon, saumon rose, saumon kéta, truite, saumon. Ces fruits de mer sont autorisés lors de l'allaitement en petite quantité..

Le danger de l'allaitement des poissons

Malgré l'utilité et les nombreuses qualités positives de ce produit, il existe un risque d'allergies. Si une jeune mère a déjà eu une réaction aux protéines animales, la lactation avec l'introduction de nouveaux produits doit être retardée. Pour manger de tels plats doivent être en petites portions lorsque l'enfant est âgé de 6 à 9 mois.

Si le bébé n'est pas allergène et que la mère se sent bien pendant la grossesse, vous pouvez ajouter du poisson bouilli, cuit à la vapeur ou au four au menu. Les plats restants sont dangereux pour l'enfant. L'introduction d'un nouveau produit doit être effectuée avec soin.

Plats de poisson dangereux préparés sans hygiène, traitement thermique. Par exemple, les aliments en conserve sont interdits d'utilisation par une mère qui allaite, car des composants chimiques sont ajoutés à la composition, ce qui augmente la durée de conservation du produit. Le fabricant ajoute également de l'huile de conservation d'origine inconnue..

Filet, coupé en petits morceaux dans différentes garnitures, appelées conserves. Ce produit contient des conservateurs, des arômes, des assaisonnements. Les os ne sont pas enlevés à la main, mais corrodés par les solutions.

Le poisson salé est nocif pour une mère qui allaite en raison de la rétention d'eau, de l'augmentation de la charge sur le système urinaire, le cœur et les vaisseaux sanguins. Le saumon rose salé, le hareng ne subit pas de traitement à chaud, contient la quantité maximale de nutriments. Cependant, ces aliments augmentent le risque d'empoisonnement, d'infections intestinales, d'infection parasitaire en raison du non-respect des règles de stockage. L'utilisation de poisson cru sous forme de rouleaux, les sushis sont dangereux pour la santé pour les raisons ci-dessus.

La perche, le saumon rose, séché ou séché, ne contiennent pas d'avantages, mais sont sursaturés en sel. En cas de violation des conditions de stockage, la technologie de production entraîne des conséquences dangereuses pour l'organisme.

Le poisson fumé pendant l'allaitement est dangereux, car le tabagisme n'est pas fraîchement pêché, pas plus que la fumée naturelle. Les fabricants utilisent souvent de la «fumée liquide» à base de concentré chimique. Ces substances sont mortelles pour les bébés qui reçoivent du lait de leur mère..

Le poisson cuit à la maison doit être traité thermiquement aussi efficacement que possible. Il n'est pas recommandé d'utiliser plusieurs fois des produits surgelés et décongelés. C'est un terreau fertile pour les bactéries, les parasites et les infections intestinales. Saumon rose frit, saumon à l'huile végétale peut être remplacé par du papier d'aluminium cuit. Sinon, les aliments dangereux formés sur la croûte après la torréfaction peuvent perturber les selles et même l'oncologie..

Les parents devraient être responsables de la nutrition et de la santé de leur jeune enfant, ce qui signifie qu'un bébé nourri au lait maternel pendant la première année ne devrait recevoir que des prestations.

Règles pour manger du poisson avec HS

Entrez les plats contenant des protéines doivent être lentement, en petites portions. Les premiers mois de l'allaitement maternel, les fruits de mer sont consommés sous forme cuite à la vapeur, bouillie ou bouillie avec la préservation des substances nécessaires. Maman est autorisée à utiliser dans un premier temps pas plus de 50 g du produit. Plus près de 12 mois, le régime se développe avec du poisson cuit sous le papier d'aluminium.

Il est préférable de ne pas manger de poisson salé au cours de la première année de vie du bébé, et le saumon salé légèrement salé doit être reporté à l’allaitement. Il est important de surveiller les éruptions cutanées sur la peau, le comportement et les troubles des selles du bébé. Si l'introduction d'un nouveau produit a échoué, l'expérience est répétée après 3-5 mois. Une exception est la réaction la plus forte aux protéines - choc anaphylactique. Le pédiatre prescrit un rejet complet de ce produit et des vitamines spéciales contenant des oméga-3 sont recommandées pour maman. Un tel analogue compense le déficit de substances nécessaires; la consommation de poisson 1-2 fois par semaine.

Quel poisson est préférable de choisir avec les gardes?

Les nutritionnistes conseillent de commencer l'introduction avec les habitants de la rivière, comme le brochet. Ce type d'eau contient des vitamines et des minéraux qui affectent positivement le développement du système nerveux et du tissu osseux humain. La perche ne contient pas un grand nombre d'os, faible en calories. Certains types de poissons sont également utiles: la brème, la lotte et le sandre. Les espèces marines et océaniques contiennent moins de tissu osseux, la longe est un avantage.

Il existe des moyens particuliers pour déterminer la fraîcheur des produits sur le comptoir: les écailles sont brillantes et non sèches, les yeux sont naturels, sans film blanc, les branchies sont rouges ou roses, lorsque le doigt est pressé sur la carcasse, la dent est restaurée et la peau se redresse à son aspect d'origine. Seule une odeur naturelle doit être présente..

Certaines espèces se caractérisent par une teneur en matière grasse modérée de la viande, par exemple la goberge. Le merlu et la plie pendant l'allaitement sont parfaitement absorbés par le corps. Le maquereau est considéré comme très utile, dont 200 grammes contiennent la norme quotidienne d'iode. Cependant, cette espèce est très allergène..

La truite de poitrine, comme le saumon, est un poisson gras. Pendant la culture artificielle, le poisson, ainsi que la nutrition, reçoit des médicaments antibactériens et des hormones dont le bébé n'a pas besoin.

Le saumon qui allaite est bon pour l'iode, le sélénium et les protéines. Vendeurs de différentes variétés de teinte de poisson rouge pour le plus grand attrait. Il est dangereux d'utiliser pour la mère et le bébé. Par exemple, le saumon coho, le saumon rouge, le saumon kéta et le saumon rose pendant l'allaitement sont considérés comme les plus sûrs. Il vaut mieux les acheter congelés.

Une femme doit planifier un menu pendant une semaine, assurez-vous d'inclure du poisson dans l'alimentation. Vous pouvez combiner plusieurs types, l'essentiel est de faire le bon choix d'un produit de qualité.

Recettes de poisson

Il existe de nombreuses options de cuisson: cuit à la vapeur, cuit à la vapeur, escalopes, steaks, cuit au four ou barbecue. La carcasse doit être éviscérée, les entrailles et les os enlevés, si nécessaire, soigneusement lavés. Un ustensile de cuisine idéal serait une double chaudière ou une poêle antiadhésive.

Par exemple, les jeunes mères ne savent pas toujours s'il est possible de faire cuire du saumon en couple ou au four tout en conservant le maximum d'oligo-éléments et de bienfaits. Pas besoin d'ajouter d'épices pendant la cuisson car les saveurs dures gâchent le lait.

Pour la cuisson du saumon ou d'un autre type, vous aurez besoin de papier d'aluminium, de sel, de jus de citron et de poisson. La carcasse est soigneusement lavée, l'odeur est vérifiée. Ensuite, haché finement l'oignon. Sur une feuille de papier d'aluminium, des steaks de saumon sont disposés, saupoudrés d'oignons frais. Vous pouvez saler et arroser de jus de citron ou d'huile de tournesol. Le produit est scellé dans du papier d'aluminium et envoyé au four à 150 degrés. Pendant l'alimentation, le saumon rose peut être consommé sous toutes ses formes..

Dans la cuisine, vous pouvez fantasmer avec des plats de poisson. Par exemple, vous pouvez préparer le dîner pour toute la famille en ajoutant des carottes râpées sur le saumon. Garnir servi sous forme de riz bouilli ou de pommes de terre au four dans du lait ou de l'eau.

Pour préparer le méli-mélo, vous aurez besoin de l'ingrédient principal, par exemple, saumon rose, cornichons, oignons, tomates, feuilles de laurier (facultatif), sel, pommes de terre et huile de tournesol.

Dans l'eau froide, la carcasse lavée ou ses parties sont posées. Après la cuisson du bouillon, les pommes de terre finement hachées et les autres ingrédients sont envoyés dans la casserole. La solyanka est mise en état de préparation et s'arrête. Pour que le saumon rose donne à la soupe tout son goût, il suffit de rester sur la cuisinière pendant 20 minutes.

Le poisson cuit à la vapeur est cuit dans une mijoteuse ou une double chaudière. Et aussi il peut être bouilli dans l'eau et laisser le bouillon pour la soupe.

Il est préférable d'introduire des variétés de poissons rouges au plus tôt trois mois d'allaitement, et il est conseillé de commencer par le goberge ou le merlu. Lors du choix d'un produit, le poisson doit être d'apparence belle, de mucus inodore et collant. Un autre aspect de l'allaitement maternel est une bonne préparation..

Est-il possible d'allaiter des poissons

La viande de poisson est un produit alimentaire indispensable qui devrait être inclus dans le régime alimentaire de chaque personne. Mais de nombreuses jeunes mères doutent que le poisson soit sans danger pour l'allaitement..

Est-il possible pour les mères qui allaitent ce produit?

Le poisson pour maman pendant l'allaitement est sans aucun doute très utile..

  1. Par sa valeur nutritive, elle n'est pas inférieure à la viande et est également une source de protéines facilement digestibles..
  2. De plus, la viande de poisson contient un grand nombre d'oligo-éléments nécessaires à une femme pendant l'allaitement.
  3. En outre, l'avantage de ce produit est dû à la teneur élevée en acides gras oméga-3 et oméga-6, qui sont extrêmement importants pour le travail de certains organes internes, améliorent les processus métaboliques du corps, normalisent la pression artérielle.

Une femme, bien sûr, peut manger du poisson pendant l'allaitement, si elle en a mangé pendant la grossesse. Sinon, vous devez l'abandonner pendant un certain temps..

Répondant à la question de savoir quel type de poisson vous devez manger, il convient de noter que ce produit pêché dans votre région est le plus préférable. Il est plus précieux que le congelé, qui perd la moitié de ses propriétés utiles. Les femmes qui souhaitent savoir s'il est possible de manger du poisson rouge en nourrissant un bébé devraient être au courant d'une éventuelle allergie chez un nouveau-né à ce produit..

À la vapeur

Quand refuser?

Complètement le poisson est contre-indiqué en lactation, seulement si la mère a une allergie alimentaire. Il peut ensuite être introduit dans l'alimentation au plus tôt 8 mois après l'accouchement, en très petites portions.

Cependant, il existe certains types de produits du poisson qui ne sont pas recommandés pour la consommation:

  • le poisson salé est interdit pendant l'allaitement - il contient une grande quantité de sel, nocive pour les reins;
  • le poisson fumé est indésirable lors de l'allaitement, car il ne contient pas de substances bénéfiques, mais il existe de nombreux cancérogènes;
  • le poisson cru est strictement interdit en raison de la présence possible de parasites;
  • le stockfish et le poisson séché sont également nocifs - ils peuvent ruiner le goût du lait.

Les nutritionnistes ne conseillent pas à une mère qui allaite de manger de la viande d'habitants marins de longue durée, car elle peut accumuler des substances toxiques. Cela s'applique aux requins, au maquereau.

Quels plats sont utiles pour une mère qui allaite

Essayons maintenant de déterminer quel type de poisson une femme peut manger pendant l'allaitement..

  1. Bouilli, cuit à la vapeur. Il est recommandé de manger dans les premiers mois de la vie d'un enfant, lorsque le risque d'allergies est le plus élevé.
  2. Cuit. Il doit être introduit progressivement dans l'alimentation, en observant la réaction du bébé à une modification de la composition du lait.
  3. Braisé. Il conserve également tous les nutriments, il est donc acceptable dès les premiers mois d'allaitement..

Une façon assez populaire de faire cuire de la viande de poisson est la friture, alors qu'il est impossible de répondre sans équivoque à la question de savoir si le poisson frit peut être allaité. Au cours d'un tel traitement, la viande perd presque toutes ses propriétés et devient, sinon nocive, puis complètement inutile.

Déjeuner de lactation saine

Quels peuvent être les plats dangereux de ce produit.

  1. Le principal danger des plats de poisson pendant la lactation est une réaction allergique chez le bébé. Entrez-les progressivement dans le régime alimentaire, commencez par des portions ne dépassant pas 50 grammes, puis surveillez attentivement l'état du bébé. S'il y a des signes d'allergie - vous devrez refuser les produits de la pêche.
  2. Ce produit marin peut être nocif sous certaines formes. Par exemple, lorsqu'on leur demande s'il est possible de manger du poisson fumé pendant l'allaitement, les médecins répondent négativement. Un tel produit accumule des substances cancérigènes dangereuses, qui sont extrêmement nocives pour le travail des organes internes et peuvent dans certains cas provoquer le cancer.
  3. De nombreuses mères allaitantes souhaitent savoir s'il est possible de manger du poisson salé. Des quantités excessives de sel peuvent entraîner une altération de la fonction rénale, une ostéochondrose et une modification du goût du lait.
  4. Ces produits peuvent être mal transformés et également infectés par des parasites..

Le poisson salé rouge pour une femme en lactation est l'un des produits les plus délicieux, il n'est pas surprenant que de nombreuses femmes ne veuillent pas l'abandonner complètement. Cette délicatesse est assez allergène, vous ne pouvez donc la manger que quelques mois après l'accouchement en très petites quantités.

Les avantages d'un produit marin
VariétéAvantageNuire
Saumon (truite, saumon, saumon rose, saumon kéta)Contient une quantité record d'acides gras bénéfiques dont une femme a besoin pendant la lactation, réduit le risque de caillots sanguins.Le poisson rouge n'est utile qu'en petites quantités, car il est assez allergène.
Morue (merlu, cabillaud, lotte)La viande de morue est la plus diététique, alors qu'elle contient une énorme quantité de vitamines essentielles, d'oligo-éléments. Renforce les os, les dents, renforce l'immunité.La composition de la morue contient beaucoup de vitamine A qui, avec une consommation excessive, peut entraîner une hypervitaminose.
Perche (perche, perche)La viande de perche est considérée comme diététique, a un effet bénéfique sur le système digestif et nerveux, élimine les toxines du corps.La perche peut accumuler des composés de métaux lourds, elle peut donc être consommée en petites quantités.
Carpe (carpe, carpe carassin)La viande est très riche en protéines, copieuse, savoureuse. Contient des acides aminés, des antioxydants, facilement absorbés par le corps.Les carpes élevées en captivité peuvent contenir des accélérateurs de croissance indésirables à consommer pendant la lactation..
Comment cuisiner?

Souvent, les femmes se demandent quels plats de poisson sont les plus sûrs pour une mère qui allaite et ont en même temps un bon goût et une facilité de préparation.

Tout en prenant soin d'un nouveau-né, il n'est pas toujours possible de passer beaucoup de temps dans la cuisine pour cuisiner, mais vous refuser des plats délicieux n'est pas une raison. Les recettes suivantes peuvent être recommandées aux jeunes mères.

Produit marin sain

Purée de pommes de terre au goberge dans une sauce à la crème sure.

  1. Mettre la goberge pelée aux oignons dans une casserole profonde.
  2. Versez de l'eau chaude.
  3. Ragoût du plat pas plus de 10 minutes.
  4. Mélangez ensuite 100 gr. crème sure avec 1 cuillère à soupe. farine, ajouter au plat.
  5. Ragoût sous le couvercle pendant encore 15 minutes.
  6. Pendant que le poisson mijote, faites bouillir les pommes de terre jusqu'à ce qu'elles soient tendres.
  7. Ajouter un peu de beurre, de crème et écraser à l'aide d'un mixeur.
  8. Versez la purée de pommes de terre avec une sauce à la crème sure, mettez le goberge sur le dessus et servez..

Soupe de poisson pour une mère qui allaite.

  1. 300 g de carpe fraîche versez 2 litres d'eau et faites cuire jusqu'à tendreté.
  2. Retirer la viande de poisson du bouillon et ajouter les petits pois, les feuilles de laurier et les pommes de terre hachées.
  3. Cuire 15 minutes.
  4. Lorsque les pommes de terre sont prêtes, ajoutez 4 cuillères à soupe de vos céréales préférées dans le plat (orge, riz, millet), faites cuire jusqu'à tendreté.
  5. À la fin, ajoutez les carottes et le céleri passivés et 2 cuillères à soupe de pâte de tomate, après 2-3 minutes, la soupe sera prête.

Ainsi, la réponse à la question de savoir s'il est possible de manger du poisson pendant l'allaitement est trouvée. Le poisson est non seulement possible, mais aussi nécessaire, l'essentiel est de choisir des types sûrs de ce produit et d'aborder de manière responsable la méthode de préparation.

À propos de l'auteur: Olga Borovikova

Est-il possible d'allaiter des aliments salés à maman?

Articles d'experts médicaux

Les mamans allaitantes peuvent-elles être salées ou seront-elles nocives pour le bébé? La question est très pertinente aujourd'hui, surtout lorsque le concept d'un menu large et accessible pour maman pendant l'allaitement est introduit. Il est impossible de répondre sans équivoque à cette question, il est nécessaire de parler différemment de chaque produit, de ses avantages et inconvénients sous forme de sel.

Légumes salés pour la lactation

Peut maman allaitante salée? Pour répondre à une telle question, il faut dire que c'est possible, mais si vous limitez clairement le nombre de produits salés et un type distinct de produits salés. Bien sûr, vous voulez toujours quelque chose de salé, mais c'est mieux si vous mangez un produit salé et ce sera utile que si vous mangez une énorme quantité de sel, également avec un produit nocif.

Est-il possible d'allaiter des cornichons de maman? Bien que les cornichons ne soient pas l'aliment le plus sain que vous puissiez manger pendant la lactation, il est peu probable qu'un seul cas de manger de tels concombres nuise. Cependant, la consommation de grandes quantités de cornichons pendant la lactation peut augmenter les risques de brûlures d'estomac. N'oubliez pas non plus qu'en prenant un produit, vous devez suivre la réaction de votre enfant. Par conséquent, après avoir essayé ce produit une fois, vous saurez quelle est la réaction de votre bébé. Vous devez considérer les avantages de ce produit..

Les cornichons contiennent une quantité minimale de calories et de graisses. Le cornichon moyen ne contient qu'environ 8 calories, ainsi que 0,1 g de matières grasses, 1,7 g de glucides et 0,4 gramme de protéines. Le principal micronutriment que vous obtenez en mangeant des cornichons est la vitamine K, qui est utile pour la coagulation du sang. Chaque cornichon contient environ 25,4 microgrammes, soit 32% de la valeur quotidienne de cette importante vitamine. Les concombres fournissent des traces d'autres oligo-éléments importants, tels que le calcium, le potassium, le manganèse et la vitamine A. Les concombres marinés, comme d'autres légumes, contiennent également de petites quantités de caroténoïdes, des pigments de couleur vive tels que le bêta-carotène et la lutéine, qui peuvent être convertis en La vitamine A et peut agir comme antioxydants. Les antioxydants attaquent les molécules appelées radicaux libres, qui causent des dommages cellulaires qui peuvent entraîner des maladies cardiaques, le cancer ou d'autres maladies. La lutéine peut aider à protéger vos yeux des maladies chroniques en filtrant la lumière bleue de la rétine. Bien que les cornichons ne contiennent pas une grande quantité de ces nutriments, ils peuvent contenir une petite partie d'une alimentation saine..

Comme les autres légumes, les cornichons sont une bonne source de fibres alimentaires. Les fibres favorisent les selles régulières et aident également à réduire le cholestérol et la glycémie, réduisant ainsi le risque de maladie cardiaque et de diabète.

Le principal problème causé par l'utilisation de cornichons pendant la lactation est associé à une teneur élevée en sodium dans les concombres. Chaque cornichon contient 595 milligrammes de sodium, ce qui représente environ un tiers des besoins quotidiens en sodium. Des niveaux élevés de sodium dans votre corps auront également un effet négatif sur la croissance et le développement de votre enfant. Prendre trop de sodium peut augmenter le risque d'hypertension de votre mère et votre bébé peut avoir des problèmes digestifs..

Un effet secondaire potentiel de manger trop de cornichons est un trouble digestif. Manger de grandes quantités de nourriture peut perturber votre système digestif, provoquant des effets secondaires lorsque votre corps s'adapte à de nouveaux aliments, mais les cornichons peuvent être particulièrement désagréables. Votre enfant peut souffrir de diarrhée même si vous avez mangé un concombre. En plus de la diarrhée, une gêne ou une douleur abdominale, qui se manifeste par des coliques, peut être un symptôme courant. Le concombre lui-même, en tant que légume, a la capacité, pendant la fermentation, de former des gaz qui ne peuvent pas être excrétés chez le nourrisson en raison d'un développement intestinal insuffisant. Par conséquent, si maman mange des cornichons, il peut y avoir une très forte attaque de coliques chez un enfant.

Un autre effet secondaire possible de manger trop de cornichons est le ballonnement et la rétention d'eau. Les cornichons contiennent une grande quantité de sodium. Votre corps réagit à cet apport élevé en sodium en retenant l'eau pour maintenir l'équilibre osmotique de votre corps - la concentration de sel dans le plasma sanguin et les liquides. En conséquence, l'enfant peut ressentir un gonflement notable, en particulier dans les membres, ce qui peut entraîner un certain inconfort..

La consommation de grandes quantités de cornichons peut également augmenter temporairement le fardeau des reins de votre enfant, qui ne peut pas supporter cette charge autant que vous. La fonction principale des cellules rénales est d'agir comme un filtre, préservant les nutriments nécessaires au corps du bébé, permettant aux produits chimiques indésirables de quitter le corps avec l'urine. Après avoir consommé des aliments riches en sel, tels que des cornichons ou des tomates, les reins de votre bébé doivent s'efforcer d'éliminer l'excès de sel du corps afin de maintenir un volume sanguin et une pression sanguine normaux. Mais tous les bébés n'ont pas une telle fonctionnalité rénale que vous devez considérer.

Les mères qui allaitent peuvent-elles saler les tomates? Les tomates salées contiennent beaucoup de vitamine C. L'un des composants les plus utiles d'une tomate n'est pas une vitamine ou un minéral, mais un lycopène phytochimique. Ce composé, qui donne aux tomates leur couleur rouge distinctive, agit comme un antioxydant dans le corps. Consommer des niveaux élevés de lycopène peut réduire votre risque de maladie cardiaque et de certains cancers. Les tomates en deux minutes, un quart d'heure et une demi-heure augmentent le niveau de lycopène dans les tomates de 6, 17 et 35 pour cent, respectivement. Manger des tomates prévient l'anémie pendant cette période chez la maman et le bébé. Les tomates aident également à créer un dépôt d'acide folique..

Cependant, les tomates salées contiennent également de l'acide, ce qui peut affecter l'acidité de l'estomac et le processus digestif lui-même. Un très gros avantage des tomates salées est la formation de bactéries, qui jouent un rôle important dans le maintien de la microflore normale des intestins de la mère et du bébé. Par conséquent, une tomate salée une fois par semaine peut être autorisée, comme produit utile, si le bébé n'a pas d'allergies.

La seule façon de déterminer si une tomate salée est effectivement la cause de l'éruption cutanée de votre enfant ou d'autres symptômes est de se débarrasser complètement de la nourriture de votre alimentation. Une fois que les symptômes de votre enfant ont disparu, vous pouvez ajouter les tomates à votre alimentation..

Est-il possible d'allaiter des champignons salés? Les champignons sont riches en une variété de nutriments. Ils sont une bonne source d'acides aminés. Les acides aminés sont indispensables et idéaux pour le développement global de votre enfant, contribuant à une augmentation de la masse musculaire. Les champignons contiennent un grand nombre de vitamines B, qui renforcent le système nerveux central. Les champignons sont une excellente source de vitamine D. Mais, malgré le poids de ces contenus utiles, ce produit est très difficile à digérer, notamment sous forme de sel. Par conséquent, lors de l’allaitement, la mère préfère s’abstenir de champignons salés, au moins au cours des trois premiers mois de la vie de son bébé, lorsque le risque de développer des coliques est particulièrement élevé..

Les arachides salées et autres noix peuvent-elles être données aux mères allaitantes? Bien sûr, il convient de rappeler les propriétés bénéfiques des noix. Le noyer est un produit d'une grande intelligence. Les noix sont une riche source de vitamines et d'antioxydants. Les fibres et les fibres présentes dans les noix aident à réguler la fonction intestinale, à réduire le cholestérol. Les noix qui allaitent au cours du premier mois peuvent également augmenter la lactation du lait et la teneur en matières grasses. Par conséquent, les avantages des noix sont indéniables. Pour qu'il n'y ait pas de réaction chez l'enfant, il suffit de prendre quatre à cinq noix par jour, et si elles sont salées, votre choix ne fera pas beaucoup de mal. Une telle quantité ne présente pas de risque d'augmentation de la quantité de sodium, donc si maman aime les arachides salées, alors quelques fruits par jour ne seront pas nocifs, mais même utiles.

La maman allaitante peut-elle saler les graisses? Le saindoux n'est pas un produit sûr pour une mère qui allaite. La graisse contient une grande quantité de graisse et de sodium, ce qui peut nuire au développement du corps de l'enfant. Les bébés ont besoin d'aliments que leur système digestif peut traiter, même si c'est le régime alimentaire de leur mère. Les bébés ne peuvent pas gérer la malbouffe. Ils ont de petits estomacs sensibles qui ont besoin d'aliments mous et faibles en gras..

Certains des ingrédients du saindoux potentiellement dangereux comprennent;

Le sodium est l'une de ces choses que vous devez éviter dans votre alimentation lorsque vous allaitez. Le sodium en petites quantités est excellent, mais le sodium au-delà des limites acceptables peut être dangereux. Sur un morceau de graisse salée contient 192 milligrammes de sodium. Le saindoux salé contient également des nitrates, qui aident à prolonger la durée de conservation et à améliorer le goût. Les nitrites et les nitrates peuvent être très nocifs pour les bébés. Ils peuvent endommager les vaisseaux sanguins entourant le cœur, provoquant un durcissement et un rétrécissement des artères du bébé. Cela pourrait également conduire au diabète à l'avenir. Par conséquent, la graisse salée n'est pas un produit qui préservera votre santé et celle de votre bébé.

Est-il possible pour une mère allaitante de pop-corn salé, de biscuits salés, de crackers. Ce sont, bien sûr, des produits très sûrs, car les produits à base de farine n'apporteront pas d'inconfort à l'enfant s'ils ne sont pas frais. Par conséquent, ces aliments peuvent être consommés avec modération.

Poissons de lactation

Est-il possible pour une mère allaitante de poisson salé? Le poisson est un type de produit sain qui ne peut être évité complètement, même pendant l'allaitement. Selon toutes les recommandations, lorsque les mères allaitent, la quantité de poisson dans leur alimentation devrait être augmentée en raison d'espèces utiles et nutritives. Le poisson est une bonne source de protéines oméga-3 et d'acides gras, qui contribuent au développement sain du cerveau chez un nourrisson ou un enfant. C'est une riche source de vitamine D et de minéraux essentiels comme le fer et le magnésium. Lors de l'allaitement maternel au cours du premier mois, le poisson doit exclure les espèces salées, car cela peut affecter la qualité du lait et le bébé peut refuser du tout d'allaiter.

Il existe certains types de poissons riches en mercure et autres matériaux métalliques toxiques. Il est préférable d'éviter l'utilisation de ces substances pendant l'allaitement. Mais cela s'applique principalement au poisson cru.

À quels types de poisson préférez-vous et s'il est possible pour une mère qui allaite de hareng salé?

Le hareng en soi est un produit très nutritif et vous offre de nombreux avantages pour la santé. Le hareng est riche en protéines. Les protéines réparent non seulement les cellules endommagées, mais aident également à construire de nouveaux tissus. Un filet contient environ 40 grammes de protéines. Le hareng est une excellente source de vitamines vitales. Un seul filet fournit 25% des besoins en vitamine D. De plus, c'est une bonne source de vitamine A. Mais ces propriétés sont perdues si elles sont salées. Par conséquent, il est possible de manger un hareng salé en quantité limitée, en tenant compte à nouveau de la teneur en sel, mais une telle utilisation de poisson ne donne aucun avantage.

Est-il possible pour une mère qui allaite de maquereau salé? Le maquereau est riche en acides aminés et en phosphore. Mais la viande de maquereau salée a la capacité de concentrer une grande quantité de sel. Par conséquent, ce type de poisson est préférable de manger lorsqu'il est cuit.

Est-il possible pour une mère allaitante de poisson rouge salé? Si vous allaitez, évitez le saumon réfrigéré et séché et les autres poissons crus. Toutes les variétés de poissons rouges salés sont des poissons marins, ce qui peut être très utile. Est-il possible pour une mère qui allaite de saumon salé. Manger une quantité limitée de saumon salé pendant l'allaitement ne nuira pas à vous ni à votre bébé en pleine croissance, car ce poisson gras a des avantages nutritionnels importants. Le saumon est un réservoir d'acides gras oméga-3 qui réduisent le risque de maladies cardiovasculaires. Les acides gras oméga-3 aident également à réduire les problèmes liés au cerveau, tels que la diminution des capacités cognitives des nourrissons. La viande de saumon contient de l'arginine, un acide aminé qui peut activer l'hormone de croissance. Manger du poisson aide à améliorer le tonus musculaire et minimise l'accumulation de graisse dans le corps de la mère et du bébé. Le saumon salé peut être consommé, car le processus de salage vous permet d'économiser tous ces nutriments, contrairement au traitement thermique. Le poisson lui-même implique que son décapage ne nécessite pas une grande quantité de sel, donc le poisson salé rouge peut être mangé.

Si nous parlons de savoir s'il est possible pour une mère qui allaite des aliments salés ou non, alors la réponse est possible avec modération. Que ce soit des légumes, du poisson ou des noix, mais sous forme de sel, ils deviennent moins utiles si la quantité de sodium y est importante, il faut donc en tenir compte. N'oubliez pas de surveiller la réaction et le comportement de l'enfant lorsque vous mangez quelque chose de salé, car cela peut être le critère principal dans le choix d'un régime.

Aux amoureux du poisson salé: est-il possible de le manger en allaitant? Les nuances de l'introduction des aliments pour maman et bébé

Avec l'avènement du bébé, la mère commence à surveiller davantage son alimentation afin que son bébé se sente bien et n'ait aucun problème avec son ventre, sa santé, les deux.

Vaut-il la peine d'exclure le poisson salé de votre alimentation, ou peut-il être consommé en une certaine quantité? Maman a beaucoup de questions et de préoccupations, vous devez donc gérer les nuances, les propriétés utiles et les dommages possibles de cet aliment..

Est-il possible de consommer un produit avec l'hépatite B?

Le poisson salé est un favori de nombreux produits au goût vif, qui est ajouté aux salades, mis en sandwich ou servi en complément du plat d'accompagnement sur la table. Cependant, en raison de la teneur élevée en sel, cela peut affecter négativement le fonctionnement des reins et conduire à un œdème, de sorte que les médecins ne recommandent pas à maman de l'utiliser en grande quantité.

Au cours de la première année d'alimentation, les poissons frits, séchés, fumés et crus doivent être complètement exclus en raison de la méthode de cuisson, de la possibilité de présence de substances dangereuses ou de parasites. Il n'y a pas de réponse définitive si la maman peut manger du poisson salé pendant la lactation, mais les médecins conseillent de privilégier, dans un premier temps, le poisson bouilli, cuit ou au four.

À partir de quel mois?

Souvent, une femme en lactation est attirée par le poisson salé, par exemple le poisson rouge (saumon, saumon, kéta, truite, saumon rose), riche en acides gras et bénéfique pour l'activité mentale. Mais le poisson rouge est assez allergène, il n'est donc utile qu'en petites quantités..

Les pédiatres recommandent d'introduire du poisson salé dans leur alimentation au plus tôt 3 mois, en commençant par un petit morceau, afin de suivre la réaction du bébé au produit. S'il y a des signes d'allergies (éruption cutanée, rougeur) ou de troubles digestifs - vous devez abandonner le produit et le réintroduire dans le régime seulement après un mois.

Au contraire, les médecins recommandent le poisson bouilli et mijoté dès que possible - quelques semaines après l'apparition du bébé.

Ce qui est utile pour une femme?

La viande de poisson est bien absorbée par l'organisme et aide à restaurer sa force beaucoup plus rapidement que, par exemple, le porc et le bœuf. Une quantité modérée de poisson salé peut être utile, car:

  1. Il contient de la vitamine D, qui aide à absorber le calcium, formant ainsi des os, des dents et la peau solides et sains de l'enfant.
  2. Il contient beaucoup de protéines, aidant le corps dans le renouvellement, le développement et la récupération rapide.
  3. Le poisson rouge contient une grande quantité d'acides gras nécessaires pendant la lactation, améliore la fonction cérébrale et est bon pour les yeux..
  4. Contient de la vitamine C, qui est l'un des meilleurs antioxydants. Il est bénéfique pour la peau et nettoie le corps des toxines..
  5. Améliore le métabolisme, contribuant à un bon sommeil calme et à un excellent bien-être de la mère et du bébé.
  6. Contient de la vitamine B, qui est impliquée dans le développement du cerveau, la formation du système nerveux et l'accélération du développement mental du bébé.

On pense qu'un excès de sel tue le bénéfice de tout produit, mais s'il y a peu de sel dans le poisson, il ne perd pas ses propriétés bénéfiques, et s'il est utilisé à bon escient, le sel peut même aider à prévenir une maladie telle que l'ostéochondrose.

Le bébé est-il autorisé dans le régime?

Certainement, le poisson est un produit utile que les médecins recommandent de donner aux enfants bouillis et cuits. Quant au poisson salé, la présence de sel n'est pas considérée comme utile et il est ajouté à l'alimentation beaucoup plus tard que le poisson traité thermiquement (bouilli, cuit au bain-marie).

Le poisson séché au soleil contient beaucoup de sel et n'est pas toujours sûr à utiliser, il est donc introduit plus tard dans l'alimentation.

Si le poisson est mal préparé, des larves de parasites peuvent y rester, qui peuvent pénétrer dans le corps et s'y développer..

Depuis combien d'années?

Le poisson salé n'est pas donné aux enfants de moins de 2 ans, il est préférable d'attendre avec lui jusqu'à 3-4 ans, en donnant à ce moment des aliments complémentaires avec du poisson bouilli et cuit, afin que le corps de l'enfant s'y habitue. À partir de 9 mois, vous pouvez préparer une purée de pommes de terre, à commencer par le poisson de mer, considéré comme le plus sûr et le plus bénéfique pour l'enfant.

Le mieux adapté - merlu, goberge, perche, morue. Vous devriez commencer avec une demi-cuillère à café de purée de poisson, en amenant progressivement la portion dans une cuillère. Pour une alimentation, un enfant âgé de 9 à 10 mois peut manger 50 grammes de poisson, mais ne le donnez pas plus souvent 2-3 fois par semaine.

Y a-t-il un avantage pour l'enfant?

Le poisson contient de nombreuses substances utiles qui sont nécessaires pour un bébé correctement développé. Dans le merlu, par exemple, il y a beaucoup de vitamines, de calcium et de potassium, son utilisation améliore la fonction intestinale et augmente l'immunité.

Le merlan bleu contient de l'iode, du cobalt, du sodium et du manganèse, et le foie de goberge est une excellente source de vitamine A, si importante pour la santé des dents, de la peau, des ongles et des cheveux..

En ce qui concerne le poisson salé - les pédiatres sont d'avis que le sel n'ajoute pas d'avantages au produit, mais le réduit seulement. Les experts sont convaincus que lors de l'allaitement, le bébé ne présente pas de carence en sel jusqu'à 1,5 ans.

Ce qui est dangereux pour la mère et le bébé?

Le poisson est un produit à forte teneur en allergènes, en particulier le rouge, il est donc déconseillé de le manger au début. Le principal danger est la mauvaise qualité et la mauvaise préparation du poisson, qui menacent l'empoisonnement et l'infection par des vers.

Vous devez choisir très soigneusement un produit, en n'achetant que dans des endroits de confiance et avec les certificats de qualité nécessaires. Bien que le poisson contienne des substances utiles, leur excès peut conduire, par exemple, à une hypervitaminose.

De plus, les poissons ne grandissaient pas toujours à l'extérieur et y mangeaient: très souvent, les poissons, même les poissons de mer, sont élevés dans des fermes spéciales et utilisent des substances spéciales pour les cultiver.

Le poisson fumé contient des agents cancérigènes, qui causent des dommages importants aux organes internes et peuvent même provoquer le cancer.

Recommandations de lactation

On pense que les aliments salés (pas seulement le poisson) ne sont pas recommandés à consommer pendant la lactation, car une teneur élevée en sel conduit à la rétention d'eau dans le corps.

Un autre fait important est que le sel provoque la soif, et l'utilisation de grandes quantités d'eau dilue le lait, le privant de matières grasses, raison pour laquelle le bébé peut souvent être appliqué sur la poitrine. Ne mangez pas de poisson rouge pendant la lactation, ce qui est très susceptible de provoquer des allergies..

Comment entrer dans le régime?

Tout d'abord, vous devez manger un petit morceau de poisson pour vérifier la réaction du bébé, à partir du 6ème mois de tétée, vous pouvez utiliser une petite quantité de poisson séché, mais aussi avec une extrême prudence.

Le poisson le plus sûr contenant le minimum de substance allergène est le poisson blanc (cabillaud, merlu, goberge, sandre, carpe). C'est avec elle qu'ils conseillent de commencer à introduire le poisson dans votre alimentation.

Tarif journalier et hebdomadaire

Le taux journalier et hebdomadaire du produit consommé dépend du type de poisson:

  • maquereau et hareng - 30 grammes par jour et 200-210 par semaine;
  • saumon - 45-55 grammes par jour et 315-385 par semaine;
  • thon et truite - 60-70 grammes par jour et 420-490 par semaine;
  • flétan - 70-80 grammes par jour et 490-560 par semaine;
  • crevettes - 170-200 grammes par jour et 1190-1400 par semaine;
  • morue - 230-250 grammes par jour et 1610-1750 par semaine.

En ce qui concerne le sel, sa norme par jour est de 10 à 15 grammes, soit 70 à 105 grammes par semaine..

Conclusion

L'opinion des médecins se résume au fait que dans les premiers mois de l'alimentation pauvre en aliments salés, y compris le poisson, cela n'en vaut pas la peine. Malgré ses avantages, le poisson peut être nocif s'il est mal préparé et contient des substances nocives pour le corps. Par conséquent, vous devez surveiller attentivement votre alimentation pendant la lactation, en essayant de manger la délicatesse du poisson de façon modérée et peu fréquente..

Quel type de poisson rouge peut être mangé pendant l'allaitement?

Avoir un bébé est le moment le plus merveilleux de la vie d'une femme. Le sentiment de maternité est un sentiment incomparable avec quoi que ce soit. Cependant, après être devenue mère, une femme doit respecter certaines restrictions, et si le bébé est allaité, les restrictions concernent le plus souvent la nutrition. La nourriture d'une mère qui allaite doit être enrichie en vitamines et minéraux, être nutritive et saine. Heureusement, dans de nombreux produits, toutes ces exigences sont en harmonie, par exemple dans le poisson.

Le poisson est l'un des composants les plus importants du menu d'une femme qui allaite, car elle est riche en acides gras oméga-3 et oméga-6, un grand nombre d'oligo-éléments essentiels, et ce produit contient également des protéines qui sont facilement digérées. Dans cet article, nous nous attarderons sur le poisson rouge, car, comme vous le savez, c'est elle qui fait partie de la liste des allergènes.

Caractéristiques

L'espèce de poisson que nous considérons est appelée «rouge» en raison de la couleur du tissu musculaire, qui a une teinte rose rougeâtre.

  • Le saumon est un poisson rouge à haute teneur en vitamine D. La vitamine D aide à renforcer le système immunitaire, à développer le tissu osseux, à renforcer les muscles, les os et les cheveux chez une mère qui allaite et un bébé.
  • Le saumon rose est enrichi en vitamine E, qui renforce les parois des vaisseaux sanguins, et a également un effet anti-inflammatoire, améliore la vision, donne une brillance saine aux cheveux.
  • Le saumon est riche en vitamine C, ce qui aide à protéger les cellules contre les effets nocifs dus à une oxydation excessive.
  • Keta contient de la vitamine B12, qui normalise le système nerveux central. B12 a également la capacité d'augmenter les globules rouges à la fois chez la mère et l'enfant.

Avantages de l'allaitement maternel

Si vous faites une liste d'aliments sains, le poisson rouge sera en premier lieu, car sa viande contient une énorme quantité de nutriments nécessaires à une mère qui allaite..

Examinons de plus près les propriétés bénéfiques du poisson rouge.

  • Un ensemble de vitamines A, B, D, ainsi que du phosphore, du fer et du calcium, permettent au corps qui a survécu à un stress tel que l'accouchement de récupérer plus rapidement et de fonctionner pleinement.
  • En premier lieu, le maintien des acides gras oméga-3 est également le poisson. Les acides gras ont un effet bénéfique sur le système vasculaire du corps, le rendant plus résistant.
  • La vitamine D accélère les processus métaboliques dans le corps, normalise la glycémie. C'est un gros plus pour les mamans diabétiques..
  • La concentration d'acides gras affecte favorablement le système nerveux, ainsi que le cerveau. Les enfants dont les mères ont utilisé du poisson pendant l'allaitement présentent de meilleures performances mentales.
  • Certaines femmes en travail immédiatement après l'accouchement se plaignent de déficience visuelle. C'est le poisson qui combine harmonieusement des substances bénéfiques qui aident à maintenir la santé des yeux.
  • Les protéines sont nécessaires à la fois pour la mère et le bébé, et il y en a un grand nombre dans les poissons.
  • En raison de la teneur en calcium et en phosphore de la viande de poisson, les os du bébé peuvent se développer normalement et les dents et les ongles sont renforcés chez les femmes enceintes, ce qui est important, car une grande quantité de calcium quitte le corps pendant la grossesse.
  • Acides oméga-3 de fruits de mer - Meilleure prévention du cancer.

Contre-indications

La mère consomme-t-elle du poisson rouge pendant l'allaitement? Disponible. Comme vous le savez, le poisson rouge est considéré comme un allergène, donc les pédiatres recommandent de ne pas l'introduire dans l'alimentation dans les premiers mois de la vie du bébé. Il y a de bonnes raisons pour cette interdiction, malgré le fait que le produit soit riche en nutriments.

  • Les protéines contenues dans la viande de poisson sont un allergène puissant. Même un adulte peut y avoir une réaction allergique. Chez les jeunes enfants, la réaction se produit sous la forme d'une éruption cutanée, d'un essoufflement, de taches rouges et prurigineuses sur la peau.
  • Les composants de la viande peuvent entraîner des problèmes d'estomac du bébé: constipation, diarrhée, coliques.
  • Le danger réside dans le fait que les poissons rouges sont généralement élevés dans des fermes spéciales. La viande de ces poissons peut contenir une petite quantité de substances toxiques, des antibiotiques. Si chez un adulte, la présence d'impuretés ne provoque aucune réaction allergique, cela peut être dangereux pour un bébé.
  • Le poisson salé est, bien sûr, très savoureux, mais pas très utile pour le bébé et pour la mère, en raison de la forte teneur en sel. Premièrement, la fonction rénale est altérée. Deuxièmement, un œdème peut apparaître et, dans ce contexte, la pression artérielle augmentera.
  • Vous ne devriez jamais manger de poisson cru, car il y a un risque élevé de parasites dans la viande.

Dates d'introduction au régime

En raison des réactions négatives ci-dessus chez les jeunes enfants, les pédiatres ne recommandent pas la consommation de poisson avant l'âge de 3 à 4 mois. Le premier test doit être effectué avec autant de soin que possible. Lorsque vous essayez pour la première fois, mangez un petit morceau de la taille d'une 1/2 cuillère à café. Ensuite, dans les deux à trois jours, il est nécessaire d'observer l'état du bébé. Si le bébé se sent bien, il n'y a pas d'éruptions cutanées, la chaise n'a pas changé de couleur, de texture, alors tout va bien, vous pouvez augmenter progressivement la portion. Idéalement, pour enrichir le corps de la mère et de l'enfant avec les substances utiles nécessaires, 70 g de poisson par jour suffisent. Dans tout ce dont vous avez besoin de connaître la mesure: vous pouvez manger du poisson 2-3 fois par semaine, mais pas plus souvent.

Si, néanmoins, l'enfant a révélé une réaction négative, la prochaine prise de viande de poisson devrait être reportée de deux mois. À ce moment-là, le corps du bébé grandira, deviendra plus fort, et il est possible que le corps n'ait plus une telle réaction, et l'innovation sera acceptée normalement.

Conseils de sélection

  • Lors du choix du poisson, privilégiez non pas le poisson congelé mais le poisson réfrigéré, afin de comprendre s'il est frais ou non en faisant plusieurs tests avec lui. Un produit congelé représente déjà une menace potentielle pour le bébé et la mère.
  • La première chose à laquelle vous devez faire attention est le lieu de pêche. Si l'emballage indique que le poisson a été élevé dans une ferme spéciale, ne le prenez en aucun cas. Dans la viande de ces poissons, des antibiotiques peuvent être présents qui sont transmis avec le lait maternel au bébé.
  • Cliquez sur la viande, si elle est élastique et dense, revient rapidement à sa forme précédente, alors le poisson est frais, il peut être mangé.
  • Le poisson ne doit pas sentir mauvais. Une mauvaise odeur indique la fermeté du produit. Si vous achetez du poisson entier, regardez ses yeux - ils devraient être propres. Un voile trouble sur le globe oculaire indique l'inadéquation du poisson.
  • La couleur de la carcasse dans le contexte doit être rose-rouge ou une teinte orange est autorisée. Si la viande est rouge-hétéroclite, alors vous êtes probablement tombé sur un produit farci d'enzymes.
  • Vous ne devez pas acheter de poisson fumé, car il est dépourvu de presque toutes les propriétés bénéfiques nécessaires à l'organisme. De plus, pendant la récupération, vous devez refuser de prendre du poisson salé. Il retient l'humidité, ce qui nuit au corps plus qu'il n'en profite. Le poisson légèrement salé est une délicieuse délicatesse qui convient à presque toutes les tables. Cependant, lors de l'allaitement, le poisson légèrement salé n'est pas non plus recommandé, car il modifie le goût du lait, ce qui peut empêcher le bébé de téter.
  • Il est recommandé de cuire le produit exclusivement à la vapeur. Faire bouillir et frire, bien sûr, rend le poisson plus savoureux, mais en même temps, il devient inutile, car tous les nutriments sont détruits. De plus, le poisson frit est très difficile à digérer, ce qui peut entraîner une constipation.

Recettes de cuisine

Ragoût de poisson aux pommes

Pour cette recette, vous aurez besoin de:

  • 400-500 g de filet de poisson rouge;
  • 2 pommes
  • 1 oignon;
  • 3 cuillères à soupe. l beurre, de préférence crémeux;
  • sel;
  • 150-200 g de crème sure.

Procédure:

  • Couper l'oignon en rondelles, les faire frire dans une poêle profonde jusqu'à ce qu'elles soient légèrement dorées.
  • Mettre des tranches de filet et verser une petite quantité d'eau pour que le produit ne brûle pas.
  • Disposer les rondelles de pomme sur le dessus, verser la crème sure et le sel.
  • Fermez hermétiquement le couvercle et envoyez au four pendant une demi-heure. Ragoût à 200 degrés.

Pour une bouillie d'accompagnement ou une purée de pommes de terre.

Poisson à la vapeur

  • 200 g de poisson rouge;
  • 1 oignon;
  • Un peu de sel.

Méthode de cuisson:

Couper le poisson et l'oignon en petits morceaux, placer au bain-marie et cuire jusqu'à cuisson complète. S'il n'y a pas de double chaudière, vous pouvez utiliser le poêle. Remplir à moitié les produits avec de l'eau, ajouter les oignons hachés et cuire 15-20 minutes. Le plat peut être légèrement salé et aussi, si désiré, décorer.

Il convient de rappeler que l'utilisation de divers assaisonnements n'est pas recommandée lors de l'allaitement. Premièrement, le bébé peut avoir une réaction allergique, et deuxièmement, l'assaisonnement peut changer le goût du lait.

Dans la vidéo suivante, le Dr Komarovsky explique comment une femme qui allaite un enfant peut lui faciliter la vie sans nuire au bébé.

Up