logo

Le paracétamol, ainsi que d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens, a un effet analgésique, antipyrétique et anti-inflammatoire prononcé.

Les pharmaciens disent que le travail du paracétamol en tant que médicament anti-inflammatoire est beaucoup plus faible que celui d'autres représentants de la même classe, respectivement, le paracétamol n'est pas prescrit sous cette forme.

En raison de sa disponibilité, le paracétamol est un médicament très populaire chez les femmes. Mais, la grossesse impose de sérieuses restrictions sur les médicaments.

Est-il donc possible de prendre du paracétamol pendant la grossesse?

Paracétamol pendant la grossesse: avis d'expert

Le paracétamol est reconnu dans le monde entier comme un médicament pour le soulagement de la douleur aiguë de diverses origines, il est particulièrement populaire comme médicament antipyrétique pour les affections fébriles..

Même l'OMS (Organisation mondiale de la santé) recommande le paracétamol comme médicament de choix pour abaisser la température..

En raison de sa sécurité, d'une très courte liste de contre-indications et d'effets secondaires, le paracétamol peut être pris pendant la grossesse, les enfants et même les femmes qui allaitent.

Des études cliniques ont montré que le paracétamol est un médicament sûr pour le fœtus, ne provoque aucun trouble du développement. En conséquence, le paracétamol peut être bu pendant la grossesse, mais uniquement s'il existe des raisons.

Paracétamol pendant la grossesse: mode d'emploi

Il existe une règle tacite pour tout médicament - seul un médecin peut le prescrire, qui tiendra compte des caractéristiques physiologiques et de toutes les contre-indications possibles.

La principale indication du paracétamol est le soulagement des affections qui s'accompagneront de douleurs d'intensité moyenne et faible.

Il convient de rappeler que le paracétamol fait référence aux moyens de thérapie symptomatique - élimine les symptômes, mais pas la maladie elle-même.

Parmi la gamme d'indications dans lesquelles le paracétamol sera efficace - maux de tête, myalgies, douleurs menstruelles, blessures légères, etc..

Pendant la grossesse, le paracétamol peut être bu comme antipyrétique, car son efficacité est assez élevée.

Un avantage significatif du médicament est l'absence d'effet irritant local, il est donc autorisé pour les femmes souffrant d'ulcère gastro-duodénal, de gastrite et d'autres maladies similaires..

Il existe assez peu de contre-indications à l'utilisation du paracétamol pendant la grossesse, la plus importante et la plus absolue d'entre elles étant l'intolérance individuelle au médicament..

Pendant la grossesse, il est fortement déconseillé de prendre le médicament pendant plus de 3 jours consécutifs, sinon une consultation spécialisée est requise.

Les études menées par des scientifiques des États-Unis sont parvenues à la conclusion que l'effet du paracétamol sur la fonction hépatique n'a pas été suffisamment étudié. Après avoir analysé les antécédents de cas de patients diagnostiqués avec une «insuffisance hépatique aiguë», les scientifiques ont remarqué une histoire d'utilisation non contrôlée du paracétamol pendant une longue période.

Ces données sont devenues le déclencheur de la réduction officielle de la dose maximale autorisée de paracétamol par jour de 4 grammes à 3 g.

Dosage de paracétamol pendant la grossesse

À ce jour, un grand nombre de médicaments à base de paracétamol ont été fabriqués. Il peut s'agir de sirops, comprimés, poudres, gélules.

Quelle que soit la forme du médicament choisie, la dose de paracétamol pendant la grossesse ne doit pas dépasser 1 gramme à la fois. Le médicament lui-même peut être pris trois fois par jour, il s'avère que la dose maximale pour les femmes enceintes ne doit pas dépasser 3 grammes par jour.

Il convient de rappeler que dans la composition de certains médicaments à base de paracétamol, d'autres substances actives sont également incluses..

Leur symbiose renforcera mutuellement l'effet des médicaments actifs et ils peuvent devenir des provocateurs du développement de complications graves - la toxicité du paracétamol et d'autres composants augmente.

Conformément à cela, pendant la grossesse, il est hautement indésirable de pratiquer une utilisation à long terme du paracétamol, et s'il y a un tel besoin, il est nécessaire de consulter un spécialiste et d'essayer de trouver un médicament alternatif et plus sûr..

Parmi les autres effets secondaires de la prise de paracétamol pendant la grossesse figurent divers troubles du tube digestif - les nausées, les vomissements, la diarrhée et les réactions allergiques ne peuvent pas être exclus. Mais heureusement, l'incidence de ces effets secondaires est extrêmement faible..

Paracétamol pendant la grossesse: 1 trimestre

Le début de la grossesse est associé à une diminution du travail de la défense immunitaire, en conséquence, une femme est à risque de développer de nombreuses maladies - virales et infectieuses.

Une augmentation de la température corporelle d'une femme enceinte sera dangereuse pour la femme elle-même et le fœtus. Ensuite, il devient nécessaire de prendre des médicaments antipyrétiques, notamment dans le paracétamol.

À petites doses, le paracétamol peut être pris, il est bien toléré. Mais il y a un petit «mais».

Au cours du premier trimestre de la grossesse, les principaux organes vitaux du bébé se forment et de nombreux gynécologues déconseillent de prendre du paracétamol au début de la grossesse, comme toute «préparation chimique».

Il convient de rappeler que l'hyperthermie jusqu'à 38,5 º ne nécessite pas de prendre des antipyrétiques, il est tout à fait possible de s'en sortir avec la médecine traditionnelle et les méthodes de «grand-père» - thé aux framboises, infusion de fleurs de tilleul. Et seulement si la température a dépassé ces chiffres, l'utilisation d'antipyrétiques sera justifiée.

Malgré cela, le paracétamol reste l'analgésique le plus sûr pour les femmes enceintes, par rapport au même ibuprofène et acide acétylsalicylique.

Malgré le fait que le médicament pendant la grossesse, en particulier dans les premiers stades de son développement, n'est pas souhaitable, son administration est toujours possible, bien qu'avec certaines limitations et caractéristiques.

Paracétamol pendant la grossesse: puis-je prendre au cours des 1er, 2e et 3e trimestres

La grossesse est une période cruciale dans la vie d'une femme, lorsque le soin de la santé d'un enfant se développant dans l'utérus vient au premier plan. De toute évidence, dans cet état, une femme ne peut plus se permettre la majorité des médicaments que d'autres prennent sans hésitation..

Mais qu'en est-il si une dent me fait mal, maux de tête, aggravation de la goutte ou fièvre? Pour de tels cas, vous devez avoir à portée de main un remède qui peut arrêter la douleur, soulager l'inflammation et en même temps ne pas nuire à la santé de la mère et du fœtus porteur. Selon les gynécologues, dans ce cas, vous devez faire attention au paracétamol.

1. Qu'est-ce que le paracétamol

Le paracétamol est un analgésique non narcotique populaire qui peut simultanément avoir un effet antipyrétique. Dans les pays occidentaux, le paracétamol est connu sous le nom d'acétaminophène (acétaminophène).

Le paracétamol n'appartient pas au groupe des AINS, son mécanisme d'action est complètement différent de celui de l'aspirine ou de l'ibuprofène, et les femmes peuvent donc prendre du paracétamol pendant la grossesse. Il est seulement nécessaire de connaître les caractéristiques de la prise de ce médicament à différentes périodes de port d'un enfant.

2. La composition et la forme de la libération

Le médicament en question possède une variété de formes de libération. L'ingrédient actif de chacun d'eux est le paracétamol. Il existe également des composants auxiliaires qui varient en fonction de la forme spécifique.

  • Comprimés. Peut contenir 200 ou 500 mg de paracétamol. Comme substances auxiliaires, l'amidon et la gélatine, le sucre de lait et l'acide stéarique sont utilisés..
  • Suspension. Pour 5 ml de suspension, 120 mg de principe actif sont nécessaires. De plus, du propylène glycol et de l'acide citrique, un arôme naturel et de l'eau sont présents dans la composition.
  • Suppositoires rectaux. Dans un suppositoire, 100 mg de substance active sont présents. Parmi les composants supplémentaires, nous sélectionnons uniquement des graisses solides.
  • Sirop. La teneur en paracétamol dans 5 ml de sirop est de 120 mg. Les excipients ici sont: l'alcool éthylique, la glycérine, ainsi que l'additif aromatique naturel «Fraise».
  • Injection. Dans un ml de solution, 10 mg de substance active sont présents. La composition contient également de l'eau pour injection et du citrate de sodium.

Le paracétamol est un agent à action rapide. Une fois dans le corps par voie orale, il commence à agir après une demi-heure, et après une heure, la concentration du médicament dans le plasma devient maximale. Quant au retrait du médicament, environ 10% du médicament rejoint le plasma sanguin. La teneur en composant actif du lait maternel ne dépasse pas 1,5%.

3. Indications d'utilisation

L'Organisation mondiale de la santé inclut le paracétamol dans sa liste de médicaments essentiels. Cela est peut-être dû non seulement à la composition "inoffensive", mais aussi à la large gamme de consommation de drogues:

  • fièvre;
  • syndrome douloureux;
  • maux de tête;
  • douleur postopératoire;
  • douleur oncologique;
  • l'arthrose;
  • douleur lombaire
  • exacerbation de la goutte;
  • douleur pendant la menstruation;
  • douleurs traumatiques et brûlures;
  • anesthésie dentaire.

4. Est-il possible de boire du paracétamol pendant la grossesse

Il faut dire tout de suite qu'aucune des études menées ne confirme l'effet négatif du paracétamol sur le fœtus. Cependant, ces informations ne doivent pas être trompeuses! Les composants du médicament sont capables de surmonter la barrière placentaire, ce qui signifie que les risques pour le fœtus sont toujours présents.

5.1 Est-il possible de prendre du paracétamol pendant la grossesse (1 trimestre)

Le premier trimestre est à juste titre considéré comme le plus dangereux en termes de prise de médicaments, car pendant cette période a lieu la ponte des organes internes de l'enfant à naître. Il est dangereux de prendre du paracétamol pendant cette période, car les composants médicinaux qui pénètrent dans le fœtus peuvent provoquer des anomalies du développement. Et vous ne devez certainement pas prendre le médicament sans raison valable ni dépasser la dose.

Le plus souvent, la nomination indépendante de femmes enceintes avec du paracétamol conduit à des pathologies chez les enfants telles que:

  • respiration sifflante pulmonaire;
  • asthme;
  • tendance aux allergies;
  • cryptorchidie (une condition pathologique dans laquelle le scrotum ne tombe pas chez les garçons).

Par conséquent, lorsque les femmes enceintes souhaitent savoir si le paracétamol peut être utilisé en début de grossesse, les médecins répondent que le médicament n'est acceptable que s'il existe une menace pour la vie de la mère ou de l'enfant..

De plus, il existe une liste de conditions pathologiques dans lesquelles le médecin peut admettre avoir pris le médicament en question. Ceci comprend:

  • froid avec un rhume;
  • maux de dents aigus;
  • maux de tête ou migraines sévères;
  • fièvre.

Dans ce cas, prescrire le médicament, sélectionner sa posologie et déterminer la durée du traitement, seul le médecin a le droit.

5.2. Est-il possible de prendre du paracétamol pendant la grossesse (2 trimestres)

Au deuxième trimestre, c'est-à-dire à partir de la quinzième semaine de grossesse environ, lorsque les organes internes de l'embryon sont déjà formés, il devient plus protégé des influences externes indésirables. Néanmoins, le fœtus continue de se développer, ce qui signifie que la consommation incontrôlée de médicaments est également inacceptable ici.

Pendant cette période, les médecins prescrivent plus souvent des médicaments aux femmes enceintes, en particulier lors du traitement du rhume à haute température ou comme moyen de soulager la douleur en dentisterie.

5.3. Est-il possible de prendre du paracétamol pendant la grossesse (3 trimestres)

Au cours des derniers mois de la grossesse, la situation évolue. Le placenta mature n'est plus en mesure de remplir pleinement ses fonctions de protection, et les maladies infectieuses et autres qui menacent la future femme peuvent se transformer en infection intra-utérine. Dans cette situation, le paracétamol devient un véritable protecteur du fœtus contre d'éventuelles conséquences désagréables.

Par conséquent, à la question de savoir si le paracétamol est possible pendant la grossesse à cause de la température, nous répondons - dans les dernières semaines de gestation, c'est le remède le plus approprié! De plus, les gynécologues prescrivent ce médicament pour prévenir l'hypoxie fœtale et l'accouchement prématuré..

6. Dosage du médicament

Et maintenant, vous devez comprendre à quelle fréquence le paracétamol peut être utilisé pendant la grossesse et à quelle posologie.

De toute évidence, un tel médicament n'est prescrit que dans certaines conditions, à une posologie stricte et pendant un certain nombre de jours.

Ainsi, par exemple, le paracétamol est indiqué pour une utilisation si la température de la femme enceinte dépasse + 38,5 ° C. Les spécialistes dans de tels cas prescrivent ½ comprimés de paracétamol à une dose de 500 mg. Pour les douleurs intenses (colonne vertébrale, goutteuse, arthrite ou migraines), il est permis de prendre un comprimé à 500 mg.

La posologie quotidienne du médicament en question ne doit pas dépasser 1500 ml. Il doit être pris en 3 ou 4 doses.

Il est recommandé de prendre le médicament après avoir mangé, assurez-vous de le boire avec de l'eau.

Le médicament peut être pris sous d'autres formes, mais tout cela doit être convenu avec votre médecin.

7. Paracétamol pour l'allaitement

Pendant la période d'allaitement, la mère nouvellement frappée doit également penser aux médicaments qui peuvent réduire la chaleur ou soulager la douleur. Là encore, le paracétamol vient à la rescousse.

À petites doses, il peut être pris avec une douleur intense ou une forte fièvre. Il est seulement important de contrôler qu'au moins 6 heures s'écoulent entre les doses. Dans ce cas, une faible concentration de la substance active dans le lait ne nuira pas à la santé des miettes..

8. Contre-indications

Quant à savoir s'il est possible de boire du paracétamol pendant la grossesse, la réponse est: «Oui, mais pas dans tous les cas». Le fait est qu'il existe des conditions dans lesquelles un tel médicament est strictement contre-indiqué.

Cela peut inclure:

  • maladie du foie
  • manque de glucose-6-phosphate déshydrogénase dans le corps;
  • bilirubinémie;
  • alcoolisme chronique;

De plus, le médicament en question n'est pas prescrit aux femmes présentant une intolérance individuelle au paracétamol.

9. Effets secondaires

En violant les doses prescrites par le médecin ou même en prenant du paracétamol sans l'autorisation du gynécologue, la future mère court le risque de rencontrer des effets secondaires désagréables en prenant le médicament.

Ce sont des conditions telles que:

  • nausées ou vomissements (souvent en cas de dépassement de la posologie);
  • allergie (sous forme d'éruption cutanée sur le corps, d'urticaire ou de démangeaisons cutanées);
  • thrombocytopénie et leucopénie;
  • abaisser la pression artérielle;
  • problèmes hépatiques ou rénaux.

10. Analogues de la drogue

Le paracétamol est l'ingrédient actif de nombreux médicaments, dont Citramon et Ascofen, Coldrex, Panadol ou Efferalgan. Certes, dans ces médicaments, le paracétamol est adjacent à la caféine ou à l'acide acétylsalicylique, qui ne convient pas toujours aux femmes «en position». L'acceptation de tels fonds n'est autorisée qu'après la nomination d'un médecin.

Il est plus prudent de prêter attention aux médicaments suivants:

  • Nurofen Le médicament n'agit pas pire que le paracétamol. En outre, il peut être pris pendant l'allaitement (il est recommandé de boire la suspension Nurofen pour les enfants).
  • No-shpa. Pour lutter contre les maux de dents et d'autres types de douleur, en l'absence de prescription médicale, il est préférable de faire confiance à ce médicament.
  • Ibuklin. Ce médicament combine le paracétamol considéré avec le composant ibuprofène. Cette combinaison est acceptable pour les femmes enceintes au cours des deuxième et troisième trimestres..

Vous savez maintenant si vous pouvez boire du paracétamol pendant la grossesse, ce qui signifie que la douleur et la fièvre ne vous surprendront jamais, même dans une position aussi «délicate»!

Paracétamol pendant la grossesse

Prendre du paracétamol pendant la grossesse

Est-il possible de traiter le paracétamol avec de la température, des maux de tête pendant la grossesse, ou est-il préférable de ne pas utiliser ce médicament pour les femmes enceintes? Peut-il avoir un impact négatif sur l'enfant à naître?

Ce médicament nous est familier depuis l'enfance. C'est pour eux que les parents ont baissé notre température. Le médicament est très abordable, vendu dans n'importe quelle pharmacie sans ordonnance et à bas prix. Mais quand il s'agit de paracétamol pendant la grossesse 1,2,3 trimestre, il y a des doutes. Néanmoins, comme de nombreuses personnes le savent, ce médicament peut avoir un effet indésirable sur le foie de la personne qui le prend. Et sur l'enfant alors, en théorie aussi.

Cependant, les médecins modernes disent que le paracétamol pour les maux de tête pendant la grossesse au 1er, 2e et 3e trimestre peut être pris sans crainte. En plus d'utiliser ce médicament comme abaissement de la température corporelle si nécessaire. Il a longtemps été soigneusement étudié. Il existe des informations dans la littérature médicale selon lesquelles les scientifiques pensaient initialement que cela pourrait avoir un effet toxique sur le fœtus. En combinaison avec d'autres médicaments, il provoque une anomalie musculaire dans la paroi de l'estomac du bébé. Et le paracétamol pendant la grossesse au 3ème trimestre à partir d'un mal de tête ou d'une prise de température peut provoquer le développement d'un asthme bronchique chez un enfant né en âge préscolaire. Mais ces versions, publiées dans diverses publications sur le paracétamol au début de la grossesse et plus tard, heureusement, n'ont pas trouvé de confirmation scientifique. Sinon, nous n'aurions pas maintenant un médicament aussi efficace et sûr pour les femmes enceintes. Et le paracétamol au 1er trimestre de la grossesse, ainsi que dans d'autres, peut être pris sans crainte.

Mais seulement si la femme est plus ou moins en bonne santé et qu'elle ne rentre pas dans la catégorie de risque. Il existe certaines contre-indications à l'utilisation du paracétamol pendant la grossesse, plus précisément, non seulement pour les femmes enceintes, mais en général pour toutes les personnes. Et ces contre-indications peuvent être trouvées dans les instructions. Lisez toujours les instructions, surtout pendant la grossesse! Ainsi, ces comprimés sont contre-indiqués pour ceux qui souffrent d'alcoolisme, avec de graves violations du foie et des reins, une sensibilité individuelle. Il est également conseillé de consulter un médecin sur le sujet du paracétamol sur la température pendant la grossesse avant de le prendre, si vous avez un faible taux d'hémoglobine, c'est-à-dire qu'il y a une anémie ferriprive.

Mais malgré une telle sécurité du médicament, il est naturellement nécessaire de le prendre uniquement selon les indications, de préférence de courtes périodes, et la posologie du paracétamol pendant la grossesse doit être respectée. Pour un adulte, c'est jusqu'à 3-4 grammes par jour. Autrement dit, vous ne pouvez pas prendre plus de 8 comprimés de 500 mg. Et cela tient compte du fait que 1-2 comprimés sont nécessaires à la réception. Dans le même temps, il est conseillé d'utiliser le paracétamol comme antipyrétique pendant la grossesse à une posologie individuelle, en particulier à très haute température, sinon le médicament pourrait ne pas fonctionner. Vous pouvez calculer vous-même ce dosage individuel. Pour ce faire, multipliez votre poids par 15. Par exemple, si vous pesez 60 kg, vous obtenez 900. Il s'agit de votre dose unique. Vous pouvez prendre deux comprimés de médicament. Mais plus de 2 comprimés ne sont recommandés pour aucun poids.!

Au cours du 2e trimestre de grossesse à la suite d'un mal de tête, le paracétamol aide souvent à la dose minimale pour un adulte - 500 mg (1 comprimé). Mais seulement si la cause du malaise n'est pas un niveau pathologique de la pression artérielle, mais du stress ou de la migraine.

N'oubliez pas que même un médicament sûr n'est pas une panacée si le diagnostic n'est pas clair. Pour les douleurs récurrentes, une augmentation de leur intensité, consultez un médecin généraliste et assurez-vous de surveiller votre pression.

Puis-je boire du paracétamol pendant la grossesse?

Pendant la période de transport d'un enfant à une femme, la plupart des médicaments sont contre-indiqués. Cependant, c'est une femme enceinte qui est plus sensible aux rhumes et autres maux.

Qu'est-ce que le paracétamol. Structure

Le paracétamol est un analgésique et antipyrétique efficace avec un effet anti-inflammatoire modéré. Il peut être utilisé pour se débarrasser de toutes sortes de douleurs (maux de tête, maux de dents, migraines, névralgies, menstruations, etc.), ainsi que pour réduire la température des maladies.

Le médicament est disponible sous forme de comprimés à 0,2 et 0,5 grammes. La substance active est le paracétamol. Comme composants auxiliaires sont utilisés: acide stéarique, amidon de pomme de terre, lactose, gélatine.

Indications d'utilisation du paracétamol

Les indications d'utilisation comprennent:

  • maux de tête, y compris la migraine;
  • conditions névralgiques;
  • mal aux dents;
  • douleur musculaire
  • une augmentation importante de la température corporelle avec des infections virales respiratoires aiguës, y compris la grippe.

Est-il possible de prendre du paracétamol pendant la grossesse et dans quels cas

En ce qui concerne l'utilisation du paracétamol, souvent même un médecin expérimenté n'est pas en mesure de dire en toute confiance si le médicament nuira à la femme enceinte et à son enfant. Cependant, une femme en position n'est pas immunisée contre les maladies virales et diverses douleurs, et les conséquences de telles conditions peuvent affecter très négativement le développement du fœtus.

Par conséquent, dans de telles situations, il est conseillé d'utiliser des médicaments et, dans la plupart des cas, les médecins préfèrent le paracétamol, comme remède relativement sûr. Des études n'ont pas montré d'effet négatif sur la grossesse, mais il a été prouvé que la substance active peut pénétrer dans le placenta..

Il est absolument impossible de prendre une décision sur l'utilisation du médicament et sa posologie. De plus, le paracétamol ne peut pas être utilisé en continu. Seul un médecin doit prescrire.

En règle générale, cela se fait dans les cas suivants:

  • température corporelle supérieure à 38 ° C avec infections virales respiratoires aiguës et grippe;
  • douleur dentaire;
  • douleur musculaire (par exemple, dans le dos, le cou ou le bas du dos);
  • maux de tête, migraine.

Dosage de paracétamol pendant la grossesse

Le danger de prendre du paracétamol pendant la grossesse

Lorsque vous prenez du paracétamol aux doses recommandées par un médecin, le risque de situations dangereuses est minime. En règle générale, les femmes en position tolèrent bien le médicament et aucune réaction négative ne se produit.

Paracétamol pendant la grossesse: 1 trimestre

Un sujet distinct est l'utilisation du paracétamol dans les premières semaines de grossesse. Pendant cette période, la formation d'organes vitaux a lieu et toute «chimie» peut avoir un effet négatif sur le fœtus. Cependant, si le bénéfice pour une femme dépasse clairement le préjudice possible pour le fœtus, il est conseillé de prendre le médicament à petites doses..

Paracétamol pendant la grossesse: 2 trimestres

Au 2e trimestre, lorsque le fœtus est déjà formé, mais que ses organes sont encore au stade de développement, un apport incontrôlé de paracétamol peut entraîner de graves changements dans leur travail. Par conséquent, son utilisation est autorisée dans les cas extrêmes et avec l'autorisation d'un médecin.

Paracétamol pendant la grossesse: 3 trimestres

Au 3ème trimestre, le placenta vieillit et ne remplit pas si bien ses fonctions protectrices. Par conséquent, avec les maladies de la mère, le virus peut pénétrer presque librement le fœtus. Dans ce cas, la prise de paracétamol est plus que justifiée, car son bénéfice est beaucoup plus élevé que le préjudice probable pour l'enfant.

Contre-indications et effets secondaires

Malgré l'énorme popularité du paracétamol, le médicament a des contre-indications. Il faut s'en souvenir avant de l'utiliser. Parmi les principaux, on note:

  • insuffisance rénale et hépatique;
  • intolérance aux composants du médicament;
  • enfants de moins de 3 ans;
  • certaines maladies du système circulatoire;
  • la présence de troubles enzymatiques.

Vous devez également savoir que le paracétamol peut provoquer l'apparition d'effets secondaires, tels que:

  • réaction allergique (éruption cutanée et démangeaisons);
  • Anémie
  • la nausée;
  • nervosité accrue;
  • abaisser la pression artérielle;
  • troubles du système urinaire.

Paracétamol pendant la grossesse

La popularité du paracétamol est vraiment infinie! Est-il possible de prendre du paracétamol pendant la grossesse - une question pour laquelle il n'y a pas de réponse sans équivoque. Les opinions des personnes éloignées de la médecine sont particulièrement contradictoires, ce qui ne les empêche pas de donner des conseils catégoriques..
Je vais essayer de mettre en évidence cette question du point de vue le plus courant de la médecine officielle..
Ainsi, le paracétamol est un médicament antipyrétique, analgésique (analgésique) et doté d'un léger effet anti-inflammatoire. En tant que médicament thérapeutique, le paracétamol est largement utilisé depuis les années 50 du siècle dernier. Il était considéré comme un médicament contre toutes les maladies et était souvent pris en grande quantité. Au fil du temps, il est devenu clair que tout n'est pas si inoffensif. En grande quantité, le paracétamol a un effet toxique sur le foie et, dans une moindre mesure, sur les reins, il est capable de changer l'image du sang périphérique. Chez les personnes qui ont la pathologie nommée à l'origine, le risque augmente plusieurs fois, en particulier pour les personnes qui abusent de l'alcool.
De nombreuses femmes sont habituées à prendre du paracétamol pour des douleurs de nature différente - maux de tête, maux de dents, menstruations, et peuvent m'objecter qu'aucun effet secondaire n'a été noté. C est naturellement. Tous les effets toxiques se manifestent lors de la prise de fortes doses pendant une longue période dans le contexte d'un état pathologique du corps.
Pendant la grossesse, le paracétamol est prescrit comme antipyrétique ou analgésique. L'utilisation continue du médicament n'est pas pratiquée. Le plus souvent, vous devez recourir au paracétamol si vous souffrez d'hyperthermie chez une femme enceinte - l'aspirine et l'analgine utilisées dans la vie quotidienne sont strictement contre-indiquées pour les femmes enceintes. La concentration de paracétamol dans le sang, après administration à des doses thérapeutiques, n'est pas en mesure de provoquer des anomalies fœtales. Un danger beaucoup plus réel pour la grossesse et un enfant est la température fébrile (supérieure à 38,5 degrés) de la mère.
Pendant la grossesse, le paracétamol est acceptable pour une utilisation uniquement selon les prescriptions du médecin et aux doses recommandées par lui. Ne pas se soigner soi-même!
À ce jour, il n'y a pas de données fiables sur les dommages possibles à un enfant dont la mère a pris du paracétamol pendant la grossesse. Et enfin, permettez-moi de citer un annuaire pharmaceutique réputé:

Le paracétamol traverse la barrière placentaire. À ce jour, aucun effet indésirable du paracétamol n'a été observé sur le fœtus chez l'homme.
Le paracétamol est excrété dans le lait maternel: la teneur en lait est de 0,04-0,23% de la dose prise par la mère.
S'il est nécessaire d'utiliser du paracétamol pendant la grossesse et l'allaitement (allaitement), les avantages attendus du traitement pour la mère et le risque potentiel pour le fœtus ou l'enfant doivent être soigneusement pesés.
Dans les études expérimentales, les effets embryotoxiques, tératogènes et mutagènes du paracétamol n'ont pas été établis.

Paracétamol en début et fin de grossesse

La composition du médicament

La composition du médicament comprend les AINS Paracétamol. Le médicament a un large effet sur le corps humain. Le principal effet du médicament est une diminution de l'intensité du processus inflammatoire.

Le paracétamol est un inhibiteur de la synthèse des prostaglandines. Ces derniers sont des composés chimiques qui déclenchent la douleur, l'enflure et la fièvre..

La principale «cible» du médicament est le système nerveux central. Les récepteurs de la douleur et de la température sont concentrés dans le cerveau et la moelle épinière. Cependant, le médicament a un faible effet thérapeutique sur la périphérie - dans les organes internes, les muscles, les ligaments, les os.

Dans le système nerveux central est le centre de thermorégulation. Le paracétamol agit sur lui, entraînant une diminution de l'intensité de la fièvre. Le médicament n'aide pas à réduire la température corporelle normale.

Attention! Le médicament inhibe les récepteurs de la douleur situés dans la moelle épinière. L'effet thérapeutique vous permet d'utiliser le médicament pour soulager l'inconfort.

Action du paracétamol

Le paracétamol élimine mal la réponse inflammatoire à l'extérieur du cerveau et de la moelle épinière. C'est pourquoi il n'est pas pratique de l'utiliser pour le traitement pathogénique des processus infectieux et auto-immunes.

Le début du médicament après ingestion est de 25 minutes. La durée de l'effet thérapeutique est d'environ 6 heures. Le médicament est complètement retiré du corps d'un adulte en une journée.

Peut-on donner du paracétamol pendant la grossesse? Le paracétamol n'a pas d'effets négatifs sur la muqueuse gastro-intestinale. Le médicament ne contribue pas au spasme de l'arbre broncho-pulmonaire. Le médicament n'a aucun effet négatif sur le système de coagulation et d'anticoagulation sanguine.

Le médicament subit une transformation dans le tissu hépatique. La plupart du médicament quitte le corps humain avec de l'urine par les reins. Une petite proportion de paracétamol est excrétée par les organes du tractus gastro-intestinal.

Formulaire de décharge et date d'expiration

Le marché pharmaceutique présente diverses formes de médicaments du médicament. Les plus courants d'entre eux sont des comprimés pour 200, 325 et 500 milligrammes de substance active par 1 pièce..

Bougies

Une forme populaire de libération de paracétamol est les suppositoires rectaux. Un suppositoire contient 125, 150, 250 ou 500 milligrammes de l'ingrédient actif. La commodité du médicament réside dans la vitesse d'apparition de l'effet thérapeutique - après 5-7 minutes.

Sirop

Le sirop de paracétamol est vendu en pharmacie. La forme de libération est utilisée pour abaisser la température corporelle chez les enfants. Le médicament a un goût et une odeur agréables..

Injection

Une forme plus rare de libération de médicament est l'injection. Il est utilisé dans un hôpital pour le soulagement rapide de la douleur et de la fièvre..

Le médicament est conservé dans l'obscurité à l'écart des sources de rayonnement ultraviolet. Ne laissez pas le médicament dans des endroits accessibles aux jeunes enfants. Le médicament conserve ses propriétés à une température de 12 à 25 degrés. La durée de conservation des comprimés et suppositoires est de 24 mois, sirop et solution injectable - 12 mois.

Indications pour l'utilisation

Une indication courante pour prescrire du paracétamol est de soulager la fièvre. Il est conseillé de prendre le médicament avec une augmentation de la température corporelle supérieure à 38,5 degrés. Selon les indications, le médicament est utilisé dans un contexte de baisse de la fièvre..

Antipyrétique

Le médicament a un effet antipyrétique rapide et efficace. Il est utilisé pour le rhume, l'amygdalite, la sinusite et d'autres pathologies infectieuses. Le paracétamol est indiqué pour abaisser la température dans les maladies du système urinaire - pyélonéphrite aiguë, cystite.

Les infections

Le médicament est prescrit pour le traitement du syndrome fébrile avec des pathologies infectieuses de l'estomac et des intestins. Le médicament est indiqué pour le traitement symptomatique des maladies virales..

Mal de crâne

Le médicament est efficace pour soulager les maux de tête. Le paracétamol est utilisé pour soulager les migraines. Il est également prescrit pour réduire l'inconfort lors des infections. Le médicament n'a presque aucun effet sur les maux de tête associés à l'hypertension artérielle..

Mal aux dents

Le paracétamol est indiqué pour le soulagement des maux de dents. Il est pris pour la pulpite, les caries sévères, les exacerbations de la parodontite. Le médicament est utilisé pour réduire l'inconfort de la sagesse de la dentition..

Pathologie du système musculo-squelettique

Le médicament est prescrit pour les pathologies des organes du système musculo-squelettique. Le paracétamol est indiqué pour le traitement des maux de dos, de l'appareil ligamentaire, de la structure musculaire. Le médicament a une faible efficacité dans les lésions traumatiques..

Dépression nerveuse

Le médicament est utilisé dans le traitement symptomatique des pathologies neurologiques. Il est prescrit pour les lésions du trijumeau, du nerf facial, du plexus sciatique.

L'effet du médicament sur le fœtus

Selon les instructions, le paracétamol pour les femmes enceintes appartient à la classe de médicaments "B". La prise du médicament n'est pas interdite pendant la période de gestation. Cependant, sa nomination n'est possible que s'il existe des indications sérieuses du corps de la future mère.

Le paracétamol peut-il être enceinte: lors d'expériences sur des rats de laboratoire, les scientifiques n'ont pas révélé l'effet toxique du paracétamol. Le médicament ne contribue pas au retard de croissance et au retard de croissance intra-utérin.

Le médicament n'a aucun effet tératogène - il ne provoque pas de malformations congénitales du fœtus. L'utilisation du médicament pendant la grossesse n'augmente pas l'incidence des naissances d'enfants atteints de maladies cardiaques, d'hydrocéphalie, d'aplasie du rein et d'autres troubles morphologiques.

Les experts ne recommandent pas de prendre des médicaments dans les premiers stades de la gestation. La prescription de médicaments dans les premières semaines de grossesse n'est possible que selon des indications strictes. Les médicaments peuvent avoir des conséquences négatives sur la formation des organes et des tissus du bébé..

Au cours des essais cliniques, aucun effet du paracétamol pendant la grossesse sur le travail n'a été constaté. Le médicament est autorisé à utiliser jusqu'à 38 à 39 semaines de grossesse.

Mode d'emploi

Le médicament en comprimés doit être pris 1 heure après un repas. Les suppositoires de paracétamol peuvent être utilisés indépendamment de l'apport alimentaire. Les comprimés sont lavés avec un verre d'eau propre..

Les suppositoires sont introduits dans l'anus. Avant la procédure, la future mère doit se laver soigneusement les mains, s'allonger sur le côté. À l'aide de l'index, la bougie est injectée de 3 à 4 cm dans le rectum. Avec la mise en œuvre correcte de la manipulation, une femme ne devrait pas ressentir d'inconfort. Après l'introduction des bougies, il est recommandé de rester au lit pendant 20-30 minutes.

La durée moyenne du traitement est de 2 jours. Entre les doses du médicament, un intervalle d'au moins 4 heures est observé. Il est interdit d'utiliser le médicament pendant plus de 3 jours consécutifs.

1 trimestre

Avant d'utiliser le médicament paracétamol pendant la grossesse 1 trimestre, une femme doit consulter un médecin. La dose thérapeutique moyenne de paracétamol est de 200 milligrammes de substance active en deux doses divisées. La quantité quotidienne maximale du médicament est de 1 gramme de l'ingrédient actif. Il n'est pas recommandé à la femme enceinte de prendre le médicament pendant plus de 2 jours consécutifs.

En début de grossesse, le paracétamol sous forme de comprimé doit être privilégié. Le paracétamol pendant la grossesse aux premiers stades est plus efficace. Les suppositoires sont absorbés plus activement dans la circulation sanguine générale, de sorte qu'ils peuvent provoquer des symptômes de surdosage..

2 trimestres

De la 12e à la 25e semaine de la période de gestation de la femme enceinte, le paracétamol pendant la grossesse est le 2e trimestre: l'utilisation de 200-250 milligrammes du médicament pour 2-3 doses est indiquée. La dose quotidienne maximale du médicament est de 1,5 gramme de substance active.

Au milieu de la grossesse, il n'est pas recommandé à la mère d'utiliser le paracétamol pendant plus de 3 jours consécutifs. Autorisé à utiliser le médicament sous forme de comprimés et de suppositoires

3 trimestre

Dans les derniers stades de la grossesse, une femme prend du paracétamol pendant la grossesse 3 trimestre, vous pouvez utiliser jusqu'à 2 grammes par jour. Le thérapeute prescrit 250 milligrammes de l'ingrédient actif en 3-4 doses.

Une future mère ne doit pas prendre de paracétamol pendant plus de 3 jours consécutifs. Le médicament ne nuit pas à l'activité de préhension du myomètre utérin - il peut être utilisé au cours des dernières semaines de la période de gestation.

Dr Komarovsky sur le traitement des infections respiratoires aiguës chez les femmes enceintes:

Contre-indications

Le paracétamol a les contre-indications suivantes:

  • hypersensibilité aux composants;
  • maladie grave du tissu hépatique;
  • décompensation de la fonction rénale;
  • histoire d'alcoolisme;
  • enfants de moins de 6 ans.

En petites quantités, le médicament passe dans le lait maternel. Il est conseillé à une mère qui allaite de consulter un médecin concernant la suspension de la lactation..

Effets secondaires

Le paracétamol est bien toléré et provoque rarement des réactions négatives dans le corps. L'effet secondaire le plus courant pendant le traitement est l'urticaire allergique. Si cela se produit, est-il possible de boire du paracétamol pendant la grossesse, la future mère doit cesser d'utiliser le médicament.

Très rarement, un médicament provoque des réactions pathologiques du système sanguin. Ils se traduisent par une thrombocytopénie - une diminution du nombre de plaquettes, une anémie - une diminution du nombre d'hémoglobine et de globules rouges. En outre, dans le contexte de la thérapie, le développement d'une agranulocytose est possible - une diminution des leucocytes.

Dans des cas isolés, le paracétamol provoque des réactions du système urinaire: coliques rénales, glomérulonéphrite interstitielle, pyurie aseptique - l'apparition de globules blancs dans l'urine sans bactérie.

Surdosage

Les premiers symptômes d'un surdosage de paracétamol se manifestent par une pâleur de la peau, des troubles dyspeptiques tels que nausées, vomissements et douleurs abdominales. Ensuite, des pathologies de la fonction hépatique et rénale s'ajoutent à ces signes.

Dans le contexte du dépassement de la dose maximale, les patients éprouvent des troubles du rythme cardiaque, une perte de conscience, un délire, des hallucinations. Si elle n'est pas traitée, la mort est possible..

Si des symptômes de surdosage apparaissent, est-il possible pour les femmes enceintes enceintes de contacter immédiatement une ambulance. Le traitement se fait par perfusion d'un antagoniste du paracétamol. Avant l'arrivée des médecins, l'auto-lavage de l'estomac est indiqué.

Analogues du paracétamol

L'acide acétylsalicylique est l'un des analogues les plus connus du paracétamol. Il fait partie du médicament Aspirin. Le médicament a un effet anti-inflammatoire et analgésique prononcé. Cependant, le médicament augmente l'incidence des malformations congénitales du fœtus, par conséquent, il n'est pas recommandé de l'utiliser pendant toute la période de grossesse.

Analgin - AINS, qui comprend le métamizole sodique. Le médicament est utilisé pour réduire la température corporelle, soulager la douleur dans la tête, le traitement symptomatique de la névralgie. L'admission du médicament est interdite au premier trimestre et à partir de 32 semaines de grossesse. Le reste du temps, il est autorisé en présence d'indications vitales.

L'ibuprofène est un antipyrétique et un analgésique. Le médicament est disponible sous forme de comprimés, sirop, suppositoires rectaux, pommades, injection. Le médicament est contre-indiqué au troisième trimestre de la grossesse. Avec une extrême prudence, il peut être utilisé à une date antérieure. L'ibuprofène est la substance active du médicament Nurofen.

Panadol et Efferalgan sont des analogues complets du paracétamol. Ils sont utilisés pour soulager la fièvre et la douleur d'origines diverses. Les médicaments sont autorisés dès les premières semaines de grossesse.

Paracétamol pendant la grossesse

Pendant la grossesse, en raison du mauvais fonctionnement du système immunitaire, une femme présente un risque accru de rhume, qui se manifeste par de la fièvre, des maux de tête, le développement d'un processus froid et inflammatoire des voies respiratoires supérieures.

Le traitement de ces maladies est entravé par le fait que la future mère est contre-indiquée en prenant de nombreux médicaments. Le paracétamol est l'un des rares médicaments pouvant être utilisés. Un haut degré de sécurité permet de prescrire le médicament à différents stades de la grossesse. Mais ne vous impliquez pas dans l'automédication - avant de prendre du paracétamol, il est préférable de consulter un médecin.

La composition et les propriétés du médicament

La substance active du médicament est le paracétamol lui-même (lat. Paracetamolum). Se propageant à travers le corps et affectant les centres de la douleur et de la thermorégulation du système nerveux central, le médicament réduit le niveau général des prostaglandines - substances qui activent le développement du processus inflammatoire. De plus, le paracétamol a un effet antipyrétique et analgésique prononcé..

Le médicament peut être produit sous diverses formes: comprimés (ordinaires et solubles), sirops, suppositoires rectaux, poudres. Lorsque vous choisissez un médicament en pharmacie pour le traitement du rhume ou pour soulager les maux de tête, vous ne devez pas acheter de médicaments combinés avec du paracétamol, car ses autres composants peuvent nuire à la santé du fœtus..

Indications et contre-indications

Le plus souvent, le paracétamol est prescrit aux femmes enceintes:

  • pour soulager les douleurs d'intensité légère à modérée (maux de dents et maux de tête, douleurs musculaires, dorsales);
  • comme traitement symptomatique de la maladie fébrile accompagnant le rhume et la grippe.

L'utilisation du médicament est interdite avec les problèmes de santé suivants:

  • altération de la fonction hépatique;
  • maladies du système hématopoïétique;
  • intolérance individuelle.

Avec l'administration incontrôlée du médicament, des coliques rénales, une thrombocytopénie et une anémie peuvent se développer.

L'effet du paracétamol sur le fœtus

Considérez quel effet sur le bébé à naître peut avoir ce remède dans les différents trimestres de la grossesse.

  1. Paracétamol pendant la grossesse: 1 trimestre
  2. Pendant les premières semaines de grossesse, la formation des organes et des systèmes de l'enfant à naître.
  3. Dans certains cas, le paracétamol en début de grossesse peut avoir les effets suivants sur l'embryon:
  4. - À 1-3 semaines de grossesse, le paracétamol peut provoquer une fausse couche ou le développement de défauts qui ne sont pas compatibles avec la vie du fœtus.
  5. - De 3 à 18 semaines, le médicament peut avoir un effet négatif sur la formation des organes génitaux de l'enfant.
  1. Paracétamol pendant la grossesse: 2 trimestres
  2. La formation finale des organes et des systèmes du fœtus est terminée à la 18e semaine et, par conséquent, afin d'éviter le développement de toutes sortes de défauts, il est préférable de ne pas prendre de médicaments. L'utilisation prolongée de paracétamol pendant la grossesse de plus de 12 semaines peut entraîner le développement de troubles respiratoires chez le bébé après la naissance.
  1. Paracétamol pendant la grossesse: 3 trimestres
  2. Au troisième trimestre, une température élevée chez la mère peut provoquer le développement d'une hypoxie chez le fœtus, ainsi que réduire les fonctions protectrices de la barrière placentaire. Par conséquent, le paracétamol pendant cette période est un antipyrétique indispensable..
  3. Il est prouvé que la prise du médicament à différents stades de la grossesse pourrait être l'un des facteurs du développement de l'asthme bronchique chez l'enfant à l'avenir. Par conséquent, en général, il est utile de comprendre que les femmes enceintes peuvent utiliser le paracétamol dans les cas où les avantages pour la santé de la mère l'emportent sur le risque possible pour le fœtus..

Fonctionnalités de l'application

Le paracétamol pendant la grossesse peut être utilisé, tout en respectant quelques règles simples:

  • L'application est possible si la température corporelle est supérieure à 38 degrés ou dure plus d'une journée.
  • Ne dépassez pas la dose recommandée par votre médecin..
  • Le nombre maximum de doses est de trois fois par jour pendant quatre jours (la dose quotidienne ne doit pas dépasser 3000 mg).
  • Vous ne pouvez pas utiliser le médicament après l'arrêt de la douleur, car il n'a pas de propriétés préventives.

Le médicament est pris après un repas avec une grande quantité de liquide..

Interaction avec d'autres médicaments

Il est interdit de combiner le paracétamol avec d'autres médicaments du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (analgine, acide acétylsalicylique, ibuprofène) - cela peut entraîner le développement de troubles fonctionnels graves du foie de la mère et des organes internes de l'enfant à naître.

Malgré le danger potentiel pour le fœtus, le paracétamol est presque le seul médicament universellement recommandé pour les femmes enceintes. Afin de ne pas nuire à votre propre santé et à l'état de l'enfant à naître, vous devez vous rappeler que le médecin doit prescrire les moyens.

Journaliste, diplômée de l'École de journalisme médical, travaillant avec le Media Institute of Public Health. Spécialisé dans les sujets: obstétrique, gynécologie, reproductologie, urologie, psychologie

Paracétamol pendant la grossesse

Il n'y a pratiquement pas de femmes qui ne savent pas que pendant la grossesse, les drogues sont très dangereuses. Il est impossible de prédire comment un médicament particulier affectera le développement du fœtus, s'il provoquera des pathologies du développement ou si son action n'affectera pas le bébé. Par conséquent, la grande majorité des médicaments ne sont pas recommandés pour les femmes enceintes. Mais il y a des situations où il est tout simplement impossible de se passer de l'utilisation de médicaments. Dans de tels cas, le préjudice potentiel pour le fœtus est évalué inférieur au bénéfice pour la mère. Par exemple, lorsque la température pendant la grossesse dépasse la normale, il y a certains risques pour le bébé, de nombreuses femmes enceintes se demandent également si le paracétamol peut être utilisé pendant la grossesse.

Dans quels cas faut-il utiliser le paracétamol et quel est-il?

Le but principal du paracétamol est de fournir un effet antipyrétique. Il appartient au groupe des analgésiques, des analgésiques. Étant donné que ce médicament est utilisé en médecine depuis longtemps, son mécanisme d'action et ses effets secondaires ont été soigneusement étudiés. Ainsi, il est bien connu qu'en raison de la prise de paracétamol, des troubles du fonctionnement du foie, des reins et du système circulatoire peuvent survenir. Cependant, ces troubles sont très rares et les avantages du médicament sont beaucoup plus élevés que les dommages potentiels. L'efficacité de ce médicament a été prouvée dans le monde entier et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'a inclus dans la liste des médicaments vitaux pour l'humanité. De plus, selon l'OMS, c'est l'un des analgésiques les plus sûrs pour les enfants..

Le paracétamol ne doit être utilisé pendant la grossesse que sur prescription du médecin ou lorsque la femme n'est plus en mesure de tolérer la douleur. Il est également possible d'utiliser du paracétamol à une température corporelle très élevée - plus de 38 degrés. Néanmoins, vous ne devez pas risquer votre santé et le développement du bébé et, si possible, consultez un médecin pour prendre ce remède..

Mode d'utilisation du paracétamol

Si vous pouvez éviter de prendre le médicament, vous devez essayer de le faire. Mais si l'état de la femme ne s'améliore pas avec le temps, l'utilisation de paracétamol pendant la grossesse est possible dans les cas suivants:

  1. fièvre du corps (due à des maladies infectieuses);
  2. Mal aux dents
  3. maux de tête;
  4. migraine;
  5. température corporelle supérieure à 38 degrés.

Il est important de comprendre qu'aucun des cas ci-dessus ne se produit «à partir de zéro». La douleur, la fièvre élevée et les états fébriles du corps sont des symptômes très inquiétants et nécessitent une attention médicale immédiate. La cause des maux de dents peut être une infection dangereuse et la cause d'une forte fièvre peut être un virus ou le SRAS. Le paracétamol pour la douleur pendant la grossesse est considéré comme un remède relativement sûr et efficace, mais cela ne signifie pas que la cause de la douleur ou de la température peut être ignorée..

Quelle devrait être la posologie?

Le dosage correct du médicament est une étape très importante dans tout traitement, et en particulier pendant la grossesse. Une dose élevée peut être inutile pour le résultat et avoir un effet très négatif sur le développement du bébé, vous devez donc être très responsable dans le choix d'une dose.

Le paracétamol peut être pris par voie orale ou rectale. Si la première option est choisie, il est préférable de prendre le comprimé 1 à 2 heures après avoir mangé. L'admission à jeun entraînera le ralentissement de son action. Un comprimé doit être lavé avec un grand verre d'eau afin qu'il se dissolve plus rapidement dans l'estomac.

Normalement, le médecin doit déterminer la posologie en fonction de l'état de santé de la femme. Mais si, pour une raison quelconque, la femme enceinte doit choisir la dose elle-même, cela vaut la peine de commencer avec le minimum. S'il est insuffisant et ne fonctionne pas, il est préférable de répéter la procédure. Ainsi, le paracétamol pendant la grossesse contre les maux de tête ou la fièvre est pris à une dose de 325 grammes.

Souvent, les femmes recherchent exactement le bébé paracétamol en pharmacie. Pendant la grossesse, il est considéré comme moins dangereux, bien que ce soit un mythe. Le paracétamol pour enfants d'un adulte ne diffère que par la posologie, pour les enfants, il est légèrement moins. Par conséquent, si la future mère décide de boire du paracétamol à une dose de 325 mg, cela équivaut à un médicament pour enfants.

Vous pouvez prendre du paracétamol jusqu'à trois fois par jour pendant la période d'attente du bébé et jusqu'à 5 - dans d'autres périodes de la vie. S'il est possible de sauter la prise du médicament et de le remplacer par des moyens «populaires» - il est toujours préférable de choisir cette option. Cependant, le médicament ne doit pas dépasser une semaine pour toutes les personnes.

Effets secondaires de la prise de pilules

Quelques mots sur les effets négatifs possibles ont déjà été prononcés, mais dans une position «intéressante», l'effet sur le corps de la future mère et du bébé peut être exacerbé. Cela dépend beaucoup du terme: le paracétamol pendant la grossesse aux premiers stades peut cependant être très dangereux, comme au cours des derniers mois. Dans le premier cas, il est strictement interdit de prendre du paracétamol dans les premières semaines, notamment jusqu'à 5-6. De plus, jusqu'à 12 semaines, l'accueil doit être évité, mais ce n'est toujours pas aussi critique qu'au premier mois de grossesse. Aux stades ultérieurs, la prise de comprimés de paracétamol pendant la grossesse peut entraîner une naissance prématurée, car elle affecte le système circulatoire de la mère.

Parmi les effets secondaires les plus dangereux de la prise de ce médicament figurent les troubles du développement des organes génitaux chez les garçons congénitaux. Cela peut conduire au développement d'une maladie aussi complexe que l'absence de testicule dans le scrotum. Dans certains cas, le testicule se forme toujours, mais ne tombe pas et ne prend pas sa place. Selon les statistiques, une telle déviation se produit chez un garçon sur six, si la mère mangeait pendant la grossesse du paracétamol régulièrement et à fortes doses.

Parfois, les femmes enceintes qui prennent du paracétamol souffrent d'anémie. Et bien que cette maladie n'appartienne pas à un certain nombre de maladies graves, elle n'apporte rien de bon. En cas d'anémie dans le sang de la mère, une quantité insuffisante d'hémoglobine est observée, ce qui signifie que l'enfant peut ne pas recevoir d'oxygène. Naturellement, cette condition doit être évitée, mais une seule dose de paracétamol ne peut tout simplement pas y conduire. Par conséquent, si une femme a mal à la tête pendant la grossesse, un comprimé à la dose de 325 mg peut être bu en toute sécurité, sans oublier les remèdes «populaires» contre les maux de tête: sommeil, thé chaud et bon repos.

Analogues du paracétamol

En pharmacologie moderne, il existe trois analogues de ce médicament: l'aspirine, l'analgine et l'ibuprofène. Il existe également une masse de médicaments qui incluent le paracétamol, comme le Panadol ou le Teraflu. Il n'est pas nécessaire d'acheter ces médicaments, car ce ne sont que des analogues commerciaux du paracétamol standard, et leur effet n'est pas différent des comprimés classiques. De plus, ils contiennent d'autres substances actives et leur effet sur le corps d'une femme enceinte peut être imprévisible. Par conséquent, si vous avez un rhume pendant la grossesse, il est préférable de prendre du paracétamol «pur» à une dose de 325 mg comme antipyrétique que d'acheter des médicaments comme Teraflu ou Fervex.

En parlant d'aspirine et d'ibuprofène, leur réception pendant la grossesse est préférable d'exclure. De ce groupe de médicaments, c'est le paracétamol qui est reconnu comme le moyen le plus sûr, et il vaut mieux toujours lui donner la préférence, si vous ne pouvez pas éviter de prendre le médicament.

Souvent, les femmes enceintes essaient de faire face aux maux de dents et aux maux de tête avec No-shpa, un analgésique bien connu et approuvé pendant la grossesse. Cependant, il s'agit d'un exercice totalement dénué de sens: le No-shpa «soulage» les crampes dans les muscles de la cavité abdominale, mais n'a absolument aucun effet sur les vaisseaux sanguins du cerveau (dont le rétrécissement conduit souvent à des maux de tête), et est d'autant plus inutile pour la douleur dans les dents.

Pour résumer, il convient de noter que la prise de paracétamol pour les femmes enceintes n'est possible que dans les cas où cela est vraiment nécessaire. S'il y a au moins la moindre occasion d'éviter de prendre des pilules, vous devez le faire. Aucun médecin ne peut dire exactement comment le médicament affectera le développement du bébé - on ne peut que spéculer. Mais en fin de compte, la vie d'une personne dépend de la prise ou non de la pilule. Par conséquent, pour commencer, vous devez essayer toutes les options possibles, essayer de faire face à la douleur ou à la température par d'autres moyens, et seulement après cela, commencer à boire du paracétamol.

D'après la recherche médicale et la pratique à long terme des femmes enceintes, le paracétamol est l'un des analgésiques les plus sûrs pour les femmes enceintes. Ses analogues standard - l'aspirine et l'ibuprofène sont strictement interdits aux femmes en position. Analgin, qui est souvent utilisé dans la vie de tous les jours pour la douleur, est également extrêmement indésirable en attendant un enfant.

Si la situation est telle que la prise de paracétamol ne peut être évitée, vous devez commencer par prendre la dose minimale. Par exemple, si une pilule est prise pour lutter contre les maux de tête, vous pouvez commencer avec une dose de 325 mg, voire moins. Si cette posologie n'aide pas, vous pouvez prendre une autre pilule..

Ne pensez pas qu'il vaut mieux endurer une douleur que de boire un médicament. S'il s'agit d'une douleur intense ou si la femme enceinte a une température corporelle élevée, il est préférable de boire un médicament qui aidera à éliminer la douleur et à abaisser la température corporelle plutôt que de la tolérer. Il est peu probable que quelques comprimés de paracétamol pendant la grossesse entraînent des conséquences graves pour le bébé, mais l'humeur et la tranquillité d'esprit sont garanties à maman.

Up