logo

Les voyages en avion sont un lourd fardeau pour le corps. Par conséquent, les médecins du monde entier recommandent qu'une femme en mesure de s'abstenir de voler.

Voyage en avion pendant la grossesse: danger pour la santé et le fœtus

Portant un enfant, une femme doit faire attention à sa santé: prendre soin d'elle-même, essayer de se détendre le plus possible, l'environnement émotionnel est important.

Malheureusement, toutes les femmes enceintes ne sont pas en mesure de suivre ces recommandations. Parfois, la future femme mène une vie active, forcée de travailler dur ou de faire des vols.

Besoins des compagnies aériennes partout dans le monde

Les compagnies aériennes ont une liste d'exigences pour les femmes enceintes..

Par exemple, Aeroflot insiste sur un consentement écrit pour un vol, qui est formé par un gynécologue. Le certificat n'est valable que s'il est délivré au plus tôt sept jours avant la date de départ.

Le transporteur aérien Transaero doit abandonner les vols aux femmes pendant plus de 36 semaines. Avant la date limite indiquée, le vol est possible s'il existe un certificat certifié par l'agent de santé sur l'état de la future maman et du bébé.

En plus d'une telle conclusion, par exemple, la société S7 demande également une déclaration de bien-être complète de la femme enceinte..

UTair interdit à une femme de voler pendant une période de 32 semaines. De plus, un reçu est émis en double exemplaire, selon lequel la femme enceinte refuse de réclamer à l'entreprise en cas de complications après et pendant le vol.

Berlin Airlines ne permettra pas à une femme de monter à bord d'un avion pendant une période de 36 semaines ou plus. Mais les entreprises françaises n'exigent aucun avis médical, qui est le document officiel demandé par la plupart des transporteurs. Le transporteur ne donne que des recommandations de voyage.

La plupart des transporteurs ont un point où il est indiqué que les agents de bord sont prêts à fournir l'assistance nécessaire, à terre et dans le ciel..

Est-il possible de piloter un avion pendant la grossesse

Vous pouvez voler dans un avion pendant la grossesse, mais les médecins recommandent toujours fortement de les abandonner. Si nécessaire, faites un vol doit y être soigneusement préparé. Les gynécologues sont convaincus que le moment le plus sûr pour les vols est le deuxième trimestre de la grossesse.

Est-il possible de voler tôt

Pour une période de moins de 4 semaines, une femme peut même ne pas soupçonner qu'une nouvelle vie se développe déjà dans son corps. Au cours des premières semaines de grossesse, le fœtus n'est pas encore connecté au corps de la mère, et il n'y a donc aucun danger pour le bébé et la mère de voyager. Dans les premiers jours des retards, piloter un avion est sûr.

Au premier trimestre, les organes sont déposés et le squelette de l'enfant à naître est formé. Par conséquent, la charge supplémentaire pesant sur le corps de la femme affecte négativement l’organisation de ces processus. Au début de la grossesse, les femmes souffrent souvent de toxicose, ce qui complique grandement le voyage. C'est pourquoi les médecins ne recommandent pas de voler au début de la grossesse..

Puis-je voler au deuxième trimestre

Le deuxième trimestre de la grossesse est le délai le plus favorable pour voyager en avion. À ce moment, l'état de la mère et du bébé à naître (au cours de la grossesse) est aussi stable que possible.

Est-il possible de voler avant l'accouchement

Voler au troisième trimestre de la grossesse est très dangereux. La fuite provoquera un décollement placentaire. De plus, l'estomac dans les derniers stades est déjà assez gros et la femme éprouve un inconfort maximum en raison de la taille et de l'envie fréquente d'aller aux toilettes. Lors de longues périodes de vol, une thrombose des membres inférieurs apparaît souvent. Par conséquent, il n'est pas recommandé de voler.

Pourquoi vous ne pouvez pas piloter un avion ces derniers mois

Les voyages en avion à un tel moment sont extrêmement dangereux pour l'état de la mère et du bébé.

Il convient de rappeler le manque d'oxygène, qui est également la raison pour laquelle le vol, en position, n'est pas recommandé. La privation d'oxygène est souvent un facteur provoquant une augmentation du tonus utérin, par conséquent, il existe un risque élevé de naissance prématurée. Oui, les employés des compagnies aériennes sont formés et pourront prendre livraison, mais il n'y a pas d'équipement spécial à bord. De plus, l'accouchement à une telle hauteur est extrêmement dangereux et imprévisible..

Comment le vol affecte un enfant

L'enfant sera affecté négativement par le manque d'oxygène qu'il ressentira pendant le vol. Par conséquent, parcourir de longues distances pendant la grossesse n'en vaut pas la peine. En cas de grossesse multiple ou avec complications, le vol n'est pas recommandé du tout. Le vol peut entraîner une fausse couche, une naissance prématurée ou des taches, ce qui peut également indiquer de graves écarts.

De quels documents la compagnie aérienne aura-t-elle besoin pour piloter une femme enceinte

Pour que la compagnie aérienne autorise une femme enceinte à voler, elle doit présenter les documents suivants:

  • une note du médecin;
  • carte d'échange.

Le certificat doit contenir la conclusion d'un gynécologue, confirmant l'absence de contre-indications pour le vol. La durée de vie des compagnies aériennes varie de 24 heures à 7 jours avant l'heure de départ spécifiée.

Une femme enceinte doit avoir une carte d'échange avec elle. Il s'agit du document le plus significatif de la future femme en travail. Il contient toutes les informations sur le déroulement de la grossesse. En cas d'accouchement prématuré ou de toute autre situation imprévue, cette carte est remise au médecin et celui-ci se familiarise au plus vite avec les caractéristiques de la grossesse.

Que prendre avec vous en vol

Ce qui peut être utile pour une femme lors d'un vol:

  • une note du médecin;
  • carte d'échange;
  • numéros de téléphone (mari, parents);
  • une étiquette indiquant le type de sang;
  • boxe individuelle avec de la nourriture;
  • oreiller mou.

Quelle heure est acceptable pour une femme enceinte

La durée du vol peut varier jusqu'à quatre heures, à condition qu'il se déroule dans la période la plus sûre (deuxième trimestre). Dans les premières semaines de grossesse et avant l'accouchement, le vol est préférable de reporter. S'il n'y a aucune possibilité de le transférer, alors qu'il n'y a aucune interdiction de la part du médecin, un vol est possible. Sa durée est souhaitable pour réduire au minimum.

Comment planifier un long vol dans les premiers mois

S'il n'y a aucune possibilité de reporter le vol, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  • consulter un gynécologue;
  • se déplacer dans la cabine;
  • exclure les vêtements serrés;
  • boire beaucoup de liquide (eau plate).

Il convient de rappeler que le stress associé au vol peut provoquer une fausse couche.

Quelle semaine de grossesse peut voler

Avec le bon déroulement de la grossesse et l'absence de complications, les femmes enceintes n'ont aucun obstacle au transport aérien. Voler au premier trimestre n'est pas recommandé. La période favorable pour les vols est la période de 14 à 28 semaines, lorsque le fœtus et l'état de la mère sont les plus stables.

Au troisième trimestre, les médecins recommandent d'abandonner les vols. Chaque compagnie aérienne a ses propres règles de vol pour les femmes en poste. Beaucoup recommandent de s'abstenir de voler, à partir de 30 ans, d'autres - à partir de 28 semaines. Chaque femme devrait avoir un certificat d'un établissement médical avec une date de naissance approximative.

En Russie

En Russie, les femmes enceintes sont interdites pendant une période de 36 semaines ou plus. En cas de grossesse multiple - après 34 semaines.

En Europe

En Europe, il n'est pas interdit de piloter une femme, en position. Si le vol a lieu après 34 semaines, les compagnies ont le droit de demander un formulaire MEDIF rempli par un médecin.

En Amérique

US Airlines ne permettra pas à une femme enceinte d'embarquer pendant plus de 39 semaines. Dans des cas exceptionnels, ils seront autorisés à voler s'ils fournissent un certificat médical et une autorisation de vol du service médical de la compagnie aérienne elle-même.

Dans les pays d'Asie

Les femmes enceintes devraient mieux retarder leur voyage en Asie. Tout d'abord, c'est très loin. Selon la base documentaire, les vols pour les femmes enceintes sont autorisés jusqu'à 32-34 semaines.

Voyager en avion dans une position intéressante: refuser ou voler?

Refuser de voler ou non est un point discutable, et vous ne pouvez pas le décider vous-même. Le gynécologue doit effectuer une analyse de l'état de la future mère et prendre une décision. Si vous pouvez reporter le vol, vous devez toujours choisir cette option..

Si vous devez prendre l'avion et que le médecin a délivré un document de consentement, vous devez vous assurer que tout est aussi confortable que possible pendant le vol.

Ainsi, par exemple, vous devriez privilégier un vol en classe affaires, où les sièges sont beaucoup plus pratiques, il y a la possibilité de se dégourdir les jambes.

Il vaut mieux prendre les premières places, il sera beaucoup plus facile d'y respirer. Pas besoin de vous asseoir près de la fenêtre, vous devriez vous laisser souvent l'occasion de vous lever et de sortir dans l'allée.

Les experts recommandent aux femmes dans une position intéressante de s'abstenir de voyager en avion au cours du premier et du troisième trimestre de la grossesse. Si le vol ne peut être annulé ou reporté, la femme doit subir un examen complet et consulter son médecin qui observe la grossesse. Il tire une conclusion sur l'état de santé de la future mère et de l'enfant, et donne son consentement au vol ou recommande de l'abandonner. Les compagnies aériennes ont des exigences particulières pour les femmes enceintes.Si cela n'est pas observé, une femme n'est pas autorisée à voler.

Nous volons en vacances pendant la grossesse. Règles, recommandations, conseils

«Vestnik ATOR», avec l'aide de gynécologues et d'assureurs, a compilé un ensemble des conseils et recommandations les plus importants dont les femmes enceintes auront besoin lors de la planification, de la préparation, du vol et du séjour en vacances à la plage d'été - du choix de l'assurance aux règles de bronzage et de nutrition en toute sécurité.

Les détails et les nuances de l'organisation des congés d'été pendant la grossesse ont été signalés à Vestnik ATOR:

Natalia Badikova, obstétricienne-gynécologue avec 13 ans d'expérience, urogynécologue, candidate aux sciences médicales

Julia Alcheeva, directrice exécutive d'ERV Insurance Company, le plus grand acteur du marché de l'assurance monotourisme en Russie.

De notre examen, vous apprendrez:

  • À quelle période de grossesse puis-je voler en vacances et à laquelle il vaut mieux rester à la maison
  • Quelle semaine de grossesse pouvez-vous voyager en vacances à l'étranger
  • Quelle assurance choisir pour les femmes enceintes
  • Ce que vous devez faire avant de quitter une femme enceinte et quels documents emporter
  • Quels symptômes vaut-il mieux pour une femme enceinte de reporter le voyage
  • Avion, voiture, train - ce qui est plus sûr pour les femmes enceintes?
  • Est-il possible pour les femmes enceintes de passer un scanner lors de l'inspection à l'aéroport
  • Voyage en avion pendant la grossesse: comment se comporter et quoi emporter avec vous
  • Quel pays choisir pour des vacances à la plage pendant la grossesse
  • Comment bronzer pendant la grossesse
  • Où il est sécuritaire de nager enceinte - mer ou piscine
  • Comment manger enceinte en vacances
  • Que faire si vous découvrez la grossesse pendant vos vacances

I. PLANIFICATION DE VACANCES EN GROSSESSE

QUAND LA GROSSESSE PEUT VOLER EN VACANCES ET QUAND IL EST MIEUX DE RESTER À LA MAISON

Dans tous les cas, une décision de voyage pendant la grossesse ne doit être prise qu'après avoir passé les examens et analyses nécessaires - afin de vérifier le déroulement normal de la grossesse, exclure les conditions pathologiques.

Pour éliminer les risques de réservation anticipée, les femmes enceintes doivent toujours souscrire une assurance complémentaire lors de l'achat d'un voyage - avec l'option d'assurance annulation de voyage activée. Si vous avez appris la grossesse plus tard que l'achat d'une excursion - cette assurance doit être achetée séparément, ainsi qu'une assurance médicale spéciale (mais plus à ce sujet plus tard).

Selon les médecins et les assureurs, s'il n'y a pas de contre-indications médicales, il est préférable de prendre un congé de plage avec des voyages en avion au deuxième trimestre de la grossesse, avec certaines restrictions - au cours de la première et de la première moitié du troisième trimestre (jusqu'à 31 semaines)

"L'âge gestationnel de 14 semaines à 23 semaines, selon la pratique médicale, est la période la plus" calme "et relativement sûre pour les vols et les voyages", explique Natalya Badikova, obstétricienne-gynécologue..

Grossesse de 14 semaines à 23 semaines, selon la pratique médicale, la période la plus «calme» et relativement sûre pour les vols et les voyages

Selon les médecins, le fait n'est pas seulement que les femmes enceintes ont souvent une toxicose jusqu'à 12 semaines, qui se manifeste par de la fatigue, des nausées, une mauvaise santé, des changements dans les préférences gustatives, etc., qui, bien sûr, ne contribuent pas à un repos calme. Mais le fait est que jusqu'à la 14e semaine incluse dans le corps de la femme, il y a une «pose» de base intensive de tous les systèmes et organes du bébé - et il est important pour elle de ne pas interférer. De plus, en Russie, le dépistage le plus important pendant la grossesse est effectué juste à la fin du premier trimestre - de 11 à 14 semaines. Ce dépistage comprend des diagnostics échographiques spécialisés, le calcul du risque individuel d'avoir un bébé atteint d'une pathologie chromosomique et un certain nombre d'autres études complexes. Il est extrêmement indésirable de rater, donc un voyage loin du lieu de l'observation médicale de 11 à 14 semaines de grossesse est préférable d'exclure du tout.

La même règle s'applique pendant 18 à 21 semaines - à ce moment, les femmes enceintes subissent un deuxième dépistage (diagnostic périnatal des anomalies du développement fœtal, une étude très importante), il est donc nécessaire d'être à la portée de la clinique où il est effectué et de planifier correctement les dates de début et de fin de la tournée passer cet examen.

AVANT TOUTES LES SEMAINES DE GROSSESSE, VOUS POUVEZ VOLER EN VACANCES À L'ÉTRANGER

Notez que le troisième trimestre de la grossesse n'est généralement pas recommandé pour les voyages en avion et les changements climatiques. En particulier, les médecins considèrent qu'il est extrêmement indésirable de partir en vacances à partir de la 28e semaine de grossesse jusqu'à l'accouchement, si:

  • les antécédents obstétricaux et gynécologiques sont lourds (avortement plus précoce, fausses couches, grossesses ratées, maladies gynécologiques graves, etc.)
  • il existe de graves maladies somatiques concomitantes, y compris des maladies auto-immunes
  • c'est une grossesse multiple (jumeaux ou triplés).

Cependant, si la grossesse se déroule normalement, sans complications, un touriste peut partir en vacances à la plage à l'étranger, mais pour qu'elle se termine au plus tard 31 semaines de grossesse.

Pourquoi exactement cette période? Le point n'est pas seulement l'augmentation du risque à ce stade, mais aussi le fait que tous les produits d'assurance spéciaux existant en Russie avec des options pour les femmes enceintes fournissent une couverture d'assurance pour les frais médicaux des femmes enceintes jusqu'à 31 semaines au maximum. Par conséquent, tous les voyages des femmes enceintes, à partir de 32 semaines, ne sont assurés par aucune compagnie d'assurance. Il n'y a tout simplement pas de telles politiques - ce qui signifie que les complications ou les naissances prématurées à l'étranger menacent d'énormes sommes facturées pour le traitement..

Après 32 semaines, les médecins et les assureurs donnent à tous de bons conseils: ne voyagez pas à l'étranger, sauf s'il s'agit de situations de vie difficiles. Ces conseils doivent être pris très au sérieux. Les statistiques du plus grand assureur de voyage, ERV, sont décevantes: 9 femmes sur 10 qui demandent de l'aide médicale à l'étranger pour des complications de grossesse perdent leur bébé.

Enfin, nous rappelons un autre facteur. Avec un âge gestationnel de 30 à 34 semaines, une échographie est réalisée sur le lieu d'observation de la femme enceinte. Autrement dit, pendant cette période, il est également préférable d'être dans la zone d'accès de l'établissement de santé, où le suivi de la grossesse a lieu.

QUELLE ASSURANCE POUR CHOISIR ENCEINTE

«La première chose que les touristes doivent comprendre: pour les femmes enceintes voyageant à l'étranger, elles ont besoin d'une assurance spéciale et séparée avec des options spécifiquement pour les femmes enceintes. Aucune des polices d'assurance de base du marché, qui vient «par défaut» dans un voyage organisé régulier, ne couvre les risques de complications de la grossesse pendant une période de 12 à 31 semaines. Dans ce cas, le touriste doit demander à l'agent de voyage ou souscrire lui-même une assurance complémentaire dans le cadre d'un programme spécial », a déclaré le directeur exécutif d'ERV Insurance Company..

Pour les femmes enceintes voyageant à l'étranger, vous avez besoin d'une assurance spéciale et séparée avec des options spécifiquement pour les femmes enceintes - ce n'est pas l'assurance qui est déjà dans le voyage organisé

La grande majorité des compagnies d'assurance russes n'incluent pas dans les programmes de base et les risques de complications de la grossesse jusqu'à 12 semaines. La seule exception sur le marché est l'assurance VRE, qui, même dans la version «de base», reconnaît les complications de la grossesse jusqu'à 12 semaines comme un événement assuré, car il est possible que l'assurée ne puisse pas connaître sa grossesse au début..

Les produits d'assurance pour les femmes enceintes, à partir de la période de 12-13 semaines, sont dans l'assortiment de tous les principaux acteurs du marché de l'assurance, un touriste peut choisir une telle assurance en fonction d'un ensemble d'options, du montant de la couverture d'assurance ou du prix.

Quant aux assurances couvrant les risques jusqu'à 31 semaines de gestation (c'est la durée maximale), elles sont relativement peu nombreuses. L'assurance la plus «complète» est à nouveau avec ERV (tarif Optima): en plus de la durée pouvant aller jusqu'à 31 semaines inclus, la couverture comprend les frais médicaux non seulement pour les femmes, mais aussi 10 000 euros pour la prise en charge d'un enfant dans un établissement médical en cas de naissance prématurée (d'autres compagnies couvrent uniquement les frais médicaux maternels). Ce montant est suffisant pour l'allaitement à long terme d'un bébé utilisant un équipement spécial en Europe ou en Turquie.

Et bien sûr, l'assurance doit obligatoirement inclure l'option «annulation du voyage» (dans la vie de tous les jours elle est aussi appelée «assurance voyage»). L'état de la femme enceinte est en train de changer, et il peut arriver que juste avant le voyage, elle ait des contre-indications au vol. Il est important de se rappeler que si une touriste vole avec son mari, ses enfants et d'autres membres de sa famille, elle ne recevra le montant total de la visite que si "l'assurance voyage" est délivrée pour tous (et pas seulement pour la femme enceinte).

CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE AVANT LA FEMME ENCEINTE EST DES FÊTES ET QUELS DOCUMENTS À PRENDRE

Avant le voyage (3-7 jours), il est nécessaire de consulter le thérapeute et le gynécologue traitant, d'obtenir des conseils et, si nécessaire, de subir les tests et procédures prescrits.

Vous devez demander au médecin de délivrer un certificat pour la compagnie aérienne concernant la durée de la grossesse et l'absence de contre-indications médicales (sans cela, s'il y a des signes externes de grossesse, certains transporteurs peuvent ne pas autoriser à bord de l'avion).

«En plus de l'assurance, des documents de voyage et des passeports, vous devez également prendre une carte d'échange - surtout si vous allez en Russie. Pour plus de commodité et de tranquillité d'esprit, un vacancier peut également prendre un extrait du médecin traitant avec son anamnèse, ses rendez-vous, les résultats de la dernière échographie, le dépistage, etc., et les traduire, sinon dans la langue du pays d'accueil, puis au moins en anglais », conseille le médecin. gynécologue Natalya Badikova.

Il serait également bon que le médecin traitant soit en contact avec le touriste pendant les vacances. Les services de télémédecine modernes le permettent. Par exemple, avant le voyage, vous pouvez vérifier auprès de votre médecin s'il consulte à distance dans une application spéciale, ou acheter un abonnement à plusieurs consultations de télémédecine d'un opérateur de télémédecine de confiance. Soit dit en passant, les gynécologues consultent également à distance.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ENCEINTS MIEUX DE POSER UN VOYAGE

«Douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen au premier trimestre de la grossesse, tiraillements, crampes ou tension (contractions fausses et vraies) - aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse avant le voyage - une sonnette d'alarme. Ce sont des raisons inconditionnelles pour une attention médicale immédiate. Des taches brunâtres ou, en particulier, des taches écarlates à n'importe quel stade de la grossesse, des larmoiements aux deuxième et troisième trimestres sont également l'occasion de consulter immédiatement un médecin et de ne pas aller à l'aéroport », explique Natalya Badikova.

Parmi les "mauvais" signes qui indiquent la nécessité de consulter rapidement un touriste avec un médecin, il y a un mal de tête aigu, accompagné d'acouphènes. Il peut s'agir des premiers signes de gestose ou de prééclampsie. Raisons de reporter le voyage pour la femme enceinte - vomissements, diarrhée, ainsi qu'exacerbation de maladies concomitantes.

Pour qu'une femme enceinte puisse annuler le voyage en toute sécurité pour des raisons de santé et ne pas perdre d'argent, lors de l'achat d'un voyage ou séparément (mais au maximum 5 jours avant le départ), vous devez souscrire une assurance voyage pour tous les participants, dont nous avons déjà parlé. En règle générale, son coût est de 5% du tour total.

II. VOLS DE GROSSESSE

AVION, VOITURE, TRAIN - CE QUI EST SÉCURITAIRE POUR LES FEMMES ENCEINTES?

Contrairement à la croyance populaire, l'avion n'est pas du tout le mode de transport le plus «risqué» pour les femmes enceintes.

«Beaucoup de gens pensent que la chose la plus sûre pour les femmes enceintes de voyager dans leur propre voiture est que vous pouvez vous arrêter où vous voulez. Mais ce n'est pas le cas. Ainsi, comme il tremble dans une voiture, il ne tremble nulle part, même dans un train. Bosses, freinage brusque, situation d'urgence dangereuse sur la route - tout cela affecte très négativement l'état de la grossesse. De plus, le manque prolongé d'exercice, le mal des transports, l'odeur de l'essence - cela peut déclencher une cascade de réactions pathologiques », explique le Dr Badikova.

Quant au train, alors s'il s'agit d'un train express confortable, et surtout si le trajet n'est pas long (3-4 heures, Sapsan), alors il peut être envisagé. Vous pouvez également considérer le nouveau deux étages exprime «Moscou-Sotchi». Dans d'autres cas, surtout si le train est vieux, avec des salles de bains adaptées à l'âge, les médecins recommandent de penser à un avion plutôt qu'à un train.

LA PRATIQUE ENCEINTE PEUT-ELLE PASSER LE SCANNER PENDANT LE DÉPISTAGE À L'AÉROPORT

Seules les machines à rayons X sont dangereuses - vous devez donc savoir quel type de scanner à l'aéroport. S'il y a une icône correspondante sur l'appareil, vous devez montrer à l'employée de l'aéroport un certificat de grossesse et passer par d'autres procédures de dépistage.

Cependant, les appareils modernes dans les aéroports ne sont pas dangereux pour les femmes enceintes. «Les scanners d'aéroport modernes utilisent un champ électromagnétique basse fréquence. Ce ne sont pas des rayonnements ionisants, il n'y a aucun mal au corps de la femme enceinte et au bébé, ainsi qu'aux ultrasons », explique Natalya Badikova.

VOL PENDANT LA GROSSESSE: COMMENT APPRENDRE ET QUE PRENDRE

Les voyages en avion ont également leurs propres facteurs qui peuvent nuire à la santé des femmes enceintes. Il y a des risques, mais si une femme enceinte se sent bien et que les médecins ne s'opposent pas aux vacances, vous pouvez voler.

Premièrement, ce sont les différences de pression artérielle au décollage et à l'atterrissage. Ils luttent généralement avec cela en créant un état de repos (en vol, vous devez prendre un oreiller spécial avec boost réglable, des bouchons d'oreille jetables, un masque facial) et une boisson abondante (eau ordinaire sans gaz). Vous pouvez acheter de l'eau en toute sécurité à l'aéroport après avoir traversé la frontière. Il est également agréable d’emporter une barre de chocolat noir avec vous (en cas de baisse de pression et juste pour une collation).

Deuxièmement, il s'agit de l'inactivité physique et d'un long séjour en position assise, de sorte que les femmes enceintes devraient choisir, si possible, pendant cette période de leur vie, des destinations de détente avec un vol court (3-5 heures)

Dans la mesure du possible, les femmes enceintes devraient choisir pendant cette période de leur vie des destinations de détente avec un vol court (3-5 heures)

Pourquoi? «Un long séjour en position assise entraîne une stagnation du bassin. Cela peut perturber le flux sanguin dans les organes pelviens, y compris l'utérus, et provoquer un changement dans la fonction intestinale. Les boucles intestinales enflées peuvent exercer une pression sur l'utérus, elles peuvent provoquer une hypertension, qui dans certains cas peut provoquer un avortement », explique Natalya Badikova. Comment gérer ce risque? C'est simple: pendant le vol, vous devez essayer de vous promener plus souvent dans la cabine, vous lever, changer de position corporelle, faire de la gymnastique légère pour les jambes et les bras.

Lors d'un vol (dans un bagage à main), une femme enceinte ne doit pas oublier de prendre des produits d'hygiène (lingettes humides, tampons jetables, etc.), de l'eau micellaire (pas plus de 100 ml à admettre dans l'avion) ​​- pour hydrater la peau en vol, un ensemble de préparations (si les préparations sont rares et sur ordonnance, il vaut mieux en prendre une, parfois avec une traduction notariée - pour éviter les difficultés à la frontière).

En outre, les femmes enceintes devraient prendre soin des tricots de compression en vol. Il doit s'agir de bas ou de mi-bas (la classe de compression doit être déterminée par le médecin traitant). Au cours des deuxième et troisième trimestres, un bandage prénatal doit être porté pour le vol. Pour la période du vol, une femme doit porter des sous-vêtements en coton et un soutien-gorge à bretelles larges.

En vol, il est préférable pour les femmes enceintes de porter des chaussures confortables - dans des mocassins ou des pantoufles respirant légèrement.

III. REPOS DE PLAGE EN GROSSESSE

QUEL PAYS CHOISIR POUR DES VACANCES À LA PLAGE PENDANT LA GROSSESSE

La liste de ces pays est déterminée par une combinaison de trois facteurs principaux. Tout d'abord, comme nous l'avons déjà dit, il devrait s'agir de destinations avec un vol court (jusqu'à 5 heures au maximum).

Deuxièmement, ce devrait être la Russie ou les pays étrangers non exotiques avec un climat relativement tempéré et une alimentation adaptée à notre cuisine. Les pays aux climats excessivement chauds et à la cuisine exotique doivent être évités..

«L'eau et les aliments qui ne sont pas caractéristiques de notre alimentation, par exemple dans les pays d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, d'Asie du Sud-Est, peuvent provoquer une toxicose chez les femmes enceintes au premier trimestre, même si vous n'en avez pas. Il est également provoqué par la chaleur. Le fait est que l'impulsion pour le développement d'une toxicose chez la femme enceinte peut être une hypoglycémie (manque de glucose). Et cela se produit dans un climat chaud en raison de l'augmentation de l'évaporation de l'humidité de la peau, de la consommation excessive d'alcool et, par conséquent, du manque d'appétit et de longs intervalles dans la prise de nourriture », explique le Dr Badikova.

Les médecins conseillent aux femmes enceintes de choisir les pays pour des vacances à la plage où la température moyenne quotidienne (attention - pas quotidienne, mais moyenne) sur place et pendant le reste ne dépasse pas 30,5 degrés Celsius.

Les femmes enceintes devraient choisir pour des vacances à la plage les pays où la température moyenne quotidienne (non quotidienne, mais moyenne) pendant la période des vacances ne dépasse pas 30,5 degrés Celsius

Cela ne vaut certainement pas la peine de choisir des femmes enceintes pour des vacances dans un pays où il existe un risque de contracter des infections à la giardiase, et en général des maladies infectieuses (encéphalite japonaise, dengue, Zika, etc.). Il doit être explicitement exclu des visites dans les pays où il est recommandé de se faire vacciner à l'avance (la liste peut être consultée sur le site Internet de Rospotrebnadzor). Les médecins recommandent fortement aux femmes enceintes de ne pas se faire vacciner contre les maladies - cela peut avoir des conséquences fatales pour l'enfant, car tout vaccin passe à travers la barrière placentaire.

Troisièmement, pour les femmes enceintes, en plus du climat et de la nourriture, un autre facteur doit être pris en compte lors du choix d'une destination de détente: la disponibilité et le niveau de médicaments dans le pays et à l'hôtel. La préférence pendant la grossesse doit être accordée aux pays ayant une médecine avancée (au moins dans les stations), et lors du choix d'un hôtel, vous devez demander à votre agent de voyage s'il y a un médecin à l'hôtel (en règle générale, il visite des hôtels de haut niveau).

Le choix d'une femme enceinte au premier et au deuxième trimestre se résume donc à la liste des destinations suivantes: la Russie, des hôtels décents en Turquie, en Espagne, en Italie, en Grèce, à Chypre, en Croatie, en Bulgarie, au Monténégro, en Slovénie et en République tchèque. Vous pouvez également vous rendre dans les pays du Golfe (de préférence vers les émirats développés des Emirats Arabes Unis - Dubaï et Abou Dabi, ou vers le Qatar), et choisir soigneusement un hôtel, en privilégiant les hôtels de haut niveau.

Il est préférable d'exclure les pays d'Afrique équatoriale, d'Asie du Sud-Est et des deux Amériques pendant la grossesse de leur liste en raison du long vol, du climat chaud, de la cuisine inhabituelle, du risque de maladies infectieuses et, dans certains cas, également en raison du besoin de vaccinations.

Comment bronzer pendant la grossesse

Tout va bien et la touriste enceinte est à la station balnéaire. L'été et la plage signifient le soleil, et ici les médecins ont aussi leurs propres conseils. Le soleil, bien sûr, apporte une femme enceinte positive (plus d'endorphines sont libérées), reconstitue la carence en vitamine D qui est typique pour les résidents des pays du nord.

Tout d'abord, les femmes enceintes doivent être évitées du soleil et même nager dans la mer (en raison de la réflexion de la lumière du soleil à la surface de l'eau) de 12h00 à 16h00..

Deuxièmement, et le reste du temps, vous devez soigneusement considérer la protection contre la lumière du soleil. «Pendant la grossesse, une femme a souvent une hyperpigmentation. Étant donné l'exposition au soleil pendant les vacances, il y a une très forte probabilité que les taches de vieillesse, les taches de rousseur qui apparaissent pendant la grossesse sur les parties ouvertes du corps ne disparaissent pas. Par conséquent, il est nécessaire pour une femme enceinte de prendre des produits de protection solaire en vacances, avec un facteur de protection d'au moins 50 - mieux encore. Il est souhaitable que la vitamine E fasse partie d'un tel produit. Et immédiatement après l'exposition au soleil, vous devez appliquer un produit spécial après le bronzage, il hydratera en outre la peau », explique Natalya Badikova.

Il est nécessaire pour une femme enceinte de prendre des produits de protection solaire en vacances avec un facteur de protection d'au moins 50 - de préférence plus. Il est souhaitable que la composition soit de la vitamine E

En particulier, les médecins considèrent une gamme d'équipements de protection comme Sanosan, Lierak, Uriage, du budget, par exemple Garnier, comme des moyens éprouvés. Mais tout est individuel, et en choisissant la marque et, surtout, la composition du produit, il est préférable de suivre les conseils du gynécologue traitant.

Les gynécologues recommandent fortement aux touristes de porter un maillot de bain fermé à la plage, éliminant ainsi la lumière directe du soleil sur l'abdomen. «Il sera très bon de prendre une casquette avec une grande visière ou un chapeau à rebord - pour exclure les effets du soleil sur le visage, car les risques de taches de vieillesse chez les femmes enceintes sont très élevés», conseille le Dr Natalya Badikova.

O TO SÉCURISER LA NATATION ENCEINTE - MER OU PISCINE

Les femmes enceintes peuvent nager en toute sécurité dans la mer, s'il fait chaud, confortable pour la température d'une femme. La durée du séjour y est jusqu'au premier moment où la femme enceinte ressent une «frilosité». Un autre conseil - les femmes enceintes ne veulent pas être en maillot de bain mouillé pendant longtemps. Aux premières sensations inconfortables, il vaut mieux changer de vêtements, et donc emporter avec vous plus d'un set.

Dans le même temps, les experts disent que la mer pour les femmes enceintes est définitivement préférable à la piscine.

«Une eau excessivement chlorée dans certaines piscines peut entraîner des changements dans la microflore du vagin et, finalement, une vaginose bactérienne ou une inflammation de cette zone», explique Natalya Badikova. Après la piscine, il est également préférable pour une femme enceinte d'effectuer un traitement externe (uniquement externe!) Des lieux intimes avec de la miramistine ou des moyens similaires.

COMMENT ALIMENTER ENCEINTE EN VACANCES

Le régime alimentaire de l'hôtel est préférable de rester inchangé, proche de l'ensemble des produits qu'une femme mange à la maison, selon les médecins. Des conseils exécutables, en particulier avec le système tout compris - le buffet de l'hôtel vous permet de choisir presque n'importe quel type de nourriture.

Néanmoins, il y a des limites: par exemple, toutes les boissons gazeuses doivent être exclues; au lieu du thé vert, il est préférable de boire du noir. Et tous les produits exotiques pour nous, y compris les fruits et légumes du sud, doivent être ajoutés progressivement au régime alimentaire, en petites portions, à partir de 3-4 jours de vacances..

«Plus de deux fruits inhabituels par jour (par exemple, les mangues) ne valent pas la peine d'être mangés. Si nous parlons de jus fraîchement pressés, alors c'est un substitut pour les fruits (ou les fruits - ou les jus de fruits). Ces jus doivent être consommés strictement après les repas, et non l'estomac vide, afin d'éviter une augmentation de la sécrétion d'acide chlorhydrique et des brûlures d'estomac », explique le médecin de Badikova..

QUE FAIRE SI VOUS APPRENEZ SUR LA GROSSESSE PENDANT DES VACANCES

La touriste a appris sa grossesse alors qu'elle était déjà en vacances et elle s'envolera. Ça arrive. S'il n'y a pas de moments perturbants (taches, douleurs, etc.) - vous ne devez pas contacter votre médecin local. Ce qui doit déjà être fait durant cette période?

Dans ce cas, les médecins conseillent de changer immédiatement le régime alimentaire en un régime plus fractionné, d'exclure l'alcool, le café, le tabagisme (s'il existe une telle habitude), d'inclure plus de viande, de poisson et de poulet dans le régime. Dans ce cas, il est nécessaire de limiter la consommation de fruits et légumes orange et rouge vif - afin de ne pas former de syndrome allergique.

Quant au transfert à l'aéroport et au vol lui-même, la femme enceinte dans les premiers stades doit exclure l'haltérophilie.

ATTENTION:

Des matériaux encore plus intéressants d'ATOR sont dans notre chaîne sur Yandex.Zen.

Vous trouverez des cours en ligne gratuits, des webinaires et des catalogues électroniques de voyagistes sur le portail "Academy ATOR".

Pour les OFFRES SPÉCIALES actuelles des voyagistes en tournée à l'étranger et en Russie, voir la section STR du portail ATOR.

Puis-je voler dans un avion pendant la grossesse??

Puis-je voler au 1er trimestre

Les experts recommandent de s'abstenir de voler sur un avion au début de la grossesse, car pendant cette période, une femme a des changements hormonaux dans son corps. Ils affectent le bien-être général, peuvent provoquer des nausées, des maux de tête. Dans le même temps, le fœtus se forme aux premiers stades, et la mauvaise santé de la mère, le stress pendant le vol peut théoriquement nuire à son développement.

De nombreux experts considèrent le 1er trimestre comme une période dangereuse. Voyager à ce moment peut entraîner un avortement spontané. Cependant, aucune étude clinique sur ce sujet n'a été menée. Par conséquent, il appartient au gynécologue et à la future femme de voler en début de grossesse ou non..

Il peut être utile de planifier un voyage plus près du troisième mois de gestation, lorsque l’état de la femme enceinte se stabilise et que l’impact négatif du vol en avion diminue..

Vols du 2e trimestre

La période la plus favorable pour les vols est considérée comme la mi-grossesse, surtout à partir de la 15e semaine. Néanmoins, en face de la route, il est nécessaire de consulter un médecin et d'évaluer votre état.

Il n'est absolument pas recommandé de piloter des patients qui ont des problèmes de tension artérielle. Dans d'autres cas, au 2ème trimestre, une femme est libre de voler.

Voyager au 3e trimestre

À partir de la 36e semaine, les vols sont interdits. Les compagnies aériennes elles-mêmes proposent des exigences similaires afin d'éviter les risques de naissance prématurée à bord d'un avion..

La naissance d'un enfant à haute altitude provoque un inconfort pour la femme elle-même et, en l'absence d'assistance qualifiée d'obstétriciens et de néonatologistes, peut entraîner de graves complications.

Les différences de pression peuvent-elles affecter la grossesse?

Lors des décollages, la pression atmosphérique chute, ce qui entraîne une contraction brutale et involontaire des vaisseaux sanguins. Certains développent une hypoxie à ce moment. Cela conduit au fait que les tissus du corps de la mère souffrent d'un manque d'oxygène. La famine en oxygène est également observée chez le fœtus. Si une femme a des complications, le processus peut entraîner une altération du développement de l'enfant. Cependant, l'absence à court terme d'un niveau d'oxygène normal n'affectera pas.

Le décollement du placenta, qui peut également être causé par des chutes de pression, est beaucoup plus dangereux. C'est pourquoi, avant de voyager dans les airs, il est si important de consulter un gynécologue qui surveille votre grossesse..

Contre-indications aux voyages en avion pendant la grossesse

La principale contre-indication aux vols est une période de 36 semaines ou plus. Si une femme porte plus de deux fruits, les vols sont interdits à la 32e semaine. De plus, les voyages en avion doivent être évités s'il y a des complications pendant la gestation - cela n'a pas d'importance de la part de la mère ou du fœtus.

Quand s'abstenir de vols:

  • Prééclampsie - avec cette pathologie, une surveillance constante est nécessaire. Idéalement, une femme devrait généralement être hospitalisée.
  • Placenta previa - cette condition est compliquée par le fait que pendant l'accouchement, il peut y avoir des problèmes avec le passage de l'enfant à travers le canal de naissance.
  • Formes graves d'anémie. Ils conduisent au fait que la faiblesse et le bien-être de la femme enceinte sont encore améliorés à bord d'un avion volant.

Si la future mère a des contre-indications relatives, alors dans de rares cas et seulement après avoir consulté un médecin, vous pouvez faire des vols pas très longs.

Recommandations et règles pour les femmes enceintes pendant les voyages en avion

Si vous décidez toujours de voyager en avion, suivez les règles qui faciliteront la route.

  • Choisissez un endroit situé à l'avant de l'avion où les secousses sont bien moindres.
  • Positionnez la ceinture de sécurité de manière pratique - dans l'abdomen ou les hanches.
  • Une fois par heure, faites un petit échauffement des jambes lors d'un long vol.

Étant donné que la condition de la femme et du fœtus est affectée par la durée du vol, la meilleure option serait d'acheter des billets pour des vols en classe affaires, où il est possible d'étirer les jambes et d'étirer les membres engourdis..

Nez qui coule et maladies respiratoires pendant le vol

Les femmes enceintes développent souvent un gonflement des sinus. La condition peut se détériorer en raison du système de ventilation en fonctionnement constant de l'avion de ligne. Cela conduit à un dessèchement de la muqueuse nasale, ce qui provoque une gêne..

Pour faciliter la tolérance à la sécheresse dans la cabine, il est recommandé d'utiliser des gouttes hydratantes spéciales et de boire beaucoup de liquides.

Si la femme enceinte souffre de rhinite chronique, quelques heures avant le vol, vous pouvez prendre un comprimé antihistaminique tel que prescrit par votre médecin..

Le danger des varices

Porter un enfant provoque souvent des varices des membres inférieurs, ainsi que sa complication - la thrombose, qui peut se développer dans le contexte des varices. En même temps, des jambes lourdes, des douleurs et des démangeaisons se font sentir.

Souvent, la pathologie se développe également dans les poumons, il est donc important de pouvoir distinguer les signes de thrombose dans le système respiratoire:

  • difficulté à respirer
  • douleur dans le sternum;
  • inconfort en essayant de respirer profondément;
  • pouls et palpitations accrus;
  • vertiges;
  • tousser du sang.

Des conditions similaires se retrouvent souvent chez les passagers aériens. Cependant, les risques de thrombose augmentent considérablement chez les femmes en situation délicate..

La formation de caillots sanguins est provoquée par un séjour continu dans une position - dans ce cas, assis sur une chaise. Par conséquent, vous devez bouger davantage ou bouger vos jambes. Toutes les heures et demie, il est recommandé de se lever et de faire le tour de la cabine pendant cinq minutes.

Vous pouvez acheter des bas de compression spéciaux avant le vol, ce qui contribuera à réduire la charge sur les jambes d'une femme enceinte.

Exigences des compagnies aériennes

Les vols pendant la grossesse ne sont autorisés qu'après consultation et examen avec un gynécologue traitant. Il doit délivrer un certificat confirmant que la femme a subi un examen médical au cours des deux derniers jours et n'a pas de contre-indications pour un tel voyage.

Au 8e mois de procréation ou un mois avant la naissance, la compagnie aérienne exigera également un certificat valable sept jours, qui confirme le fait de passer un examen médical.

Les femmes enceintes peuvent-elles voler dans un avion

Quant à savoir si les femmes enceintes peuvent voler dans un avion, personne ne donnera de réponse concrète. Pour chaque future maman, cette question est décidée individuellement en fonction du terme de «situation intéressante», ainsi que des caractéristiques de son parcours..

Pourquoi il n'est pas recommandé de voler les femmes enceintes.

  1. Chutes de pression - tout le monde sait qu'une femme en position est très sensible aux chutes de pression qui sont inévitables pendant un vol. Cette sensation est plus visible au décollage et à l'atterrissage. On suppose que de tels changements brusques peuvent provoquer une naissance prématurée, mais rien ne le prouve. Pour savoir si vous avez une forte probabilité de cette caractéristique, vous devez mesurer la longueur de l'utérus à l'aide d'une échographie. De nombreuses compagnies aériennes interdisent même de voler les femmes qui peuvent accoucher pendant le vol: les femmes enceintes en fin de grossesse, les femmes ayant des grossesses multiples, ainsi que celles qui ont des antécédents de naissance prématurée.
  2. Manque d'oxygène - pendant le vol, la concentration d'oxygène diminue fortement, ce qui inquiète la plupart des femmes enceintes. Ils croient que le bébé n'aura pas assez d'air et que la famine en oxygène apparaîtra. Cependant, selon le professeur suisse, les femmes en bonne santé n'ont rien à craindre. Si la future mère souffre d'anémie, il lui est beaucoup plus difficile de transférer le vol. Il est strictement interdit de piloter une femme enceinte souffrant d'anémie sévère.
  3. La stagnation du sang - la formation de caillots sanguins dans les veines - est le danger le plus grave auquel les futures mères se mettent lorsqu'elles sont immobiles dans l'avion pendant plusieurs heures. Les médecins disent que la probabilité de développer une thrombose chez les femmes en position est presque 5 fois plus élevée que chez les femmes non enceintes. C'est pourquoi il est nécessaire de respecter certaines recommandations: porter des bas de contention, boire plus de liquides pendant le vol, ne pas boire de boissons caféinées, marcher au moins 10 minutes / heure dans la cabine.
  4. L'effet du rayonnement - pendant le vol, la couche protectrice de l'atmosphère est beaucoup plus faible qu'au sol, donc la probabilité d'exposition est beaucoup plus élevée, ce qui peut provoquer divers écarts chez le bébé.

L'effet du vol sur la grossesse

Dommage de voler en portant

Les médecins expriment leur opinion sur les raisons pour lesquelles les femmes enceintes ne devraient pas voler dans un avion. Ils mettent en évidence une liste de dangers qui attendent la future mère.

  1. Peur des hauteurs, chutes de pression, nervosité excessive - tout cela peut déclencher une fausse couche, des saignements ou une naissance prématurée.
  2. Les vols sont dangereux, car la cabine a de l'air sec, des températures élevées et, par conséquent, de grandes pertes d'humidité. Ce n'est pas la meilleure façon d'affecter le bébé. De plus, pendant le vol, il y a un manque évident d'oxygène.
  3. Il y a une énorme probabilité d'exposition au soleil, qui est causée par la haute altitude.
  4. Un long vol affecte négativement la circulation sanguine, ce qui provoque une stase sanguine. En conséquence, l'apparition de varices et de thrombophlébite.

Effets précoces et tardifs

De nombreuses controverses soulèvent la question de savoir si les femmes enceintes peuvent voler au début. Certains médecins affirment qu'au début de la grossesse, il est interdit de voyager en avion, car il existe une restructuration hormonale du corps:

  • la fatigue augmente;
  • se sent moins bien;
  • tourmenté par des maux de tête constants;
  • la nausée.

Tout cela peut conduire à une interruption..

Un vol de plusieurs heures ne fera qu’aggraver la condition d’une femme et provoquer:

  • augmentation soudaine de la pression, de la température;
  • affecter négativement le développement du bébé.
  • il n'y a pas de contre-indications spéciales;
  • les médecins ne mettent en garde que contre la menace d'une fausse couche;
  • complication possible de toxicose.
  • C'est le meilleur moment pour voler;
  • il n'y a pas de contre-indications;
  • pas de complications.
  • les vols ne sont pas souhaitables;
  • le corps se prépare activement à la naissance prochaine;
  • les coups de bélier peuvent entraîner des complications.

Quelle semaine pouvez-vous voler enceinte - le médecin traitant vous dira après examen et les caractéristiques individuelles de la femme.

Vol en portant un bébé

Dangers et contre-indications possibles

Examinons plus en détail s'il est dangereux pour les femmes enceintes de voyager en avion et dans quels cas.

  1. Grossesse multiple.
  2. Il est dangereux d'être enceinte en avion si vous souffrez de diabète ou d'hypertension artérielle.
  3. La future mère a un placenta praevia ou des saignements.
  4. Il existe une prédisposition à la naissance prématurée.
  5. Thrombose.
  6. Décollement du fœtus, tonus utérin ou autres complications d'une «position intéressante».
  7. Problèmes cardiaques et pulmonaires.

Tous les médecins, en indiquant combien de temps il est possible de voler enceinte, mentionnent le délai jusqu'à 36 semaines. Après cela, il n'est pas recommandé de voyager du tout, donc la probabilité de naissance prématurée est élevée.

L'opinion des femmes

Examinez les critiques de ces femmes qui ont volé enceintes dans un avion et découvrez comment elles se sont senties.

Pour moi, un voyage en Bulgarie est devenu un point de repère. Mon mari et moi avons décidé de partir en vacances, de renforcer le corps avant le dur travail à venir. J'ai eu une période de 34 semaines et je ne savais pas s'il était dangereux de faire voler un avion aux femmes enceintes. Nous nous sommes réunis rapidement, le gynécologue a dit que tout allait bien, le bébé se développe selon les délais. Le vol a parfaitement souffert. L'hôtesse de l'air à bord a expliqué en détail s'il était possible pour les femmes enceintes de piloter un avion, après quoi j'étais même un peu inquiet, car le témoignage n'était pas très flatteur. Le reste était magnifique, mais nous nous sommes retrouvés alors qu'il avait déjà presque 38 semaines. Par chance, le temps ne volait pas, les tempêtes se transmettaient, alors j'ai demandé s'il était possible de voler enceinte dans une telle situation. J'ai été rassuré, j'ai dit que c'était une chose courante, d'autant plus que je devais rentrer immédiatement chez moi. Cette fois, j'ai volé avec prudence, j'étais très inquiet, c'est peut-être pour cela que mes contractions ont commencé juste dans l'air. Mon mari m'a rassuré et m'a rappelé les exercices de respiration. Je me suis concentré sur la respiration, essayant de ne pas penser à la naissance prochaine. Heureusement, je n'ai pas eu à accoucher à bord. Une ambulance a été appelée directement à l'aéroport et j'ai accouché de notre «pilote» après 8 heures.

Nous nous sommes réunis pour des parents en Amérique quand j'étais la 12e semaine de grossesse. Le gynécologue m'a examiné et m'a dit à partir de quel mois vous pouvez voler - après 12 semaines. Depuis que dans la vie, j’ai tous peur, avant de voler, j’ai grimpé sur Internet pour savoir s’il était possible de voler au deuxième trimestre. Je n'ai trouvé aucune contre-indication évidente, mais je me suis souvenu de toutes les recommandations proposées. A bord j'ai essayé de ne pas être nerveux, j'ai pris un livre avec moi pour me distraire. Le vol s'est bien passé, un peu nauséeux, mais ce sont les petites choses. Nous nous sommes reposés et sommes rentrés chez nous pleins d'impressions. Le vol de retour est passé inaperçu, d'autant plus que je ne doutais pas que les femmes enceintes pouvaient voler dans un avion. Par conséquent, je peux dire avec confiance qu'au deuxième trimestre, vous pouvez voler s'il n'y a pas de contre-indications.

À propos de l'auteur: Olga Borovikova

Les femmes enceintes peuvent-elles voler dans un avion?

Bonjour à tous! La grossesse est une période difficile dans la vie d'une femme, qui l'oblige à prendre soin d'elle-même. Vous ne pouvez pas surcharger, subir du stress, de grands efforts physiques. Il est conseillé de se détendre davantage dans un environnement confortable. Mais la vie est telle que les femmes doivent se rendre dans d'autres villes et pays. Est-il donc possible pour les femmes enceintes de piloter un avion dans les premiers stades, dans les derniers et à quel point est-ce dangereux? Les avis sur les forums sont mitigés.

Je vais vous parler en détail de tout. N'oubliez pas que l'utilisation des compagnies aériennes n'est recommandée qu'en cas de besoin, car pendant les vols, le corps humain subit un stress. En cas de grossesse, elle peut augmenter.

Les risques de voyager en avion pour les femmes enceintes

Pendant les vols pendant la grossesse, la pression atmosphérique devient instable. Les gens dans l'air ne remarquent pas ses différences, à moins qu'ils ne deviennent trop forts et ne les ressentent qu'au décollage. Les femmes enceintes les ressentent. Un vol tardif qui peut provoquer l'accouchement (ils peuvent se produire dans des conditions normales sur terre). Juste à bord, il n'y a pas d'équipement, de médicaments, d'obstétriciens nécessaires.

Par conséquent, on ne sait pas comment une naissance prématurée aura lieu en vol. Si le vol ne peut pas être retardé, il est conseillé à une femme en fin de grossesse de consulter un gynécologue pour effectuer un examen et déterminer le degré de danger d'accouchement dans un avion.

Une autre nuisance qui peut survenir lors d'un vol pendant la grossesse est le manque d'oxygène. Lorsque le paquebot est à une altitude, son niveau dans la cabine baisse. Les passagers ne répondent pas à cela. Les femmes enceintes éprouvent parfois un essoufflement, ce qui peut provoquer la peur pour le bébé. Les médecins pensent qu'il n'y a rien de critique. Un léger manque d'oxygène n'affecte pas le fœtus. Une femme n'a pas besoin de paniquer beaucoup, car un stress puissant conduit à une fausse couche.

Un danger pour une femme enceinte en vol est le développement d'une thromboembolie. Quiconque se prépare à l'accouchement est susceptible de se produire. Mais dans un avion, les choses se compliquent. La formation de caillots sanguins peut provoquer des chaises inconfortables, l'incapacité de changer constamment la position du corps.

Pour réduire le risque de thromboembolie, vous devez porter des bas de compression pendant toute la durée du vol et boire souvent de l'eau propre sans gaz. Vous ne pouvez pas boire de café, de thé. Lors d'un long vol, vous devez faire le tour de la cabine toutes les heures.

On pense qu'il y a des radiations radioactives à bord des avions de ligne lorsqu'ils sont en altitude. C'est vrai. Mais ce n'est pas si fort que pour un ou deux vols de nuire à la future mère et au bébé. Mais trop souvent, une femme enceinte ne doit pas voler.

Quelles dates conviennent mieux aux vols?

Les médecins n'interdisent pas de voyager en avion au premier trimestre, si la grossesse se passe sans complications. Cependant, en vol, des crises de toxicose douloureuses, un œdème sévère, des mictions fréquentes et des troubles digestifs peuvent apparaître. Il y a un risque de complications chez le bébé. Au cours des premières semaines, les organes et le squelette de l'enfant se forment. Le stress sur le corps de la mère peut ralentir son développement ou conduire à une grossesse gelée.

La meilleure période pour voyager en avion de ligne est le deuxième trimestre, commençant à la 14e semaine et se terminant le 24. L'état de la mère et du fœtus à ce moment est le plus stable. Mais tout de même, elle doit se promener autant que possible dans la cabine, changer la position de son corps pour s'assurer que les ceintures de sécurité passent le long des hanches et du bas de l'abdomen.

Au troisième trimestre, le vol n'est pas recommandé. Le fœtus est presque formé et avec un stress accru, l'accouchement peut commencer à tout moment. Pour des périodes de 30 semaines ou plus, les vols sont dangereux, surtout avec une grossesse compliquée ou avec des jumeaux. Il n'y a pas de personnel ambulancier à la hauteur, on ne peut qu'espérer la formation de conducteurs ou la présence à bord d'un spécialiste.

Le gynécologue leader doit décider si une femme enceinte peut piloter un avion. Il surveille le processus de portage du fœtus et peut déterminer le niveau de risque de complications. Selon les règles de l'OMS sont interdites:

  1. Vols après 36 semaines.
  2. Voyage en avion au troisième semestre avec grossesse multiple compliquée de grossesse.
  3. Vols en présence d'anémie sévère, de toxicose sévère et de prééclampsie.
  4. Vols pendant la semaine après la livraison.

Les contre-indications relatives aux voyages en avion sont le risque de rupture placentaire, son sous-développement, la présence de taches, une présentation incorrecte du bébé et des procédures invasives qui sont effectuées avant le vol. Vous ne pouvez pas voler pendant la grossesse après la FIV et la présence de maladies chroniques sous forme aiguë.

Comment faciliter le vol pendant la grossesse?

Achetez un billet pour la classe affaires - il y a de larges sièges, les dossiers sont bien réglables, vous pouvez donc dormir dans une position confortable. Si l'argent est suffisant uniquement pour la classe économique, essayez d'obtenir un siège au premier rang (il est souvent diffusé). Alors vous étirez vos jambes et vous vous reposez.

Vous devez vous asseoir plus près de l'allée, et non près de la fenêtre, afin qu'il ne soit pas étouffant, et il y avait la possibilité d'aller aux toilettes sans déranger les autres passagers. Avant de décoller, il est préférable d'enlever vos chaussures. Cela permettra d'améliorer la circulation sanguine dans les jambes, de réduire le risque d'œdème et de thromboembolie. Qu'ils n'apparaissent pas, il n'est pas nécessaire de croiser les jambes.

Il vaut la peine de prendre un récipient avec de l'eau salée (de préférence de l'eau de mer) et de se rincer le nez régulièrement. Cela facilitera la respiration et saturera le corps en oxygène..

Lorsque vous volez, portez des vêtements amples en tissus naturels. Apportez quelques petits oreillers au salon, vous permettant de vous asseoir confortablement dans votre chaise. Avec un long vol, vous devez vous lever toutes les heures et vous promener dans la cabine et boire autant que possible, mais ne buvez pas d'eau gazeuse et de diurétiques.

Si un petit avion privé part pour le vol, il vaut mieux le refuser et acheter un billet pour un avion de ligne spacieux. Dans les jets privés, les chutes de pression sont perceptibles.

Mythes sur les effets négatifs des vols sur la grossesse

Certains estiment que la réponse à la question de savoir si les femmes enceintes peuvent voler dans un avion doit être négative. Cette opinion s'est développée en raison des mythes qui prévalent dans la société. L'un d'eux est des anomalies dans le développement du fœtus. Ce n'est pas vrai. Le vol ne peut pas déclencher une déviation. Elle survient pour des raisons génétiques, avec le mauvais mode de vie de la mère, le tabagisme, la consommation d'alcool et de drogues, sous l'influence d'un niveau de rayonnement très élevé, ce qui ne se produit pas dans les salons.

Le deuxième mythe est le danger de contracter des maladies virales et infectieuses. Il se produit dans des endroits surpeuplés. Des filtres sont installés dans les cabines d'avion qui absorbent et neutralisent les agents pathogènes et les micro-organismes..

Par conséquent, le risque d'être infecté pendant un vol n'est pas plus élevé que le risque d'attraper une infection ou un virus dans un appartement. Mais si un malade est assis à côté de lui, il augmentera. Par conséquent, les femmes enceintes doivent emporter un masque médical avec elles.

Le troisième mythe est la formation obligatoire de la thrombose. Nous avons déjà parlé de ce sujet ci-dessus. L'essentiel est de se lever régulièrement, de se promener dans la cabine et de bouger les jambes quand on doit s'asseoir sur une chaise.

Le mythe suivant est les fausses couches fréquentes et les naissances prématurées provoquées par la fuite. Sur les forums, vous pouvez voir beaucoup de messages sur ce qui s'est passé après le voyage en avion. Cela et un autre peuvent survenir à un certain terme. Cependant, cela est rare si la grossesse se déroule normalement. La grande majorité des fausses couches et des naissances prématurées se produisent pour d'autres raisons. Soyez calme sur le vol à venir, afin qu'un stress sévère ne conduise pas à un avortement.

Un autre mythe est la survenue d'attaques d'hypoxie. Cela ne s'applique qu'aux femmes enceintes qui souffrent d'anémie. Les femmes en bonne santé ne sont menacées de telles attaques que dans un accident d'avion. Mais tous les passagers ont des masques à oxygène. Dans les situations critiques, ils doivent être portés pendant quelques secondes, et l'attaque passera immédiatement.

Il existe des mythes sur la déshydratation d'une femme enceinte pendant un vol. L'air dans la cabine est sec et l'humidité de la surface de la peau s'évapore rapidement. Mais le problème est résolu par une utilisation fréquente de l'eau et des lavages périodiques.

Dangers de voler pendant la grossesse

Le vrai problème de voyager en avion pour les femmes qui ont un enfant est l'impossibilité de soins médicaux urgents. Vous devez y penser avant de décider des vols. Même si la femme enceinte est en bonne santé, le fardeau inévitable des turbulences, du décollage et de l'atterrissage entraîne une mauvaise santé, une interruption de grossesse, une naissance prématurée.

Cela vous fait-il peur? Mouche. Mais si quelque chose se passe dans l'air, vous devez le faire vous-même et espérer qu'il y ait une personne compétente dans l'équipage ou parmi les passagers.

Vibration dangereuse qui apparaît pendant le vol. Ce n'est peut-être pas trop fort, mais la femme enceinte deviendra toujours stressante. Par conséquent, il vaut mieux acheter des billets pour des paquebots modernes et ne pas accepter un endroit situé plus près de la queue de l'avion.

Le changement de fuseau horaire est également dangereux, car il affecte l'horloge biologique interne et peut provoquer un dysfonctionnement du fonctionnement de tous les systèmes du corps. La pression artérielle chute ou augmente, des étourdissements, de graves maux de tête apparaissent et le processus de circulation cérébrale est perturbé. Cela peut nuire à la grossesse..

Pour réduire le risque de développer une telle condition, l'avenir de maman devrait progressivement commencer à reconstruire le rythme de vie quotidien trois à quatre semaines avant le vol. Ensuite, le corps s'adapte facilement à un nouveau fuseau horaire.

L'accouchement a commencé en vol: que faire?

Si les contractions commencent pendant le vol, l'essentiel est de ne pas paniquer. Il existe de nombreux exemples de livraison réussie dans les airs. Les agents de bord sont formés aux premiers soins obstétricaux, ils aideront donc l'enfant à naître à bord. Si l'avion atterrit bientôt au point d'arrivée, l'équipage contactera les répartiteurs et les médecins arriveront à la rampe.

Il est important pour une femme en travail de se souvenir de tout ce qui lui a été enseigné pendant les cours et d'essayer d'effectuer les actions nécessaires. Vous devez prendre avec vous des médicaments qui peuvent rapidement soulager la douleur et arrêter les saignements. À bord de tels médicaments ne sont pas toujours.

Que faire si en vol commence à se sentir malade?

Les femmes enceintes éprouvent des vomissements et des nausées dans l'avion. Pour réduire la probabilité de leur occurrence, avant le vol, vous ne devez pas prendre le petit déjeuner, le déjeuner ou le dîner. Si vous avez un appétit après être monté dans les airs, vous devez demander au personnel de cabine quelque chose de diététique. Vous pouvez emporter avec vous une nourriture légère et familière au salon pour satisfaire votre faim, mais parfois les compagnies aériennes ne le permettent pas.

Lorsque des nausées surviennent et deviennent trop fortes, il est préférable de rester assis et de concentrer votre vue devant vous. Il est conseillé de demander à l'hôtesse de l'air une boisson aigre ou une petite tasse de café, si le médecin ne l'a pas interdit. Ils soulagent temporairement les symptômes désagréables. Vous ne pouvez pas prendre de sédatifs ni de somnifères avant le vol..

Pour éviter les nausées, vous devez essayer de vous détendre complètement pendant le vol et éviter les tensions nerveuses. Un moyen efficace sera d'écouter de la musique, de regarder un film, de lire un magazine, un livre. Les femmes enceintes devraient essayer d'acquérir des sièges avant qui ne sont pas près du hublot. La vue qui en résulte peut provoquer le mal des transports.

Pendant le décollage, l'atterrissage, vous devez regarder les objets fixes. En cas de turbulence, la tête doit être maintenue droite et ne pas regarder autour.

Les femmes enceintes ne devraient pas boire de pilules contre le mal des transports dans l'avion. Ils ont des effets secondaires et provoquent souvent une soif intense qui ne peut pas être étanchée. Si les vols sont mal tolérés même dans des conditions normales, il est préférable de refuser complètement les voyages en avion.

Quelles sont les exigences des compagnies aériennes pour les femmes enceintes??

La plupart d'entre eux n'autoriseront pas une femme enceinte à monter à bord sans certificat médical. Il doit être obtenu et certifié par un médecin au plus tard une semaine avant le vol. Le certificat doit contenir un dossier établi par le gynécologue indiquant que le vol selon les indications de santé du bébé et de la mère est autorisé. Lors d'un voyage, vous devez prendre une carte d'échange. Il est conseillé de faire un jeton de groupe sanguin et de le garder avec vous..

Si une femme vole non accompagnée d'un adulte, elle doit écrire le numéro de téléphone, l'adresse de ses proches sur un morceau de papier et le mettre dans son sac ou sa poche. Il vaut la peine d'obtenir un certificat médical indiquant l'âge gestationnel et la date de naissance approximative.

Les exigences des compagnies aériennes pour les femmes enceintes sont différentes. Pour la grande majorité des porteuses, la future mère doit signer un document dans lequel elle prend la responsabilité de la santé et de la grossesse du bébé et l'enlève de la compagnie aérienne.

Il existe des entreprises qui n'autorisent pas la présence à bord de femmes dont la période dépasse quatre semaines avant l'accouchement. Certains transporteurs n'exigent aucun certificat ni document. Dans leurs équipages, il y a des gens préparés à des situations extrêmes. Certains transporteurs ne permettent pas à un passager de voler tard s'il n'a pas d'accompagnateur.

Certains porteurs proposent à la future mère de remplir un questionnaire sur les problèmes de santé. Selon elle, le personnel navigant sera guidé dans les voies de premiers secours.

Vous devez clarifier les règles de vol avant le vol. Le transporteur peut les changer à tout moment. Il est préférable de rassembler immédiatement tous les papiers afin qu'il n'y ait plus de problèmes par la suite. Les femmes enceintes n'ont pas de privilèges par rapport aux autres passagers, elles ne doivent donc pas faire de réclamation pendant le voyage. Une attitude plus prudente ne dépend que de l'éducation et de la nature des autres.

À tout stade de la grossesse, avant de vous rendre dans l'avion, vous devez consulter un médecin, prendre les médicaments et les documents médicaux nécessaires pendant le vol. Il est conseillé d'enregistrer les contacts des médecins qui travaillent à l'aéroport d'arrivée du vol. Avant de voler, vous devez faire le plein de sacs en papier..

Les femmes enceintes devraient se retirer des vols impliquant des transferts. Les décollages et atterrissages répétés sont chargés de lourdes charges, et une longue attente dans les aéroports est trop fatigante.

Est-il donc possible pour les femmes enceintes de prendre l'avion ou non? Je dirai tout de suite que si vous respectez les recommandations et n’ignorez pas les conseils du médecin, il prend un vol irréfléchi et il passera normalement. N'oubliez pas les risques! Avant le vol, vous pouvez lire pourquoi les femmes ne sont pas d'humeur pendant la grossesse ou quel est le comportement rationnel d'une femme enceinte. Tout bon!

Up