logo

Lors de l'allaitement, la nutrition de la mère doit être utile et variée, mais souvent les mères écoutent les histoires d'autres femmes sur les «allergies terribles» et ont peur de manger certains aliments.

Cela épuise considérablement le régime d'allaitement, conduisant à une carence en nutriments, vitamines et minéraux. Les protéines sont un élément important de la nutrition, elles peuvent être obtenues à partir de poisson et de viande, mais est-il possible pour une mère qui allaite de pêcher, car on lui attribue des propriétés allergisantes.

Poisson allaitant

Le poisson est une source de protéines facilement digestibles pour une mère qui allaite, ainsi qu'un entrepôt d'oligo-éléments utiles - iode, phosphore, calcium, vitamines et acides gras insaturés. La valeur nutritive du poisson n'est pas inférieure à celle de la viande et, à certains moments, gagne même.

Mais certains types de poissons sont classés comme des produits hautement allergènes, et les mères refusent de manger de nombreux types et variétés de poissons.

Quel genre de poisson une mère qui allaite?

De nombreux types de poissons peuvent provoquer des réactions allergiques chez la mère ou le bébé.Par conséquent, il convient de savoir quels produits et types de poisson peuvent être consommés en toute sécurité et lesquels doivent être pris avec prudence et méfiance..

La préférence devrait être accordée à ces variétés de poissons:

  • poisson à viande blanche et à teneur modérée en matières grasses (cabillaud, goberge, merlu, sandre, hareng, carpe, bar).
  • poissons de rivière peu allergènes (perche, brème, truite de rivière, lotte, brochet).

Vous pouvez faire cuire le poisson en le faisant bouillir, à la vapeur, au four ou en carcasse avec une petite quantité de liquide. Ainsi, les nutriments seront préservés autant que possible..

Est-il possible pour une mère qui allaite de faire frire du poisson? Au cours des premiers mois de l'allaitement, le poisson frit doit être jeté en raison de sa teneur excessive en graisses et de sa forte digestion.

Après trois mois d'allaitement en petites quantités, vous pouvez également manger du poisson frit de la liste autorisée.

Est-il possible pour une mère qui allaite de pêcher du poisson rouge?

Bien sûr, ces variétés de poissons sont incroyablement plus savoureuses que les blanches..

Mais le poisson rouge peut-il être allaité? Il n'y a pas de réponse définitive à cette question, mais le poisson rouge est considéré comme un allergène puissant et les premiers mois d'allaitement doivent être jetés, puis progressivement introduits dans l'alimentation..

Les méthodes de cuisson préférées sont l'ébullition, le ragoût et la cuisson à la vapeur..

En plus d'elle, pour la première fois, il convient d'abandonner le hareng, le maquereau, les moules, les crabes et les crevettes. Les avantages de ces produits sont faibles et le degré de danger est grand.

Ce qui peut et ne peut pas?

Souvent, les jeunes mères veulent diversifier leur alimentation en raison des spécialités de poisson ou de la cuisson spéciale du poisson. Ils demandent - est-il possible pour une mère qui allaite de saler du poisson? La réponse à cette question est également ambiguë, au cours des premiers mois d'alimentation, le poisson salé n'est pas souhaitable pendant l'allaitement.

Il peut être de mauvaise qualité, ce qui entraînera un empoisonnement ou une infection par des vers, ce peut être un allergène, car le produit est cru et pas du tout traité thermiquement, ce qui réduit l'allergénicité.

De plus, le poisson salé entraîne une soif intense, ce qui peut entraîner une modification du goût et de la composition du lait.

De la même manière, on peut répondre à la question de savoir si le poisson séché peut être destiné à une mère allaitante? Ce poisson n'est pas traité thermiquement, il est dangereux en termes d'empoisonnement et d'infection par des parasites, il peut modifier le goût du lait et entraîner une rétention d'eau. Le poisson séché pendant l'allaitement peut être consommé après six mois, en très petits morceaux et avec un soin extrême.

Peut-on donner du poisson fumé aux mères allaitantes? En fumant, le poisson est transformé, mais il ne suffit pas de le protéger complètement des parasites et des microbes dangereux.

De plus, le tabagisme augmente l'allergénicité des poissons. Par conséquent, le poisson fumé pendant l'allaitement n'est pas non plus recommandé, en particulier dans les premiers mois d'alimentation.

Comment savoir quel type de poisson une maman qui allaite peut?

Manger du poisson régulièrement est important pour la santé des adultes et des enfants. Mais qu'en est-il des mères allaitantes? Après tout, tout ce qu'ils mangent se retrouvera sûrement dans le lait maternel et, à la fin, cela peut provoquer une allergie chez le bébé. Les pédiatres disent: avec GV, manger des fruits de mer n'est pas interdit, si vous approchez de leur choix et cuisinez sagement.

Est-il possible pour une mère qui allaite de pêcher?

La protéine du poisson est absorbée plus rapidement, plus facilement que la viande (en seulement 2 heures), les nutritionnistes recommandent donc le don de la mer. Pour une femme atteinte de HS, ce produit est également présenté, car après l'accouchement, son corps a un besoin urgent de matériaux de construction. Les plats de poisson aideront:

  • abaisser le cholestérol;
  • stabiliser le système nerveux;
  • fortifie le cœur;
  • accroître l'efficacité.

Les fruits de mer contiennent beaucoup de protéines - jusqu'à 25%. Le reste est constitué de graisses et d'eau insaturées saines..

Quels types de poissons sont acceptables pour le SH?

Quel type de poisson, après tout, peut être autorisé à une mère qui allaite? Pour minimiser le changement du goût du lait et l'apparition de mauvaises réactions chez le bébé, vous devez bien vous souvenir des caractéristiques des espèces finies:

  1. Le séchage et le salage désinfectent le produit. Vous pouvez manger du poisson séché pendant l'allaitement, mais cela n'apporte aucun avantage. C'est du poisson trop salé et séché avec du HS qui change souvent la composition du lait pour le pire. En conséquence, les miettes refusent la nourriture. Ce plat est préférable d'exclure.
  2. Le salage est un type de préparation lorsque la pulpe fraîche est recouverte de sel pendant plusieurs jours. Dans le processus, le produit prend autant de chlorure de sodium que nécessaire. Les femmes qui se demandent s'il est possible de manger du poisson salé pendant l'allaitement doivent se rappeler: uniquement en quantité limitée, sinon il n'y a pas de problèmes évitants avec le système excréteur du bébé (en particulier les reins).
  3. Il est tout à fait possible de manger du poisson frit pour une mère qui allaite, mais rarement. Il convient de rappeler que le plat doit subir un traitement thermique pendant au moins 15 minutes pour détruire les parasites et les germes. Lorsqu'il est utilisé, il est conseillé d'exclure la croûte frite pour que l'enfant n'ait pas de problèmes digestifs.
  4. Le poisson séché au soleil pour la mère allaitante est un produit obtenu par séchage à froid. Le résultat est un plat pratiquement séché avec une valeur nutritive rare. Est-il possible de manger du poisson séché pendant l'allaitement? Il contient tellement de sel que même les graisses insaturées avec d'autres éléments bénéfiques dans la composition ne joueront pas un rôle visible.
  5. Le poisson fumé des étagères est nocif. Le plus souvent, il est préparé en traitant avec de la fumée liquide - un concentré sec avec une composition chimique "hétéroclite". Cet arôme n'est pas utile pour une femme ou son bébé. Est-il possible de manger parfois du poisson fumé pour une mère qui allaite? Un plat fait maison froid ou fumé contient de nombreux agents cancérigènes qui y pénètrent, même de la fumée naturelle. Par conséquent, une utilisation systématique peut entraîner des problèmes avec le foie, le pancréas, les intestins et le développement de l'oncologie. De plus, cette méthode de traitement ne tue pas toutes les bactéries nocives, les œufs de parasites.

Différents types de poissons exercent leur influence sur le corps de la mère avec HS:

  1. Le nutriment le plus précieux, le rouge, est connu pour sa teneur élevée en acides oméga. Il est démontré qu'ils maintiennent le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins, ont un effet curatif sur le développement mental des femmes avec enfants. En répondant à la question de savoir si le poisson rouge peut être allaité, les pédiatres n'interdisent pas de manger une famille de saumons (saumon, truite, saumon rose, saumon kéta, saumon rouge, saumon coho, etc.), mais ils recommandent d'observer la mesure.
  2. L'espèce riveraine contient de nombreux os, mais son utilité ne peut être diminuée. Le plus riche en nutriments - prédateurs - brochet, perche, sandre. Mieux vaut les cuire à la vapeur, vous pouvez faire des escalopes. Mais le poisson de rivière frit n'est pas interdit pendant l'allaitement. Mais les individus qui ramassent de la nourriture par le bas (par exemple, le poisson-chat) accumulent beaucoup de substances nocives dans leur viande.
  3. Le poisson blanc de mer est également bénéfique, mais peut être nocif. Moins - haute teneur en mercure, qui au cours des dernières années dépasse la norme de près de 200 fois. Parmi ces races, en termes de goût et de nutriments, se distinguent particulièrement la plie, le flétan, la morue, l'églefin, le nelma, le merlu, etc. En HV, le poisson de mer séché est préférable au poisson de rivière.

Sur une note! La plupart des espèces de poissons de la famille du saumon sont élevées pour la vente. Souvent, comme nourriture, ils reçoivent des aliments spéciaux pour une croissance rapide et des additifs qui donnent à la pulpe une couleur rouge attrayante, tandis que chez les individus en bonne santé, elle a une teinte rose pâle. Par conséquent, les poissons rouges sauvages sont préférés pour le SH.

Certaines femmes se demandent si des aliments en conserve sont parfois disponibles pendant l'allaitement. Les experts n'ont pas confiance en ces produits et il est fortement conseillé de ne manger que des aliments frais et cuits. C'est le seul moyen de contrôler le processus et les ingrédients. Cependant, une seule utilisation est peu susceptible de nuire.

Quel type de poisson ne peut pas être mangé avec HS?

Les avantages du poisson l'emportent sur les effets négatifs possibles. Mais l'utilisation d'autres fruits de mer est préférable de reporter. Parmi eux:

Exotique, surtout si vous essayez le produit pour la première fois, vous ne pourrez en profiter qu'après la fin de la lactation.

Le poisson frais, juste pêché est beaucoup plus savoureux et plus sain. Mais sa mère qui allaite n'est pas recommandée, car vous pouvez facilement attraper des parasites. Un produit qui a traversé une période de congélation profonde et qui se trouve sous cette forme depuis au moins 5 jours doit être consommé. Fruits de mer crus, sushis, petits pains sont strictement interdits.

À partir de quel mois inclure dans le régime?

Le poisson peut être soigneusement goûté au plus tôt au cours du deuxième mois de la vie d'un enfant. Dans ce cas, il vaut mieux privilégier les variétés alimentaires, qui provoquent rarement des allergies. Parmi eux: cabillaud, sandre, goberge. Merlu particulièrement utile. À partir du troisième mois, il est permis de passer à des espèces plus grasses: perche, plie, tilapia, etc. Le maquereau est utile, mais il a une forte teneur en mercure. Par conséquent, il ne peut être consommé qu'en petites quantités. Il est préférable de cuire l'oreille pour le deuxième bouillon (après ébullition, l'eau est évacuée de la casserole, puis une nouvelle est ajoutée).

Quels sont les avantages pour la mère et le bébé?

Nous listons les principales vitamines et minéraux que contient le poisson:

  1. Les fruits de mer contiennent beaucoup de vitamine D, grâce à laquelle le calcium est plus absorbé par l'organisme..
  2. Les protéines de poisson sont beaucoup plus faciles que les protéines de viande, elles ne provoquent donc pas de troubles intestinaux chez le bébé.
  3. Le phosphore rétablit la santé maternelle après l'accouchement et aide à améliorer le métabolisme.
  4. L'iode dans la composition est responsable de la santé de la glande thyroïde, dans la période post-partum, il est particulièrement nécessaire.
  5. Le sélénium calme le système nerveux, améliore le sommeil.
  6. Grâce aux vitamines B, le stress ne nuit pas à la santé et aide maman à se concentrer sur son bébé.

Il est recommandé de consommer les fruits de mer 1 à 2 fois par semaine. Une portion ne doit pas peser plus de 100 grammes.

Contre-indications

Les acides gras contenus dans les fruits de mer sont contre-indiqués dans la pancréatite et d'autres maladies du pancréas. De plus, une utilisation fréquente peut entraîner de telles conséquences:

  • l'accumulation dans les organes de sels de métaux lourds;
  • empoisonnement au mercure (sujet à la consommation fréquente de certaines variétés).

Les personnes allergiques ne devraient pas abuser des fruits de mer..

Comment choisir et à quoi faire attention?

Si maman veut acheter du poisson 100% frais, il est conseillé d'acheter un produit vivant. Cependant, après la cuisson, ces œufs contiennent encore des œufs d'helminthes non détruits et d'autres parasites. Pour choisir un poisson congelé de qualité, vous devez vous rappeler ces règles:

  1. Choisissez uniquement des individus aux branchies rouge vif. Si cette pièce semble peu attrayante ou a changé de couleur, le produit doit être périmé ou mal stocké..
  2. Les poissons de qualité n'ont aucune odeur de poisson, aussi étrange que cela puisse paraître. Ça sent la rivière ou la mer. Par conséquent, avant d'acheter, il est préférable de renifler, même si le vendeur assure que les marchandises sont fraîches.
  3. Les yeux enfoncés ou séchés sont un signe clair de fruits de mer de mauvaise qualité. Les globes oculaires ne doivent pas être nuageux.
  4. Les écailles turbides et le mucus à sa surface ne sont pas autorisés. Bien que pour certaines races, ceci soit une variante de la norme.
  5. Chair élastique - un signe de fraîcheur.

En arrivant à la maison après l'achat, vous devriez voir si la chair est en retard sur la viande. Si l'un est facilement séparé de l'autre, il est préférable de retourner le produit au magasin.

Recettes pour une maman qui allaite

Pendant la période d'HB, tout aliment nécessite un traitement approprié, afin que le corps du bébé réponde le plus calmement possible. Il existe plusieurs recettes à l'aide desquelles la maman diversifie facilement son alimentation quotidienne et ne nuit pas au bébé.

Merlu pour un couple

  • merlu - 2 poissons moyens;
  • Gros oignon;
  • sel, poivre noir, si désiré.
  • nettoyer le poisson (enlever les entrailles, la tête et la queue), couper en portions;
  • saupoudrer les tranches de sel et mettre sur une grille;
  • cuire 20 min.

Poisson cuit à la vapeur servi chaud.

Mélange de poissons rapide

  • filet de lotte - 0,5 kg;
  • cornichons - 3 moyens;
  • légumes - tomate, oignon;
  • feuille de laurier, sel;
  • quelques cuillères de tournesol ou d'huile d'olive.
  • couper le filet en petits morceaux;
  • hacher l'oignon, l'envoyer dans une casserole graissée d'huile végétale, passer jusqu'à ce qu'une légère teinte dorée apparaisse;
  • ajouter les tomates hachées à l'oignon, cuire le tout ensemble pendant 2-3 minutes;
  • déplacer les légumes dans une casserole, y ajouter le filet et ajouter de l'eau;
  • après ébullition, ajouter la feuille de laurier, le sel et cuire 20 minutes;
  • 5 minutes avant la cuisson, ajouter les cornichons hachés.

Poisson tendre dans une sauce à la crème sure

  • 2 goberge fraîche;
  • gros oignons;
  • 230 g de crème sure (il vaut mieux prendre plus gros);
  • 50 à 70 ml de crème à faible teneur en matières grasses;
  • 2 cuillères à soupe. l beurre;
  • 30 g de farine de blé 1 grade;
  • sel au goût.
  • mettre des morceaux de fruits de mer propres dans une poêle préchauffée, les faire frire légèrement des deux côtés;
  • ajouter l'oignon, coupé en demi-rondelles;
  • après 5 minutes, versez de l'eau bouillie (pour qu'elle recouvre complètement le poisson);
  • couvrir et laisser mijoter encore 10 minutes, en attendant mélanger la farine, la crème sure, le sel, ajouter le mélange au poisson;
  • laisser mijoter encore 10 minutes, verser la crème et garder le plat en feu pendant 30 à 50 secondes.

Ce plat est idéal pour une garniture de purée de pommes de terre, de sarrasin et de riz.

Poisson braisé aux pommes

  1. Filet de morue - 0,5 kg
  2. Une paire de pommes.
  3. 50 g de beurre.
  4. Un verre de crème sure.
  5. Sel.

Oignon passion jusqu'à teinte dorée. Divisez le filet en petites parties et envoyez-le à l'oignon. Couper les pommes en demi-anneaux, mettre dans une casserole, verser de l'eau. Laisser mijoter avec un couvercle fermé pendant 15 minutes. Mélanger le sel avec la crème sure, ajouter au plat et laisser mijoter à feu doux pendant 5-7 minutes. Ou mettez la poêle dans un four préchauffé à 200 degrés et faites cuire à cette température pendant une demi-heure (pour cela, vous devez prendre les plats avec une poignée amovible afin de ne pas faire fondre le plastique). bon appétit.

Poisson au four avec pommes de terre

  • quelques gros saumons (il vaut mieux prendre une espèce plus grosse - saumon, truite);
  • carottes, oignons;
  • 5 grosses pommes de terre;
  • beurre;
  • sel.
  1. Faire un «oreiller» de légumes - hacher finement l'oignon, râper les carottes sur une râpe grossière et passer ensemble.
  2. Graisser la plaque du four avec de l'huile. Mettez les carottes avec les oignons, puis les pommes de terre hachées en fines rondelles. Sel, garnir de poisson, pelé et haché en morceaux moyens.
  3. Préchauffez le four à 180 degrés et faites cuire le plat pendant 40 à 50 minutes. Le poisson chaud a meilleur goût.

Dans les premiers mois de l'HB, il est préférable de ne pas abuser des épices et surtout des assaisonnements avec exhausteurs de goût. S'il y a un désir de nuancer le goût du plat avec des épices, vous devez bien étudier les effets secondaires possibles.

Il est tout à fait possible pour les mères qui allaitent de se régaler parfois de poisson, préférant les espèces de mer et de rivière faibles en gras. L'essentiel est d'exclure la suralimentation, les aliments lourds et frits, puis le corps du bébé réagira calmement au nouveau produit.

Quel type de poisson une mère qui allaite: variétés autorisées et interdites

Date de publication: 08/12/2018 | Vues: 11176

Quel type de poisson peut et que ne peut pas manger la mère pendant l'allaitement? Considérez la rivière, la mer, fumée, salée, rouge, séchée et feutrée. Nous vous expliquerons comment choisir et introduire en toute sécurité du poisson dans le régime alimentaire d'une mère qui allaite.

Propriétés et composition utiles

Il est important pour une mère qui allaite de connaître les composants du poisson. La composition du produit alimentaire considéré comprend traditionnellement:

  • protéines (jusqu'à 25% du nombre total de nutriments);
  • les graisses (jusqu'à 35%. La plupart des graisses qui composent le poisson sont insaturées, ce qui leur permet d'être facilement digérées et bénéfiques pour le fonctionnement des systèmes vitaux du corps);
  • eau (jusqu'à 90%).

Le poisson sature le corps d'iode, de calcium, de phosphore, de fer, de vitamines B, C, A, D. Parmi les résultats de la consommation régulière du produit en question, on peut noter:

  • abaisser le cholestérol;
  • stabilisation du système cardiovasculaire;
  • élimination du syndrome de "fatigue chronique";
  • renforcement des nerfs;
  • normalisation de la glande thyroïde et du système endocrinien dans son ensemble.

Étant donné les caractéristiques du corps d'une mère qui allaite et d'un bébé allaité (GV), il est important de sélectionner soigneusement les espèces de poissons et la méthode de leur préparation. Il existe des différences dans la composition du produit extrait dans différents réservoirs et traité par différentes méthodes industrielles..

Quel type de poisson peut être mangé par une mère qui allaite??

Le poisson ne figure pas sur la liste des aliments interdits d'allaitement, à l'exception des variétés à haute teneur en mercure [1].

Variétés de poisson interdites pendant l'allaitement

La Food and Drug Administration des États-Unis recommande aux femmes enceintes d'éviter de manger plusieurs types de poissons: requins, espadons, maquereaux, etc. gros poissons qui se nourrissent de petits individus et sont donc plus susceptibles d'accumuler du mercure. Selon la FDA: "Bien que le méthylmercure soit le plus dangereux pour le système nerveux en développement d'un bébé à naître, il est également conseillé aux mères allaitantes et aux jeunes enfants d'arrêter de manger de tels poissons." [3]

Une liste complète des poissons interdits par la FDA [1], indiquant la quantité de mercure [2] (une valeur de 0,96-1,45 PPM est considérée comme dangereuse) est présentée dans le tableau 1.

Tableau 1 - Espèces de poissons riches en mercure

Nom du poisson:Nom russe:Teneur en mercure, PPM (ppm):
le roi mackerelle roi mackerel0,23-1,67
MarlinMarlin0,1-0,92
Hoplostète orangeTête grise de l'Atlantique0,265-1,12
RequinRequinjusqu'à 4,54
EspadonEspadonjusqu'à 3,22
Tilefish (Golfe du Mexique)Tilefish (Golfe du Mexique)0,65-3,73
Thon obèseThon0,128-1,816

Comment le mercure peut affecter les mères qui allaitent et les enfants?

Selon le CDC, le mercure peut être transmis de la mère au bébé par le placenta pendant la grossesse et, en plus petites quantités, par le lait maternel après la naissance. L'exposition au mercure peut affecter le développement du cerveau et du système nerveux du bébé pendant la grossesse et après l'accouchement. [4]

Selon une autre étude [5], l'American Academy of Pediatrics a conclu que «le risque possible de mercure excessif ou d'autres polluants est compensé par les avantages neurocomportementaux d'un apport adéquat en DHA» [6].

Le régime alimentaire de la mère semble être la principale source de mercure dans le lait maternel: des études ont montré un niveau plus élevé de cette substance dans le lait maternel des mères qui mangent de grandes quantités de poisson. [7]

Comment entrer dans le régime: quantité et commande

Le poisson est une excellente source de protéines, de vitamines et de minéraux pour une femme qui allaite. Le Center for Disease Control and Prevention recommande le régime suivant pour le VHB [4]:

  • Mangez 2 à 3 portions de poisson par semaine de la liste "Best Choice" ou 1 portion de la liste "Good Choice" [1].
  • Mangez une variété de poissons.
  • Servir 1 à 2 portions de poisson par semaine aux enfants à partir de 2 ans.
  • Si vous mangez du poisson pêché en famille ou entre amis, consultez les recommandations de poisson. S'il n'y a pas de recommandations, ne mangez qu'une portion et aucun autre poisson cette semaine..

Il n'existe actuellement aucune recommandation spécifique concernant la quantité ou la fréquence de consommation de poisson par les nourrissons (nourris ou non) de moins de 2 ans..

Vous devez commencer par un morceau de poisson ne pesant pas plus de 50 à 100 g. Après vous être assuré qu'il n'y a pas de réaction du bébé, qui se traduit généralement par l'apparition d'éruptions cutanées, de troubles des selles, d'une formation excessive de gaz ou de ballonnements, vous pouvez augmenter la portion à la taille souhaitée, tout en surveillant attentivement la qualité du produit et sa méthode. préparations utilisées dans le menu pour la lactation.

Variétés de poissons: quels sont

Poissons de rivière

Les variétés de poissons de rivière les plus populaires incluses par les mères allaitantes dans l'alimentation sont le brochet, la truite, le sandre, la carpe, le carassin.

Tableau 1 - Variétés de poissons de rivière et leur effet sur le corps

Variété de poissons:Influence sur une mère qui allaite et un enfant sur l'HB:
Brochetaide à saturer le corps du bébé en vitamine D
affecte positivement le développement mental de l'enfant
normalise le tube digestif d'une femme qui allaite
Truiterenforce le système immunitaire du bébé contre l'hépatite B
stimule la production d'endorphines, qui est la prévention de la dépression post-partum chez la femme
renforce le système cardiovasculaire d'une mère qui allaite, assurant une récupération rapide du corps après l'accouchement
Zanderrestaure l'équilibre hormonal d'une mère qui allaite
aide à renforcer le système squelettique de l'enfant
stimule la récupération rapide des cellules sanguines d'une femme perdue lors de l'accouchement
Crucianrestaure le calcium appauvri pendant la grossesse
affecte positivement la formation du système nerveux de l'enfant dans l'hépatite B
favorise la production de lait maternel
Carperenforce le système nerveux de la mère qui allaite et de son bébé
contribue à la formation correcte du système endocrinien de l'enfant dans l'hépatite B
redonne le tonus de la peau et du corset musculaire d'une femme allaitante

Poisson de mer

Parmi les poissons marins, recommandés pour la consommation d'une mère allaitante, les plus courants sont la morue, la goberge, le flétan, le maquereau.

Tableau 2 - Variétés de poissons de mer et leur effet sur le corps

Variété de poissons:Influence sur une mère qui allaite et un enfant sur l'HB:
la moruenombre minimum de calories, contribuant à la récupération rapide de la silhouette d'une femme après l'accouchement
augmenter le teint, renforcer les ongles et les cheveux
normalise la circulation sanguine dans le cerveau de l'enfant pour l'hépatite B, ce qui contribue au développement rapide du bébé
Pollocknormalise les intestins de la mère et du bébé
agit comme un outil préventif pour le développement de l'anémie chez le bébé
minimise le risque d'œdème chez une femme qui allaite
Flétanempêche la perte de cheveux importante chez une femme dans la période post-partum
favorise la production de lait maternel
renforce l'immunité de l'enfant contre l'hépatite B
Maquereaunourrit le corps d'une mère allaitante et de son bébé avec des protéines
stabilise le système nerveux d'une fille après la grossesse pendant l'HB
améliore la circulation sanguine, minimisant le risque de thrombose

Poisson fumé

Le poisson fumé n'est le plus souvent pas recommandé à la consommation par les mères allaitantes sous le prétexte suivant:

  • grande utilisation du sel (inhibe la lactation);
  • manque de traitement thermique (risque de contracter une infection pour la mère elle-même et son bébé);
  • la probabilité d'utiliser la «fumée liquide» chimique dans la production industrielle de poisson;
  • On utilise souvent des variétés hautement allergènes qui peuvent provoquer de nombreuses éruptions cutanées sur la peau du bébé, ainsi que des problèmes de fonctionnement du tube digestif des enfants.

Premièrement, si vous avez vous-même cuisiné du poisson fumé, ne vous inquiétez pas des dommages possibles à la santé de l'enfant. Deuxièmement, aucune étude clinique n'a démontré au moins l'un des inconvénients mentionnés ci-dessus..

poisson rouge

Le poisson rouge comprend les variétés les plus chères et de haute qualité: la famille des saumons (saumon, truite, saumon rouge, saumon rose), l'esturgeon (esturgeon, sterlet, béluga) et le saumon blanc (taimen, coho, corégone). Malgré l'augmentation de la teneur en matières grasses du poisson rouge, il est le plus souvent recommandé par les médecins pour une utilisation dans les aliments pour femmes pendant la grossesse et l'allaitement. Cela est dû à l'effet bénéfique sur le système nerveux, squelettique et immunitaire du bébé dans l'hépatite B, dont l'alimentation de la mère comprend régulièrement les variétés du produit en question.

Les oligo-éléments qui contribuent à la création d'un effet positif sur la santé d'un enfant comprennent:

Les variétés de poisson rouges n'affectent pas la lactation. Il sera utile pour une mère allaitante d'inclure le produit en question dans son alimentation au moins 2 fois par semaine.

Poisson salé

L'utilisation de poisson salé n'est pas recommandée pendant la période d'hépatite B en raison du risque de provoquer une stagnation du lait, qui se forme en raison d'un excès de sel dans les canaux thoraciques. En plus de l'impact négatif sur l'enfant, la consommation excessive de poisson salé est également lourde pour la femme elle-même pendant la période de lactation:

  • détérioration du système cardiovasculaire;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • la survenue d'un œdème interne.

Cependant, ces propriétés des produits salés n'ont pas été confirmées par des essais cliniques (en particulier avec une utilisation modérée). Cela vaut également pour le poisson séché et le stockfish..

Poisson frit

Le poisson frit, à condition qu'il soit cuit sans utiliser d'huile végétale (ou avec une petite quantité), ne peut avoir un effet positif sur la mère et son bébé que pendant l'allaitement. Avec ce type de traitement thermique d'une durée inférieure à 15 minutes, il est possible de conserver les vitamines et nutriments contenus dans le produit. L'apport de vitamines B, A, D dans le corps garantit non seulement le développement rapide du bébé, mais également le rétablissement de l'équilibre hormonal de la femme allaitante dans la période post-partum.

Même avec l'utilisation quotidienne de poisson frit pour se nourrir, la lactation restera inchangée. Il est seulement important de surveiller la survenue éventuelle d'une réaction allergique du bébé à l'introduction d'un nouveau produit et de ne pas utiliser un grand nombre d'épices et d'huile végétale dans sa préparation.

Comment choisir du poisson de qualité

En plus d'une approche responsable pour déterminer les variétés de poissons autorisées pendant la lactation, il est conseillé pour une femme de suivre les règles de base de son choix lors de l'achat en magasin:

  1. Assurez-vous qu'il n'y a pas d'odeur désagréable, ainsi que des dommages visibles à la carcasse.
  2. Vérifiez que les yeux de l'animal sont convexes et clairs, et que les branchies sont propres et rose vif..
  3. En cliquant sur le poisson, assurez-vous qu'il n'y a pas de trou dans la carcasse, indiquant généralement le début du processus de décomposition interne.
  4. Lors du choix du poisson congelé, il convient de vérifier que la couche de glace sur celui-ci est minimale et uniforme, sans neige excessive dans l'emballage.
  5. Les poissons rouges de haute qualité auront certainement des veines rose pâle visibles à l'œil nu.

Pour résumer ce qui précède, il apparaît que le poisson est considérablement aidé non seulement à maintenir la bonne formation du corps du bébé nourri au lait maternel, mais aussi à restaurer la santé affaiblie de la femme qui allaite après la grossesse et l'accouchement. Cependant, afin de ne pas nuire à elle-même ou à son bébé, la mère doit sélectionner soigneusement les produits pour leur consommation.

Est-il possible de manger du poisson pendant l'allaitement (poisson rouge, salé, fumé, séché, rivière, frit, séché)

Le poisson est l'aliment le plus précieux pour l'homme. Et dans le régime alimentaire d'une mère qui allaite, des plats de poisson doivent être présents. Mais tous les poissons sont-ils autorisés par l'allaitement? Considérez quel type de poisson peut être consommé pendant l'HS, en quelle quantité et y a-t-il des contre-indications lors de l'utilisation de ce produit.

Les bienfaits du poisson pour une mère qui allaite

  • La vitamine D contenue dans le poisson permet d'absorber complètement le calcium ingéré dans le corps du bébé;
  • Le poisson est plus facile à digérer que la viande, et grâce à cela, il normalise les selles et a un effet bénéfique sur les intestins d'une mère qui allaite;
  • Les acides oméga-3 essentiels, riches en poisson, renforcent le système cardiovasculaire des mères et des enfants;
  • La protéine de poisson est parfaitement absorbée par l'organisme et crée une barrière à la formation de sels d'acides lactiques et d'acide urique, ce qui a un effet bénéfique sur les reins des mères qui, après l'accouchement, reconstruisent leur fonction dans un mode de fonctionnement «avant la grossesse» et nécessitent une protection supplémentaire.

Une contre-indication à l'utilisation de poisson pendant l'allaitement peut être la prédisposition d'une mère aux allergies alimentaires. Si elle a déjà montré des réactions allergiques à tout type d'aliment, il vaut la peine de reporter l'introduction de poisson dans les aliments pendant la lactation. Dans ce cas, vous devriez commencer à manger du poisson six à huit mois après l'accouchement, 20-30 grammes par prise.

Examinons maintenant séparément les différents types de poissons qui sont les plus populaires et qui se produisent le plus souvent sur notre table, et évaluons les avantages de chacun d'eux pour une mère qui allaite.

Types de poissons et caractéristiques

1. Le poisson rouge (saumon, saumon rose, truite, saumon, etc.) est un champion de la teneur en acides gras oméga-3 sains. Le poisson rouge lors de l'allaitement est autorisé, mais avec modération, car il s'agit d'un produit assez allergène.

2. Le poisson salé, par définition, contient une grande quantité de sel, ce qui peut entraîner un déséquilibre des reins, l'apparition d'un œdème. Par conséquent, le poisson salé avec HS n'est pas recommandé pour les mères qui allaitent.

3. Le poisson fumé n'apportera aucun avantage, car lorsqu'il est transformé par la fumée ou dans un fumoir à partir de poisson, la plupart des nutriments sont détruits. Mais les substances cancérigènes au contraire s'accumulent, ce qui, avec une utilisation prolongée, conduit à la formation de maladies chroniques du corps, et même à l'oncologie. De plus, un traitement insuffisant du poisson aide à garantir que les parasites n'y sont pas détruits, ce qui peut entraîner de graves troubles de l'organisme.

4. Dans la plupart des cas, le poisson séché est saturé de sel, ce qui le désinfecte, mais ne convient pas non plus à l'alimentation d'une mère qui allaite. Une grande consommation de sel peut entraîner le fait qu'il s'accumule dans les canaux thoraciques et modifie le goût du lait, ce qui entraînera le rejet du sein par le bébé. Le poisson séché pendant l'allaitement n'est pas le meilleur produit, alors prenez soin de la santé de votre bébé et refusez de manger pendant la lactation.

5. Les poissons de rivière contiennent de nombreux os, mais cela ne le prive pas de ses qualités bénéfiques. Si vous faites cuire ce poisson pour un couple ou faites bouillir du bouillon, c'est un excellent plat pour une mère qui allaite. Le poisson de rivière pendant l'allaitement est utile, mais uniquement lorsqu'il est cuit correctement et sans huile.

6. Le poisson frit est contre-indiqué pour la consommation. Comme la friture prend plus de 15 minutes, ce temps est suffisant pour que tous les nutriments aient le temps de se décomposer sous un traitement thermique à haute température dans l'huile.

7. Le poisson séché s'apparente au poisson séché en valeur nutritive. Bien sûr, avec une préparation naturelle - salage et séchage, les acides oméga-3 et les protéines sont stockés, mais l'augmentation de la teneur en sel annule tous les avantages pour la mère qui allaite. Par conséquent, le poisson séché pendant l'allaitement est temporairement interdit.

N'oubliez pas que le poisson frais et réfrigéré a la plus grande valeur, mais le poisson congelé perd déjà la moitié de ses qualités utiles.

La santé de vous et de votre bébé dépend de l'organisation du régime alimentaire pendant l'allaitement. Incluez du poisson bouilli et cuit dans la nourriture, une à deux fois par semaine dans les 50 grammes. Ce sera suffisant pour fournir à l'organisme tous les bienfaits du poisson.

Au sujet de l'allaitement maternel:

Vidéo sur la nutrition pendant le VG - ce qui est possible et ce qui ne l'est pas

Est-il permis d'inclure du poisson fumé chaud et froid dans le menu d'une mère qui allaite?

Avantage et préjudice

Nous listons les principales vitamines et minéraux que contient le poisson:

  1. Les fruits de mer contiennent beaucoup de vitamine D, grâce à laquelle le calcium est plus absorbé par l'organisme..
  2. Les protéines de poisson sont beaucoup plus faciles que les protéines de viande, elles ne provoquent donc pas de troubles intestinaux chez le bébé.
  3. Le phosphore rétablit la santé maternelle après l'accouchement et aide à améliorer le métabolisme.
  4. L'iode dans la composition est responsable de la santé de la glande thyroïde, dans la période post-partum, il est particulièrement nécessaire.
  5. Le sélénium calme le système nerveux, améliore le sommeil.
  6. Grâce aux vitamines B, le stress ne nuit pas à la santé et aide maman à se concentrer sur son bébé.

Il est recommandé de consommer les fruits de mer 1 à 2 fois par semaine. Une portion ne doit pas peser plus de 100 grammes.

Une rumeur populaire avertit les nouvelles mères de manger du poisson. On pense que ni les fleuves ni les poissons de mer ne sont indésirables lors de la lactation, en particulier dans les 1 à 2 premiers mois après la naissance. En fait - c'est un mythe, disent les nutritionnistes et les pédiatres.

Une petite quantité de poisson faible en gras correctement cuit profitera à tout le monde - à la fois à la mère, qui doit récupérer après l'accouchement, et au bébé, qui a besoin de nombreuses substances contenues dans le poisson, pour une croissance et un développement harmonieux.

  • Le principal avantage du poisson est les acides gras polyinsaturés oméga-3. Ils n'ont nulle part où aller, sauf pour le poisson, et leurs avantages sont évidents. Les acides oméga-3 contribuent à la normalisation du système cardiovasculaire, participent activement aux processus métaboliques et ont également un effet calmant sur le système nerveux, ce qui est très utile pour une mère qui allaite..
  • Un grand nombre de vitamines B est utile pour les deux participants à l'allaitement, car ces vitamines sont directement impliquées dans le métabolisme au niveau cellulaire et régulent également l'activité du système nerveux.
  • La protéine dans la composition du filet de poisson est très facilement digérée, n'alourdit pas le système digestif. De plus, il est important non seulement pour un bébé qui grandit, qui le recevra avec du lait maternel, mais aussi pour la femme elle-même, car des protéines facilement digestibles participent à la normalisation de la fonction rénale (après l'accouchement, une restructuration intensive de leur fonctionnement).
  • Les poissons, en particulier les poissons marins, sont très riches en vitamine D, qui est impliquée dans l'absorption du calcium. Le fait de manger du poisson deux fois par semaine permettra à maman d'installer ses propres intestins. Cela ne fera certainement pas de mal à l'enfant.

Le poisson diversifiera le menu d'une femme qui allaite, ce qui est pleinement compatible avec l'un des principaux principes de l'allaitement maternel - la diversité et la sécurité.

Il existe également des variétés de poissons exotiques qui peuvent provoquer des allergies chez la maman et le bébé. Le poisson absorbe de nombreuses substances nocives qui pénètrent dans l'eau.Par conséquent, les poissons capturés dans des régions écologiquement sales ou dans des zones d'accidents technologiques peuvent être riches non seulement en oméga-3, mais aussi en substances radioactives et en produits pétroliers..

Saumon légèrement salé et son effet sur le corps d'une mère qui allaite

Le saumon est un poisson rouge, de la viande et du caviar qui sont depuis longtemps une délicatesse. La base de la composition vitamino-minérale du saumon sont les vitamines A, B, C, D et PP, les minéraux (calcium, iode, fer, magie, sélénium, phosphore, chrome, chlore, zinc, soufre, nickel, etc.) et bien d'autres substances bénéfiques.

L'élément le plus important du saumon est l'Oméga 3. De par sa teneur élevée en acide gras, le poisson rouge est supérieur au blanc. Grâce à cette substance, l'excès de cholestérol ne s'accumule pas dans le sang. Il aide à renforcer les vaisseaux sanguins. Utile pour le système nerveux de la femme, soulage l'excitation nerveuse, améliore la mémoire.

Parmi les nombreux effets bénéfiques du saumon sur le corps humain, les suivants se distinguent:

  • Effet bénéfique sur le système digestif.
  • Renforcement du système musculo-squelettique grâce à la teneur en vitamine D.
  • Amélioration de la fonction hépatique.
  • Effet positif sur le système circulatoire. Renforcement des vaisseaux sanguins, normalisation du flux sanguin.
  • Aidez à prévenir et à combattre les infections. Renforcement de l'immunité.
  • Augmentation de la résistance nerveuse au stress, à la dépression, à une concentration et à une mémoire améliorées.
  • Accélération métabolique.
  • Grâce à la vitamine A dans la composition, - un effet positif sur l'acuité visuelle.
  • Maintenir l'élasticité de la peau.

Quels types de poissons sont acceptables pour le SH?

Quel type de poisson, après tout, peut être autorisé à une mère qui allaite? Pour minimiser le changement du goût du lait et l'apparition de mauvaises réactions chez le bébé, vous devez bien vous souvenir des caractéristiques des espèces finies:

  1. Le séchage et le salage désinfectent le produit. Vous pouvez manger du poisson séché pendant l'allaitement, mais cela n'apporte aucun avantage. C'est du poisson trop salé et séché avec du HS qui change souvent la composition du lait pour le pire. En conséquence, les miettes refusent la nourriture. Ce plat est préférable d'exclure.
  2. Le salage est un type de préparation lorsque la pulpe fraîche est recouverte de sel pendant plusieurs jours. Dans le processus, le produit prend autant de chlorure de sodium que nécessaire. Les femmes qui se demandent s'il est possible de manger du poisson salé pendant l'allaitement doivent se rappeler: uniquement en quantité limitée, sinon il n'y a pas de problèmes évitants avec le système excréteur du bébé (en particulier les reins).
  3. Il est tout à fait possible de manger du poisson frit pour une mère qui allaite, mais rarement. Il convient de rappeler que le plat doit subir un traitement thermique pendant au moins 15 minutes pour détruire les parasites et les germes. Lorsqu'il est utilisé, il est conseillé d'exclure la croûte frite pour que l'enfant n'ait pas de problèmes digestifs.
  4. Le poisson séché au soleil pour la mère allaitante est un produit obtenu par séchage à froid. Le résultat est un plat pratiquement séché avec une valeur nutritive rare. Est-il possible de manger du poisson séché pendant l'allaitement? Il contient tellement de sel que même les graisses insaturées avec d'autres éléments bénéfiques dans la composition ne joueront pas un rôle visible.
  5. Le poisson fumé des étagères est nocif. Le plus souvent, il est préparé en traitant avec de la fumée liquide - une composition chimique sèche. Cet arôme n'est pas utile pour une femme ou son bébé. Est-il possible de manger parfois du poisson fumé pour une mère qui allaite? Un plat fait maison froid ou fumé contient de nombreux agents cancérigènes qui y pénètrent, même de la fumée naturelle. Par conséquent, une utilisation systématique peut entraîner des problèmes avec le foie, le pancréas, les intestins et le développement de l'oncologie. De plus, cette méthode de traitement ne tue pas toutes les bactéries nocives, les œufs de parasites.

Différents types de poissons exercent leur influence sur le corps de la mère avec HS:

  1. Le nutriment le plus précieux, le rouge, est connu pour sa teneur élevée en acides oméga. Il est démontré qu'ils maintiennent le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins, ont un effet curatif sur le développement mental des femmes avec enfants. En répondant à la question de savoir si le poisson rouge peut être allaité, les pédiatres n'interdisent pas de manger une famille de saumons (saumon, truite, saumon rose, saumon kéta, saumon rouge, saumon coho, etc.), mais ils recommandent d'observer la mesure.
  2. L'espèce riveraine contient de nombreux os, mais son utilité ne peut être diminuée. Le plus riche en nutriments - prédateurs - brochet, perche, sandre. Mieux vaut les cuire à la vapeur, vous pouvez faire des escalopes. Mais le poisson de rivière frit n'est pas interdit pendant l'allaitement. Mais les individus qui ramassent de la nourriture par le bas (par exemple, le poisson-chat) accumulent beaucoup de substances nocives dans leur viande.
  3. Le poisson blanc de mer est également bénéfique, mais peut être nocif. Moins - haute teneur en mercure, qui au cours des dernières années dépasse la norme de près de 200 fois. Parmi ces races, en termes de goût et de nutriments, se distinguent particulièrement la plie, le flétan, la morue, l'églefin, le nelma, le merlu, etc. En HV, le poisson de mer séché est préférable au poisson de rivière.

Certaines femmes se demandent si des aliments en conserve sont parfois disponibles pendant l'allaitement. Les experts n'ont pas confiance en ces produits et il est fortement conseillé de ne manger que des aliments frais et cuits. C'est le seul moyen de contrôler le processus et les ingrédients. Cependant, une seule utilisation est peu susceptible de nuire.

Influence sur maman et bébé

Un bon poisson sera toujours bon pour le corps. Un morceau de fumé à chaud, fraîchement préparé sera plutôt utile à une mère qui allaite, comme un petit changement dans un régime frais ennuyé. Le petit morceau que la mère mange n'affectera pas l'enfant. Après tout, tous les produits ne parviennent pas à la fois dans le lait maternel..

Cependant, vous ne pouvez pas expérimenter avec un nouveau-né comme ça. Mais si le bébé a déjà plus de 6 mois, son système digestif est complètement formé, alors une femme qui allaite peut se permettre un peu de variété.

Le poisson fumé à chaud n'apportera aucun bénéfice au corps (sauf pour le plaisir gustatif). La teneur élevée en sel peut nuire au travail des reins. Des variétés trop grasses peuvent provoquer des exacerbations de la gastrite, des maladies du foie, du pancréas. Pour traiter ces maladies, une femme devra boire des médicaments, cela affectera l'allaitement..

Si une mère qui allaite mange un poisson fumé, vous devez surveiller le bébé pendant une journée. Réactions possibles du système digestif (ballonnements, augmentation de la formation de gaz) et de la peau (éruption cutanée, rougeur).

Comment choisir?

Les poissons pour les bébés maman doivent répondre à un certain nombre d'exigences importantes.

  • Il doit être frais, non périmé, de haute qualité. Vous ne devriez pas l'acheter auprès de vendeurs inconnus, sur les marchés, sur les routes - ces produits n'ont généralement pas de certification, et personne ne peut garantir leur sécurité.
  • Il est préférable de prendre du poisson qui est géographiquement spécifique à une région particulière dans laquelle vit la famille. Les variétés marines exotiques d'eau chaude inhabituelles pour le Nord ou l'Extrême-Orient sont peu susceptibles de bénéficier.
  • Le filet doit avoir un glaçage épais s'il est congelé, et la carcasse entière doit avoir des nageoires entières, des écailles intactes. L'odeur doit être modérée. Une forte odeur ou une couleur non naturelle est un signal de danger, comme les yeux de poisson boueux.

Si maman veut acheter du poisson 100% frais, il est conseillé d'acheter un produit vivant. Cependant, après la cuisson, ces œufs contiennent encore des œufs d'helminthes non détruits et d'autres parasites. Pour choisir un poisson congelé de qualité, vous devez vous rappeler ces règles:

  1. Choisissez uniquement des individus aux branchies rouge vif. Si cette pièce semble peu attrayante ou a changé de couleur, le produit doit être périmé ou mal stocké..
  2. Les poissons de qualité n'ont aucune odeur de poisson, aussi étrange que cela puisse paraître. Ça sent la rivière ou la mer. Par conséquent, avant d'acheter, il est préférable de renifler, même si le vendeur assure que les marchandises sont fraîches.
  3. Les yeux enfoncés ou séchés sont un signe clair de fruits de mer de mauvaise qualité. Les globes oculaires ne doivent pas être nuageux.
  4. Les écailles turbides et le mucus à sa surface ne sont pas autorisés. Bien que pour certaines races, ceci soit une variante de la norme.
  5. Chair élastique - un signe de fraîcheur.

En arrivant à la maison après l'achat, vous devriez voir si la chair est en retard sur la viande. Si l'un est facilement séparé de l'autre, il est préférable de retourner le produit au magasin.

Quel type de poisson ne peut pas être mangé avec HS?

Les avantages du poisson l'emportent sur les effets négatifs possibles. Mais l'utilisation d'autres fruits de mer est préférable de reporter. Parmi eux:

Exotique, surtout si vous essayez le produit pour la première fois, vous ne pourrez en profiter qu'après la fin de la lactation.

Le poisson frais, juste pêché est beaucoup plus savoureux et plus sain. Mais sa mère qui allaite n'est pas recommandée, car vous pouvez facilement attraper des parasites. Un produit qui a traversé une période de congélation profonde et qui se trouve sous cette forme depuis au moins 5 jours doit être consommé. Fruits de mer crus, sushis, petits pains sont strictement interdits.

Souvent, les jeunes mères veulent diversifier leur alimentation en raison des spécialités de poisson ou de la cuisson spéciale du poisson. Ils demandent - est-il possible pour une mère qui allaite de saler du poisson? La réponse à cette question est également ambiguë, au cours des premiers mois d'alimentation, le poisson salé n'est pas souhaitable pendant l'allaitement.

Il peut être de mauvaise qualité, ce qui entraînera un empoisonnement ou une infection par des vers, ce peut être un allergène, car le produit est cru et pas du tout traité thermiquement, ce qui réduit l'allergénicité.

De plus, le poisson salé entraîne une soif intense, ce qui peut entraîner une modification du goût et de la composition du lait.

De la même manière, on peut répondre à la question de savoir si le poisson séché peut être destiné à une mère allaitante? Ce poisson n'est pas traité thermiquement, il est dangereux en termes d'empoisonnement et d'infection par des parasites, il peut modifier le goût du lait et entraîner une rétention d'eau. Le poisson séché pendant l'allaitement peut être consommé après six mois, en très petits morceaux et avec un soin extrême.

Peut-on donner du poisson fumé aux mères allaitantes? En fumant, le poisson est transformé, mais il ne suffit pas de le protéger complètement des parasites et des microbes dangereux.

De plus, le tabagisme augmente l'allergénicité des poissons. Par conséquent, le poisson fumé pendant l'allaitement n'est pas non plus recommandé, en particulier dans les premiers mois d'alimentation.

Règles d'utilisation des viandes fumées pendant la lactation

  • Les aliments fumés sont recommandés après 5-6 mois de lactation;
  • Pour la première fois, essayez une petite portion et observez la réaction du bébé pendant deux jours;
  • Si vous remarquez des symptômes d'allergie alimentaire, il est trop tôt pour administrer le produit. Vous pouvez réessayer d'activer au plus tôt un mois plus tard;
  • S'il n'y a pas de réaction négative, les viandes fumées peuvent parfois être consommées, mais pas plus de deux fois par mois et en petites quantités;
  • Choisissez des produits naturels de haute qualité, préférez les fumés à froid;
  • Ne prenez pas d'aliments «chimiquement transformés» qui imitent uniquement les viandes fumées;
  • Vérifiez la composition. Plus la liste des composants est petite, plus la probabilité que le produit soit naturel est élevée;
  • Essayez de ne pas manger de viande fumée dans sa forme la plus pure. Ajoutez de la nourriture aux salades, soupes ou plats principaux, faites des sandwichs.

La nutrition d'une mère qui allaite affecte directement le développement, la croissance et le bien-être d'un bébé qui allaite. De plus, le régime alimentaire peut affecter le cours de la lactation. Par conséquent, soyez prudent dans le choix et la préparation du menu pour l'allaitement, en particulier au cours des deux premiers mois.

Après le troisième mois, lorsque la digestion s'améliore et que les coliques disparaissent, le régime se développe considérablement. Au cinquième ou sixième mois, lorsque la digestion des miettes est adaptée au maximum aux nouvelles conditions et que la première tétée commence déjà, la mère qui allaite peut parfois autoriser des aliments «nocifs» en petites quantités. Il s'agit notamment de viandes fumées.

Quel genre de poisson puis-je manger

Une femme est autorisée à introduire du poisson dans son alimentation dans les 15 à 21 jours suivant l'accouchement. Mais nous devons nous rappeler que les poissons de mer sont plus allergènes que les poissons de rivière, et donc, pour commencer, lors de l'allaitement d'un nouveau-né et pendant le premier mois, il est conseillé de manger les habitants des rivières. Le deuxième mois, le menu peut être varié avec des variétés de poisson de mer faibles en gras.

Le premier mois, vous pouvez cuisiner et manger des soupes sur du bouillon de poisson. Au début, il est conseillé de faire cuire le poisson dans deux eaux. Le bouillon primaire est égoutté et la soupe est préparée à partir du bouillon secondaire. Le poisson bouilli peut être mangé entier, cuit à la vapeur ou cuit au four avec des légumes, également avec du ragoût autorisé..

Il est clair que le poisson de mer est plus agréable à cuisiner et à manger, car il contient moins d'os, et vous pouvez également en couper un magnifique filet. À la fin du premier mois, vous pouvez commencer soigneusement à introduire les habitants de la mer dans l'alimentation. Mais vous devez le faire à partir de petites portions, littéralement à partir d'un morceau de poisson.

Si après une journée, l'enfant n'a pas de réaction allergique, la digestion, les selles et le produit ne peuvent pas être perturbés. Surtout soigneusement introduit toutes les variétés qui peuvent être attribuées au soi-disant poisson rouge - saumon rose, saumon kéta. Le saumon est un poisson qu'il est recommandé de déguster en très petites portions, car il provoque le plus souvent des réactions allergiques chez les nourrissons. Les poissons de mer sont également cuits à la vapeur, bouillis, cuits au four et cuits.

Avec l'allaitement, il est tout à fait possible de s'offrir les poissons de mer suivants:

  • saumon (riche en sélénium, iode et protéines saines);
  • loup de mer (ne contient pas une grande quantité de matières grasses, mais est un véritable leader dans la quantité de vitamine B12);
  • merlu (riche en vitamine A, a une faible teneur en calories pour 100 grammes de produit);
  • goberge (riche en potassium et en calcium, presque sans gras, a une faible teneur en calories);
  • sardine (riche en magnésium, sélénium et zinc).

Recettes pour une maman qui allaite

Le type de préparation autorisé pendant le premier mois de lactation n'est que le premier, mais si le bébé réagit normalement, à la fin du premier mois, vous pouvez essayer d'autres méthodes de préparation, à savoir:

C'est dans ces conditions de cuisson que toutes les propriétés utiles du produit sont préservées. Mais au premier mois de lactation, il est conseillé de ne manger que du poisson bouilli, cuit à la vapeur ou cuit. Il existe de nombreuses recettes différentes, mais le plus souvent, des recettes simples sont utilisées et peuvent être cuisinées à la hâte.

Quoi de mieux pour s'abstenir?

Pour tous les avantages apparents d'une femme qui allaite, vous devez savoir qu'une alimentation incontrôlée et incorrecte du poisson pendant la lactation peut nuire au bébé et au corps de la mère..

Tout poisson mal stocké a été congelé et décongelé plusieurs fois (ce qui ressortira de l'état des écailles et des yeux nuageux), augmente la probabilité d'intoxication alimentaire, ainsi que d'infection par des parasites dangereux, qui choisissent le poisson comme intermédiaire, mais attendez seulement entrer dans les intestins humains.

  • Les variétés blanches de poisson pouvant être introduites dans l'alimentation dans les délais établis décrits ci-dessus ne peuvent pas être servies sous forme frite ou séchée. Le poisson de rivière frit dans une casserole avec une croûte croustillante ne convient absolument pas à une femme qui allaite un bébé. Lors de la friture, des aliments sains et légers se transforment en aliments beaucoup plus longs et plus difficiles à digérer.
  • Les poissons séchés et séchés sont trop salés, ce qui peut conduire à l'accumulation de liquide dans le corps, à un gonflement. Si vous ignorez ces exigences, l'enfant peut déjà souffrir rapidement de troubles des selles - la constipation alternera avec la diarrhée, le lait maternel aura une teneur en matières grasses accrue, ce qui peut nuire à l'estomac, au pancréas et à la vésicule biliaire du bébé.
  • Le poisson fumé est dangereux pour trois raisons..
      Il est salé, ce qui affecte à nouveau gravement l'état du métabolisme eau-sel et peut provoquer un œdème.
  • Lorsqu'il est fumé, il n'est pas soumis à un traitement thermique total et peut très bien être habité par des œufs de parasites (surtout lorsqu'il s'agit de poissons de rivière).
  • Le poisson fumé est souvent traité avec de la fumée chimique, qui contient des agents cancérigènes. Ils pénètrent parfaitement dans le lait et sont transmis à l'enfant, augmentant la probabilité de conséquences graves pour sa santé, y compris le cancer. Et c'est la raison la plus convaincante pour abandonner le poisson fumé dans le SH.
  • Le poisson salé est également indésirable en raison de la présence de sel et d'épices et de l'absence de traitement thermique. Cela s'applique également aux poissons légèrement salés..
  • Lorsque vous allaitez, vous devez également abandonner le poisson en conserve, car ils sont riches en sucre et en conservateurs. Cette composition affecte la qualité du lait maternel, dans lequel jusqu'à 75% de toutes les substances conservatrices pénètrent sans entrave.
  • Il devrait être abandonné de toutes les variétés de poissons gras, même le maquereau et le hareng bouillis et fumants ne sont absolument pas recommandés.

À propos du poisson fumé dans l'alimentation d'une mère qui allaite

L'effet positif de la consommation de poisson n'est pas contesté. Mais parfois, vous pouvez rencontrer l'opinion que le poisson est un allergène puissant, non recommandé pour les jeunes mères. Le poisson de rivière blanc doit être préféré, il n'est pas allergène pour le bébé. Les poissons herbivores peuvent être infectés par des parasites. Ainsi, les prédateurs restent - brochet, sandre, perche. Les variétés de blanc marin riches en iode et en protéines animales sont idéales pour maman et bébé.

Alors, est-il possible de fumer du poisson avec du HS? Les produits fumés ne peuvent en principe pas être considérés comme utiles. Mais les aspects positifs de la consommation de poisson en tant que tels sont impressionnants. Par conséquent, une partie importante des pédiatres est unanime à penser que le poisson fumé peut être consommé avec HS, mais en suivant strictement les règles, très rarement, pas dès les premiers mois, même si une femme l'a essayé pendant la grossesse. Il est important que la fille ne ressente aucune gêne dans aucune des manifestations (brûlures d'estomac, vomissements, diarrhée). Avec la lactation, ces effets secondaires peuvent s'intensifier.

Recettes

Les recettes proposées aideront à alléger la tâche d'une mère qui allaite, ce qui permettra de préparer un plat de poisson pour qu'il y ait des bénéfices, mais pas de mal. Beaucoup d'entre elles ont été testées par plus d'une génération de mères avec des bébés, et il est donc sûr de dire qu'elles respectent pleinement les règles de la nutrition médicale.

Pour préparer un plat aussi simple, cela ne prend pas beaucoup de temps. Coupez la carcasse de goberge, préalablement pelée et lavée, en morceaux, ajoutez un peu d'oignon et de sel (ne remplissez pas trop le plat, cela peut endommager les reins). Vous pouvez également utiliser le filet de goberge.

Mettez les morceaux dans une double chaudière ou une mijoteuse en mode double chaudière et laissez cuire 25 minutes. Vous pouvez manger avec un plat d'accompagnement de sarrasin, purée de pommes de terre ou ragoût de légumes.

Le poisson de rivière cuit au four sera une excellente option pour le dîner, non seulement pour une mère qui allaite, mais aussi pour toute la famille. Pour cuisiner, vous avez besoin de grosses carpes, de petites carottes, d'oignons, de 10 grammes de beurre. Râper les carottes, couper l'oignon en fines demi-rondelles. Mettre les légumes dans un plat allant au four, les graisser avec un morceau de beurre.

Après le nettoyage et le lavage, le poisson doit être légèrement salé. S'il est prévu qu'une femme allaite un enfant, évitez d'utiliser des épices pour le poisson. Les carpes entières sont posées sur les légumes, un peu d'eau est ajoutée au ragoût de légumes. La forme est mise au four, chauffée à 200 degrés. Cuire au four environ 45 minutes.

Vous pouvez les faire cuire de différentes manières - à la vapeur, en ragoût ou au four. Quelle que soit la méthode, vous aurez besoin de filet de poisson, d'oeuf, de sel, d'un peu de semoule. Après avoir fait défiler le filet dans un hachoir à viande, mélangez tous les ingrédients et ajoutez un peu de semoule pour éviter que la viande hachée soit trop fine..

Des côtelettes sont formées et sans friture préalable, elles sont cuites de la manière choisie: au four - au moins 35 minutes, au bain-marie - au moins 25 minutes, dans une petite casserole avec un demi-verre d'eau ou de bouillon de poisson, les côtelettes doivent être cuites pendant au moins 30 minutes. Servir avec une purée de pommes de terre ou tout autre type de plat d'accompagnement autorisé..

Pour le plat, les variétés de rivière et les poissons de mer, par exemple le merlu ou le goberge, peuvent être utilisés. Coupez le poisson en portions, salez et pliez dans un petit récipient. Laisser mijoter environ une demi-heure à feu doux avec un peu d'oignon, une cuillerée d'huile d'olive et un demi verre d'eau.

10 minutes avant la cuisson, ajoutez quelques cuillères à soupe de crème sure, mélangez doucement et maintenez sous le couvercle pendant environ 10 minutes de plus.

Poisson aux pommes

Pour préparer un tel plat, il est préférable de prendre du poisson de mer, dont l'arôme sera favorablement complété par des pommes. Pour une carcasse de goberge, vous aurez besoin d'oignons et de deux pommes vertes.

Les pommes sont lavées, pelées, coupées en petites tranches. Le poisson lavé et pelé est ajouté dans un bol avec des tranches de pomme, mettez les oignons, le sel et laissez reposer pendant une demi-heure jusqu'à ce qu'il donne du jus. Les pommes et les oignons doivent être mis en forme en premier et les tranches de poisson sur le dessus. Cuire au four pendant au moins 45 minutes.

Casserole de poisson

Couper le filet de poisson en petits morceaux et laisser reposer une demi-heure dans la marinade d'une pomme verte râpée. Vous pouvez immédiatement saler le poisson. Ensuite, les morceaux de poisson sont mélangés avec de l'oignon finement haché, des carottes râpées et disposés dans un moule. Cuire au four environ 40 minutes.

Versez ensuite la sauce cuite sous la forme - crème sure, eau et un peu d'aneth. Avec la sauce, la casserole est conservée au four pendant 15 minutes supplémentaires. Vous pouvez manger une cocotte à la fois froide et chaude, avec un plat d'accompagnement ou comme plat indépendant.

Nous vous suggérons également de prendre note de la recette simple et rapide du soufflé de poisson de la prochaine vidéo.

Pendant la période d'HB, tout aliment nécessite un traitement approprié, afin que le corps du bébé réponde le plus calmement possible. Il existe plusieurs recettes à l'aide desquelles la maman diversifie facilement son alimentation quotidienne et ne nuit pas au bébé.

Merlu pour un couple

  • merlu - 2 poissons moyens;
  • Gros oignon;
  • sel, poivre noir, si désiré.
  • nettoyer le poisson (enlever les entrailles, la tête et la queue), couper en portions;
  • saupoudrer les tranches de sel et mettre sur une grille;
  • cuire 20 min.

Poisson cuit à la vapeur servi chaud.

  • filet de lotte - 0,5 kg;
  • cornichons - 3 moyens;
  • légumes - tomate, oignon;
  • feuille de laurier, sel;
  • quelques cuillères de tournesol ou d'huile d'olive.
  • couper le filet en petits morceaux;
  • hacher l'oignon, l'envoyer dans une casserole graissée d'huile végétale, passer jusqu'à ce qu'une légère teinte dorée apparaisse;
  • ajouter les tomates hachées à l'oignon, cuire le tout ensemble pendant 2-3 minutes;
  • déplacer les légumes dans une casserole, y ajouter le filet et ajouter de l'eau;
  • après ébullition, ajouter la feuille de laurier, le sel et cuire 20 minutes;
  • 5 minutes avant la cuisson, ajouter les cornichons hachés.
  • 2 goberge fraîche;
  • gros oignons;
  • 230 g de crème sure (il vaut mieux prendre plus gros);
  • 50 à 70 ml de crème à faible teneur en matières grasses;
  • 2 cuillères à soupe. l beurre;
  • 30 g de farine de blé 1 grade;
  • sel au goût.
  • mettre des morceaux de fruits de mer propres dans une poêle préchauffée, les faire frire légèrement des deux côtés;
  • ajouter l'oignon, coupé en demi-rondelles;
  • après 5 minutes, versez de l'eau bouillie (pour qu'elle recouvre complètement le poisson);
  • couvrir et laisser mijoter encore 10 minutes, en attendant mélanger la farine, la crème sure, le sel, ajouter le mélange au poisson;
  • laisser mijoter encore 10 minutes, verser la crème et garder le plat en feu pendant 30 à 50 secondes.

Ce plat est idéal pour une garniture de purée de pommes de terre, de sarrasin et de riz.

  1. Filet de morue - 0,5 kg
  2. Une paire de pommes.
  3. 50 g de beurre.
  4. Un verre de crème sure.
  5. Sel.

Oignon passion jusqu'à teinte dorée. Divisez le filet en petites parties et envoyez-le à l'oignon. Couper les pommes en demi-anneaux, mettre dans une casserole, verser de l'eau. Laisser mijoter avec un couvercle fermé pendant 15 minutes. Mélanger le sel avec la crème sure, ajouter au plat et laisser mijoter à feu doux pendant 5-7 minutes. Ou mettez la poêle dans un four préchauffé à 200 degrés et faites cuire à cette température pendant une demi-heure (pour cela, vous devez prendre les plats avec une poignée amovible afin de ne pas faire fondre le plastique). bon appétit.

  • quelques gros saumons (il vaut mieux prendre une espèce plus grosse - saumon, truite);
  • carottes, oignons;
  • 5 grosses pommes de terre;
  • beurre;
  • sel.
  1. Faire un «oreiller» de légumes - hacher finement l'oignon, râper les carottes sur une râpe grossière et passer ensemble.
  2. Graisser la plaque du four avec de l'huile. Mettez les carottes avec les oignons, puis les pommes de terre hachées en fines rondelles. Sel, garnir de poisson, pelé et haché en morceaux moyens.
  3. Préchauffez le four à 180 degrés et faites cuire le plat pendant 40 à 50 minutes. Le poisson chaud a meilleur goût.

Dans les premiers mois de l'HB, il est préférable de ne pas abuser des épices et surtout des assaisonnements avec exhausteurs de goût. S'il y a un désir de nuancer le goût du plat avec des épices, vous devez bien étudier les effets secondaires possibles.

Il est tout à fait possible pour les mères qui allaitent de se régaler parfois de poisson, préférant les espèces de mer et de rivière faibles en gras. L'essentiel est d'exclure la suralimentation, les aliments lourds et frits, puis le corps du bébé réagira calmement au nouveau produit.

Poisson fumé maison - Recettes

Avant de fumer, les carcasses doivent être éviscérées. La tête et les écailles restent, elles empêchent la suie de pénétrer à l'intérieur. La carcasse est salée. 80 grammes de sel sont dissous dans 1 litre d'eau. Pour 1 kg de poisson, 1,5 litre d'une telle saumure est préparé. Le salage dure au moins 12 heures. Au fond du fumoir, 500 grammes de copeaux sont déposés. Les carcasses monocouches sont superposées au gril. Il doit être disposé à intervalles réguliers pour la pénétration de la fumée. Le processus de fumage dure jusqu'à 50 minutes, selon la taille de la carcasse. La volonté détermine le ton brun foncé de la pulpe. Un produit similaire est conservé au maximum 3 jours au réfrigérateur.

Recommandations générales

Avant d'ajouter du poisson au régime alimentaire pour HS, il est important de clarifier plusieurs nuances importantes:

  • si la femme a déjà eu une allergie au poisson et aux fruits de mer;
  • y a-t-il une telle allergie au poisson et aux autres fruits de mer chez le père de l'enfant.

Le fait est que certains types d'allergies, dont la nourriture, sont hérités des parents. Et même si une femme mange du poisson avec plaisir et n'a pas de réactions immunitaires négatives à ce produit, rien ne garantit que l'enfant n'aura pas d'allergie empruntée à papa au niveau génétique.

Recettes pour une maman qui allaite

Le type de préparation autorisé pendant le premier mois de lactation n'est que le premier, mais si le bébé réagit normalement, à la fin du premier mois, vous pouvez essayer d'autres méthodes de préparation, à savoir:

C'est dans ces conditions de cuisson que toutes les propriétés utiles du produit sont préservées. Mais au premier mois de lactation, il est conseillé de ne manger que du poisson bouilli, cuit à la vapeur ou cuit. Il existe de nombreuses recettes différentes, mais le plus souvent, des recettes simples sont utilisées et peuvent être cuisinées à la hâte.

Quel type de poisson une mère qui allaite peut-elle allaiter: salé, frit, fumé

Comme beaucoup de gens le savent, c'est pendant la période d'allaitement du bébé avec du lait maternel que la mère doit surveiller attentivement les produits qui composent son menu quotidien..

Dans notre article, nous examinerons certaines caractéristiques de la bonne nutrition des infirmières pendant cette période, à savoir - est-il possible de sécher le poisson avec l'allaitement. Ce produit n'est pas sans ambiguïté en termes d'utilité et de valeur nutritionnelle, et ci-dessous, nous examinerons plus en détail les caractéristiques de ce produit.

On sait que le poisson est un produit très précieux riche en phosphore, fluor, protéines, iode, sélénium, calcium. Une quantité suffisante de poisson blanc sur votre table peut affecter positivement votre santé et, par conséquent, affecter l'enfant, contribuer au développement de son cerveau, à la formation d'un solide squelette du bébé.

Il convient de noter que les minéraux qui composent le poisson ont tendance à affecter positivement le cycle et la durée du sommeil du nouveau-né.

Le séchage est la façon la plus biologique et naturelle de faire du poisson, en préservant les protéines et les acides oméga-3.

La teneur calorique finale d'une portion de poisson séché est affectée par une masse de facteurs de production, ce qui rend difficile sa détermination précise. Le pouvoir calorifique moyen pour 100 grammes de poisson séché est d'environ 250 kcal.

Il convient de noter le bénéfice de la vitamine D chez le poisson, qui aide à absorber le calcium dans le corps de l'enfant, a un effet bénéfique sur son système nerveux.

Le poisson a une fonction prononcée de normalisation des selles, a un effet bénéfique sur les intestins. Les acides oméga-3, qui font partie du poisson, renforcent le système cardiovasculaire de la mère. La présence de poisson séché dans le calcium est particulièrement précieuse pour une mère qui allaite, ce qui favorise la croissance et le renforcement des cheveux, des ongles et des dents.

Malgré l'utilité ci-dessus du poisson séché, de nombreux médecins ne recommandent pas son inclusion dans le régime alimentaire d'une mère qui allaite. En raison de la teneur élevée en sel, presque tous les avantages de ce produit sont perdus..

Les méthodes industrielles modernes de séchage du poisson sont basées sur l'utilisation d'une quantité disproportionnée de sel afin de désinfecter le poisson.

Le principal danger potentiel est peut-être que ce produit peut «toucher» les reins de la mère elle-même et de son bébé.

  • N'oubliez pas que le sel peut affecter négativement le goût du lait d'une femme qui allaite, et par conséquent, vous pouvez obtenir au moins une crise de coliques, et au maximum - un rejet complet du sein.
  • Une telle quantité de sel affecte également le processus de lactation lui-même - le sel peut simplement obstruer les canaux thoraciques, ce qui entraînera une diminution de la production de lait maternel.
  • N'oubliez pas que le poisson séché ne subit aucun traitement thermique et que, par conséquent, l'absence de vers et d'autres parasites n'est pas garantie, ce qui, bien sûr, peut nuire à la mère et au bébé.

La contre-indication principale est la présence de réactions allergiques chez la mère et l'enfant.

L'utilisation de poisson séché est également contre-indiquée en présence de maladies du tractus gastro-intestinal (des douleurs intenses, des brûlures d'estomac peuvent survenir), du système urinaire.

Comme tout nouveau plat, le poisson séché pendant l'allaitement doit être progressivement introduit dans un régime alimentaire en petite quantité. Ne mangez pas plus de 25 g de poisson séché le premier jour (il vaut mieux s’il s’agit d’un poisson de rivière, par exemple le poisson-chat) et observez la réaction du bébé. Si tout se passe bien, vous pouvez progressivement augmenter la quantité de produit dans votre alimentation.

En cas de coliques ou d'autres réactions alimentaires négatives, attendez quelques semaines de plus avec l'introduction de ce produit dans votre alimentation. Si possible, discutez de l'introduction du stockfish avec votre médecin..

Sur la base des faits ci-dessus, nous pouvons résumer ce qui suit: pendant la lactation, le stockfish n'est pas un produit suffisamment utile.

Si nos arguments ne vous ont pas semblé suffisamment convaincants et que l'utilisation de poisson séché l'emporte sur le mal que votre corps pourrait vous faire ou que vous ne pouvez tout simplement pas refuser ce plaisir, nous vous recommandons de vous abstenir de le manger au moins dans les premiers mois de l'allaitement..

À l'avenir, portez une attention particulière au fabricant - recherchez des fournisseurs de confiance, arrêtez votre choix sur un produit de qualité décente.

Le poisson est l'un des rares produits qui devrait reconstituer le régime alimentaire d'une mère qui allaite. De nombreuses femmes l'excluent délibérément de la liste des produits acceptables, mais en vain. Les protéines facilement digestibles contenues dans le poisson sont très utiles, en particulier lors de l'alimentation, mais quel type de poisson peut être mangé par une mère qui allaite, y a-t-il des restrictions?

Caractéristiques avantageuses

Le poisson est simplement nécessaire à la pleine croissance de l'enfant, car il contient des oligo-éléments tels que le calcium, le phosphore, le sélénium, l'iode, qui sont impliqués dans la construction des tissus osseux et cartilagineux, la normalisation du cerveau. Oui, nous parlons du poisson de mer, qui est le plus bénéfique pour la santé, mais est-il possible pour une mère qui allaite d'avoir du poisson de rivière?

C'est possible et nécessaire: les vitamines B l'aideront à se remettre de l'accouchement, à reprendre la perte de sang et à renforcer le système nerveux. De plus, en consommant du poisson d'eau douce et marin, une femme peut compter sur le renforcement de ses dents, de ses ongles et de ses cheveux, qui ne sont pas en meilleur état après la naissance du bébé.

Avant de savoir quel type de poisson vous pouvez avoir une mère qui allaite, vous devez vous familiariser avec les informations sur les dangers de certains produits à base de poisson. Tout type de poisson salé, fumé et séché peut être dangereux pour la santé de l'enfant et de la mère.

Le fait est que lorsqu'ils sont fumés, certains métaux lourds pénètrent dans le poisson: mercure, arsenic, plomb. Ils ne se dissolvent pas dans l'eau et sont éliminés du corps pendant des décennies, causant des dommages irréparables à la santé.

Avec le lait maternel, des substances toxiques sont également transmises au bébé. Le poisson séché est dangereux en ce qu'il peut être infecté par des parasites ou d'autres micro-organismes..

Est-il possible pour une mère allaitante de poisson salé? Définitivement pas. Les nutritionnistes ne le recommandent à personne pour la consommation et il est conseillé de l'exclure définitivement de l'alimentation..

Quel grade choisir?

Les variétés de poissons blancs sont les plus préférées des mères allaitantes: carpe carassin, carpe, poisson-chat, dorade, carpe herbivore. Le brochet pendant l'allaitement est également autorisé. Parmi les habitants marins, la goberge, le flétan, le bar sont utiles. Vous pouvez compléter le régime avec ces variétés de poisson 2 à 3 fois par semaine.

Les variétés de poissons rouges sont plus allergènes, donc la truite, le saumon rose ne devrait pas être présent sur la table à manger une fois toutes les 2-3 semaines.

Les nutritionnistes conseillent pendant la période d'alimentation de se limiter aux variétés traditionnelles: rivière et mer. Les plats exotiques, les sushis et autres délices culinaires peuvent provoquer des réactions allergiques. Le poisson benthique n'est pas non plus la meilleure option, il recueille la saleté au fond du réservoir et peut contenir des substances nocives, en plus, il a un goût spécifique.

Vous pouvez acheter du poisson auprès de vendeurs fiables offrant un produit respectueux de l'environnement. Le poisson de qualité douteuse avec des odeurs est fortement déconseillé de manger. Les carcasses doivent être de couleur uniforme, sans dommages. Une peau recouverte de mucus ou d'une couche de graisse, ainsi qu'une teinte jaunâtre, indiquent une détérioration du produit.

Malheureusement, sans traitement thermique, le produit peut contenir des parasites et d'autres substances nocives. C'est pourquoi le poisson cru est interdit pendant la lactation..

Salé

Est-il possible de manger du poisson salé à une mère qui allaite - de nombreuses femmes sont intéressées. Des quantités excessives de sel provoquent une congestion des fluides dans le corps, une altération de la fonction rénale, puis un gonflement et une augmentation de la pression artérielle, donc ce poisson n'est pas recommandé pour les mères qui allaitent.

Le poisson légèrement salé peut être dégusté trois mois après la naissance des miettes, et il vaut mieux le saler soi-même.

Fumé

Cette technique de transformation détruit un grand nombre de nutriments, tandis que les microbes et les larves d'helminthes ne meurent pas. À son tour, cela peut causer beaucoup de problèmes à maman et à son bébé.

Séché ou séché

Un excès de chlorure de sodium affecte négativement l'état des reins et du système urinaire. Le sel, qui s'accumule dans les flux mammaires, modifie le goût du lait. Très souvent, cela empêche l'enfant d'allaiter, ce qui cause beaucoup de désagréments à la mère et au bébé.

Frit

Les graisses sous l'influence de températures élevées libèrent pendant longtemps des substances nocives qui altèrent le fonctionnement du foie et du tractus gastro-intestinal.

Un tel poisson ne peut pas être présent dans l'alimentation quotidienne, mais vous pouvez parfois l'essayer, et il est préférable d'enlever la croûte huileuse. Un plat savoureux et sain se révélera si vous faites cuire du poisson au four, dans du papier d'aluminium ou faites cuire pour un couple. C'est une excellente alternative à la friture..

Aliments en conserve

Le poisson en conserve non seulement ne représente pas la valeur nutritive pour quiconque, il peut être dangereux pour la santé. Tout aliment en conserve est fabriqué avec l'ajout de substances nocives pour le corps humain.Par conséquent, en plus des brûlures d'estomac et d'autres troubles dyspeptiques, une mère qui allaite et son bébé ne recevront rien.

Les variétés blanches de poisson sont introduites dans l'alimentation un mois et demi après la naissance, les rouges - seulement après trois. Avant la cuisson, la carcasse doit être conservée pendant un certain temps dans de l'eau froide, car les substances nocives seront éliminées.

Comme méthodes de cuisson, vous pouvez choisir la cuisson, le ragoût, la cuisson au four ou la cuisson au bain-marie. Pour commencer, il vaut mieux se limiter à une petite portion du produit consommé le matin.

Cela permet au reste du temps de surveiller de près la réaction de l'enfant..

Quel type de poisson peut être choisi pour préparer des plats sains avec HS - sans aucun doute, seulement frais ou fraîchement congelé, et il est préférable de le congeler vous-même.

Cuisson du poisson fumé

Une mère qui allaite est parfois autorisée à manger du poisson fraîchement fumé. Il doit être préparé en respectant un certain nombre de conditions:

  • on utilise des poissons de rivière prédateurs ou des poissons de mer à viande blanche, n'appartenant pas à la catégorie des allergènes élevés;
  • poisson fraîchement pêché ou surgelé (décongelé dans l'eau salée à température ambiante pour conserver les nutriments);
  • doit être fumé sur du bois dur qui ne contient pas de goudron (aulne, peuplier, chêne, érable, frêne, charme, hêtre, arbres fruitiers);
  • seuls du bois de chauffage sec ou des copeaux de bois sont utilisés, à une teneur en humidité de plus de 25%, le produit ne se fume pas, mais s'assombrit simplement, devenant peu attrayant;
  • température de fumée - pas moins de 80 ° С, de sorte que le poisson subisse un traitement thermique;
  • Ne pas utiliser de "fumée liquide".

Lorsqu'elle allaite un bébé de plus de six mois, la mère est autorisée à manger périodiquement du poisson fumé chaud correctement cuit, mais en petites quantités et à surveiller la réaction du bébé au produit.

Up