logo

Une grossesse normale est une condition naturelle. Cela signifie que tout ce qu'une personne en bonne santé peut se permettre, sans préjudice pour la santé, peut être autorisé par une femme enceinte, en particulier dans la première moitié de la gestation. Par conséquent, dans le cas général, la réponse à la question de savoir s'il est possible de voler au début de la grossesse sera positive. Les voyages en avion sont autorisés. Mais pour répondre à cette question dans chaque cas, vous devez décider d'un certain nombre de questions.

Voler ou ne pas voler: ce qui détermine la réponse à une question?

Vous êtes jeune, pleine de force et de santé, votre grossesse se déroule normalement et vous souhaitez prendre l'avion pour rendre visite à des proches ou vous reposer, vous n'avez pas peur des vols et votre gynécologue ne vous dérange pas, bien sûr, vous pouvez voler. Ou vous avez plus de 40 ans, vous avez votre premier enfant, le médecin a diagnostiqué une hypertonie utérine ou la menace d'une panne, mais vous voulez voler, par exemple, pour affaires? Dans ce cas, il vaut mieux s'abstenir de vols..

Habituellement, les médecins ne sont pas contre l'avion au début de la grossesse, dans de nombreux cas, au premier mois de gestation, une femme ne connaît même pas sa situation. Les médecins aux premiers stades de la perte fœtale sont davantage liés au développement de défauts incompatibles avec la vie qu'à l'influence de facteurs externes tels que la fuite ou l'effort physique. Bien sûr, les vols fréquents ne sont pas recommandés pour les femmes dans la situation, car ils peuvent provoquer des déséquilibres hormonaux dans le corps féminin, ce qui peut affecter la gestation. Mais quelques vols n'affecteront pas la situation.

Quand ne pas voler au début de la période gestationnelle?

Les médecins déconseillent catégoriquement de voler pendant la grossesse aux femmes qui tombent enceintes à la suite d'une insémination artificielle. Les vols différés sont destinés aux femmes qui:

  • panique ou tout simplement vraiment très peur de voler;
  • les femmes diagnostiquées avec une hypertonie myométriale;
  • ITSN (insuffisance ischémique-cervicale), bien qu'un début d'ITSI à des périodes de 11-12 semaines soit rarement diagnostiqué;
  • menace de fausse couche;
  • femmes enceintes enceintes (plus de 36 ans);
  • les femmes enceintes souffrant d'anémie sévère;
  • femmes souffrant de varices graves et d'hémorroïdes.

Dans d'autres cas, le danger de voler est plus probablement associé à une gêne émotionnelle, ce qui peut provoquer des spasmes musculaires lisses et conduire à la menace d'une fausse couche. Plus tard, la situation changera un peu, à la fin de la gestation, il n'est pas recommandé aux femmes de voler. Pour plusieurs raisons, la principale étant la possibilité de commencer le travail pendant le vol. De plus, à la fin de la gestation, le corps travaille avec une grande surcharge, de nombreuses maladies chroniques sont aggravées, la possibilité de développer des complications de la grossesse augmente.

Quel est le danger d'un vol précoce?

Les données scientifiques confirmant les dommages causés par les vols au développement du fœtus ne sont pas disponibles. Mais le danger, et c'est à court terme, existe toujours. Le principal est la chute de pression. De telles différences peuvent entraîner une augmentation du tonus de l'utérus et, par conséquent, un auto-avortement. Cependant, il convient de dire qu'une fausse couche, en règle générale, se produit si les chutes de pression deviennent la dernière goutte d'un cocktail de facteurs négatifs conduisant à un avortement. Normalement, s'il n'y a pas d'autre raison pour l'auto-avortement, un tel développement d'événements est très peu probable. Mais au début, si une femme souffre de toxicose, voler dans un avion peut être tout simplement inconfortable. Lorsque vous montez ou roulez en vol, une femme peut ressentir au moins des étourdissements et, au maximum, des vomissements graves. Les chutes de pression peuvent entraîner un angiospasme et une hypoxie fœtale, donc les vols longs (plus de 4 heures) ne sont toujours pas recommandés, bien que ce ne soit pas une condition stricte.

Comment se préparer au vol? Pour la future maman, les médecins recommandent de faire des vols, de faire le plein de liquide pour éviter la déshydratation. L'air dans l'avion passe par le système de ventilation et il est assez sec. Par conséquent, il est recommandé à la femme enceinte de boire environ 0,5 litre d'eau plate par heure pour maintenir l'équilibre hydrique. Les médecins portent des sous-vêtements de compression avant le vol. Sélectionnez des sièges dans l'allée, et encore mieux en classe affaires (à la cloison), alors il y aura beaucoup d'espace libre et vous pourrez vous dégourdir les jambes. Les vêtements et chaussures des femmes enceintes doivent être confortables et amples. Les chaussures sont souhaitables à choisir sans lacets.

Le moment le plus confortable pour les vols et le moins risqué en termes de perte d'un enfant est le deuxième trimestre de la grossesse. La fuite en début de grossesse est considérée comme potentiellement risquée. Mais seulement potentiellement.

Nous volons en vacances pendant la grossesse. Règles, recommandations, conseils

«Vestnik ATOR», avec l'aide de gynécologues et d'assureurs, a compilé un ensemble des conseils et recommandations les plus importants dont les femmes enceintes auront besoin lors de la planification, de la préparation, du vol et du séjour en vacances à la plage d'été - du choix de l'assurance aux règles de bronzage et de nutrition en toute sécurité.

Les détails et les nuances de l'organisation des congés d'été pendant la grossesse ont été signalés à Vestnik ATOR:

Natalia Badikova, obstétricienne-gynécologue avec 13 ans d'expérience, urogynécologue, candidate aux sciences médicales

Julia Alcheeva, directrice exécutive d'ERV Insurance Company, le plus grand acteur du marché de l'assurance monotourisme en Russie.

De notre examen, vous apprendrez:

  • À quelle période de grossesse puis-je voler en vacances et à laquelle il vaut mieux rester à la maison
  • Quelle semaine de grossesse pouvez-vous voyager en vacances à l'étranger
  • Quelle assurance choisir pour les femmes enceintes
  • Ce que vous devez faire avant de quitter une femme enceinte et quels documents emporter
  • Quels symptômes vaut-il mieux pour une femme enceinte de reporter le voyage
  • Avion, voiture, train - ce qui est plus sûr pour les femmes enceintes?
  • Est-il possible pour les femmes enceintes de passer un scanner lors de l'inspection à l'aéroport
  • Voyage en avion pendant la grossesse: comment se comporter et quoi emporter avec vous
  • Quel pays choisir pour des vacances à la plage pendant la grossesse
  • Comment bronzer pendant la grossesse
  • Où il est sécuritaire de nager enceinte - mer ou piscine
  • Comment manger enceinte en vacances
  • Que faire si vous découvrez la grossesse pendant vos vacances

I. PLANIFICATION DE VACANCES EN GROSSESSE

QUAND LA GROSSESSE PEUT VOLER EN VACANCES ET QUAND IL EST MIEUX DE RESTER À LA MAISON

Dans tous les cas, une décision de voyage pendant la grossesse ne doit être prise qu'après avoir passé les examens et analyses nécessaires - afin de vérifier le déroulement normal de la grossesse, exclure les conditions pathologiques.

Pour éliminer les risques de réservation anticipée, les femmes enceintes doivent toujours souscrire une assurance complémentaire lors de l'achat d'un voyage - avec l'option d'assurance annulation de voyage activée. Si vous avez appris la grossesse plus tard que l'achat d'une excursion - cette assurance doit être achetée séparément, ainsi qu'une assurance médicale spéciale (mais plus à ce sujet plus tard).

Selon les médecins et les assureurs, s'il n'y a pas de contre-indications médicales, il est préférable de prendre un congé de plage avec des voyages en avion au deuxième trimestre de la grossesse, avec certaines restrictions - au cours de la première et de la première moitié du troisième trimestre (jusqu'à 31 semaines)

"L'âge gestationnel de 14 semaines à 23 semaines, selon la pratique médicale, est la période la plus" calme "et relativement sûre pour les vols et les voyages", explique Natalya Badikova, obstétricienne-gynécologue..

Grossesse de 14 semaines à 23 semaines, selon la pratique médicale, la période la plus «calme» et relativement sûre pour les vols et les voyages

Selon les médecins, le fait n'est pas seulement que les femmes enceintes ont souvent une toxicose jusqu'à 12 semaines, qui se manifeste par de la fatigue, des nausées, une mauvaise santé, des changements dans les préférences gustatives, etc., qui, bien sûr, ne contribuent pas à un repos calme. Mais le fait est que jusqu'à la 14e semaine incluse dans le corps de la femme, il y a une «pose» de base intensive de tous les systèmes et organes du bébé - et il est important pour elle de ne pas interférer. De plus, en Russie, le dépistage le plus important pendant la grossesse est effectué juste à la fin du premier trimestre - de 11 à 14 semaines. Ce dépistage comprend des diagnostics échographiques spécialisés, le calcul du risque individuel d'avoir un bébé atteint d'une pathologie chromosomique et un certain nombre d'autres études complexes. Il est extrêmement indésirable de rater, donc un voyage loin du lieu de l'observation médicale de 11 à 14 semaines de grossesse est préférable d'exclure du tout.

La même règle s'applique pendant 18 à 21 semaines - à ce moment, les femmes enceintes subissent un deuxième dépistage (diagnostic périnatal des anomalies du développement fœtal, une étude très importante), il est donc nécessaire d'être à la portée de la clinique où il est effectué et de planifier correctement les dates de début et de fin de la tournée passer cet examen.

AVANT TOUTES LES SEMAINES DE GROSSESSE, VOUS POUVEZ VOLER EN VACANCES À L'ÉTRANGER

Notez que le troisième trimestre de la grossesse n'est généralement pas recommandé pour les voyages en avion et les changements climatiques. En particulier, les médecins considèrent qu'il est extrêmement indésirable de partir en vacances à partir de la 28e semaine de grossesse jusqu'à l'accouchement, si:

  • les antécédents obstétricaux et gynécologiques sont lourds (avortement plus précoce, fausses couches, grossesses ratées, maladies gynécologiques graves, etc.)
  • il existe de graves maladies somatiques concomitantes, y compris des maladies auto-immunes
  • c'est une grossesse multiple (jumeaux ou triplés).

Cependant, si la grossesse se déroule normalement, sans complications, un touriste peut partir en vacances à la plage à l'étranger, mais pour qu'elle se termine au plus tard 31 semaines de grossesse.

Pourquoi exactement cette période? Le point n'est pas seulement l'augmentation du risque à ce stade, mais aussi le fait que tous les produits d'assurance spéciaux existant en Russie avec des options pour les femmes enceintes fournissent une couverture d'assurance pour les frais médicaux des femmes enceintes jusqu'à 31 semaines au maximum. Par conséquent, tous les voyages des femmes enceintes, à partir de 32 semaines, ne sont assurés par aucune compagnie d'assurance. Il n'y a tout simplement pas de telles politiques - ce qui signifie que les complications ou les naissances prématurées à l'étranger menacent d'énormes sommes facturées pour le traitement..

Après 32 semaines, les médecins et les assureurs donnent à tous de bons conseils: ne voyagez pas à l'étranger, sauf s'il s'agit de situations de vie difficiles. Ces conseils doivent être pris très au sérieux. Les statistiques du plus grand assureur de voyage, ERV, sont décevantes: 9 femmes sur 10 qui demandent de l'aide médicale à l'étranger pour des complications de grossesse perdent leur bébé.

Enfin, nous rappelons un autre facteur. Avec un âge gestationnel de 30 à 34 semaines, une échographie est réalisée sur le lieu d'observation de la femme enceinte. Autrement dit, pendant cette période, il est également préférable d'être dans la zone d'accès de l'établissement de santé, où le suivi de la grossesse a lieu.

QUELLE ASSURANCE POUR CHOISIR ENCEINTE

«La première chose que les touristes doivent comprendre: pour les femmes enceintes voyageant à l'étranger, elles ont besoin d'une assurance spéciale et séparée avec des options spécifiquement pour les femmes enceintes. Aucune des polices d'assurance de base du marché, qui vient «par défaut» dans un voyage organisé régulier, ne couvre les risques de complications de la grossesse pendant une période de 12 à 31 semaines. Dans ce cas, le touriste doit demander à l'agent de voyage ou souscrire lui-même une assurance complémentaire dans le cadre d'un programme spécial », a déclaré le directeur exécutif d'ERV Insurance Company..

Pour les femmes enceintes voyageant à l'étranger, vous avez besoin d'une assurance spéciale et séparée avec des options spécifiquement pour les femmes enceintes - ce n'est pas l'assurance qui est déjà dans le voyage organisé

La grande majorité des compagnies d'assurance russes n'incluent pas dans les programmes de base et les risques de complications de la grossesse jusqu'à 12 semaines. La seule exception sur le marché est l'assurance VRE, qui, même dans la version «de base», reconnaît les complications de la grossesse jusqu'à 12 semaines comme un événement assuré, car il est possible que l'assurée ne puisse pas connaître sa grossesse au début..

Les produits d'assurance pour les femmes enceintes, à partir de la période de 12-13 semaines, sont dans l'assortiment de tous les principaux acteurs du marché de l'assurance, un touriste peut choisir une telle assurance en fonction d'un ensemble d'options, du montant de la couverture d'assurance ou du prix.

Quant aux assurances couvrant les risques jusqu'à 31 semaines de gestation (c'est la durée maximale), elles sont relativement peu nombreuses. L'assurance la plus «complète» est à nouveau avec ERV (tarif Optima): en plus de la durée pouvant aller jusqu'à 31 semaines inclus, la couverture comprend les frais médicaux non seulement pour les femmes, mais aussi 10 000 euros pour la prise en charge d'un enfant dans un établissement médical en cas de naissance prématurée (d'autres compagnies couvrent uniquement les frais médicaux maternels). Ce montant est suffisant pour l'allaitement à long terme d'un bébé utilisant un équipement spécial en Europe ou en Turquie.

Et bien sûr, l'assurance doit obligatoirement inclure l'option «annulation du voyage» (dans la vie de tous les jours elle est aussi appelée «assurance voyage»). L'état de la femme enceinte est en train de changer, et il peut arriver que juste avant le voyage, elle ait des contre-indications au vol. Il est important de se rappeler que si une touriste vole avec son mari, ses enfants et d'autres membres de sa famille, elle ne recevra le montant total de la visite que si "l'assurance voyage" est délivrée pour tous (et pas seulement pour la femme enceinte).

CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE AVANT LA FEMME ENCEINTE EST DES FÊTES ET QUELS DOCUMENTS À PRENDRE

Avant le voyage (3-7 jours), il est nécessaire de consulter le thérapeute et le gynécologue traitant, d'obtenir des conseils et, si nécessaire, de subir les tests et procédures prescrits.

Vous devez demander au médecin de délivrer un certificat pour la compagnie aérienne concernant la durée de la grossesse et l'absence de contre-indications médicales (sans cela, s'il y a des signes externes de grossesse, certains transporteurs peuvent ne pas autoriser à bord de l'avion).

«En plus de l'assurance, des documents de voyage et des passeports, vous devez également prendre une carte d'échange - surtout si vous allez en Russie. Pour plus de commodité et de tranquillité d'esprit, un vacancier peut également prendre un extrait du médecin traitant avec son anamnèse, ses rendez-vous, les résultats de la dernière échographie, le dépistage, etc., et les traduire, sinon dans la langue du pays d'accueil, puis au moins en anglais », conseille le médecin. gynécologue Natalya Badikova.

Il serait également bon que le médecin traitant soit en contact avec le touriste pendant les vacances. Les services de télémédecine modernes le permettent. Par exemple, avant le voyage, vous pouvez vérifier auprès de votre médecin s'il consulte à distance dans une application spéciale, ou acheter un abonnement à plusieurs consultations de télémédecine d'un opérateur de télémédecine de confiance. Soit dit en passant, les gynécologues consultent également à distance.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ENCEINTS MIEUX DE POSER UN VOYAGE

«Douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen au premier trimestre de la grossesse, tiraillements, crampes ou tension (contractions fausses et vraies) - aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse avant le voyage - une sonnette d'alarme. Ce sont des raisons inconditionnelles pour une attention médicale immédiate. Des taches brunâtres ou, en particulier, des taches écarlates à n'importe quel stade de la grossesse, des larmoiements aux deuxième et troisième trimestres sont également l'occasion de consulter immédiatement un médecin et de ne pas aller à l'aéroport », explique Natalya Badikova.

Parmi les "mauvais" signes qui indiquent la nécessité de consulter rapidement un touriste avec un médecin, il y a un mal de tête aigu, accompagné d'acouphènes. Il peut s'agir des premiers signes de gestose ou de prééclampsie. Raisons de reporter le voyage pour la femme enceinte - vomissements, diarrhée, ainsi qu'exacerbation de maladies concomitantes.

Pour qu'une femme enceinte puisse annuler le voyage en toute sécurité pour des raisons de santé et ne pas perdre d'argent, lors de l'achat d'un voyage ou séparément (mais au maximum 5 jours avant le départ), vous devez souscrire une assurance voyage pour tous les participants, dont nous avons déjà parlé. En règle générale, son coût est de 5% du tour total.

II. VOLS DE GROSSESSE

AVION, VOITURE, TRAIN - CE QUI EST SÉCURITAIRE POUR LES FEMMES ENCEINTES?

Contrairement à la croyance populaire, l'avion n'est pas du tout le mode de transport le plus «risqué» pour les femmes enceintes.

«Beaucoup de gens pensent que la chose la plus sûre pour les femmes enceintes de voyager dans leur propre voiture est que vous pouvez vous arrêter où vous voulez. Mais ce n'est pas le cas. Ainsi, comme il tremble dans une voiture, il ne tremble nulle part, même dans un train. Bosses, freinage brusque, situation d'urgence dangereuse sur la route - tout cela affecte très négativement l'état de la grossesse. De plus, le manque prolongé d'exercice, le mal des transports, l'odeur de l'essence - cela peut déclencher une cascade de réactions pathologiques », explique le Dr Badikova.

Quant au train, alors s'il s'agit d'un train express confortable, et surtout si le trajet n'est pas long (3-4 heures, Sapsan), alors il peut être envisagé. Vous pouvez également considérer le nouveau deux étages exprime «Moscou-Sotchi». Dans d'autres cas, surtout si le train est vieux, avec des salles de bains adaptées à l'âge, les médecins recommandent de penser à un avion plutôt qu'à un train.

LA PRATIQUE ENCEINTE PEUT-ELLE PASSER LE SCANNER PENDANT LE DÉPISTAGE À L'AÉROPORT

Seules les machines à rayons X sont dangereuses - vous devez donc savoir quel type de scanner à l'aéroport. S'il y a une icône correspondante sur l'appareil, vous devez montrer à l'employée de l'aéroport un certificat de grossesse et passer par d'autres procédures de dépistage.

Cependant, les appareils modernes dans les aéroports ne sont pas dangereux pour les femmes enceintes. «Les scanners d'aéroport modernes utilisent un champ électromagnétique basse fréquence. Ce ne sont pas des rayonnements ionisants, il n'y a aucun mal au corps de la femme enceinte et au bébé, ainsi qu'aux ultrasons », explique Natalya Badikova.

VOL PENDANT LA GROSSESSE: COMMENT APPRENDRE ET QUE PRENDRE

Les voyages en avion ont également leurs propres facteurs qui peuvent nuire à la santé des femmes enceintes. Il y a des risques, mais si une femme enceinte se sent bien et que les médecins ne s'opposent pas aux vacances, vous pouvez voler.

Premièrement, ce sont les différences de pression artérielle au décollage et à l'atterrissage. Ils luttent généralement avec cela en créant un état de repos (en vol, vous devez prendre un oreiller spécial avec boost réglable, des bouchons d'oreille jetables, un masque facial) et une boisson abondante (eau ordinaire sans gaz). Vous pouvez acheter de l'eau en toute sécurité à l'aéroport après avoir traversé la frontière. Il est également agréable d’emporter une barre de chocolat noir avec vous (en cas de baisse de pression et juste pour une collation).

Deuxièmement, il s'agit de l'inactivité physique et d'un long séjour en position assise, de sorte que les femmes enceintes devraient choisir, si possible, pendant cette période de leur vie, des destinations de détente avec un vol court (3-5 heures)

Dans la mesure du possible, les femmes enceintes devraient choisir pendant cette période de leur vie des destinations de détente avec un vol court (3-5 heures)

Pourquoi? «Un long séjour en position assise entraîne une stagnation du bassin. Cela peut perturber le flux sanguin dans les organes pelviens, y compris l'utérus, et provoquer un changement dans la fonction intestinale. Les boucles intestinales enflées peuvent exercer une pression sur l'utérus, elles peuvent provoquer une hypertension, qui dans certains cas peut provoquer un avortement », explique Natalya Badikova. Comment gérer ce risque? C'est simple: pendant le vol, vous devez essayer de vous promener plus souvent dans la cabine, vous lever, changer de position corporelle, faire de la gymnastique légère pour les jambes et les bras.

Lors d'un vol (dans un bagage à main), une femme enceinte ne doit pas oublier de prendre des produits d'hygiène (lingettes humides, tampons jetables, etc.), de l'eau micellaire (pas plus de 100 ml à admettre dans l'avion) ​​- pour hydrater la peau en vol, un ensemble de préparations (si les préparations sont rares et sur ordonnance, il vaut mieux en prendre une, parfois avec une traduction notariée - pour éviter les difficultés à la frontière).

En outre, les femmes enceintes devraient prendre soin des tricots de compression en vol. Il doit s'agir de bas ou de mi-bas (la classe de compression doit être déterminée par le médecin traitant). Au cours des deuxième et troisième trimestres, un bandage prénatal doit être porté pour le vol. Pour la période du vol, une femme doit porter des sous-vêtements en coton et un soutien-gorge à bretelles larges.

En vol, il est préférable pour les femmes enceintes de porter des chaussures confortables - dans des mocassins ou des pantoufles respirant légèrement.

III. REPOS DE PLAGE EN GROSSESSE

QUEL PAYS CHOISIR POUR DES VACANCES À LA PLAGE PENDANT LA GROSSESSE

La liste de ces pays est déterminée par une combinaison de trois facteurs principaux. Tout d'abord, comme nous l'avons déjà dit, il devrait s'agir de destinations avec un vol court (jusqu'à 5 heures au maximum).

Deuxièmement, ce devrait être la Russie ou les pays étrangers non exotiques avec un climat relativement tempéré et une alimentation adaptée à notre cuisine. Les pays aux climats excessivement chauds et à la cuisine exotique doivent être évités..

«L'eau et les aliments qui ne sont pas caractéristiques de notre alimentation, par exemple dans les pays d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, d'Asie du Sud-Est, peuvent provoquer une toxicose chez les femmes enceintes au premier trimestre, même si vous n'en avez pas. Il est également provoqué par la chaleur. Le fait est que l'impulsion pour le développement d'une toxicose chez la femme enceinte peut être une hypoglycémie (manque de glucose). Et cela se produit dans un climat chaud en raison de l'augmentation de l'évaporation de l'humidité de la peau, de la consommation excessive d'alcool et, par conséquent, du manque d'appétit et de longs intervalles dans la prise de nourriture », explique le Dr Badikova.

Les médecins conseillent aux femmes enceintes de choisir les pays pour des vacances à la plage où la température moyenne quotidienne (attention - pas quotidienne, mais moyenne) sur place et pendant le reste ne dépasse pas 30,5 degrés Celsius.

Les femmes enceintes devraient choisir pour des vacances à la plage les pays où la température moyenne quotidienne (non quotidienne, mais moyenne) pendant la période des vacances ne dépasse pas 30,5 degrés Celsius

Cela ne vaut certainement pas la peine de choisir des femmes enceintes pour des vacances dans un pays où il existe un risque de contracter des infections à la giardiase, et en général des maladies infectieuses (encéphalite japonaise, dengue, Zika, etc.). Il doit être explicitement exclu des visites dans les pays où il est recommandé de se faire vacciner à l'avance (la liste peut être consultée sur le site Internet de Rospotrebnadzor). Les médecins recommandent fortement aux femmes enceintes de ne pas se faire vacciner contre les maladies - cela peut avoir des conséquences fatales pour l'enfant, car tout vaccin passe à travers la barrière placentaire.

Troisièmement, pour les femmes enceintes, en plus du climat et de la nourriture, un autre facteur doit être pris en compte lors du choix d'une destination de détente: la disponibilité et le niveau de médicaments dans le pays et à l'hôtel. La préférence pendant la grossesse doit être accordée aux pays ayant une médecine avancée (au moins dans les stations), et lors du choix d'un hôtel, vous devez demander à votre agent de voyage s'il y a un médecin à l'hôtel (en règle générale, il visite des hôtels de haut niveau).

Le choix d'une femme enceinte au premier et au deuxième trimestre se résume donc à la liste des destinations suivantes: la Russie, des hôtels décents en Turquie, en Espagne, en Italie, en Grèce, à Chypre, en Croatie, en Bulgarie, au Monténégro, en Slovénie et en République tchèque. Vous pouvez également vous rendre dans les pays du Golfe (de préférence vers les émirats développés des Emirats Arabes Unis - Dubaï et Abou Dabi, ou vers le Qatar), et choisir soigneusement un hôtel, en privilégiant les hôtels de haut niveau.

Il est préférable d'exclure les pays d'Afrique équatoriale, d'Asie du Sud-Est et des deux Amériques pendant la grossesse de leur liste en raison du long vol, du climat chaud, de la cuisine inhabituelle, du risque de maladies infectieuses et, dans certains cas, également en raison du besoin de vaccinations.

Comment bronzer pendant la grossesse

Tout va bien et la touriste enceinte est à la station balnéaire. L'été et la plage signifient le soleil, et ici les médecins ont aussi leurs propres conseils. Le soleil, bien sûr, apporte une femme enceinte positive (plus d'endorphines sont libérées), reconstitue la carence en vitamine D qui est typique pour les résidents des pays du nord.

Tout d'abord, les femmes enceintes doivent être évitées du soleil et même nager dans la mer (en raison de la réflexion de la lumière du soleil à la surface de l'eau) de 12h00 à 16h00..

Deuxièmement, et le reste du temps, vous devez soigneusement considérer la protection contre la lumière du soleil. «Pendant la grossesse, une femme a souvent une hyperpigmentation. Étant donné l'exposition au soleil pendant les vacances, il y a une très forte probabilité que les taches de vieillesse, les taches de rousseur qui apparaissent pendant la grossesse sur les parties ouvertes du corps ne disparaissent pas. Par conséquent, il est nécessaire pour une femme enceinte de prendre des produits de protection solaire en vacances, avec un facteur de protection d'au moins 50 - mieux encore. Il est souhaitable que la vitamine E fasse partie d'un tel produit. Et immédiatement après l'exposition au soleil, vous devez appliquer un produit spécial après le bronzage, il hydratera en outre la peau », explique Natalya Badikova.

Il est nécessaire pour une femme enceinte de prendre des produits de protection solaire en vacances avec un facteur de protection d'au moins 50 - de préférence plus. Il est souhaitable que la composition soit de la vitamine E

En particulier, les médecins considèrent une gamme d'équipements de protection comme Sanosan, Lierak, Uriage, du budget, par exemple Garnier, comme des moyens éprouvés. Mais tout est individuel, et en choisissant la marque et, surtout, la composition du produit, il est préférable de suivre les conseils du gynécologue traitant.

Les gynécologues recommandent fortement aux touristes de porter un maillot de bain fermé à la plage, éliminant ainsi la lumière directe du soleil sur l'abdomen. «Il sera très bon de prendre une casquette avec une grande visière ou un chapeau à rebord - pour exclure les effets du soleil sur le visage, car les risques de taches de vieillesse chez les femmes enceintes sont très élevés», conseille le Dr Natalya Badikova.

O TO SÉCURISER LA NATATION ENCEINTE - MER OU PISCINE

Les femmes enceintes peuvent nager en toute sécurité dans la mer, s'il fait chaud, confortable pour la température d'une femme. La durée du séjour y est jusqu'au premier moment où la femme enceinte ressent une «frilosité». Un autre conseil - les femmes enceintes ne veulent pas être en maillot de bain mouillé pendant longtemps. Aux premières sensations inconfortables, il vaut mieux changer de vêtements, et donc emporter avec vous plus d'un set.

Dans le même temps, les experts disent que la mer pour les femmes enceintes est définitivement préférable à la piscine.

«Une eau excessivement chlorée dans certaines piscines peut entraîner des changements dans la microflore du vagin et, finalement, une vaginose bactérienne ou une inflammation de cette zone», explique Natalya Badikova. Après la piscine, il est également préférable pour une femme enceinte d'effectuer un traitement externe (uniquement externe!) Des lieux intimes avec de la miramistine ou des moyens similaires.

COMMENT ALIMENTER ENCEINTE EN VACANCES

Le régime alimentaire de l'hôtel est préférable de rester inchangé, proche de l'ensemble des produits qu'une femme mange à la maison, selon les médecins. Des conseils exécutables, en particulier avec le système tout compris - le buffet de l'hôtel vous permet de choisir presque n'importe quel type de nourriture.

Néanmoins, il y a des limites: par exemple, toutes les boissons gazeuses doivent être exclues; au lieu du thé vert, il est préférable de boire du noir. Et tous les produits exotiques pour nous, y compris les fruits et légumes du sud, doivent être ajoutés progressivement au régime alimentaire, en petites portions, à partir de 3-4 jours de vacances..

«Plus de deux fruits inhabituels par jour (par exemple, les mangues) ne valent pas la peine d'être mangés. Si nous parlons de jus fraîchement pressés, alors c'est un substitut pour les fruits (ou les fruits - ou les jus de fruits). Ces jus doivent être consommés strictement après les repas, et non l'estomac vide, afin d'éviter une augmentation de la sécrétion d'acide chlorhydrique et des brûlures d'estomac », explique le médecin de Badikova..

QUE FAIRE SI VOUS APPRENEZ SUR LA GROSSESSE PENDANT DES VACANCES

La touriste a appris sa grossesse alors qu'elle était déjà en vacances et elle s'envolera. Ça arrive. S'il n'y a pas de moments perturbants (taches, douleurs, etc.) - vous ne devez pas contacter votre médecin local. Ce qui doit déjà être fait durant cette période?

Dans ce cas, les médecins conseillent de changer immédiatement le régime alimentaire en un régime plus fractionné, d'exclure l'alcool, le café, le tabagisme (s'il existe une telle habitude), d'inclure plus de viande, de poisson et de poulet dans le régime. Dans ce cas, il est nécessaire de limiter la consommation de fruits et légumes orange et rouge vif - afin de ne pas former de syndrome allergique.

Quant au transfert à l'aéroport et au vol lui-même, la femme enceinte dans les premiers stades doit exclure l'haltérophilie.

ATTENTION:

Des matériaux encore plus intéressants d'ATOR sont dans notre chaîne sur Yandex.Zen.

Vous trouverez des cours en ligne gratuits, des webinaires et des catalogues électroniques de voyagistes sur le portail "Academy ATOR".

Pour les OFFRES SPÉCIALES actuelles des voyagistes en tournée à l'étranger et en Russie, voir la section STR du portail ATOR.

Puis-je voler en début de grossesse

Dans la plupart des cas, les voyages en avion n'affectent pas négativement la grossesse s'il n'y a pas de maladies chroniques et de complications. Un moment défavorable pour le voyage est considéré comme le premier trimestre, lorsque la probabilité de fausse couche est augmentée, et le troisième, lorsque le risque de rupture placentaire, l'accouchement prématuré est augmenté.

Des études récentes ont montré qu'en l'absence de complications, vous pouvez voler dans un avion à n'importe quel stade de la grossesse. Il faut se rappeler que chaque femme a une grossesse différente, il est donc important de consulter un médecin observateur avant le vol..

Prendre l'avion en début de grossesse n'est pas considéré comme le meilleur moment. En raison des changements hormonaux dans le corps, les femmes enceintes dans la première période de grossesse ressentent un malaise général, elles sont harcelées par des maux de tête et des nausées.

Ces symptômes désagréables, lorsqu'ils volent au début de la grossesse (jusqu'à 12 semaines), peuvent s'intensifier en raison de la chute de pression. Une pression réduite dans la cabine peut entraîner une privation d'oxygène pour les organes internes de la mère et du bébé.

Avec le développement normal de la grossesse, la probabilité de dommages causés par le vol est très faible, mais avant de monter à bord de l'avion au début de la grossesse, vous devez toujours réfléchir aux conséquences possibles..

Les femmes enceintes peuvent-elles voler dans un avion

Les voyages en avion sont depuis longtemps devenus monnaie courante pour la plupart des gens, sans susciter aucune inquiétude. Néanmoins, il existe des situations où vous devez vous soucier davantage de votre santé que d'habitude. Ces cas comprennent des vols pendant la grossesse, au cours desquels les futures mères s'inquiètent pour le bébé à naître et leur santé. La plupart des femmes en position se demandent s'il est dangereux de piloter un avion tout en portant un enfant. Pour comprendre cette question importante, vous devez vous familiariser avec tous les risques et les nuances..

Quel est le danger des vols pour les femmes enceintes

Pendant la grossesse, tout facteur négatif peut nuire gravement à la santé d'une femme ou de son bébé. Pendant les vols, le danger augmente plusieurs fois. Cela est dû à un changement de pression, une diminution des niveaux d'oxygène et une augmentation de la sensibilité aux perturbations du corps de la femme enceinte et de son fœtus. Les médecins identifient plusieurs dangers majeurs auxquels les futures mères peuvent faire face en volant dans un avion.

Hypoxie

La concentration d'oxygène à l'intérieur de l'avion, qui est monté dans le ciel, est beaucoup plus faible que le niveau habituel pour les gens. Cela affecte le corps de tout le monde à bord. La quantité d'oxygène dans le sang commence à baisser immédiatement après le décollage, ce qui peut théoriquement nuire à une femme enceinte ou à son fœtus. Les problèmes sont évités à l'aide de mécanismes compensatoires qui normalisent le volume de toute substance dans le sang en cas de pénurie ou d'excès.

Des études ont montré que des niveaux d'oxygène réduits n'affectent pas la santé du fœtus et ne conduisent pas à l'hypoxie dans la plupart des cas. Une exception peut être la situation où une femme enceinte souffre d'anémie du troisième degré. Dans ce cas, un manque d'hémoglobine ne permettra pas aux mécanismes compensatoires de faire leur travail et de prévenir l'hypoxie fœtale.

Infections respiratoires

Les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables à toute infection respiratoire en raison d'une diminution significative de l'immunité pendant la gestation. En avion, les risques augmentent du fait de la présence à bord d'un grand nombre de personnes, chacune respirant de l'air et exhalant ses bactéries.

Un danger supplémentaire est créé par les climatiseurs. À l'intérieur de leurs filtres s'accumulent des virus nocifs qui ont exhalé des passagers qui avaient déjà piloté cet avion. Pendant le vol, les climatiseurs se mettent en marche et des micro-organismes dangereux pénètrent dans la cabine. Les femmes enceintes peuvent se protéger des risques avec un masque facial.

Stase sanguine et troubles circulatoires

Les longs vols augmentent le risque de caillots sanguins dans les veines de toutes les personnes. Pour les femmes enceintes, le danger est encore plus élevé même avec des vols courts. Les organismes vulnérables sous l'influence d'une réduction de l'oxygène, de l'air sec, de l'inactivité et de l'ingestion de café ou de liquides carbonatés, qui ont été consommés avant le départ, subissent une stase sanguine et une déshydratation, ce qui entraîne des caillots sanguins.

Ceux qui pèsent plus de 100 kg, portent plusieurs enfants, souffrent de thrombophilie ou de varices sont encore plus à risque. Vous pouvez minimiser la probabilité qu'un problème se développe en montrant une activité périodique - il suffit de se lever une fois par heure et de faire le tour de la cabine pendant au moins 10 minutes.

Les coups de bélier

La sensibilité accrue des femmes enceintes aux changements environnementaux pendant les vols est particulièrement notable. Le principal problème pour eux est les coups de bélier qui surviennent lors du décollage et de l'atterrissage d'un avion. Les études des scientifiques n'ont pas donné de résultats précis sur exactement comment cela affecte la grossesse..

Mais de nombreux médecins ont tendance à croire qu'un saut de pression grave peut conduire à un avortement, en particulier à une naissance prématurée. Personne ne sera en mesure de fournir une assistance dans de telles circonstances lors de la fuite d'une femme, mais la probabilité de telles situations est minime.

Stress

Beaucoup de gens subissent un stress important avant de s'envoler. Chez les femmes enceintes, il devient encore plus fort, car s'inquiéter de la santé de l'enfant à naître vous rend beaucoup plus nerveux.

Au départ, elle augmente fortement, ce qui provoque la libération d'hormones dans la circulation sanguine, ce qui peut entraîner une augmentation du tonus utérin, des maux de tête et une détérioration générale du bien-être. Cela peut nuire à la santé du fœtus..

Radiation

À une altitude de plus de 2,5 km au-dessus de la terre, il y a un rayonnement radioactif associé au soleil. Dans de tels endroits, le rayonnement formé par les éruptions solaires est retardé, ce qui empêche l'atmosphère. Étant à haute altitude, une personne la rencontre, bien qu'elle soit à l'intérieur de l'avion de ligne. Mais il n'y a aucun danger dans ce contact, car la dose de rayonnement est trop faible pour blesser même une femme enceinte.

Si nous comparons le niveau de rayonnement à cette hauteur avec une radiographie, ce sera 10 fois moins. Seules les femmes enceintes qui travaillent sur des avions et volent régulièrement peuvent en souffrir. Mais alors la probabilité de nuire à la santé sera faible.

Naissance prématurée

Beaucoup sont sûrs que les vols sont associés au risque de naissance prématurée. Ils expliquent cela par des chutes de pression, des turbulences et d'autres dangers auxquels une femme enceinte fait face à l'intérieur d'un avion. Dans certaines circonstances et de graves problèmes de santé, il existe un risque de fausse couche. Mais même alors, ce n'est pas beaucoup plus élevé que lorsque vous faites les choses habituelles à la maison.

Le principal danger est que l'accouchement dans un avion comporte de grands risques. L'équipage suit une formation spéciale pour aider les passagers, mais le problème réside dans l'équipement. À bord de l'avion, il n'y a pas d'appareils importants dont une femme ou un enfant puisse avoir besoin après l'accouchement, ce qui entraînera de graves violations, voire la mort. En cas de fausse couche, des recours spéciaux seront également nécessaires..

Vol à différentes dates - combien de temps pouvez-vous voler

L'admissibilité des vols pendant la grossesse dépend du moment. Certains sont considérés comme particulièrement favorables, mais il y a aussi ceux qui comportent des risques accrus. Par conséquent, avant d'acheter des billets, vous devez déterminer à partir de quelle semaine de grossesse vous pouvez voler et quel est le terme pour une femme. Beaucoup pensent que le premier trimestre devrait être le plus approprié. Juste à ce moment, où la fille peut même ne pas être au courant de sa situation, il y a des périodes à haut danger. Et le deuxième trimestre est considéré comme optimal.

Au premier trimestre

Les deux premières semaines pour une femme enceinte sont absolument sans danger. À ce moment, elle peut voler en toute sécurité dans un avion et ne pas se soucier de sa santé. Au cours des troisième et quatrième semaines, le fœtus commence à former des organes internes. Par conséquent, cette période est importante pour l'enfant à naître et doit être effectuée par une femme avec une attention particulière.

De la cinquième à la 13e semaine, à l'exception des septième et huitième semaines, tous les organes sont posés et des systèmes corporels importants se forment. Tout danger peut entraîner une naissance prématurée ou des problèmes fœtaux. Pendant les vols, une femme est confrontée à un danger accru, car même un rhume léger ou une diminution de la pression peut provoquer une fausse couche. Les périodes les plus favorables pour les vols au cours du premier trimestre sont les première, deuxième, septième et huitième semaines de grossesse.

Au deuxième trimestre

Au début du deuxième trimestre, une femme s'habitue à sa position et ne ressent pas les symptômes désagréables qui apparaissent dans les premières semaines. Le fœtus est déjà formé et devient de plus en plus protégé des influences négatives de l'extérieur, et il n'y a pas d'abdomen notable, ce qui élimine les inconvénients graves et la lenteur.

Par conséquent, de la 14e à la 27e semaine, voler en avion est beaucoup plus sûr et confortable. L'exception est la période du 18 au 22e semaine. Il est combiné avec un risque accru de fausse couche tardive, c'est pourquoi tout changement dans l'environnement externe peut entraîner des conséquences dangereuses.

Les derniers mois de grossesse

Les opinions sur l'admissibilité des vols au cours du troisième trimestre diffèrent. Beaucoup de femmes préfèrent ne pas risquer leur enfant et refusent de voler s'il n'y a pas d'urgence. Les médecins sont enclins à croire que vous pouvez voler même dans les derniers jours avant l'accouchement, s'il n'y a pas de complications et de risques graves.

Mais la plupart des compagnies aériennes refusent de laisser embarquer des femmes dont l'âge gestationnel dépasse la 30e semaine. Ils expliquent cela par la probabilité accrue de survenue d'un accouchement à bord, qui peut être déclenchée par le vol. Le manque d'équipement et de médecins hautement spécialisés augmente considérablement le risque de conséquences négatives et même de décès. Par conséquent, les compagnies aériennes préfèrent éviter les accouchements pendant le vol..

Contre-indications absolues aux voyages en avion

Il est inutile de considérer la durée de la grossesse si une femme a de graves problèmes de santé. Les médecins identifient un certain nombre de contre-indications absolues qui interdisent aux femmes enceintes de prendre l'avion. Il n'y a pas d'exceptions à ces cas, car les vols avec de telles violations présenteront un niveau critique de danger.

  • placenta previa (son déplacement complet vers le bas);
  • prééclampsie (augmentation de la pression artérielle avec œdème);
  • anémie du troisième degré (manque d'oxygène à un taux d'hémoglobine inférieur à 70 g / l).

Les médecins ajoutent des contre-indications conditionnelles aux absolues. Si une femme surveille sa santé et fait attention, elle peut fermer les yeux. Mais même dans ce cas, de graves conséquences ne peuvent être exclues. Par conséquent, il est recommandé de suivre des contre-indications similaires, refusant les vols, qui ne sont pas nécessaires.

  • grossesse multiple pendant des périodes de plus de 24 semaines;
  • anémie du deuxième degré;
  • probabilité accrue de fausse couche;
  • détachement présumé, présentation partielle et structure anormale du placenta;
  • écoulement sanglant des organes génitaux;
  • la présence de cicatrices, de pathologies de l'isthme et du col de l'utérus;
  • procédures invasives une semaine avant le départ;
  • prééclampsie de toute forme;
  • toxicose avec augmentation des symptômes;
  • vomissements réguliers
  • thrombophlébite transférée;
  • Diabète;
  • maladie hypertonique;
  • période d'exacerbation des maladies chroniques;
  • infections aiguës;
  • la fécondation in vitro.

Les médecins recommandent que les femmes enceintes refusent également de voler si elles ont une allergie persistante ou si elles ont un rhume. Une immunité affaiblie sera plus vulnérable à d'autres menaces et le risque de grossesse altérée augmentera.

Que faire si une femme enceinte est malade en avion

Les nausées sont connues de toutes les femmes enceintes. Cela peut se produire longtemps et provoquer des vomissements. Pendant les vols, il s'intensifie et peut réapparaître même s'il n'y est pas depuis longtemps. L'action correcte dans de telles situations évitera l'intensification des symptômes et des vomissements soudains..

Façons de se débarrasser des nausées:

  • concentrez vos yeux sur un point, regardez-le en ligne droite pendant plusieurs minutes, ce qui rend votre respiration plus profonde;
  • buvez une petite tasse de café par petites gorgées, mais pas plus, car la caféine entraîne une déshydratation, qui sera nocive pour une femme enceinte en vol;
  • écoutez des pensées positives et distrayez-vous en lisant un livre, en feuilletant un magazine ou en écoutant de la musique agréable.

Il est fortement déconseillé de prendre des somnifères ou des sédatifs. Ils peuvent empirer et nuire à la santé. Les exceptions ne sont que les médicaments prescrits par votre médecin.

Pour éviter les nausées pendant le vol, vous devez vous préparer correctement. Vous devez commencer par une nutrition optimale - un jour avant le vol, vous devez abandonner la malbouffe et suivre un régime simple. À bord, vous devez emporter avec vous des plats faits maison, ce qui n'entraîne pas de modifications de la digestion. On peut demander à l'hôtesse de l'air de réchauffer cette nourriture. Si vous n'y avez pas réussi, vous devez utiliser le menu diététique proposé dans l'avion.

Comment rendre un vol confortable pendant la grossesse

Si vous décidez de voler, vous devez tout faire pour un vol confortable. Vous devrez choisir les bons endroits, prendre les choses nécessaires avec vous et tenir compte des conseils de base sur le comportement pendant le vol. Nous ne devons pas oublier d'autres nuances. Par exemple, prenez des médicaments personnels avec vous.

Ce dont vous avez besoin pour un vol confortable:

  1. Lors de l'achat d'un billet, privilégiez la classe affaires. Si une économie est sélectionnée, il vaut la peine de prendre place au premier rang dans l'allée. Il vaut mieux monter à bord de l'avion en fin de ligne.
  2. Il est recommandé de voler avec un être cher qui peut fournir une aide et un soutien urgents en cas de stress ou d'effroi.
  3. Les vêtements confortables qui ne sont pas serrés et qui laissent passer l'air devraient être préférés pour permettre à l'oxygène de pénétrer dans la peau. Vous pouvez porter des bas de compression sur vos jambes..
  4. Vous devez mettre de petits oreillers moelleux pour votre cou et votre dos avec vous pour vous asseoir avec un maximum de confort..
  5. Dans le sac, il doit y avoir un spray avec de l'eau de mer pour se laver le nez, s'il se pose soudainement.
  6. Une fois à bord, vous devez retirer vos chaussures et mettre vos jambes droites, sans jeter les unes sur les autres, et aussi attacher vos ceintures de sécurité sous votre ventre.
  7. Pendant le vol, vous ne devez pas boire de café et autres boissons déshydratantes, il est préférable de les remplacer par de l'eau propre sans additifs.
  8. Vous devriez toujours avoir une carte d'échange avec une note contenant des informations sur votre groupe sanguin, les numéros de téléphone des proches et d'autres informations qui peuvent être utiles..
  9. Un masque facial doit être porté pour réduire le risque d'infections respiratoires dues aux infections virales..
  10. Une fois par heure, vous devez vous lever et vous promener dans la cabine pendant au moins dix minutes pour étirer votre corps et stimuler la circulation sanguine.

Si vous ne vous sentez pas bien ou si des symptômes étranges apparaissent, vous devez immédiatement contacter l'équipage de l'aéronef pour signaler un problème. Ils essaieront de fournir les premiers soins, si nécessaire, ou de donner des médicaments légers qui sont autorisés pour les femmes enceintes..

Exigences de maternité des compagnies aériennes

Toutes les compagnies aériennes ont leurs propres règles concernant le transport des femmes enceintes. Avant d'acheter des billets, il est recommandé de contacter le responsable pour clarifier les nuances de ces vols. Les exigences standard comprennent la présence obligatoire d'une carte d'échange, ainsi que la signature d'un document spécial confirmant le consentement de la femme à l'absence de responsabilité de la compagnie aérienne en cas de détérioration de la santé.

L'âge gestationnel est considéré comme une exigence importante pour le vol. Selon les normes généralement admises, voler jusqu'à la 28e semaine est possible sans convention, à partir du 29 il est nécessaire de confirmer l'état de santé, et à partir du 36 - les vols sont interdits. De nombreuses compagnies aériennes modifient les conditions générales..

Entreprises populaires et femmes enceintes:

  • Aeroflot - les vols jusqu'à la 34e semaine sont autorisés, à partir du 35e documentaire, une confirmation est requise, délivrée il y a moins de sept jours;
  • S7 - vous devez montrer la permission de voler à n'importe quel stade de la grossesse;
  • Transaero - jusqu'à la 34e semaine ils confirment l'état de santé, à partir de la 35e - le vol est interdit;
  • «Ural Airlines» - un vol n'est autorisé que s'il existe un document sanitaire officiel délivré il y a moins de 24 heures;
  • AirFrance - aucune preuve documentaire n'est requise à tout moment; les vols sont gratuits;
  • British Airways - le vol jusqu'à la 28e semaine de grossesse est effectué sans confirmation, puis vous avez besoin d'un document spécial.

Certaines compagnies aériennes peuvent avoir des exigences supplémentaires pour leurs passagers et vérifier l'état de santé des femmes enceintes. Cela est nécessaire pour minimiser les risques possibles. Par exemple, le transport de femmes portant plusieurs enfants est interdit par de nombreuses entreprises, même au deuxième trimestre..

Ai-je besoin d'un certificat pour le vol

Un certificat des femmes enceintes est nécessaire partout où il est nécessaire pour confirmer l'autorisation de voler d'un médecin. Le plus souvent, il est nécessaire pendant les vols, lorsqu'une femme a un bébé pendant plus de 28 semaines. Certains le demandent à tout moment. Pour obtenir de l'aide, vous devez contacter votre gynécologue et lui expliquer la situation afin qu'il puisse évaluer les risques et décider de l'admissibilité des vols.

Lors de la réception d'un document, il est nécessaire de prendre en compte sa validité. Presque toutes les entreprises exigent qu'il soit délivré il y a moins de sept jours. Certains n'acceptent que ceux qui ont été signés au cours des dernières 24 heures. Cela peut créer des difficultés supplémentaires et nécessite donc une attention particulière..

Opinion des femmes enceintes elles-mêmes

Les avis des femmes enceintes sur les vols pendant l'accouchement sont le plus souvent positifs. Presque toutes les femmes affirment que le vol a réussi et qu'il ne diffère pas de l'habituel en l'absence de fœtus. Seuls quelques-uns signalent une légère aggravation de la condition, considérée comme normale et sans lien direct avec les pathologies ou la grossesse..

Il y a aussi ceux qui refusent complètement les vols vers l'accouchement. Certains d'entre eux ont volé et se sentaient mal, à cause de quoi ils ont décidé de ne plus risquer leur enfant. Il y a des cas où une femme est tombée vraiment malade, mais ils sont isolés et sont associés au non-respect des restrictions sur les contre-indications.

Le vol pendant la grossesse n'est pas particulièrement dangereux si la femme est en bonne santé. Il suffit de suivre des règles simples qui aideront à rendre le vol plus confortable, et tout se passera bien. Et s'il y a des problèmes de santé et des contre-indications, il vaut mieux refuser l'idée afin de ne pas se faire de mal ni à votre futur bébé.

Vols pendant la grossesse - tous les avantages et les inconvénients

Aujourd'hui, les vols sont chose courante. Partir en voyage d'affaires, en tournée ou en vacances, nous utilisons certainement les services des compagnies aériennes. Notre objectif principal est d'arriver à destination le plus rapidement possible, et il est rare que quiconque réfléchisse aux risques pour la santé de voler. Ce problème est particulièrement aigu pour les passagers «en position»: quel impact les voyages en avion ont-ils sur la grossesse?

Puis-je voler enceinte?

Les médecins conviennent à l'unanimité que les mouvements d'air sont parfaitement acceptables et normaux pour les femmes enceintes. Jusqu'au moment de la naissance, le transport aérien sera sûr et ne nuira ni au fœtus ni à la mère. La situation est différente lorsque l'on parle de situations difficiles. Les représentants de l'OMS conseillent aux femmes enceintes de refuser les vols lorsque:

  1. Dates supérieures à 36 semaines.
  2. La présence de complications - toxicose, une menace claire de fausse couche, etc..
  3. Anémie 3, placenta previa.

Les contre-indications s'appliquent aux femmes qui sont devenues mères - les vols sont strictement interdits dans les 7 premiers jours après l'accouchement.

Risques possibles de voyage en avion

Voler dans un avion n'est pas dangereux tant au début qu'à la fin. Cependant, un certain nombre de risques subsistent pour une petite proportion de femmes enceintes. Aucun médecin ne peut garantir qu'une naissance inattendue ne commencera pas dans un avion ou que la toxicose ne s'intensifiera pas.

Quel est le danger des vols pendant la grossesse?

  • la menace d'une fausse couche, d'une naissance prématurée;
  • l'apparition d'une hypoxie due à une diminution du niveau de saturation en oxygène du sang artériel;
  • troubles métaboliques à court terme;
  • augmentation du tonus de l'utérus;
  • manifestation d'une sensibilité élevée aux chutes de pression.

Il est impossible de prédire les complications obstétricales - tout dépend des caractéristiques individuelles. Même pour de courtes périodes, vous devriez consulter votre médecin avant d'acheter un billet..

Règles générales de conduite pendant le vol

Sachant quoi faire avant le vol et pendant le voyage, une femme sera en mesure de minimiser les risques, en assurant la sécurité du voyage.

Comment se préparer au vol?

Lors de l'achat d'un billet, demandez une place dans le "nez" de l'avion - ici le transport ne "bouge" pratiquement pas. Si possible, volez en classe affaires: il est équipé de fauteuils moelleux spacieux et de grandes allées. Choisissez des vêtements et des chaussures confortables qui ne gênent pas les mouvements. Montrant des bas de compression ou des mi-bas. Emmenez de l'eau non gazeuse sur la route pour vous rafraîchir le visage périodiquement. Le chocolat noir aidera à atténuer l'effet du mal des transports..

Comment se comporter en cabine?

Attachez votre ceinture de sécurité sous votre ventre au début du vol. Prenez une pose confortable, étirez vos jambes. Toutes les heures pendant 5 à 10 minutes, effectuez de simples rotations de la cheville (de haut en bas, de gauche à droite). Important! Ne vous asseyez pas dans votre pose de pied à pied féminine préférée - cela compliquera la circulation sanguine et augmentera l'enflure.

Toutes les heures, levez-vous et marchez pendant 10 minutes. Buvez beaucoup de liquides. Et une autre précaution pour ceux qui voyagent seuls - passez-le à l'hôtesse de l'air ou mettez à un endroit bien en vue une note indiquant des données personnelles, le groupe sanguin, les contacts d'un parent.

Périodes favorables et défavorables pour les voyages en avion

Combien de temps puis-je voler? Il devrait se concentrer sur la semaine de grossesse en cours.

Vols anticipés (1-4 semaines)

Aux semaines 1 et 2, les vols sont sûrs, mais pour les 14 prochains jours, ils doivent être abandonnés. C'est à 3-4 semaines que les organes internes de l'enfant sont posés, et même un rhume ordinaire ou des baisses de pression peuvent provoquer des défauts, une fausse couche.

1 trimestre

La période la plus dangereuse est observée au premier trimestre. À ce stade, le fœtus est formé et vous devez donc minimiser le stress.

2 trimestres

La période indiquée est le temps de vol autorisé. Au deuxième trimestre, il existe une faible menace de naissance prématurée, une diminution de la toxicose. Le ventre n'est pas encore gros, mais parce qu'une femme bouge facilement et naturellement. Important! À 18-22 semaines, il existe un risque probable de fausses couches tardives.

3 trimestre

Au troisième trimestre, les vols sont autorisés à tout moment. Cependant, certaines compagnies exigent un certificat d'un gynécologue confirmant l'autorisation de voler.

Conditions de la compagnie aérienne pour les femmes enceintes

Les transporteurs proposent leurs propres conditions d'accueil des passagers à bord «en position». Lors de la préparation d'un vol avec des compagnies aériennes russes populaires, vous pouvez vous concentrer sur les informations suivantes:

Compagnie aérienneLa période pendant laquelle le vol est interditLa nécessité d'un certificat médicalLa nécessité de fournir un reçu sur la décharge de responsabilité de l'entreprise
AeroflotAprès 36 semaines, des jumeaux - après 34OuiNon
S 7NonOui (certificat d'absence de contre-indicationsOui
TransaeroAprès 36 semainesOui, avec une carte d'échangeNon
Après 36 semainesNonNon
NonAprès 36 semainesNon
Après 36 semainesOui délivré une semaine avant le volNon
Compagnies aériennes américainesNonOuiNon

Après avoir appris comment les voyages en avion affectent la grossesse et quelles précautions vous devez prendre, vous pouvez vous préparer pour le voyage. La plupart des femmes notent l'absence de sentiments négatifs prononcés. En cas d'apparition de telles, les méthodes habituelles aideront - chocolat noir, bonbons rafraîchissants, eau minérale.

Up