logo

Date de publication: 08/12/2018 | Vues: 11176

Quel type de poisson peut et que ne peut pas manger la mère pendant l'allaitement? Considérez la rivière, la mer, fumée, salée, rouge, séchée et feutrée. Nous vous expliquerons comment choisir et introduire en toute sécurité du poisson dans le régime alimentaire d'une mère qui allaite.

Propriétés et composition utiles

Il est important pour une mère qui allaite de connaître les composants du poisson. La composition du produit alimentaire considéré comprend traditionnellement:

  • protéines (jusqu'à 25% du nombre total de nutriments);
  • les graisses (jusqu'à 35%. La plupart des graisses qui composent le poisson sont insaturées, ce qui leur permet d'être facilement digérées et bénéfiques pour le fonctionnement des systèmes vitaux du corps);
  • eau (jusqu'à 90%).

Le poisson sature le corps d'iode, de calcium, de phosphore, de fer, de vitamines B, C, A, D. Parmi les résultats de la consommation régulière du produit en question, on peut noter:

  • abaisser le cholestérol;
  • stabilisation du système cardiovasculaire;
  • élimination du syndrome de "fatigue chronique";
  • renforcement des nerfs;
  • normalisation de la glande thyroïde et du système endocrinien dans son ensemble.

Étant donné les caractéristiques du corps d'une mère qui allaite et d'un bébé allaité (GV), il est important de sélectionner soigneusement les espèces de poissons et la méthode de leur préparation. Il existe des différences dans la composition du produit extrait dans différents réservoirs et traité par différentes méthodes industrielles..

Quel type de poisson peut être mangé par une mère qui allaite??

Le poisson ne figure pas sur la liste des aliments interdits d'allaitement, à l'exception des variétés à haute teneur en mercure [1].

Variétés de poisson interdites pendant l'allaitement

La Food and Drug Administration des États-Unis recommande aux femmes enceintes d'éviter de manger plusieurs types de poissons: requins, espadons, maquereaux, etc. gros poissons qui se nourrissent de petits individus et sont donc plus susceptibles d'accumuler du mercure. Selon la FDA: "Bien que le méthylmercure soit le plus dangereux pour le système nerveux en développement d'un bébé à naître, il est également conseillé aux mères allaitantes et aux jeunes enfants d'arrêter de manger de tels poissons." [3]

Une liste complète des poissons interdits par la FDA [1], indiquant la quantité de mercure [2] (une valeur de 0,96-1,45 PPM est considérée comme dangereuse) est présentée dans le tableau 1.

Tableau 1 - Espèces de poissons riches en mercure

Nom du poisson:Nom russe:Teneur en mercure, PPM (ppm):
le roi mackerelle roi mackerel0,23-1,67
MarlinMarlin0,1-0,92
Hoplostète orangeTête grise de l'Atlantique0,265-1,12
RequinRequinjusqu'à 4,54
EspadonEspadonjusqu'à 3,22
Tilefish (Golfe du Mexique)Tilefish (Golfe du Mexique)0,65-3,73
Thon obèseThon0,128-1,816

Comment le mercure peut affecter les mères qui allaitent et les enfants?

Selon le CDC, le mercure peut être transmis de la mère au bébé par le placenta pendant la grossesse et, en plus petites quantités, par le lait maternel après la naissance. L'exposition au mercure peut affecter le développement du cerveau et du système nerveux du bébé pendant la grossesse et après l'accouchement. [4]

Selon une autre étude [5], l'American Academy of Pediatrics a conclu que «le risque possible de mercure excessif ou d'autres polluants est compensé par les avantages neurocomportementaux d'un apport adéquat en DHA» [6].

Le régime alimentaire de la mère semble être la principale source de mercure dans le lait maternel: des études ont montré un niveau plus élevé de cette substance dans le lait maternel des mères qui mangent de grandes quantités de poisson. [7]

Comment entrer dans le régime: quantité et commande

Le poisson est une excellente source de protéines, de vitamines et de minéraux pour une femme qui allaite. Le Center for Disease Control and Prevention recommande le régime suivant pour le VHB [4]:

  • Mangez 2 à 3 portions de poisson par semaine de la liste "Best Choice" ou 1 portion de la liste "Good Choice" [1].
  • Mangez une variété de poissons.
  • Servir 1 à 2 portions de poisson par semaine aux enfants à partir de 2 ans.
  • Si vous mangez du poisson pêché en famille ou entre amis, consultez les recommandations de poisson. S'il n'y a pas de recommandations, ne mangez qu'une portion et aucun autre poisson cette semaine..

Il n'existe actuellement aucune recommandation spécifique concernant la quantité ou la fréquence de consommation de poisson par les nourrissons (nourris ou non) de moins de 2 ans..

Vous devez commencer par un morceau de poisson ne pesant pas plus de 50 à 100 g. Après vous être assuré qu'il n'y a pas de réaction du bébé, qui se traduit généralement par l'apparition d'éruptions cutanées, de troubles des selles, d'une formation excessive de gaz ou de ballonnements, vous pouvez augmenter la portion à la taille souhaitée, tout en surveillant attentivement la qualité du produit et sa méthode. préparations utilisées dans le menu pour la lactation.

Variétés de poissons: quels sont

Poissons de rivière

Les variétés de poissons de rivière les plus populaires incluses par les mères allaitantes dans l'alimentation sont le brochet, la truite, le sandre, la carpe, le carassin.

Tableau 1 - Variétés de poissons de rivière et leur effet sur le corps

Variété de poissons:Influence sur une mère qui allaite et un enfant sur l'HB:
Brochetaide à saturer le corps du bébé en vitamine D
affecte positivement le développement mental de l'enfant
normalise le tube digestif d'une femme qui allaite
Truiterenforce le système immunitaire du bébé contre l'hépatite B
stimule la production d'endorphines, qui est la prévention de la dépression post-partum chez la femme
renforce le système cardiovasculaire d'une mère qui allaite, assurant une récupération rapide du corps après l'accouchement
Zanderrestaure l'équilibre hormonal d'une mère qui allaite
aide à renforcer le système squelettique de l'enfant
stimule la récupération rapide des cellules sanguines d'une femme perdue lors de l'accouchement
Crucianrestaure le calcium appauvri pendant la grossesse
affecte positivement la formation du système nerveux de l'enfant dans l'hépatite B
favorise la production de lait maternel
Carperenforce le système nerveux de la mère qui allaite et de son bébé
contribue à la formation correcte du système endocrinien de l'enfant dans l'hépatite B
redonne le tonus de la peau et du corset musculaire d'une femme allaitante

Poisson de mer

Parmi les poissons marins, recommandés pour la consommation d'une mère allaitante, les plus courants sont la morue, la goberge, le flétan, le maquereau.

Tableau 2 - Variétés de poissons de mer et leur effet sur le corps

Variété de poissons:Influence sur une mère qui allaite et un enfant sur l'HB:
la moruenombre minimum de calories, contribuant à la récupération rapide de la silhouette d'une femme après l'accouchement
augmenter le teint, renforcer les ongles et les cheveux
normalise la circulation sanguine dans le cerveau de l'enfant pour l'hépatite B, ce qui contribue au développement rapide du bébé
Pollocknormalise les intestins de la mère et du bébé
agit comme un outil préventif pour le développement de l'anémie chez le bébé
minimise le risque d'œdème chez une femme qui allaite
Flétanempêche la perte de cheveux importante chez une femme dans la période post-partum
favorise la production de lait maternel
renforce l'immunité de l'enfant contre l'hépatite B
Maquereaunourrit le corps d'une mère allaitante et de son bébé avec des protéines
stabilise le système nerveux d'une fille après la grossesse pendant l'HB
améliore la circulation sanguine, minimisant le risque de thrombose

Poisson fumé

Le poisson fumé n'est le plus souvent pas recommandé à la consommation par les mères allaitantes sous le prétexte suivant:

  • grande utilisation du sel (inhibe la lactation);
  • manque de traitement thermique (risque de contracter une infection pour la mère elle-même et son bébé);
  • la probabilité d'utiliser la «fumée liquide» chimique dans la production industrielle de poisson;
  • On utilise souvent des variétés hautement allergènes qui peuvent provoquer de nombreuses éruptions cutanées sur la peau du bébé, ainsi que des problèmes de fonctionnement du tube digestif des enfants.

Premièrement, si vous avez vous-même cuisiné du poisson fumé, ne vous inquiétez pas des dommages possibles à la santé de l'enfant. Deuxièmement, aucune étude clinique n'a démontré au moins l'un des inconvénients mentionnés ci-dessus..

poisson rouge

Le poisson rouge comprend les variétés les plus chères et de haute qualité: la famille des saumons (saumon, truite, saumon rouge, saumon rose), l'esturgeon (esturgeon, sterlet, béluga) et le saumon blanc (taimen, coho, corégone). Malgré l'augmentation de la teneur en matières grasses du poisson rouge, il est le plus souvent recommandé par les médecins pour une utilisation dans les aliments pour femmes pendant la grossesse et l'allaitement. Cela est dû à l'effet bénéfique sur le système nerveux, squelettique et immunitaire du bébé dans l'hépatite B, dont l'alimentation de la mère comprend régulièrement les variétés du produit en question.

Les oligo-éléments qui contribuent à la création d'un effet positif sur la santé d'un enfant comprennent:

Les variétés de poisson rouges n'affectent pas la lactation. Il sera utile pour une mère allaitante d'inclure le produit en question dans son alimentation au moins 2 fois par semaine.

Poisson salé

L'utilisation de poisson salé n'est pas recommandée pendant la période d'hépatite B en raison du risque de provoquer une stagnation du lait, qui se forme en raison d'un excès de sel dans les canaux thoraciques. En plus de l'impact négatif sur l'enfant, la consommation excessive de poisson salé est également lourde pour la femme elle-même pendant la période de lactation:

  • détérioration du système cardiovasculaire;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • la survenue d'un œdème interne.

Cependant, ces propriétés des produits salés n'ont pas été confirmées par des essais cliniques (en particulier avec une utilisation modérée). Cela vaut également pour le poisson séché et le stockfish..

Poisson frit

Le poisson frit, à condition qu'il soit cuit sans utiliser d'huile végétale (ou avec une petite quantité), ne peut avoir un effet positif sur la mère et son bébé que pendant l'allaitement. Avec ce type de traitement thermique d'une durée inférieure à 15 minutes, il est possible de conserver les vitamines et nutriments contenus dans le produit. L'apport de vitamines B, A, D dans le corps garantit non seulement le développement rapide du bébé, mais également le rétablissement de l'équilibre hormonal de la femme allaitante dans la période post-partum.

Même avec l'utilisation quotidienne de poisson frit pour se nourrir, la lactation restera inchangée. Il est seulement important de surveiller la survenue éventuelle d'une réaction allergique du bébé à l'introduction d'un nouveau produit et de ne pas utiliser un grand nombre d'épices et d'huile végétale dans sa préparation.

Comment choisir du poisson de qualité

En plus d'une approche responsable pour déterminer les variétés de poissons autorisées pendant la lactation, il est conseillé pour une femme de suivre les règles de base de son choix lors de l'achat en magasin:

  1. Assurez-vous qu'il n'y a pas d'odeur désagréable, ainsi que des dommages visibles à la carcasse.
  2. Vérifiez que les yeux de l'animal sont convexes et clairs, et que les branchies sont propres et rose vif..
  3. En cliquant sur le poisson, assurez-vous qu'il n'y a pas de trou dans la carcasse, indiquant généralement le début du processus de décomposition interne.
  4. Lors du choix du poisson congelé, il convient de vérifier que la couche de glace sur celui-ci est minimale et uniforme, sans neige excessive dans l'emballage.
  5. Les poissons rouges de haute qualité auront certainement des veines rose pâle visibles à l'œil nu.

Pour résumer ce qui précède, il apparaît que le poisson est considérablement aidé non seulement à maintenir la bonne formation du corps du bébé nourri au lait maternel, mais aussi à restaurer la santé affaiblie de la femme qui allaite après la grossesse et l'accouchement. Cependant, afin de ne pas nuire à elle-même ou à son bébé, la mère doit sélectionner soigneusement les produits pour leur consommation.

Quel genre de poisson une mère qui allaite?

Lors de l'allaitement, la nutrition de la mère doit être utile et variée, mais souvent les mères écoutent les histoires d'autres femmes sur les «allergies terribles» et ont peur de manger certains aliments.

Cela épuise considérablement le régime d'allaitement, conduisant à une carence en nutriments, vitamines et minéraux. Les protéines sont un élément important de la nutrition, elles peuvent être obtenues à partir de poisson et de viande, mais est-il possible pour une mère qui allaite de pêcher, car on lui attribue des propriétés allergisantes.

Poisson allaitant

Le poisson est une source de protéines facilement digestibles pour une mère qui allaite, ainsi qu'un entrepôt d'oligo-éléments utiles - iode, phosphore, calcium, vitamines et acides gras insaturés. La valeur nutritive du poisson n'est pas inférieure à celle de la viande et, à certains moments, gagne même.

Mais certains types de poissons sont classés comme des produits hautement allergènes, et les mères refusent de manger de nombreux types et variétés de poissons.

Quel genre de poisson une mère qui allaite?

De nombreux types de poissons peuvent provoquer des réactions allergiques chez la mère ou le bébé.Par conséquent, il convient de savoir quels produits et types de poisson peuvent être consommés en toute sécurité et lesquels doivent être pris avec prudence et méfiance..

La préférence devrait être accordée à ces variétés de poissons:

  • poisson à viande blanche et à teneur modérée en matières grasses (cabillaud, goberge, merlu, sandre, hareng, carpe, bar).
  • poissons de rivière peu allergènes (perche, brème, truite de rivière, lotte, brochet).

Vous pouvez faire cuire le poisson en le faisant bouillir, à la vapeur, au four ou en carcasse avec une petite quantité de liquide. Ainsi, les nutriments seront préservés autant que possible..

Est-il possible pour une mère qui allaite de faire frire du poisson? Au cours des premiers mois de l'allaitement, le poisson frit doit être jeté en raison de sa teneur excessive en graisses et de sa forte digestion.

Après trois mois d'allaitement en petites quantités, vous pouvez également manger du poisson frit de la liste autorisée.

Est-il possible pour une mère qui allaite de pêcher du poisson rouge?

Bien sûr, ces variétés de poissons sont incroyablement plus savoureuses que les blanches..

Mais le poisson rouge peut-il être allaité? Il n'y a pas de réponse définitive à cette question, mais le poisson rouge est considéré comme un allergène puissant et les premiers mois d'allaitement doivent être jetés, puis progressivement introduits dans l'alimentation..

Les méthodes de cuisson préférées sont l'ébullition, le ragoût et la cuisson à la vapeur..

En plus d'elle, pour la première fois, il convient d'abandonner le hareng, le maquereau, les moules, les crabes et les crevettes. Les avantages de ces produits sont faibles et le degré de danger est grand.

Ce qui peut et ne peut pas?

Souvent, les jeunes mères veulent diversifier leur alimentation en raison des spécialités de poisson ou de la cuisson spéciale du poisson. Ils demandent - est-il possible pour une mère qui allaite de saler du poisson? La réponse à cette question est également ambiguë, au cours des premiers mois d'alimentation, le poisson salé n'est pas souhaitable pendant l'allaitement.

Il peut être de mauvaise qualité, ce qui entraînera un empoisonnement ou une infection par des vers, ce peut être un allergène, car le produit est cru et pas du tout traité thermiquement, ce qui réduit l'allergénicité.

De plus, le poisson salé entraîne une soif intense, ce qui peut entraîner une modification du goût et de la composition du lait.

De la même manière, on peut répondre à la question de savoir si le poisson séché peut être destiné à une mère allaitante? Ce poisson n'est pas traité thermiquement, il est dangereux en termes d'empoisonnement et d'infection par des parasites, il peut modifier le goût du lait et entraîner une rétention d'eau. Le poisson séché pendant l'allaitement peut être consommé après six mois, en très petits morceaux et avec un soin extrême.

Peut-on donner du poisson fumé aux mères allaitantes? En fumant, le poisson est transformé, mais il ne suffit pas de le protéger complètement des parasites et des microbes dangereux.

De plus, le tabagisme augmente l'allergénicité des poissons. Par conséquent, le poisson fumé pendant l'allaitement n'est pas non plus recommandé, en particulier dans les premiers mois d'alimentation.

Quel type de poisson une mère qui allaite peut-elle manger?

Le poisson est un élément complètement ambigu de l'alimentation non seulement d'une mère qui allaite, mais aussi de toute personne. Quelqu'un préfère la viande aux produits de la pêche. Beaucoup ne l'aiment pas à cause des os - ils ne mangent pas, malgré ses propriétés bénéfiques. Le poisson pendant l'allaitement est parfois un puissant allergène dont l'utilisation n'est pas tout à fait souhaitable. Mais en général, pour une alimentation saine et équilibrée, une femme qui allaite doit manger des fruits de mer ou des spécialités de poisson, mais avec beaucoup de soin et seulement quelques fois par semaine..

Caractéristiques avantageuses

La sélection des variétés de poissons autorisées pendant la lactation est assez large. Marine est souvent recommandé - ils contiennent de l'iode plus précieux et des graisses saines.

Les acides oméga-3 essentiels sont principalement concentrés dans les variétés rouges (saumon rose, truite, saumon ou saumon kéta), ainsi que dans les plats de poisson à base de hareng, de maquereau ou de capelan. Il est conseillé aux variétés rouges de manger avec du gv jusqu'à deux fois par semaine ou même plus souvent si des réactions allergiques ne sont pas détectées, car une consommation modérée d'acides gras:

  • protège contre les maladies vasculaires, l'athérosclérose, prévient la survenue d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral, réduit la probabilité de développer une maladie coronarienne;
  • fournit une fonction cardiaque stable, son rythme;
  • normalise la circulation sanguine, renforce les parois des vaisseaux sanguins;
  • améliore la mémoire, améliore les performances du cerveau;
  • renforce considérablement les cheveux, les plaques à ongles, améliore l'état externe et interne de la peau;
  • réduit le risque de cancer;
  • accélère le processus de régénération.

C'est seulement pour le bénéfice de maman. Mais les acides gras utiles, pénétrant le lait maternel dans le corps du bébé, ont un effet bénéfique sur les capacités mentales, sa condition physique et son développement global. Il n'y a pas de meilleure source d'iode que les fruits de mer, ce qui est bon pour la glande thyroïde. La sélection de fruits de mer est large et beaucoup d'entre eux peuvent être consommés pendant l'allaitement. Il est utile d'ajouter des algues au régime alimentaire des mères allaitantes, qui contiennent également une grande quantité d'iode.

Les avantages importants pour les enfants sont la vitamine D, ainsi que le calcium. Souvent, surtout en automne et en hiver, lorsqu'une journée ensoleillée est raccourcie, ce composant est prescrit dans les médicaments. Pour éviter de prendre des médicaments quand il est bébé, il est permis à maman de manger du poisson rouge jusqu'à trois fois par semaine. Ainsi, le bébé recevra de la vitamine A avec du lait maternel, ce qui assurera un développement sain du système musculo-squelettique et du système nerveux. De plus, la vitamine D est utile pour les dents et les os des enfants, aide la maman à faire face à l'ostéoporose et empêche également le développement de tumeurs dans le corps.

En plus de l'iode, le poisson est la principale source de phosphore, ce qui améliore le métabolisme, affecte favorablement les dents, les cheveux et les ongles. Parmi les micronutriments utiles, les produits à base de poisson contiennent également du zinc, du cuivre, du sodium, du potassium, du manganèse, du cobalt, du magnésium.

Ne négligez pas les sous-produits du poisson - le caviar reconstituera les réserves de protéines; l'acide folique, les vitamines E, A sont riches en lait et en foie. Les protéines de poisson sont mieux absorbées que les protéines de viande ou d'origine laitière. Ces ingrédients augmentent bien l'hémoglobine et sont une prophylaxie contre le développement de l'anémie. En raison du rétinol (vitamine A) qu'il contient, le foie de morue populaire (la goberge peut être) améliore la vision, est considéré comme un puissant antioxydant et améliore l'immunité. Il est préférable d'utiliser du lait d'esturgeon ou de saumon. Il contient non seulement une protéine saine, mais aussi les acides, protamines, glycine, immunomodulateurs nécessaires qui affectent le cerveau.

Pour obtenir la concentration maximale de nutriments et de protéines, la portion du plat de poisson doit être d'au moins 250 g.

Risques et dangers de la lactation

La chose la plus importante pour toute mère est la santé de son enfant.Par conséquent, lorsque vous envisagez les avantages de l'introduction d'un nouveau produit, vous devez penser aux dommages possibles. Par exemple, si jamais dans la vie de ma mère il y avait une réaction allergique, vous devez vous rappeler que les bébés héritent probablement de symptômes similaires.

Les poissons dangereux peuvent être en termes de digestion. Les femmes qui allaitent doivent exclure le poisson séché de leur alimentation. Le poisson séché ne devrait pas non plus être au menu d'une jeune maman. Dans la production de ce type, utilisez souvent un produit de mauvaise qualité ou pris dans des plans d'eau interdits. Afin de ne pas attraper une infection intestinale ou, pire encore, des vers, il convient de choisir soigneusement les produits lors de l'achat - précisez la région de résidence, la méthode de traitement.

Il est particulièrement agréable d'être avec des variétés de rivière. Étant donné que le poisson peut être prélevé dans des plans d'eau dangereusement proches des limites de la ville, où il y a une forte probabilité de déversement de déchets techniques, d'eaux usées, qui laisse une empreinte sur le poisson sous forme de particules d'éléments nocifs et de métaux lourds - mercure, plomb ou même arsenic.

Les cancérogènes et les radionucléides nocifs, qui s'accumulent dans une créature vivante, endommagent par la suite le foie humain, qui n'est tout simplement pas en mesure de traiter et de protéger le corps humain contre ces substances.

Les conserves de poisson, le caviar de capelan en conserve de différentes couleurs ou un cocktail de fruits de mer ne sont pas recommandés pour une femme qui allaite. Ces produits contiennent des conservateurs nocifs et le contenu des pots achetés ne correspond pas toujours à celui déclaré. Les allergies et les empoisonnements sont possibles ici. S'il y a du poisson salé, il est préférable d'acheter un hareng entier, mais de le couper vous-même. De plus, la vinaigrette dans des aliments en conserve achetés - tomate, mayonnaise ou épices - n'est pas entièrement utile pour la lactation.

Quel type de poisson est recommandé pour l'allaitement

Les diététistes expérimentés conseillent de manger une variété de poissons vivant dans le lieu de résidence pendant l'allaitement. Parmi les représentants avec de la viande blanche, il vaut la peine de manger du goberge, du sandre, du merlu, de la morue ou du bar. Ces variétés sont généralement plus chères que, par exemple, le maquereau, qui ne vaut pas la peine avec le gv, car il s'agit d'un allergène courant chez les nourrissons. S'il s'agit d'espèces de rivière, ils recommandent le brochet, la perche de rivière, la lotte. Un tel poisson est connu pour sa plus osseuse et son odeur, mais avec une préparation appropriée, ces lacunes ne sont pratiquement pas ressenties..

Le poisson rouge est considéré comme plus allergène, son utilisation doit donc être alternée avec des variétés blanches. Les plats de truite, de saumon rose ou de saumon kéta ne peuvent être consommés plus souvent que plusieurs fois par mois.

Méthodes de cuisson

Dans la cuisine moderne, vous pouvez trouver de nombreuses recettes pour cuisiner du poisson à la fois pour le menu diététique et le mode de vie habituel. Les options de cuisson les plus couramment utilisées sont:

- poisson frit - déconseillé pour l'allaitement. Elle n'a plus de propriétés utiles après la friture, en outre, des agents cancérigènes nocifs de l'huile surchauffée peuvent pénétrer chez l'enfant, ce qui provoquera des coliques ou des troubles digestifs.

- le poisson bouilli est la façon la plus sûre et la plus saine de cuisiner. Sous cette forme, presque tous les nutriments et oligo-éléments précieux sont préservés. La portion bouillie peut être servie avec des légumes, avec un minimum d'épices.

- poisson fumé - vous ne pouvez même pas le considérer. Pour l'alimentation d'une mère allaitante, cette catégorie de produits est interdite. Cette méthode de cuisson laisse le produit partiellement cru et un traitement thermique insuffisant peut affecter le corps humain avec divers microbes. Oui, et les substances utiles avec cette méthode de cuisson restent beaucoup moins que même frites.

- Poisson séché, séché ou salé - principalement déconseillé pour l'allaitement en raison de la forte teneur en sel. Un tel produit affecte négativement le lait, favorise la formation de poches et empêche l'élimination des fluides du corps..

- ragoût, cuit à la vapeur ou cuit au four - ce sont aussi des méthodes de cuisson du poisson qui sont acceptables pour l'allaitement.

Comment introduire le poisson dans l'alimentation

Si pendant la grossesse et bien avant elle, une mère nouvellement frappée mangeait des plats de poisson sans restrictions et sans conséquences négatives, c'est-à-dire que le poisson après l'accouchement est également possible. Mais lorsque vous nourrissez un bébé, vous devez respecter plusieurs règles:

  • les premiers mois, il y a du poisson bouilli ou cuit à la vapeur;
  • à la première dose, il vaut la peine de se limiter à un petit morceau (pas plus de 50 grammes), observez le bébé, et seulement s'il n'y a pas d'éruption cutanée ou de rougeur, continuez à utiliser après quelques jours, en augmentant la portion;
  • si le bébé refuse de prendre le sein ou de manger du poisson a entraîné des troubles gastro-intestinaux ou des coliques, l'ingrédient est retiré du menu de la mère et réintroduit après quelques mois;
  • lors de l'entrée d'un produit dans un menu permanent, il est préférable de manger des variétés blanches de poissons de rivière ou de bouillon de poisson, puis ajouter des espèces rouges.

Il s'avère que l'effet positif des produits de la pêche sur le corps féminin lors de l'alimentation d'un enfant est beaucoup plus élevé que les risques possibles. Le seul point est qu'une mère qui allaite devrait choisir la bonne carcasse lors de l'achat et la faire cuire en conséquence, alors l'utilisation d'un produit si précieux apportera un bénéfice maximum pour la santé du nouveau-né.

Est-il possible de manger du poisson pendant l'allaitement (poisson rouge, salé, fumé, séché, rivière, frit, séché)

Le poisson est l'aliment le plus précieux pour l'homme. Et dans le régime alimentaire d'une mère qui allaite, des plats de poisson doivent être présents. Mais tous les poissons sont-ils autorisés par l'allaitement? Considérez quel type de poisson peut être consommé pendant l'HS, en quelle quantité et y a-t-il des contre-indications lors de l'utilisation de ce produit.

Les bienfaits du poisson pour une mère qui allaite

  • La vitamine D contenue dans le poisson permet d'absorber complètement le calcium ingéré dans le corps du bébé;
  • Le poisson est plus facile à digérer que la viande, et grâce à cela, il normalise les selles et a un effet bénéfique sur les intestins d'une mère qui allaite;
  • Les acides oméga-3 essentiels, riches en poisson, renforcent le système cardiovasculaire des mères et des enfants;
  • La protéine de poisson est parfaitement absorbée par l'organisme et crée une barrière à la formation de sels d'acides lactiques et d'acide urique, ce qui a un effet bénéfique sur les reins des mères qui, après l'accouchement, reconstruisent leur fonction dans un mode de fonctionnement «avant la grossesse» et nécessitent une protection supplémentaire.

Une contre-indication à l'utilisation de poisson pendant l'allaitement peut être la prédisposition d'une mère aux allergies alimentaires. Si elle a déjà montré des réactions allergiques à tout type d'aliment, il vaut la peine de reporter l'introduction de poisson dans les aliments pendant la lactation. Dans ce cas, vous devriez commencer à manger du poisson six à huit mois après l'accouchement, 20-30 grammes par prise.

Examinons maintenant séparément les différents types de poissons qui sont les plus populaires et qui se produisent le plus souvent sur notre table, et évaluons les avantages de chacun d'eux pour une mère qui allaite.

Types de poissons et caractéristiques

1. Le poisson rouge (saumon, saumon rose, truite, saumon, etc.) est un champion de la teneur en acides gras oméga-3 sains. Le poisson rouge lors de l'allaitement est autorisé, mais avec modération, car il s'agit d'un produit assez allergène.

2. Le poisson salé, par définition, contient une grande quantité de sel, ce qui peut entraîner un déséquilibre des reins, l'apparition d'un œdème. Par conséquent, le poisson salé avec HS n'est pas recommandé pour les mères qui allaitent.

3. Le poisson fumé n'apportera aucun avantage, car lorsqu'il est transformé par la fumée ou dans un fumoir à partir de poisson, la plupart des nutriments sont détruits. Mais les substances cancérigènes au contraire s'accumulent, ce qui, avec une utilisation prolongée, conduit à la formation de maladies chroniques du corps, et même à l'oncologie. De plus, un traitement insuffisant du poisson aide à garantir que les parasites n'y sont pas détruits, ce qui peut entraîner de graves troubles de l'organisme.

4. Dans la plupart des cas, le poisson séché est saturé de sel, ce qui le désinfecte, mais ne convient pas non plus à l'alimentation d'une mère qui allaite. Une grande consommation de sel peut entraîner le fait qu'il s'accumule dans les canaux thoraciques et modifie le goût du lait, ce qui entraînera le rejet du sein par le bébé. Le poisson séché pendant l'allaitement n'est pas le meilleur produit, alors prenez soin de la santé de votre bébé et refusez de manger pendant la lactation.

5. Les poissons de rivière contiennent de nombreux os, mais cela ne le prive pas de ses qualités bénéfiques. Si vous faites cuire ce poisson pour un couple ou faites bouillir du bouillon, c'est un excellent plat pour une mère qui allaite. Le poisson de rivière pendant l'allaitement est utile, mais uniquement lorsqu'il est cuit correctement et sans huile.

6. Le poisson frit est contre-indiqué pour la consommation. Comme la friture prend plus de 15 minutes, ce temps est suffisant pour que tous les nutriments aient le temps de se décomposer sous un traitement thermique à haute température dans l'huile.

7. Le poisson séché s'apparente au poisson séché en valeur nutritive. Bien sûr, avec une préparation naturelle - salage et séchage, les acides oméga-3 et les protéines sont stockés, mais l'augmentation de la teneur en sel annule tous les avantages pour la mère qui allaite. Par conséquent, le poisson séché pendant l'allaitement est temporairement interdit.

N'oubliez pas que le poisson frais et réfrigéré a la plus grande valeur, mais le poisson congelé perd déjà la moitié de ses qualités utiles.

La santé de vous et de votre bébé dépend de l'organisation du régime alimentaire pendant l'allaitement. Incluez du poisson bouilli et cuit dans la nourriture, une à deux fois par semaine dans les 50 grammes. Ce sera suffisant pour fournir à l'organisme tous les bienfaits du poisson.

Au sujet de l'allaitement maternel:

Vidéo sur la nutrition pendant le VG - ce qui est possible et ce qui ne l'est pas

Aux amoureux du poisson salé: est-il possible de le manger en allaitant? Les nuances de l'introduction des aliments pour maman et bébé

Avec l'avènement du bébé, la mère commence à surveiller davantage son alimentation afin que son bébé se sente bien et n'ait aucun problème avec son ventre, sa santé, les deux.

Vaut-il la peine d'exclure le poisson salé de votre alimentation, ou peut-il être consommé en une certaine quantité? Maman a beaucoup de questions et de préoccupations, vous devez donc gérer les nuances, les propriétés utiles et les dommages possibles de cet aliment..

Est-il possible de consommer un produit avec l'hépatite B?

Le poisson salé est un favori de nombreux produits au goût vif, qui est ajouté aux salades, mis en sandwich ou servi en complément du plat d'accompagnement sur la table. Cependant, en raison de la teneur élevée en sel, cela peut affecter négativement le fonctionnement des reins et conduire à un œdème, de sorte que les médecins ne recommandent pas à maman de l'utiliser en grande quantité.

Au cours de la première année d'alimentation, les poissons frits, séchés, fumés et crus doivent être complètement exclus en raison de la méthode de cuisson, de la possibilité de présence de substances dangereuses ou de parasites. Il n'y a pas de réponse définitive si la maman peut manger du poisson salé pendant la lactation, mais les médecins conseillent de privilégier, dans un premier temps, le poisson bouilli, cuit ou au four.

À partir de quel mois?

Souvent, une femme en lactation est attirée par le poisson salé, par exemple le poisson rouge (saumon, saumon, kéta, truite, saumon rose), riche en acides gras et bénéfique pour l'activité mentale. Mais le poisson rouge est assez allergène, il n'est donc utile qu'en petites quantités..

Les pédiatres recommandent d'introduire du poisson salé dans leur alimentation au plus tôt 3 mois, en commençant par un petit morceau, afin de suivre la réaction du bébé au produit. S'il y a des signes d'allergies (éruption cutanée, rougeur) ou de troubles digestifs - vous devez abandonner le produit et le réintroduire dans le régime seulement après un mois.

Au contraire, les médecins recommandent le poisson bouilli et mijoté dès que possible - quelques semaines après l'apparition du bébé.

Ce qui est utile pour une femme?

La viande de poisson est bien absorbée par l'organisme et aide à restaurer sa force beaucoup plus rapidement que, par exemple, le porc et le bœuf. Une quantité modérée de poisson salé peut être utile, car:

  1. Il contient de la vitamine D, qui aide à absorber le calcium, formant ainsi des os, des dents et la peau solides et sains de l'enfant.
  2. Il contient beaucoup de protéines, aidant le corps dans le renouvellement, le développement et la récupération rapide.
  3. Le poisson rouge contient une grande quantité d'acides gras nécessaires pendant la lactation, améliore la fonction cérébrale et est bon pour les yeux..
  4. Contient de la vitamine C, qui est l'un des meilleurs antioxydants. Il est bénéfique pour la peau et nettoie le corps des toxines..
  5. Améliore le métabolisme, contribuant à un bon sommeil calme et à un excellent bien-être de la mère et du bébé.
  6. Contient de la vitamine B, qui est impliquée dans le développement du cerveau, la formation du système nerveux et l'accélération du développement mental du bébé.

On pense qu'un excès de sel tue le bénéfice de tout produit, mais s'il y a peu de sel dans le poisson, il ne perd pas ses propriétés bénéfiques, et s'il est utilisé à bon escient, le sel peut même aider à prévenir une maladie telle que l'ostéochondrose.

Le bébé est-il autorisé dans le régime?

Certainement, le poisson est un produit utile que les médecins recommandent de donner aux enfants bouillis et cuits. Quant au poisson salé, la présence de sel n'est pas considérée comme utile et il est ajouté à l'alimentation beaucoup plus tard que le poisson traité thermiquement (bouilli, cuit au bain-marie).

Le poisson séché au soleil contient beaucoup de sel et n'est pas toujours sûr à utiliser, il est donc introduit plus tard dans l'alimentation.

Si le poisson est mal préparé, des larves de parasites peuvent y rester, qui peuvent pénétrer dans le corps et s'y développer..

Depuis combien d'années?

Le poisson salé n'est pas donné aux enfants de moins de 2 ans, il est préférable d'attendre avec lui jusqu'à 3-4 ans, en donnant à ce moment des aliments complémentaires avec du poisson bouilli et cuit, afin que le corps de l'enfant s'y habitue. À partir de 9 mois, vous pouvez préparer une purée de pommes de terre, à commencer par le poisson de mer, considéré comme le plus sûr et le plus bénéfique pour l'enfant.

Le mieux adapté - merlu, goberge, perche, morue. Vous devriez commencer avec une demi-cuillère à café de purée de poisson, en amenant progressivement la portion dans une cuillère. Pour une alimentation, un enfant âgé de 9 à 10 mois peut manger 50 grammes de poisson, mais ne le donnez pas plus souvent 2-3 fois par semaine.

Y a-t-il un avantage pour l'enfant?

Le poisson contient de nombreuses substances utiles qui sont nécessaires pour un bébé correctement développé. Dans le merlu, par exemple, il y a beaucoup de vitamines, de calcium et de potassium, son utilisation améliore la fonction intestinale et augmente l'immunité.

Le merlan bleu contient de l'iode, du cobalt, du sodium et du manganèse, et le foie de goberge est une excellente source de vitamine A, si importante pour la santé des dents, de la peau, des ongles et des cheveux..

En ce qui concerne le poisson salé - les pédiatres sont d'avis que le sel n'ajoute pas d'avantages au produit, mais le réduit seulement. Les experts sont convaincus que lors de l'allaitement, le bébé ne présente pas de carence en sel jusqu'à 1,5 ans.

Ce qui est dangereux pour la mère et le bébé?

Le poisson est un produit à forte teneur en allergènes, en particulier le rouge, il est donc déconseillé de le manger au début. Le principal danger est la mauvaise qualité et la mauvaise préparation du poisson, qui menacent l'empoisonnement et l'infection par des vers.

Vous devez choisir très soigneusement un produit, en n'achetant que dans des endroits de confiance et avec les certificats de qualité nécessaires. Bien que le poisson contienne des substances utiles, leur excès peut conduire, par exemple, à une hypervitaminose.

De plus, les poissons ne grandissaient pas toujours à l'extérieur et y mangeaient: très souvent, les poissons, même les poissons de mer, sont élevés dans des fermes spéciales et utilisent des substances spéciales pour les cultiver.

Le poisson fumé contient des agents cancérigènes, qui causent des dommages importants aux organes internes et peuvent même provoquer le cancer.

Recommandations de lactation

On pense que les aliments salés (pas seulement le poisson) ne sont pas recommandés à consommer pendant la lactation, car une teneur élevée en sel conduit à la rétention d'eau dans le corps.

Un autre fait important est que le sel provoque la soif, et l'utilisation de grandes quantités d'eau dilue le lait, le privant de matières grasses, raison pour laquelle le bébé peut souvent être appliqué sur la poitrine. Ne mangez pas de poisson rouge pendant la lactation, ce qui est très susceptible de provoquer des allergies..

Comment entrer dans le régime?

Tout d'abord, vous devez manger un petit morceau de poisson pour vérifier la réaction du bébé, à partir du 6ème mois de tétée, vous pouvez utiliser une petite quantité de poisson séché, mais aussi avec une extrême prudence.

Le poisson le plus sûr contenant le minimum de substance allergène est le poisson blanc (cabillaud, merlu, goberge, sandre, carpe). C'est avec elle qu'ils conseillent de commencer à introduire le poisson dans votre alimentation.

Tarif journalier et hebdomadaire

Le taux journalier et hebdomadaire du produit consommé dépend du type de poisson:

  • maquereau et hareng - 30 grammes par jour et 200-210 par semaine;
  • saumon - 45-55 grammes par jour et 315-385 par semaine;
  • thon et truite - 60-70 grammes par jour et 420-490 par semaine;
  • flétan - 70-80 grammes par jour et 490-560 par semaine;
  • crevettes - 170-200 grammes par jour et 1190-1400 par semaine;
  • morue - 230-250 grammes par jour et 1610-1750 par semaine.

En ce qui concerne le sel, sa norme par jour est de 10 à 15 grammes, soit 70 à 105 grammes par semaine..

Conclusion

L'opinion des médecins se résume au fait que dans les premiers mois de l'alimentation pauvre en aliments salés, y compris le poisson, cela n'en vaut pas la peine. Malgré ses avantages, le poisson peut être nocif s'il est mal préparé et contient des substances nocives pour le corps. Par conséquent, vous devez surveiller attentivement votre alimentation pendant la lactation, en essayant de manger la délicatesse du poisson de façon modérée et peu fréquente..

Est-il possible de saler du poisson pendant l'allaitement

Est-il possible pour le poisson salé maman allaitante

Le poisson est un produit à haute teneur en protéines et toute une gamme de substances utiles qui sont nécessaires pour restaurer la force d'une mère qui allaite. Dans ce cas, les médecins conseillent d'utiliser les plats de poisson avec prudence.

Afin de ne pas nuire au bébé et à votre corps, il est important lors de l'allaitement:

  • aborder soigneusement le choix des espèces de poissons;
  • vérifier sa qualité et, si possible, les conditions de stockage;
  • choisissez une technologie de cuisson sûre.

Il n'est pas recommandé pour une mère qui allaite de manger du poisson frit, fumé et séché, car un tel produit contient des substances qui peuvent pénétrer dans le lait maternel et avoir un effet négatif sur la croissance et le développement du bébé. Voyons s'il est possible d'ajouter du poisson salé au menu.

Les bienfaits des plats de poisson

Les nutritionnistes soutiennent que lors de l'allaitement, il est nécessaire de manger du poisson et des plats de poisson en grande quantité. Ce produit peut être considéré comme la principale source de protéines animales, en particulier les variétés blanches de poisson. Le corps féminin passe 6-7 heures à la digestion des protéines de viande, et pour les protéines reçues dans le système digestif des fruits de mer, ce temps est réduit à 3-4 heures.

Les protéines facilement digestibles des plats de poisson passent dans le lait maternel, augmentant sa valeur nutritionnelle, tandis que le tractus gastro-intestinal d'une femme qui allaite n'est pas exposé à de lourdes charges.

Les fruits de mer sont une source de vitamines du groupe B.Le manque de riboflavine, de pyridoxine, d'acide pantothénique affecte négativement l'état de la structure cellulaire de la peau, des cheveux, des dents, des ongles et l'intensité de la formation de sang. Si vous consommez régulièrement du poisson pendant l'allaitement, vous pouvez accélérer la récupération du corps après l'accouchement.

Le poisson, principalement marin, est riche en oligo-éléments, dont l'iode, le sélénium, le phosphore, le calcium. Ces substances renforcent les tissus osseux d'un bébé en pleine croissance, contribuent au bon développement du cerveau, aident à réguler les processus hormonaux dans le corps du bébé.

Le poisson peut être considéré comme une source d'acides gras insaturés - avec leur aide, il est plus facile pour une mère qui allaite de réguler le métabolisme, d'équilibrer la production d'hormones pendant la lactation.

Choisissez un produit

Un produit cru qui peut être trouvé dans les sushis et autres plats de poisson est contre-indiqué pour les mères qui allaitent, en raison du danger d'infection par des parasites ou des bactéries pathogènes. Les médicaments nécessaires pendant le traitement sont généralement incompatibles avec une alimentation naturelle, car ils sont dangereux pour les bébés.

Les poissons de rivière sont souvent affectés par les opisthorchus et d'autres parasites; les représentants de la faune marine peuvent contenir une quantité accrue de mercure et d'autres métaux lourds s'ils vivaient dans des conditions défavorables pour l'environnement. Les poissons élevés dans des fermes spéciales reçoivent des antibiotiques avec de la nourriture afin d'éviter la peste commune - à la suite de l'utilisation régulière d'un tel produit, une personne peut développer une résistance aux médicaments antibactériens.

Les facteurs ci-dessus limitent la consommation de plats de poisson. Lors de l'achat ou de la décongélation d'un produit avant la cuisson, il est important pour une mère qui allaite de s'assurer qu'il est frais et de bonne qualité pour éviter les intoxications alimentaires..

Le flétan, la morue et d'autres variétés avec de la viande blanche peuvent être inclus dans le menu lors de l'allaitement 2-3 fois par semaine, le poisson rouge peut être consommé beaucoup moins souvent - une fois tous les 15-20 jours, car il est allergique.

Qu'est-ce que le poisson salé dangereux

  • un fardeau supplémentaire est placé sur les reins et le système urinaire, s'ils ne peuvent pas faire face, un gonflement apparaît sur le corps en raison de l'accumulation de liquide dans les tissus;
  • le système cardiovasculaire est surchargé et la pression artérielle augmente;
  • le sel peut s'accumuler dans le lait maternel et changer son goût, forçant le bébé à refuser de se nourrir.

Si un excès de sel provoque la stagnation du lait dans les conduits, un processus inflammatoire peut se développer..

Poisson légèrement salé

Pour aider une mère qui allaite à éviter les problèmes liés à l'excès de sel, vous pouvez manger du poisson légèrement salé en petites quantités une ou deux fois par mois ou un peu plus souvent si l'enfant n'est pas allergique au produit.

La mère allaitante doit privilégier le saumon coho, le saumon rouge, le saumon kéta, le saumon rose, obtenus à l'état sauvage. Ces variétés de poisson rouge, contrairement à la truite et au saumon élevés artificiellement, ne sont pas si riches en acides gras oméga-3, mais sont plus sûres pour la santé car elles ne contiennent pas d'antibiotiques.

Vous pouvez saler le saumon ou le saumon rose par vous-même à la maison en choisissant la recette appropriée. Étant donné que le poisson légèrement salé ne peut pas être transformé à des températures élevées, utilisez un produit de surgélation profonde qui n'a pas été recongelé. Cette technologie de stockage tue la microflore pathogène..

Si une femme enceinte n'a pas refusé les plats de poisson, le risque de réaction allergique chez l'enfant est moindre. Mais dans tous les cas, le poisson légèrement salé doit être introduit avec précaution dans l'alimentation, en commençant par des portions microscopiques. Dans les deux jours suivant la première tentative de manger du poisson, surveillez la santé du bébé.

Avant de commencer à augmenter progressivement la portion, assurez-vous que le bébé n'est pas allergique au produit. Pour savoir comment identifier les symptômes et guérir les allergies alimentaires, lisez l'article à https://vskormi.ru/problems-with-baby/pischevaya-allerguya-u-grudnichka/.

Un petit sandwich avec une tranche de saumon rouge ou saumon coho légèrement salé, ou une salade avec un tel produit ravira la mère allaitante et ajoutera des substances utiles au corps du bébé. Le plat peut être inclus dans le menu après que l'enfant ait atteint l'âge de trois mois.

Le poisson est-il autorisé à allaiter?

Quand est-il permis aux jeunes mères de manger du poisson?

Il y a encore 10 ans, on pensait que le poisson pendant l'allaitement était catégoriquement impossible. Un certain nombre de raisons ont été invoquées pour justifier l'interdiction; ma mère suivait un régime strict, ce qui affectait négativement la qualité de son lait. La recherche en nutrition a dissipé ce mythe et a prouvé que dans la plupart des cas, des restrictions ne sont pas nécessaires..

Les poissons allaités doivent être correctement cuits.

Si une femme est habituée à ce produit, l'a consommé pendant la grossesse, il n'est pas nécessaire de l'abandonner pendant l'allaitement. Étant donné que l'organisme de l'enfant y est adapté, il est peu probable qu'une réaction négative s'ensuit. La situation est plus compliquée si auparavant le poisson n'était pas inclus dans l'alimentation. Les organes digestifs du bébé ne fonctionnent toujours pas suffisamment et tout changement dans le régime alimentaire de la mère peut provoquer des coliques ou des troubles digestifs.

À cause du poisson, le lait a un arrière-goût particulier que l'enfant peut ne pas aimer. En conséquence, le rejet mammaire est possible.

Aucun changement dans le régime alimentaire dans le premier mois après la naissance ne doit être effectué. Laissez le bébé s'adapter un peu dans un nouveau monde pour lui, puis vous pouvez ajouter des fruits de mer en petites quantités au menu.

Mangez un morceau de poisson pour le petit déjeuner et surveillez attentivement la façon dont l'enfant y réagit. Si aucune rougeur, anxiété, insomnie ou autres symptômes inquiétants ne se sont produits, il est permis d'augmenter progressivement la portion.

Quel est le poisson utile pour l'allaitement

Les nutritionnistes pensent que c'est la meilleure nourriture pour le corps, contenant des protéines rapidement digestibles, qui sont facilement digérées sans alourdir le système digestif, aide à normaliser le poids. Même le poisson salé attire avec une valeur nutritive élevée, une composition saturée de divers éléments, qui affecte positivement le bébé et la mère allaitante:

  • Acides gras insaturés. Ils aident à renforcer le squelette, à stimuler la croissance et le développement de l'enfant, à améliorer la circulation sanguine et le travail du système cardiovasculaire. Pour une femme, les oméga-3, présents en grande quantité dans les poissons rouges, sont nécessaires pour une récupération rapide après l'accouchement, renforçant les parois des vaisseaux sanguins, stimulant l'activité cérébrale.
  • Vitamine D. Elle a une propriété générale de renforcement, renforce l'immunité et aide le corps à absorber le phosphore et le calcium. Sous ce nom se trouve un groupe de substances responsables de l'amélioration de la vision, du fonctionnement des cellules nerveuses et du rajeunissement de la peau. Ils sont nécessaires pour la prévention du rachitisme, la prévention de la leucémie et du cancer..
  • Les vitamines du groupe B.La riboflavine, la pyridoxine, l'acide pantothénique contribuent à la formation de sang, ce qui est particulièrement important pour renforcer le corps après l'accouchement. Ils améliorent la régénération cellulaire, accélèrent la croissance des cheveux et gardent les ongles et les dents sains..
  • Oligo-éléments. L'iode aide à éviter les problèmes avec la glande thyroïde et à prévenir les maladies oncologiques; le calcium contribue au développement du système musculo-squelettique. Le magnésium, le sodium, le potassium sont présents dans le poisson, mais une forte concentration de phosphore le distingue des autres produits. Cet élément est nécessaire au métabolisme normal, fait partie de la structure des molécules d'ADN, stimule les processus énergétiques dans le corps d'un nouveau-né.

Lors de l'allaitement, un enfant laitier reçoit des substances nécessaires à son développement, qui augmentent l'hémoglobine, améliorent la vue et stimulent la capacité de protection du corps. Ce produit vous permet de vous passer de produits chimiques pour assurer le développement normal du bébé.

Pourquoi une mère qui allaite peut être contre-indiquée chez les poissons

Les gens ont une intolérance personnelle aux fruits de mer. Si une femme a déjà remarqué que certains plats provoquent des sensations désagréables, la même réaction se produira probablement chez son bébé avec l'allaitement. Les poissons sont classés comme allergènes forts, lorsqu'ils sont utilisés, des taches peuvent apparaître sur la peau, des troubles digestifs fonctionnels, une faiblesse générale. L'humeur du nouveau-né change, il devient de mauvaise humeur et irritable. Même si ces produits n'ont pas provoqué de réaction négative chez la mère auparavant, une telle réaction peut survenir après l'accouchement. Si même une petite quantité entraîne des symptômes d'anxiété, excluez-les du régime..

Mais le poisson est également nocif pour les personnes sans hypersensibilité à ce produit. Avec une dégradation générale de l'environnement, les plans d'eau souffrent le plus, où des tonnes de substances chimiques et toxiques s'accumulent, se déposent au fond et se dissolvent dans l'eau. Le poisson vit dans cet environnement, une partie des éléments nocifs y pénètre. Même les spécimens capturés en haute mer peuvent contenir du mercure, qui est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes et les nouveau-nés, entraînant de graves maladies..

Les poissons sont souvent porteurs de parasites qui peuvent survivre même par congélation et traitement thermique. A l'état brut, ces produits ne peuvent pas être consommés, ils doivent être bien bouillis ou frits.

Pendant l'alimentation, vous ne devez pas suivre un régime strict, en particulier les poissons. Manger du poisson en grande quantité entraîne des problèmes digestifs. Des substances utiles se trouvent dans divers produits d'origine animale et végétale qui ne sont pas dangereux pour les bébés..

Quel poisson est préférable de choisir

Les propriétés utiles sont également inhérentes aux poissons de mer et de rivière, mais les médecins pensent que la mère qui préfère celle qui vit près du lieu de résidence est préférable. Un tel poisson est plus susceptible d'être frais et sûr et est mieux perçu à la fois par le corps de la mère qui allaite et le corps fragile du bébé. Vous pouvez choisir n'importe quelle variété, guidée par vos préférences, mais il est préférable de commencer par des espèces faibles en gras. Le poisson rouge est plus sain et savoureux, mais cher. La truite, le saumon kéta, le saumon entier ou le filet sont en vente, mais il y a un risque de tomber sur un faux et d'acheter une variété moins chère, teintée pour augmenter la similitude.

Le poisson rouge est le plus utile pour la maman et le tout-petit

Il est préférable d'introduire d'abord du poisson bouilli ou à la vapeur dans votre alimentation. Voyez comment le bébé y réagit. S'il n'y a pas de problèmes de santé, essayez au four et salé après un certain temps. Le frit est moins absorbé par le corps, perturbe la digestion, contient des agents cancérigènes.Par conséquent, lors de l'allaitement en grande quantité, il est recommandé.

Poisson fumé: avantages et inconvénients

Le poisson fumé gras au goût délicat et légèrement piquant améliore l'appétit, améliore l'humeur, il conserve la plupart des vitamines. Mais il existe un certain nombre d'arguments contre ce produit qui l'emportent sur les caractéristiques positives:

  • Utilisation dans la préparation de fumée liquide. Cette technologie accélère le processus de fumage, mais utilise du benzène, un cancérogène qui peut provoquer de nombreuses maladies graves..
  • Traitement thermique insuffisant. En raison de l'accélération de la production, le temps de fumage est réduit et les parasites peuvent rester dans le produit fini.
  • Mauvaise qualité. Pour la production, le poisson rassis est souvent utilisé, dont l'odeur cache la fumée. Il existe toujours un risque que les conditions de stockage et de transport ne soient pas respectées..
  • Utilisez beaucoup de sel. La prescription nécessite que le maquereau soit bien salé, mais il est mauvais pour la lactation.

Maman décide elle-même si le risque en vaut la peine en mangeant du poisson fumé lors de l'alimentation, ou attendez quelques mois jusqu'à ce que le bébé soit un peu plus âgé. Les médecins n'interdisent pas ce produit, mais le recommandent en petites quantités s'il ne provoque pas d'allergies et qu'il a confiance en sa qualité..

Quelques conseils pour bien choisir son poisson

Achetez uniquement des aliments frais ou surgelés. Faites attention au look. Recherchez des larmes sur la peau, si la pulpe est dense. Le poisson cru de qualité sent la boue et la mer, a des yeux rouges, sans mucus, bombés et brillants. Cuisinez les plats vous-même, en observant la technologie, en choisissant des recettes avec un traitement thermique suffisant.

S'il n'y a pas de contre-indications, n'abandonnez pas le poisson sain et savoureux. Il est important qu'il soit de haute qualité, correctement préparé et utilisé en quantités raisonnables. Dans le même temps, surveillez attentivement la façon dont ce produit affectera la perception du lait maternel par le bébé et soyez prêt à l'abandonner pendant un certain temps en cas de réaction négative..

Choisir le bon poisson

Pendant que la mère allaite, son corps est un fournisseur de ressources pour la production de lait. Parmi les produits, il y en a beaucoup qui sont mal compatibles avec l'HB, peuvent provoquer des réactions indésirables dans le corps du bébé. Vous pouvez pêcher pour une maman qui allaite. Mais avec réserves.

À quoi sert le poisson

Les pédiatres et les spécialistes de l'hépatite B sont d'accord: le poisson est utile pour l'allaitement. Cela s'explique par une teneur élevée en substances précieuses avec une digestibilité facile des protéines.

Il est important pour une femme d'allaiter son bébé pour qu'il mange correctement afin d'avoir une production de lait suffisante. Il n'y a nulle part où un nourrisson qui allaite prend pour la croissance des substances minérales, des vitamines, des protéines, des graisses, sauf de la mère.

Par conséquent, la composition du lait maternel est plus ou moins constante et ne dépend de la nutrition de la mère que pour certains paramètres. Par exemple, selon la composition et la quantité de vitamines. Tout ce qui est utile que l'infirmière n'a pas mangé restera dans le lait, mais de son corps: les os «partageront» le calcium et le phosphore, les muscles - les protéines, etc. Par conséquent, les mères qui allaitent doivent rendre le régime riche et réfléchi. Alors personne ne sera privé.

Ce qui est riche en poisson, pourquoi ne peut-il pas être exclu de l'alimentation:

  • Sels minéraux Calcium, fluor et phosphore, utiles pour la croissance osseuse, pour la construction des tissus nerveux, magnésium et soufre, aidant à la bonne formation sanguine du fer, de l'iode, etc..
  • Des vitamines Particulièrement riche en vitamines A, D et K, PP. Mais en premier lieu, les vitamines du groupe B. Elles aident le tractus gastro-intestinal de la mère et de l'enfant à fonctionner correctement, et le nouveau-né en a particulièrement besoin..
  • L'huile de poisson allaitante est une riche source d'acides gras qui contrôlent le métabolisme des lipides, synthétisent la vitamine F, sont responsables de l'élasticité des vaisseaux sanguins et protègent contre l'oncologie. Il peut être pris à la fois sous sa forme naturelle et sous forme de compléments alimentaires en gélules.
  • Il est riche en enzymes qui aident à digérer les aliments. Et sa protéine contient tous les acides aminés essentiels, et elle est absorbée par le corps presque complètement.

Des mesures de précaution

Bien que le poisson soit utile pour une jeune mère, avec GV, il vaut la peine de respecter un certain nombre de règles afin de vous protéger, vous et votre enfant:

  • Pour une mère qui allaite, il est important de savoir où vivait le poisson. C'est mieux s'il est marin ou océanique, car la composition vitamino-minérale est plus riche en eau douce et plus grasse précieuse.
  • S'il est vérifié que l'enfant n'est pas allergique à différentes variétés, la mère peut manger presque n'importe quoi. Bien qu'il arrive que l'habitant des mers, élevé à l'état sauvage, le bébé n'ait pas de réaction, mais il peut apparaître sur celui cultivé artificiellement. En règle générale, l'allergie dans de tels cas se produit sur les colorants, qui sont ajoutés à l'alimentation pour une couleur plus vive du filet. Il vaut mieux protéger le nouveau-né de ces additifs chimiques.
  • Lors de l'allaitement, bien salé le poisson et cuire plus longtemps pour garantir la neutralisation éventuelle d'éventuels parasites. Vous ne pouvez pas les remarquer et les manger. Le moins de tous les vers se trouvent dans les eaux marines, et à partir d'eau douce, il vaut la peine de préférer la rivière. Les poissons vivant dans l'eau stagnante (étang, lac) sont infectés plus.

Quel genre de poisson une mère qui allaite

Pendant l'allaitement, vous devez peser le pour et le contre lors du choix des produits.

Variétés autorisées et interdites

Lorsque vous allaitez, vous pouvez et devez manger différentes variétés de poisson, mais certaines d'entre elles - avec réserves.

Le poisson rouge arrive assez souvent sur les marchés, dans les magasins des fermes. Il est prouvé que les individus cultivés artificiellement ne peuvent rivaliser avec ceux capturés en haute mer en termes de teneur en substances utiles. Si le produit n'est pas commercial, contournez-le pour l'instant.

La rivière convient parfaitement à une mère qui allaite, le même noble sandre. Mais il y a des limites. Par exemple, le poisson-chat du bas se nourrit de charognes, de tout ce qui se trouve en bas. Par conséquent, il est préférable de ne pas acheter de poisson-chat pendant la lactation..

Le saumon commercial, le saumon kéta et d'autres espèces de poisson noble rouge (à condition qu'il n'y ait pas de réaction allergique chez l'enfant) est très utile à ajouter à l'alimentation. Surtout si vous le chassiez dans les eaux froides: la teneur en graisses saines est d'un ordre de grandeur plus élevé. Vous pouvez identifier les colorants artificiels dans les poissons d'élevage: ils colorent légèrement l'eau ou l'huile dans laquelle le poisson est préparé.

Truite de rivière à la viande tendre blanche, tout à fait adaptée au menu d'une mère allaitante. Certes, cette espèce d'eau douce est volontairement élevée par la pêche..

Les variétés à faible teneur en matières grasses - merlu, goberge, morue - sont des fournisseurs de protéines, et elles provoquent rarement des réactions chez un bébé et sont beaucoup plus faciles et plus rapides que la viande animale est digérée par le corps. Le bébé grandit très rapidement et double son poids de six mois, ce qui signifie que les protéines devraient être plus que d'habitude dans l'alimentation de la mère, sinon le corps les absorbera des muscles de la femme. La faible teneur en calories de ces types de poisson aidera maman à reprendre rapidement ses formes précédentes..

Champion en protéines - thon. Mais attendez un peu avec lui: il accumule du mercure toxique. Plus l'individu est grand, plus il en nuit. Cela s'applique également à un parent du thon, le maquereau, bien que sa graisse soit bonne pour le cœur et les vaisseaux sanguins..

Salé

Manger du hareng est utile, tout le monde le sait. Grâce à l'absence de traitement thermique, les graisses précieuses et les vitamines liposolubles sont préservées au maximum. Il semblerait qu'avec un tel avantage, le hareng pendant l'allaitement devrait être spécialement prescrit par les médecins. Mais est-ce vrai sans ambiguïté pendant la période de GW??

L'excès de sel retient l'eau dans les tissus. Bien que l'allaitement et devrait boire plus, mais dans ce processus, la circulation de liquide, et non son retard dans les cellules, est importante. Avec un excès de sel, tous les liquides deviennent plus salés, y compris le lait. Non seulement ce niveau de sel est nocif pour le bébé, mais il peut également stagner dans les conduits.

Les poissons salés peuvent également être dangereux pour les parasites: les œufs d'helminthes meurent lorsque les exigences technologiques pour la durée du salage et la concentration de la solution sont pleinement respectées. Mais la majorité préfère le poisson légèrement salé. Il s'agit d'un danger potentiel d'infection et d'intoxication subséquente. Par conséquent, pour tous les avantages d'un hareng pour une mère qui allaite, le poisson salé n'est pas recommandé..

Fumé

Lors du choix du poisson, lors de l'allaitement, vous devez vous abstenir de celui qui a traversé l'appareil à fumer. Tout d'abord, le poisson fumé est salé, puis la fumée est traitée pendant longtemps. Il ne passe pas de traitement thermique. La fumée contient des produits de combustion, qui sont loin d'être les plus bénéfiques pour la santé; certains sont cancérigènes. La carcasse, comme une éponge, les absorbe, donc les nutritionnistes ne recommandent les viandes fumées à personne, pas seulement aux jeunes mères.

En conserve

Dans le poisson en conserve fabriqué selon les exigences technologiques soviétiques, il ne devrait y avoir aucun conservateur, à l'exception d'une petite quantité de sel. Le stockage à long terme est assuré par une température de traitement très élevée des bocaux et le strict respect des exigences de préparation des matières premières. Vous pouvez manger de tels poissons sans attendre un sale tour. C'est le cas s'il n'y a aucun doute sur la qualité des produits des industries modernes spécifiques. Certes, dans les aliments en conserve, ce n'est pas tant les vitamines, mais les minéraux et les protéines, le poisson est toujours riche.

Frit

Le poisson frit est savoureux, aromatique et très savoureux. Certes, les avantages sont moindres que ceux de la vapeur ou de la cuisson. Les acides gras se décomposent à des températures très élevées et des cancérogènes se forment dans la croûte.

Mais si vous ne vous laissez pas emporter par une croûte trop vermeille et alternez différentes méthodes de cuisson, alors pourquoi pas.

Séché

Comme pour le poisson salé, il vaut mieux ne pas manger de poisson séché avec HS. Les raisons sont les mêmes: les œufs de parasites peuvent être viables, l'excès de sel empêche le lait de s'échapper des conduits. De plus, les avantages d'une telle nourriture sont douteux..

Comment faire cuire du poisson pour une mère qui allaite

Les pédiatres conseillent de ne pas inclure de poisson dans le menu d'une mère qui allaite au cours du premier mois. C'est la période où une femme essaie soigneusement de nouveaux produits pour le bébé, élargissant progressivement son alimentation. Mais avec les allergènes potentiels (y compris le poisson), il vaut mieux attendre 1-2 mois.

À l'avenir, il est important de choisir des méthodes de cuisson douces. Pendant les six premiers mois, évitez de frire, cela peut nuire au fonctionnement normal de votre estomac et apporter des bénéfices minimaux. Il est plus utile de cuire du poisson, de le cuire à la vapeur ou de le cuire. Soit dit en passant, le bouillon sur les os, la tête et les nageoires contient plus de minéraux que le poisson cuit sur la viande. Bien sûr, tout le monde n'est pas prêt à manger du poisson bouilli à cause de l'odeur spécifique. Mais cuit et assaisonné avec compétence, le poisson préservera non seulement la richesse en vitamines et minéraux au maximum, mais il vous surprendra également par son goût agréable et son arôme merveilleux..

Opinion du Dr Komarovsky:

- La tâche principale de tous les conseils est de rendre la vie d'une mère qui allaite confortable. Tout ce que vous avez mangé avant la grossesse et l'accouchement, mangez après. Quant au poisson, il n'y a que deux «mais». Tout d'abord - attendez un peu pour commencer avec les fruits de mer, car ce sont de puissants allergènes. Chez les gros poissons à longue durée de vie comme le thon, l'espadon accumule du mercure. Vous n'en avez pas besoin!

Quel type de poisson une mère qui allaite: variétés autorisées et interdites

Date de publication: 08/12/2018 | Vues: 7316

Quel type de poisson peut et que ne peut pas manger la mère pendant l'allaitement? Considérez la rivière, la mer, fumée, salée, rouge, séchée et feutrée. Nous vous expliquerons comment choisir et introduire en toute sécurité du poisson dans le régime alimentaire d'une mère qui allaite.

Propriétés et composition utiles

Il est important pour une mère qui allaite de connaître les composants du poisson. La composition du produit alimentaire considéré comprend traditionnellement:

  • protéines (jusqu'à 25% du nombre total de nutriments);
  • les graisses (jusqu'à 35%. La plupart des graisses qui composent le poisson sont insaturées, ce qui leur permet d'être facilement digérées et bénéfiques pour le fonctionnement des systèmes vitaux du corps);
  • eau (jusqu'à 90%).

Le poisson sature le corps d'iode, de calcium, de phosphore, de fer, de vitamines B, C, A, D. Parmi les résultats de la consommation régulière du produit en question, on peut noter:

  • abaisser le cholestérol;
  • stabilisation du système cardiovasculaire;
  • élimination du syndrome de "fatigue chronique";
  • renforcement des nerfs;
  • normalisation de la glande thyroïde et du système endocrinien dans son ensemble.

Étant donné les caractéristiques du corps d'une mère qui allaite et d'un bébé allaité (GV), il est important de sélectionner soigneusement les espèces de poissons et la méthode de leur préparation. Il existe des différences dans la composition du produit extrait dans différents réservoirs et traité par différentes méthodes industrielles..

Quel type de poisson peut être mangé par une mère qui allaite??

Le poisson ne figure pas sur la liste des aliments interdits d'allaitement, à l'exception des variétés à haute teneur en mercure [1].

Variétés de poisson interdites pendant l'allaitement

La Food and Drug Administration des États-Unis recommande aux femmes enceintes d'éviter de manger plusieurs types de poissons: requins, espadons, maquereaux, etc. gros poissons qui se nourrissent de petits individus et sont donc plus susceptibles d'accumuler du mercure. Selon la FDA: "Bien que le méthylmercure soit le plus dangereux pour le système nerveux en développement d'un bébé à naître, il est également conseillé aux mères allaitantes et aux jeunes enfants d'arrêter de manger de tels poissons." [3]

Une liste complète des poissons interdits par la FDA [1], indiquant la quantité de mercure [2] (une valeur de 0,96-1,45 PPM est considérée comme dangereuse) est présentée dans le tableau 1.

Tableau 1 - Espèces de poissons riches en mercure

Nom du poisson:Nom russe:Teneur en mercure, PPM (ppm):
le roi mackerelle roi mackerel0,23-1,67
MarlinMarlin0,1-0,92
Hoplostète orangeTête grise de l'Atlantique0,265-1,12
RequinRequinjusqu'à 4,54
EspadonEspadonjusqu'à 3,22
Tilefish (Golfe du Mexique)Tilefish (Golfe du Mexique)0,65-3,73
Thon obèseThon0,128-1,816

Comment le mercure peut affecter les mères qui allaitent et les enfants?

Selon le CDC, le mercure peut être transmis de la mère au bébé par le placenta pendant la grossesse et, en plus petites quantités, par le lait maternel après la naissance. L'exposition au mercure peut affecter le développement du cerveau et du système nerveux du bébé pendant la grossesse et après l'accouchement. [4]

Selon une autre étude [5], l'American Academy of Pediatrics a conclu que «le risque possible de mercure excessif ou d'autres polluants est compensé par les avantages neurocomportementaux d'un apport adéquat en DHA» [6].

Le régime alimentaire de la mère semble être la principale source de mercure dans le lait maternel: des études ont montré un niveau plus élevé de cette substance dans le lait maternel des mères qui mangent de grandes quantités de poisson. [7]

Comment entrer dans le régime: quantité et commande

Le poisson est une excellente source de protéines, de vitamines et de minéraux pour une femme qui allaite. Le Center for Disease Control and Prevention recommande le régime suivant pour le VHB [4]:

  • Mangez 2 à 3 portions de poisson par semaine de la liste "Best Choice" ou 1 portion de la liste "Good Choice" [1].
  • Mangez une variété de poissons.
  • Servir 1 à 2 portions de poisson par semaine aux enfants à partir de 2 ans.
  • Si vous mangez du poisson pêché en famille ou entre amis, consultez les recommandations de poisson. S'il n'y a pas de recommandations, ne mangez qu'une portion et aucun autre poisson cette semaine..

Il n'existe actuellement aucune recommandation spécifique concernant la quantité ou la fréquence de consommation de poisson par les nourrissons (nourris ou non) de moins de 2 ans..

Vous devez commencer par un morceau de poisson ne pesant pas plus de 50 à 100 g. Après vous être assuré qu'il n'y a pas de réaction du bébé, qui se traduit généralement par l'apparition d'éruptions cutanées, de troubles des selles, d'une formation excessive de gaz ou de ballonnements, vous pouvez augmenter la portion à la taille souhaitée, tout en surveillant attentivement la qualité du produit et sa méthode. préparations utilisées dans le menu pour la lactation.

Variétés de poissons: quels sont

Poissons de rivière

Les variétés de poissons de rivière les plus populaires incluses par les mères allaitantes dans l'alimentation sont le brochet, la truite, le sandre, la carpe, le carassin.

Tableau 1 - Variétés de poissons de rivière et leur effet sur le corps

Variété de poissons:Influence sur une mère qui allaite et un enfant sur l'HB:
Brochetaide à saturer le corps du bébé en vitamine D
affecte positivement le développement mental de l'enfant
normalise le tube digestif d'une femme qui allaite
Truiterenforce le système immunitaire du bébé contre l'hépatite B
stimule la production d'endorphines, qui est la prévention de la dépression post-partum chez la femme
renforce le système cardiovasculaire d'une mère qui allaite, assurant une récupération rapide du corps après l'accouchement
Zanderrestaure l'équilibre hormonal d'une mère qui allaite
aide à renforcer le système squelettique de l'enfant
stimule la récupération rapide des cellules sanguines d'une femme perdue lors de l'accouchement
Crucianrestaure le calcium appauvri pendant la grossesse
affecte positivement la formation du système nerveux de l'enfant dans l'hépatite B
favorise la production de lait maternel
Carperenforce le système nerveux de la mère qui allaite et de son bébé
contribue à la formation correcte du système endocrinien de l'enfant dans l'hépatite B
redonne le tonus de la peau et du corset musculaire d'une femme allaitante

Poisson de mer

Parmi les poissons marins, recommandés pour la consommation d'une mère allaitante, les plus courants sont la morue, la goberge, le flétan, le maquereau.

Tableau 2 - Variétés de poissons de mer et leur effet sur le corps

Variété de poissons:Influence sur une mère qui allaite et un enfant sur l'HB:
la moruenombre minimum de calories, contribuant à la récupération rapide de la silhouette d'une femme après l'accouchement
augmenter le teint, renforcer les ongles et les cheveux
normalise la circulation sanguine dans le cerveau de l'enfant pour l'hépatite B, ce qui contribue au développement rapide du bébé
Pollocknormalise les intestins de la mère et du bébé
agit comme un outil préventif pour le développement de l'anémie chez le bébé
minimise le risque d'œdème chez une femme qui allaite
Flétanempêche la perte de cheveux importante chez une femme dans la période post-partum
favorise la production de lait maternel
renforce l'immunité de l'enfant contre l'hépatite B
Maquereaunourrit le corps d'une mère allaitante et de son bébé avec des protéines
stabilise le système nerveux d'une fille après la grossesse pendant l'HB
améliore la circulation sanguine, minimisant le risque de thrombose

Poisson fumé

Le poisson fumé n'est le plus souvent pas recommandé à la consommation par les mères allaitantes sous le prétexte suivant:

  • grande utilisation du sel (inhibe la lactation);
  • manque de traitement thermique (risque de contracter une infection pour la mère elle-même et son bébé);
  • la probabilité d'utiliser la «fumée liquide» chimique dans la production industrielle de poisson;
  • On utilise souvent des variétés hautement allergènes qui peuvent provoquer de nombreuses éruptions cutanées sur la peau du bébé, ainsi que des problèmes de fonctionnement du tube digestif des enfants.

Premièrement, si vous avez vous-même cuisiné du poisson fumé, ne vous inquiétez pas des dommages possibles à la santé de l'enfant. Deuxièmement, aucune étude clinique n'a démontré au moins l'un des inconvénients mentionnés ci-dessus..

poisson rouge

Le poisson rouge comprend les variétés les plus chères et de haute qualité: la famille des saumons (saumon, truite, saumon rouge, saumon rose), l'esturgeon (esturgeon, sterlet, béluga) et le saumon blanc (taimen, coho, corégone). Malgré l'augmentation de la teneur en matières grasses du poisson rouge, il est le plus souvent recommandé par les médecins pour une utilisation dans les aliments pour femmes pendant la grossesse et l'allaitement. Cela est dû à l'effet bénéfique sur le système nerveux, squelettique et immunitaire du bébé dans l'hépatite B, dont l'alimentation de la mère comprend régulièrement les variétés du produit en question.

Les oligo-éléments qui contribuent à la création d'un effet positif sur la santé d'un enfant comprennent:

Les variétés de poisson rouges n'affectent pas la lactation. Il sera utile pour une mère allaitante d'inclure le produit en question dans son alimentation au moins 2 fois par semaine.

Poisson salé

L'utilisation de poisson salé n'est pas recommandée pendant la période d'hépatite B en raison du risque de provoquer une stagnation du lait, qui se forme en raison d'un excès de sel dans les canaux thoraciques. En plus de l'impact négatif sur l'enfant, la consommation excessive de poisson salé est également lourde pour la femme elle-même pendant la période de lactation:

  • détérioration du système cardiovasculaire;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • la survenue d'un œdème interne.

Cependant, ces propriétés des produits salés n'ont pas été confirmées par des essais cliniques (en particulier avec une utilisation modérée). Cela vaut également pour le poisson séché et le stockfish..

Poisson frit

Le poisson frit, à condition qu'il soit cuit sans utiliser d'huile végétale (ou avec une petite quantité), ne peut avoir un effet positif sur la mère et son bébé que pendant l'allaitement. Avec ce type de traitement thermique d'une durée inférieure à 15 minutes, il est possible de conserver les vitamines et nutriments contenus dans le produit. L'apport de vitamines B, A, D dans le corps garantit non seulement le développement rapide du bébé, mais également le rétablissement de l'équilibre hormonal de la femme allaitante dans la période post-partum.

Même avec l'utilisation quotidienne de poisson frit pour se nourrir, la lactation restera inchangée. Il est seulement important de surveiller la survenue éventuelle d'une réaction allergique du bébé à l'introduction d'un nouveau produit et de ne pas utiliser un grand nombre d'épices et d'huile végétale dans sa préparation.

Comment choisir du poisson de qualité

En plus d'une approche responsable pour déterminer les variétés de poissons autorisées pendant la lactation, il est conseillé pour une femme de suivre les règles de base de son choix lors de l'achat en magasin:

  1. Assurez-vous qu'il n'y a pas d'odeur désagréable, ainsi que des dommages visibles à la carcasse.
  2. Vérifiez que les yeux de l'animal sont convexes et clairs, et que les branchies sont propres et rose vif..
  3. En cliquant sur le poisson, assurez-vous qu'il n'y a pas de trou dans la carcasse, indiquant généralement le début du processus de décomposition interne.
  4. Lors du choix du poisson congelé, il convient de vérifier que la couche de glace sur celui-ci est minimale et uniforme, sans neige excessive dans l'emballage.
  5. Les poissons rouges de haute qualité auront certainement des veines rose pâle visibles à l'œil nu.

Pour résumer ce qui précède, il apparaît que le poisson est considérablement aidé non seulement à maintenir la bonne formation du corps du bébé nourri au lait maternel, mais aussi à restaurer la santé affaiblie de la femme qui allaite après la grossesse et l'accouchement. Cependant, afin de ne pas nuire à elle-même ou à son bébé, la mère doit sélectionner soigneusement les produits pour leur consommation.

Quel type de poisson peut être utilisé par les mères qui allaitent? 5 délicieuses recettes de poisson pour HS

5 raisons pour lesquelles on montre du poisson à une mère qui allaite

Un produit correctement préparé présente de nombreux avantages, tandis que les nutritionnistes ont identifié 5 raisons principales pour lesquelles vous devriez l'utiliser lors de l'allaitement (ci-après - HS):

  1. Des niveaux élevés d'acides oméga-3 bénéfiques dans les poissons marins. Ils sont capables d'avoir un effet bénéfique sur les vaisseaux cardiaques, d'augmenter les propriétés protectrices du corps, de réduire les réactions allergiques.
  2. Vitamines du groupe B. Le but principal de ces précieuses vitamines est de participer activement au métabolisme cellulaire..
  3. Source naturelle de protéines légères. La rivière à la vapeur habitant les eaux est parfaitement digérée, absorbée par le corps. Une telle protéine est nécessaire pour le bébé, il l'obtient du lait maternel. Les protéines aident à régler les reins maternels qui se reconstruisent après la grossesse.
  4. Une vitamine D importante, sans laquelle une absorption de haute qualité du calcium est impossible. Le nourrisson a besoin de calcium pour renforcer la croissance du squelette et des dents.
  5. Fonction intestinale établie. La consommation régulière contribue à la normalisation de l'activité intestinale chez une mère qui allaite et son bébé.

Quelles variétés sont recommandées pendant la lactation

Quel type de poisson est recommandé pour le SH: mer ou rivière? Selon les recommandations des nutritionnistes, au début de l'alimentation, il est conseillé de n'utiliser que des riverains, car ils provoquent rarement des allergies alimentaires. De plus, les vues sur la rivière sont idéales pour faire des bouillons. Life hack: pour obtenir un bouillon plus propre, vous pouvez drainer la composition primaire, par conséquent, vous obtenez une soupe de poisson légère.

Certaines femmes, préoccupées par leur propre alimentation, se demandent s'il est possible de cuisiner de la truite pendant l'allaitement. Ce type de poisson est très populaire, les prix dans les magasins sont inférieurs à ceux du saumon ou du saumon et le goût est excellent. Pour répondre à cette question, l'Association des diététistes a identifié une liste d'habitants de réservoirs, les plus sûrs et les plus utiles à la lactation.

6 types de poissons de rivière autorisés pour le SH

Les habitants de la mer sont moins osseux, avec de grandes parties de la longe. Idéal pour cuire et ragoût à la bonne température.

Une question très courante que l'on peut entendre lors d'une réception avec un nutritionniste ou un pédiatre sur les méfaits et les avantages du poisson rouge lors de l'allaitement est de savoir s'il peut être préparé et consommé en toute sécurité..

Un groupe d'habitants de l'eau sous le nom général de «poisson rouge» pour HS est une espèce que la mère doit introduire avec un soin particulier dans son alimentation, car elle peut provoquer une réaction allergique. Dans le même temps, elle doit surveiller attentivement la réaction ultérieure du bébé, avec les moindres changements négatifs, arrêter de prendre ce produit.

Nous vous conseillons également de savoir s'il est possible pour une mère qui allaite d'avoir du kéfir et du lait; les produits sont très utiles surtout après la grossesse.

4 types de poissons marins recommandés pour l'allaitement

  1. le saumon est un roi parmi les habitants de la mer en termes de sélénium, d'iode et de protéines, son utilisation dans le SH ne fait aucun doute;
  2. loup de mer - se caractérise par une teneur réduite en matières grasses, la vitamine B12 contenue dans sa viande affecte favorablement le fonctionnement du cerveau;
  3. merlu - parfaitement absorbé et contient un minimum de calories;
  4. sardine - ses avantages visent à améliorer le fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins, optimise le niveau de pression.

À partir des variétés proposées, vous pouvez combiner votre alimentation en tenant compte des calories et des préférences gustatives personnelles. Il est important non seulement d'utiliser ces variétés, mais aussi de pouvoir choisir le bon produit pour être de haute qualité et apporter un bénéfice maximum.

Comment choisir un produit de qualité

Lors du choix de l'un ou l'autre type d'habitants du réservoir, vous devez faire attention à l'habitude de votre région. Choisissez des représentants marins faibles en gras ou des poissons de rivière. Le bon poisson pour une mère qui allaite au cours du premier mois est la goberge, le hareng, la carpe.

Il est important non seulement quels produits de poisson la mère allaitante choisira, mais aussi comment ils seront cuits. Le poisson peut être frit en un quart d'heure, mais ce temps est également suffisant pour détruire de nombreux oligo-éléments utiles. Il vaut mieux cuisiner un plat hypocalorique pour un couple tout en préservant tous les éléments utiles, en passant autant de temps.

Quel genre de poisson une femme qui allaite ne devrait-elle pas

Sous l'interdiction la plus stricte se trouvent des espèces qui peuvent nuire à la santé de la mère et du bébé. Un produit qui a survécu à une congélation et à un stockage prolongés dans des conditions défavorables présente un danger potentiel pour la mère et le bébé, comme peut être gâté, infecté par des parasites ou leurs œufs qui peuvent résister à de basses températures.

Il est conseillé de commencer à introduire dans le régime avec des variétés blanches, mais attention au fait que dans les premiers mois de lactation il est impossible de manger.

Est-il possible pour une mère qui allaite de faire frire du poisson? De nombreuses momies de la famille sont habituées à cuisiner de cette manière, cependant, lors de la lactation sous forme frite, il n'est pas recommandé de manger, même un poisson léger après la friture devient difficile à digérer. La consommation régulière d'aliments frits par une mère qui allaite peut provoquer la constipation chez un bébé. Avec la croûte frite, des produits dangereux traités thermiquement pénètrent dans le corps, contribuant au développement du cancer.

Tout poisson n'ayant pas subi de traitement thermique est interdit: qu'il soit séché, fumé ou séché. Lorsqu'elles me demandent s'il est possible pour une mère allaitante de fumer du poisson ou non, il faut leur expliquer le degré de risque auquel elles exposent leur corps et leur bébé. Les habitants des étangs fluviaux sont souvent infectés par des œufs d'helminthes, de sorte que la vaisselle doit subir un traitement thermique complet,

Le poisson fumé pendant l'allaitement est particulièrement dangereux car la fumée avec laquelle il est traité contient des agents cancérigènes qui, lorsqu'ils sont ingérés dans le corps de la mère par le lait maternel, sont très nocifs pour les bébés.

Est-il possible de manger du poisson salé (hareng, sprat, maquereau, etc.) avec l'allaitement? Il n'est pas souhaitable de consommer des aliments salés (et pas seulement du poisson) pendant la lactation, car la teneur élevée en sel aide à retenir l'excès d'eau dans le corps. Un autre point pourquoi le poisson salé est contre-indiqué dans HS est qu'il peut créer une charge supplémentaire sur les reins reconstructeurs de la mère et de l'enfant.

En outre, il n'est pas souhaitable de l'utiliser en raison d'une forte sensation de soif, l'excès de liquide dilue le lait, le rendant moins gras et sain. En conséquence, le bébé n'aura pas assez de lait, il sera souvent appliqué sur la poitrine. Comment savoir si un bébé a suffisamment de lait maternel, vous pouvez à partir de cet article.

Le poisson rouge est assez dangereux à manger pendant l'allaitement, car il est l'allergène le plus puissant. Si une femme a eu une réaction négative pendant la période de gestation, même le saumon bouilli pendant l'allaitement lui est contre-indiqué, car le bébé pourrait devenir sensible aux allergies à ce produit.

Comment entrer dans le régime

Si une femme a mangé des plats de poisson pendant la grossesse, vous pouvez continuer à manger de tels plats après l'accouchement. À la condition qu'elle n'ait pas observé d'allergies alimentaires chez les représentants de la mer. Mais même si la mère ne l'a pas utilisé pendant la gestation, vous pouvez le manger en l'introduisant soigneusement dans le régime alimentaire en petites portions, en surveillant attentivement le bien-être du bébé. Seul un médecin observateur peut prescrire un refus complet d'utilisation en cas de réactions allergiques chez l'enfant.

Le spécialiste vous recommandera des variétés de poissons, des méthodes de traitement thermique acceptables dans ce cas: cuisson à la vapeur, ragoût, etc. Il convient également de noter que pendant la lactation, la consommation d'énergie infirmière augmente de 700 kcal par jour. Par conséquent, vous devez bien composer votre alimentation pour couvrir les besoins énergétiques du corps.

Il est recommandé aux infirmières de prendre 300 mg supplémentaires d'oméga-3 par jour. La consommation régulière de produits de poisson bouillis, cuits à la vapeur ou cuits 1 à 2 fois par semaine remplace complètement ce besoin.

Il est important de se rappeler que ce sont les variétés rouges qui provoquent le plus souvent des allergies. C'est d'eux qu'il vaut la peine d'abandonner pour une courte période d'alimentation. Si la mère n'a pas mangé de plats de poisson en attendant l'enfant, le fragile organisme du bébé peut montrer une réaction négative.

Nous vous recommandons également de vous familiariser avec l'article où nous parlons de l'utilisation de groseilles avec HS, ainsi que du café - l'une des boissons préférées de l'humanité.

5 recettes de plats de poisson recommandés

Lors de la cuisson de produits à base de poisson, ne pas abuser d'une énorme quantité d'épices, car le corps de l'enfant peut ne pas accepter les aliments épicés avec un arôme vif. De plus, ne faites pas frire le produit dans une casserole avec l'ajout d'huile, il est préférable d'acheter du matériel antiadhésif. Mieux encore, privilégiez une double chaudière.

Poisson à la vapeur

Ingrédients:

  • 2 pièces grande goberge;
  • 1 PC. Oignon moyen;
  • sel au goût.

Méthode de cuisson:

Tout d'abord, vider la carcasse du poisson et couper en tranches moyennes. Il peut être cuit au bain-marie, vous pouvez également le mettre dans une casserole, le remplir à moitié d'eau et ajouter des oignons. Vous devez cuire le produit pendant 20 minutes. Saler et décorer le plat fini à souhait.

Poisson cuit

Ingrédients:

  • 1 PC. grosse carpe;
  • 1 PC. les carottes;
  • 1 PC. oignons;
  • 5 pièces. pommes de terre;
  • beurre;
  • sel au goût.

Méthode de cuisson:

Les légumes sous cette forme constituent un seul oreiller; il est nécessaire d'y disposer un poisson purifié. Lubrifiez la surface avec du beurre. Le temps de cuisson au four est de 40 minutes, à condition que la cuisson ait commencé dans un four préchauffé à 200 ºC.

Mélange de poissons parfumés

Ingrédients:

  • 500 g de filet de poisson de fruits de mer frais;
  • 5 pièces. cornichons;
  • 1 oignon;
  • 2 tomates;
  • 2 cuillères à soupe. l huile végétale;
  • feuille de laurier séchée, sel.

Méthode de cuisson:

Coupez le filet de poisson. Faire cuire le bouillon des os restants et de la tête de poisson. Couper l'oignon, le passer au beurre jusqu'à tendreté, laisser mijoter les tomates avec l'oignon pendant encore 5 minutes. Ensuite, ajoutez le filet, remplissez d'un bouillon parfumé prêt à l'emploi et laissez cuire encore 15 minutes. Ajouter le concombre en dés, le sel et le laurier au mélange fini.

Purée de pommes de terre au poisson dans une sauce à la crème douce

Ingrédients:

  • 2 pièces merlu;
  • 500 g de pommes de terre;
  • 1 oignon;
  • 100 ml de crème faible en gras;
  • 1 tasse de crème sure 10%;
  • Beurre;
  • 1 cuillère à soupe. l farine;
  • sel au goût.

Méthode de cuisson:

Faire mijoter le poisson vidé dans une casserole, ajouter l'oignon haché en demi-anneaux. Ajoutez de l'eau purifiée pour couvrir complètement les aliments. Laisser mijoter 10 minutes. Mélanger la crème sure avec la farine et le sel. Ajouter le mélange à l'eau, laisser mijoter encore 15 minutes jusqu'à épaississement. Faire cuire les pommes de terre, ajouter la crème chaude et le beurre, en utilisant un mélangeur pour écraser. Réduisez la sauce en purée avec du poisson.

Filet de poisson cuit aux pommes

Ingrédients:

  • 500 g de tout filet de poisson de mer;
  • 2-3 pommes;
  • 3 cuillères à soupe. l beurre;
  • 1 oignon;
  • sel au goût;
  • 200 g de crème sure.

Méthode de cuisson:

Éplucher et hacher finement les oignons un peu bruns dans l'huile. Mettez-y des tranches de poisson préparées, remplissez le tout avec une petite quantité d'eau, couvrez de rondelles de pomme. Versez un mélange de crème sure et de sel. Couvrir la casserole hermétiquement avec un couvercle, puis envoyer au four pendant 30 minutes à 200 ºC. En accompagnement, utilisez une purée de pommes de terre ou une bouillie.

résultats

Après tout ce que j'ai lu, nous résumerons le type de poisson que les mères allaitantes peuvent:

  • variétés marines faibles en matières grasses - goberge, sandre, merlu, bar, hareng;
  • habitants des rivières - perches, carpes, brochets, lottes, truites.

Il est important non seulement quel type de poisson manger pendant la lactation, mais aussi comment il est cuit. La préférence devrait être donnée aux plats cuits à la vapeur, mijotés et bouillis.

La réponse à la question "Est-il possible pour une mère qui allaite de pêcher?" s'est avéré très simple - oui! Mais il est important de se rappeler que lors de l'allaitement maternel pour la première fois, le poisson de rivière est plus important que le poisson de mer.

Quels 9 types de poissons à manger n'est pas recommandé pour les femmes et les enfants, vous pouvez le découvrir dans la vidéo:

Poisson salé pendant l'allaitement

Sur Internet La liste des aliments interdits pour l'allaitement La liste des interdictions alimentaires semble assez impressionnante, mais ne vous découragez pas: il y a beaucoup plus d'aliments autorisés. Vous pouvez découvrir ce que vous pouvez manger une femme qui allaite dans cet article. Les produits interdits pour une mère qui allaite sont les suivants: 1. Viande grasse, saindoux, saucisses fumées, jambon, etc. Les aliments gras causent de la constipation non seulement chez la maman, mais aussi chez le bébé. De plus, la teneur élevée en calories d'un tel repas aidera rapidement à prendre un excès de poids. Un excès de graisses animales augmente le cholestérol. 2. Le poisson. En savoir plus →

La réaction d'un nouveau-né à un produit particulier est tout simplement imprévisible, à laquelle un enfant réagit avec des coliques dans l'estomac ou une éruption cutanée, l'autre perçoit tout à fait normal. Ce n'est qu'après avoir traversé sa propre voie d'essais et d'erreurs que chaque mère peut dire avec certitude quel type de nutrition elle doit respecter pendant la lactation, afin que le bébé ne dérange rien. Mais, néanmoins, il existe certaines règles de nutrition, auxquelles adhérer, que vous pouvez éviter, la plupart des problèmes. Cet article a donc collecté des informations sur ce que vous pouvez et ce que vous ne pouvez pas manger maman. En savoir plus →

Dites-moi que j'ai peut-être téléchargé quelque chose de superflu pour moi. Je m'en tiendrai à cette liste pour le moment, sinon les coliques sont quelque chose (((Lire la suite →

Nourrir, allaiter! Il y avait beaucoup de doute sur tel ou tel produit, et à chaque fois je devais chercher à nouveau la «liste complète». Tout est systématique ici. J'ai abordé à plusieurs reprises le sujet de l'allaitement maternel dans mes articles («L'allaitement maternel - j'en veux plus!» Et «L'allaitement maternel: statistiques»). Cependant, l'une des questions les plus importantes, mais en même temps controversées, est la nutrition d'une mère qui allaite. Si pendant la grossesse, une femme suit généralement tous ses désirs et mange tout ce qu'elle veut, alors après l'accouchement, elle se trouve dans une impasse: ce qui est possible, et. En savoir plus →

Vous ne pouvez pas refuser de manger. Parmi les mythes de l’allaitement maternel, le plus stable est la déclaration concernant un régime spécial pour une mère qui allaite. De nombreuses femmes, sur les conseils de "sympathisants", suivent un régime strict pendant toute la période d'allaitement, ne se permettant pas un morceau de frit ou, par exemple, salé. La situation est aggravée par le fait que les recommandations sur la nutrition des mères allaitantes, qui sont désormais diffusées dans les maternités et les cliniques pour enfants, sont compilées dans le contexte d'une forte augmentation du nombre d'allergies chez les bébés. Dès les premiers jours d'allaitement, maman commence à être limitée, comme si elle souffrait déjà d'une allergie alimentaire héréditaire et. En savoir plus →

Comment éviter la constipation dans la période post-partum Afin d'éviter la survenue de constipation post-partum, ainsi que pour se débarrasser des problèmes qui sont déjà survenus, vous devez d'abord développer le bon menu. En même temps, en considérant quels aliments peuvent être consommés dans le processus d'allaitement d'un bébé. Avec la constipation, il est utile pour une mère qui allaite d'inclure dans son alimentation de la bouillie de sarrasin, de mil et d'orge perlé, du granola, des huiles végétales et du pain brun. Il est très important de manger suffisamment de légumes chaque jour. Immédiatement après l'accouchement, il est utile pour une femme de manger des betteraves et des carottes, des courgettes, de la citrouille, de boire de la compote de fruits secs. Utile pour la constipation. En savoir plus →

J'ai écrit une liste approximative de produits pour moi et des conseils de menu. Recettes et idées pour cuisiner ici. J'étudie également une nouvelle chose pour moi - un régime de rotation, je pense que c'est une vraie issue pour les mères dont les enfants sont sujets aux allergies, comment manger plus ou moins varié et avec cette piste allergènes. Dans les 2 premiers jours après l'accouchement, le régime alimentaire est approximativement le suivant: · Porridge de sarrasin sur de l'eau avec de l'huile végétale · Pain de céréales séché ou pains séchés · Tranche de fromage · Tranche de boeuf bouilli · Liquide jusqu'à. En savoir plus →

J'ai trouvé un article très agréable sur la HS. Parmi les mythes persistants sur l'allaitement maternel, le mythe le plus souvent récurrent est le mythe d'un régime spécial pour une mère qui allaite. De nombreuses femmes, sur les conseils de "sympathisants", suivent un régime strict pendant toute la période d'allaitement, ne se permettant pas un morceau de frit ou, par exemple, salé. La situation est aggravée par le fait que les recommandations sur la nutrition des mères allaitantes, désormais diffusées dans les maternités et les cliniques pour enfants, sont élaborées dans le contexte d'une forte augmentation du nombre d'allergies chez les jeunes enfants. Dès les premiers jours d'alimentation, une mère qui allaite commence. En savoir plus →

Lignes directrices sur les aliments pour bébés pour la Région européenne de l'OMS, en mettant l'accent sur les républiques de l'ancienne Union soviétique. L'introduction d'aliments complémentaires L'introduction en temps opportun d'aliments correctement sélectionnés pour les aliments complémentaires contribue à améliorer la santé, à améliorer l'état nutritionnel et le développement physique des nourrissons et des jeunes enfants pendant la période de croissance accélérée et devrait donc être au centre du système de santé. Pendant toute la période d'alimentation complémentaire, le lait maternel doit rester le principal type lait consommé par un nourrisson. En savoir plus →

Ce n'est pas un secret que la nutrition médicale après un empoisonnement, une intoxication alimentaire ou une infection virale (rotavirus, entérovirus) est une partie importante du processus de récupération. En particulier, si le bébé est allaité, il n'est en aucun cas annulé, mais si le bébé est nourri avec des mélanges artificiels, il est préférable de le transférer dans des céréales sans produits laitiers ou des mélanges sans lactose. Si l'enfant est déjà assez grand pour manger des aliments ordinaires, n'oubliez pas qu'en cas de maux d'estomac, vous ne devez en aucun cas manger: 1. Du pain frais; produits à base de beurre; 2. gras. En savoir plus →

Éviter la constipation dans la période post-partum Afin d'éviter la survenue de constipation post-partum, ainsi que pour se débarrasser des problèmes qui sont déjà survenus, vous devez d'abord développer le bon menu. En même temps, en considérant quels aliments peuvent être consommés dans le processus d'allaitement d'un bébé. Avec la constipation, il est utile pour une mère qui allaite d'inclure dans son alimentation de la bouillie de sarrasin, de mil et d'orge perlé, du granola, des huiles végétales et du pain brun. Il est très important de manger suffisamment de légumes chaque jour. Immédiatement après l'accouchement, il est utile pour une femme de manger des betteraves et des carottes, des courgettes, de la citrouille, de boire de la compote de fruits secs. Utile pour la constipation et. En savoir plus →

Cette semaine, j'ai rencontré Hebbama (la sœur sœur) et nous avons discuté du sujet de l'allaitement maternel. En plus de toutes les horreurs et les douleurs de cette leçon, nous avons également abordé le sujet de la nutrition pendant l'allaitement. La première et l'une des règles importantes est de prendre les produits de façon saisonnière. Ceux. tous les aliments «potentiellement dangereux» ne doivent pas être exclus, mais vous ne devez pas non plus vous régaler de fraises en janvier. Ils seront probablement frais et sans additifs biologiques. De plus, nous divisons tous les produits en 3 groupes I. Produits affectant la lactation. En savoir plus →

Allaitement maternel? Bien sûr que oui! Le lait maternel est un aliment idéal pour le bébé, dans lequel la nature elle-même contient la meilleure combinaison de nutriments et de nutriments. Heureusement, il n'est désormais plus nécessaire de convaincre les parents responsables de la nécessité d'une alimentation naturelle. Je ne répéterai pas les informations bien connues et décrirai en détail les bienfaits de l'allaitement maternel, je ne retiendrai que les principaux points. L'allaitement maternel est: une forte immunité, une digestion saine et un risque minimal de réactions allergiques pour votre bébé; une bonne contraction utérine et une normalisation rapide du poids dans la période post-partum, réduisant la probabilité de développer un cancer. En savoir plus →

La nutrition d'un enfant de plus d'un an devrait déjà différer de la nutrition jusqu'à un an. Le bébé peut déjà mâcher de la nourriture avec ses dents, l'estomac devient plus gros et la digestion est meilleure. En savoir plus →

Le livre de Carlos González, "Mon enfant ne veut pas manger", doit être lu par tous les parents des enfants. En savoir plus →

L'un des problèmes les plus courants et les plus controversés pendant l'allaitement est la nutrition d'une femme qui allaite. Tout le monde sait que la nutrition en général doit être correcte, modérée et adaptée à l'âge, à l'état de santé et au mode de vie. Qu'est-ce qu'une bonne nutrition, adaptée au nouvel état d'une femme? En savoir plus →

La qualité du lait maternel dépend directement du régime alimentaire, qui devrait lui fournir une quantité suffisante de nutriments. Une mère qui allaite a besoin d'une alimentation riche en minéraux et provitamines; beaucoup de gens préfèrent un régime liquide (soupes, purée de pommes de terre, yaourts, etc.), mais il ne devrait pas être excessif (plus de deux mille calories par jour) pour satisfaire toute la période de lactation. Le régime alimentaire quotidien d'une mère allaitante se compose principalement d'aliments riches en protéines (veau, dinde, œufs de caille) et de glucides sains (légumes-racines de saison, noix, légumineuses). En savoir plus →

Tellement intéressant et tout est différent. Denis était malade le matin des semaines jusqu'au 12, mangeait tout d'affilée, comme un hachoir à viande, mais au début je voulais vraiment de la glace à la fraise, en général j'étais attirée par les bonbons. Et d'ici la nouvelle année, elle a probablement mangé plus d'une boîte de mandarines. Jusqu'à 6 mois, elle n'a pas du tout remarqué qu'elle était enceinte: elle portait comme une folle, des examens, des séances, etc. Puzo a commencé à remarquer quand ses chaussures sont devenues lourdes. Fortement gonflé à la fin, même les chaussures ne se fixaient pas du tout. À la fin de la grossesse (le mois dernier), elle mangeait debout. En savoir plus →

- La grossesse est venue: 1. Je ne savais pas avant le retard 2. Je ne savais pas avant le retard 3. Je savais avant le retard Lire la suite →

Faits saillants Une alimentation saine permet d'éviter la malnutrition sous toutes ses formes et de prévenir les maladies non transmissibles (MNT), notamment le diabète, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le cancer. Les régimes alimentaires malsains et une activité physique inadéquate sont les principaux facteurs de risque pour la santé dans le monde. La pratique d'une alimentation saine commence aux premiers stades de la vie - l'allaitement favorise une croissance saine, améliore le développement cognitif et peut offrir des avantages à long terme pour la santé - par exemple, en réduisant le risque de surpoids et d'obésité et de développement. En savoir plus →

Au 1er trimestre de la grossesse, l'alimentation d'une femme ne diffère pas de manière significative de son menu avant la grossesse, seuls les goûts d'une femme enceinte peuvent changer. Mais maintenant, vous devez commencer à adhérer aux principes d'une bonne nutrition afin d'éviter la toxicose et de jeter les bases du bon développement de l'embryon. En savoir plus →

Je ne suis pas fan des diverses restrictions alimentaires, et elles me sont toujours très difficilement données. Heureusement, ils sont rarement nécessaires. Dans la vie ordinaire, elle mangeait souvent épicée, frite, salée, marinée, fumée, grasse (elle respectait particulièrement le poisson gras), faisait des descentes de fast-food deux ou trois fois par mois. Bref, le cauchemar de la nutritionniste. (Merci au moins pour la farine et les bonbons, je ne me suis pas particulièrement maigre.) Pendant la grossesse, j'ai décidé de me comporter avec plus de sagesse, réduisant considérablement (mais pas excluant) tout ce qui précède. Maintenant, nous avons le GV, et mon régime alimentaire, bon gré mal gré, est devenu plus. En savoir plus →

Il nous en reste très, très peu! Je ne peux pas le croire! Comme je m'y attendais, j'ai compté les semaines jusqu'au décret. Et elle est partie en congé de maternité - le temps a filé comme un instant. Je fais de mon mieux pour me restreindre en nutrition, car maintenant il y aura un gain de poids maximum chez l'enfant. C’est très difficile pour moi de me retenir, car j’ai l’habitude de tout manger et de ne pas grossir. Heureusement, il existe de nombreux plats savoureux et sains que vous pouvez. J'aime manger des pommes et des bananes avec de la bio-confiture et du lait cuit fermenté, de la farine d'avoine, du poisson frit et du poulet cuit. En savoir plus →

Trouvé sur des espaces ouverts, je prends note, donc je veux manger comme un être humain. Peut-être que quelqu'un ajoutera quelque chose? Je suis content. Comme je ne me souviens pas du tout de quoi et comment j'ai mangé avec Nikitos. En savoir plus →

Nutrition Maman pendant l'allaitement Vous pouvez et devez manger: du kéfir faible en gras, du fromage cottage, de la crème sure et du fromage à pâte dure; Viande et poisson bouillis; Porridge (sur l'eau, pas sucré); Thé au lait (naturel); légumes et fruits cuits à l'étouffée, bouillis et cuits au four. Betterave OBLIGATOIRE!; pommes de terre, pâtes; bouillons faibles en gras, soupes (sans chou); huile végétale nécessairement crue; pain de son, biscuits biscuits; noix (1-2 par jour); persil, salade; bananes (1 par jour) Exclure pendant les 2-3 premières semaines, puis introduire soigneusement et progressivement, en observant la réaction du bébé: crue. En savoir plus →

J'ai aimé l'article. Sur une note. Les experts en allaitement conseillent d'inclure les produits suivants dans l'alimentation d'une femme qui allaite: 1) légumes: chou-fleur et chou blanc, courgette, aubergine, citrouille, pois verts, haricots, concombres, tomates, salade verte, radis, navets; 2) fruits: pêches, abricots, pommes, prunes, poires, grenades, une petite quantité de pastèque et de melon; 3) baies riches en vitamines et acides organiques: cerises douces, cerises, framboises, groseilles rouges et groseilles, groseilles à maquereau, aronia noir. Veuillez noter qu'en hiver et au début du printemps, une mère qui allaite devrait, après accord avec le médecin, prendre des préparations vitaminées. En savoir plus →

Les hommes se terminent maintenant 34 semaines et j'étais préoccupé par la question du régime alimentaire pour l'HB. J'ai trouvé une telle option, je veux entendre l'avis de ceux qui ont déjà l'expérience de GV. Eh bien, je serai content si les filles qui attendent les premiers-nés en ont besoin. En général, bienvenue à Kat et j'attends des avis)) Soit dit en passant, je n'ai pas trouvé de section appropriée, de modérateurs, de transfert ou de créer une section sur la préparation au GV))) Pendant l'allaitement, nous utilisons des produits uniquement de la liste «Can» de manière sélective et par étapes. Tenir un journal alimentaire est fortement recommandé! Tout d'abord. En savoir plus →

Up