logo

La cystite est une maladie qui éclipse souvent l'une des périodes les plus agréables de la vie d'une femme - la grossesse. Selon les statistiques, une femme enceinte sur dix a souffert de cette maladie. La médecine explique la prévalence de cette pathologie chez les femmes enceintes par les caractéristiques structurelles du corps féminin et les changements hormonaux et physiologiques qui s'y produisent pendant la grossesse. Alors, quelle est la cystite et comment une femme enceinte peut faire face à cette maladie sans nuire à elle-même et à l'enfant?

Qu'est-ce que la cystite pendant la grossesse?

La cystite est une inflammation de la paroi vésicale. Il s'agit de la maladie urologique la plus courante d'origine infectieuse et non infectieuse..

La cystite infectieuse peut provoquer une microflore opportuniste: staphylocoques, streptocoques, Escherichia coli, etc., ainsi que des agents pathogènes tels que la chlamydia, les mycoplasmes, l'uréeplasma, les trichomonades vaginales, etc..

La cystite non infectieuse entraîne: hypothermie, surmenage, immunité affaiblie, dysbiose intestinale et dysbiose vaginale, irritation de la muqueuse de la vessie avec des produits chimiques libérés à travers sa paroi (par exemple, pendant des médicaments non contrôlés), lésions des muqueuses lors de manipulations médicales, etc..

Cystite en début de grossesse

La cystite aux premiers stades de la grossesse peut même être appelée une certaine régularité. Il y a des cas fréquents lorsqu'une femme découvre une grossesse par accident, se tournant vers un médecin en raison d'une cystite exacerbée. Par conséquent, les experts attribuent cette maladie aux signes conditionnels de la grossesse aux premiers stades. Pourquoi cela arrive-t-il?

Chez les femmes enceintes, la cystite survient souvent en raison de changements dans les niveaux hormonaux et de l'immunosuppression (une inhibition naturelle de l'immunité d'une femme enceinte, nécessaire pour prévenir le rejet immunologique de l'embryon). Une protection immunitaire affaiblie permet aux infections de se multiplier activement, qui à leur tour, lorsqu'elles pénètrent dans la vessie, provoquent une inflammation.

De plus, dès les premiers jours de la grossesse, les anciennes plaies et affections commencent à devenir plus actives. Par conséquent, si vous avez des antécédents de cystite chronique, il y a une probabilité assez élevée de sa récurrence aux premiers stades de la grossesse.

Signes de cystite pendant la grossesse

Il existe deux formes de cystite: aiguë et chronique. Les symptômes de la cystite aiguë comprennent:

  • mictions douloureuses fréquentes;
  • des douleurs dans le bas de l'abdomen (des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen et une légère douleur à la fin de la miction agissent en des douleurs aiguës débilitantes et une incapacité à retenir l'urine);
  • excrétion de sang dans l'urine;
  • fièvre.

Avec l'exacerbation de la cystite chronique, les symptômes peuvent être moins prononcés et dépendent des causes de la maladie..

Cystite pendant la grossesse: symptômes, traitement et prévention

La cystite est un processus inflammatoire de la vessie et l'une des maladies les plus graves du système génito-urinaire. La maladie est principalement caractéristique de la moitié féminine de la population en raison des caractéristiques anatomiques de la structure de l'urètre, le canal féminin est large et court, ce qui permet à l'infection de pénétrer facilement à l'intérieur. Environ 50% des femmes souffrent de cystite pendant la grossesse, la maladie est dangereuse en raison de complications non seulement pour la mère, mais aussi pour le bébé, elle nécessite donc un traitement immédiat. Cystite chez l'homme: causes, symptômes et traitement.

Les causes

La principale raison pour laquelle la cystite se développe pendant la grossesse est la vie active des bactéries pathogènes Escherichia coli - Escherichia coli. D'autres agents pathogènes sont la chlamydia, le staphylocoque, Pseudomonas aeruginosa, ainsi que divers champignons. Les conditions qui sont créées pendant la période de gestation sont les plus séduisantes pour ces «invitées», car pendant la grossesse, le fond hormonal change considérablement et la microflore bactérienne des muqueuses change, y compris dans les zones intimes. Les microbes pénètrent dans l'urètre après un acte avec un partenaire ou en raison du non-respect des règles d'hygiène après avoir vidé les intestins, dont E. coli est considéré comme un résident.

Facteurs contribuant à la maladie:

  • affaiblissement de l'immunité - l'inhibition des défenses de l'organisme conduit à une baisse des barrières et à la pénétration, à la reproduction des bactéries, qui dans un état sain existent déjà sur les muqueuses des organes génitaux;
  • hypothermie - très souvent, la cystite chez les femmes enceintes se développe après une hypothermie ou un rhume, il est très important que les jambes de la femme soient toujours chaudes, une protection contre le froid et le vent est nécessaire pour le bas du dos, le bas de l'abdomen et la zone des organes génitaux externes;
  • utilisation à long terme de médicaments - une utilisation à long terme de médicaments dont les métabolites sont excrétés dans l'urine et provoquent une irritation de la vessie, sont également capables de provoquer une cystite.En outre, ces médicaments réduisent le système immunitaire du corps et modifient le fond hormonal;
  • allergies - les réactions allergiques à divers facteurs environnementaux deviennent le contexte de la propagation des bactéries pathogènes dans les voies urinaires et la vessie, il peut s'agir d'allergies aux cosmétiques et aux produits d'hygiène, aux produits alimentaires, ainsi qu'aux articles pour l'hygiène intime;
  • surchauffe - lorsque la vessie surchauffe (prendre des bains chauds, visiter des bains et des saunas), la composition de la microflore des muqueuses peut changer, cela peut déclencher le développement d'une cystite chez les femmes enceintes;
  • exacerbation des maladies chroniques de la vessie - avec l'exacerbation d'autres maladies, le risque d'infection secondaire se joint.

Les facteurs de risque de développement de la cystite sont complétés par des conditions stressantes, le port de sous-vêtements synthétiques serrés, le surmenage, les processus infectieux dans d'autres organes, en particulier les organes du système génito-urinaire. La cystite tardive de la grossesse peut se développer en raison de la relaxation physiologique de la vessie, de la stagnation de l'urine, de la pression d'une hypertrophie de l'utérus.

Symptômes

La cystite pendant la grossesse se manifeste sous forme aiguë ou chronique. La cystite aiguë a une nature soudaine et des symptômes prononcés, elle se développe le plus souvent après une hypothermie. La maladie devient chronique en l'absence de traitement adéquat, auquel cas ses symptômes sont lents, peuvent ne pas apparaître du tout à certaines périodes, cependant, pendant les périodes d'exacerbation, se faire sentir, en outre, se débarrasser du type chronique est beaucoup plus difficile.

Signes de cystite aiguë

Les signes de cystite sous forme aiguë sont causés par un processus inflammatoire aigu survenant dans la vessie et le canal urinaire.

  • mictions fréquentes avec une petite quantité d'urine;
  • sensation de brûlure et douleur aiguë pendant la miction;
  • fausse envie d'aller aux toilettes, sensations de vidange incomplète de la vessie;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • urine trouble; des impuretés de sang et de pus peuvent être détectées dans l'urine;
  • augmentation de la température corporelle;
  • intoxication.

Remarque! Une forte intoxication du corps et de la fièvre sont des preuves directes que la maladie est entrée dans une phase sévère, elle nécessite une intervention médicale et un traitement adéquat.

Quel est le danger d'une cystite aiguë? La forme aiguë de la maladie menace non seulement la santé de la mère, mais aussi la sécurité de la vie du fœtus - le processus inflammatoire peut aller aux reins et provoquer le développement de la pyélonéphrite.

Les symptômes de la cystite chronique

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse sous une forme chronique sont moins prononcés. Les principales manifestations de la maladie sont des douleurs pendant la miction, des mictions fréquentes, ainsi que la production d'urine ainsi que des impuretés purulentes.

L'intensité de la douleur dépend de la fréquence des mictions. La femme enceinte ressent des douleurs de tiraillement dans le périnée le long du trajet urétral. De plus, elle peut ressentir un malaise général et le stress associés à cette condition..

Le traitement de la cystite chronique, contrairement aux aiguës, n'implique pas l'utilisation de médicaments antibactériens, la thérapie a une nature plus longue et plus complexe, elle vise non seulement à la destruction des bactéries nocives, mais aussi à normaliser la microflore et à renforcer l'immunité générale.

Les conséquences de la pathologie

La cystite pendant la grossesse aux premiers stades n'est pas aussi dangereuse qu'en fin de grossesse. De plus, assez souvent, une femme découvre qu'elle est en mesure, lors du diagnostic, de déterminer la présence d'une maladie inflammatoire de la vessie. Mais même la cystite au début de la grossesse devient souvent un facteur à cause duquel des processus pathologiques plus graves apparaîtront si vous ne consultez pas immédiatement un médecin et subissez le traitement nécessaire.

La pyélonéphrite (un processus inflammatoire qui se produit dans les reins) est la conséquence la plus dangereuse de la cystite pendant la grossesse. Des bactéries pathogènes pénètrent les uretères dans les reins. Chez la femme enceinte, le rein droit est principalement touché. Dans la pyélonéphrite aiguë, une femme enceinte doit être hospitalisée, sinon cette condition menace la santé de la mère et de l'enfant. Les conséquences peuvent être une fausse couche, une naissance prématurée, une insuffisance pondérale fœtale.

Diagnostique

Avec le développement des premiers symptômes de la cystite, une femme doit consulter un médecin, puis subir un diagnostic. Ce n'est qu'après avoir reçu les résultats que le médecin établira un diagnostic précis et prescrira un traitement au patient..

Les principales mesures diagnostiques pour identifier un processus inflammatoire de la vessie:

  • analyse générale de l'urine - s'il y a une inflammation dans le corps, le nombre de globules blancs augmente et des protéines sont également détectées;
  • test sanguin général - avec cystite chez la femme enceinte, l'ESR augmente;
  • Échographie des reins et de la vessie - la méthode est nécessaire pour déterminer l'état du système urinaire;
  • analyse bactériologique de l'urine - vous permet d'identifier et de déterminer l'agent causal du processus infectieux.

Remarque! Il est nécessaire de sélectionner correctement l'urine pour les études générales et bactériologiques afin que le résultat soit fiable. Pour l'analyse le matin, la partie médiane de l'urine est recueillie dans un bocal stérile, il faut la remettre au laboratoire pendant une heure et demie à deux heures.

Traitement

La cystite au premier trimestre de la grossesse et plus tard ne peut être traitée qu'avec des médicaments qui ne sont absolument pas nocifs pour la vie et la santé de la future mère et du fœtus. Il est particulièrement nécessaire d'être particulièrement prudent en ce qui concerne les médicaments antibactériens, mais non seulement les antibiotiques, mais également les médicaments à d'autres fins ne peuvent être prescrits que par un médecin, il est impossible de mener une thérapie indépendante dans tous les cas. Les tétracyclines et les sulfonamides sont extrêmement contre-indiqués pour les femmes enceintes, les antibiotiques de ces groupes peuvent nuire au développement du fœtus.

Thérapie antibiotique

Les principaux médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite sont Monural et Amoxiclav, ces comprimés et poudre sont approuvés pour une utilisation lors de l'accouchement et n'affectent ni la mère ni le fœtus en développement. Monural et Amoxiclav - médicaments contre la cystite pendant une grossesse de nouvelle génération, ils soulagent rapidement les symptômes et soulagent la douleur.

Monural le plus efficace - assez 1 sachet de poudre pour éliminer la douleur. Le traitement à l'amoxiclav dure de 5 à 14 jours. Tout médicament peut être choisi comme médicament de premier choix, après l'antibiotique, le médecin doit prescrire à la femme enceinte des médicaments qui élimineront le volume total d'urine de la vessie, normaliseront la microflore des muqueuses et augmenteront également l'immunité globale.

Kanefron

Kanefron est un remède naturel à base de plantes très efficace, il est souvent prescrit aux femmes enceintes pour le traitement de la cystite, les substances actives du médicament non seulement arrêtent les symptômes, mais éliminent également la cause de la maladie. Le médicament n'a pratiquement aucune contre-indication, est facilement toléré par les patients en position et ne nuit pas au fœtus.

L'action du médicament Kanefron:

  • normalise le travail de la vessie et des reins;
  • améliore l'effet des médicaments antibactériens et empêche le développement d'infections;
  • favorise la relaxation des vaisseaux des voies urinaires, ce qui assure l'élimination sans entrave de l'excès de liquide du corps d'une femme enceinte et soulage l'enflure;
  • améliore l'apport sanguin aux reins;
  • a un effet antispasmodique.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse avec Kanefron en peu de temps aide à soulager l'état général et à réduire les symptômes de la cystite et d'autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire. Le médicament a également un effet préventif et empêche le développement de la lithiase urinaire..

Remèdes populaires

Que faire une femme enceinte pour se débarrasser de la cystite? La réponse à la question réside dans les recettes de la médecine traditionnelle, mais il faut comprendre que le remède populaire contre la cystite pendant la grossesse doit être résolu par le médecin traitant.

Le canneberge est le principal remède populaire qui aide à éliminer le processus inflammatoire dans la vessie. Les canneberges contiennent des substances et des acides bénéfiques qui tuent E. coli et d'autres bactéries pathogènes. L'utilisation fréquente de boissons aux canneberges contribue à l'oxydation de l'environnement dans l'estomac, les bactéries ne peuvent plus s'accrocher à la muqueuse et sont excrétées du corps. Remarque! Il est conseillé d'utiliser des boissons aux fruits chaudes, les groseilles rouges ont également des propriétés similaires, vous pouvez ajouter des airelles à la boisson.

Que peuvent les femmes enceintes atteintes de cystite pour s'en débarrasser:

  • Racine d'églantier (2 cuillères à soupe), sous forme écrasée, versez un verre d'eau bouillie, faites bouillir au bain-marie et laissez reposer 15-25 minutes. Filtrez avant de boire, buvez 3 fois par jour pendant ½ tasse, après trente minutes, vous pouvez manger.
  • Les baies de sorbier rouge et les feuilles d'airelle rouge sont prises dans un rapport de 3: 1, versez 1 tasse d'eau bouillante, insistez et filtrez pendant deux à trois heures. Prendre une telle infusion 30 minutes avant un repas, une dose de 3 millilitres par jour, 100 millilitres. Dans un verre, vous pouvez ajouter une cuillerée de miel.
  • Le cassis a un effet anti-inflammatoire. Pour préparer le médicament doit prendre 6 cuillères à soupe. l feuilles écrasées de la plante et versez 1 litre d'eau bouillante, vous devez insister pendant au moins une heure. Il est permis d'ajouter du miel ou du sucre au bouillon fini. Prendre une décoction cinq à six fois par jour, dose - 1 cuillère à soupe.
  • Pour préparer le prochain médicament, vous devez verser une cuillère à soupe d'herbes d'aneth avec 1,5 tasse d'eau bouillante, laisser reposer 30 minutes. Boire avant les repas en 30 minutes, dosage - un tiers d'un verre.
  • Il est utile pour les femmes enceintes de prendre du bouillon d'avoine, il est très simple de le préparer - vous devez prendre un verre d'avoine et verser 2 tasses d'eau fraîchement bouillie, puis faire bouillir à nouveau dans un bain-marie, bouillir jusqu'à ce que le volume soit réduit de moitié. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon préparé, prendre des médicaments ½ tasse, le régime est de trois fois par jour.

Les remèdes populaires sont utilisés depuis l'Antiquité, c'est un moyen efficace et sûr, reconnu même par la médecine officielle. Veuillez noter que la plupart des médicaments pour le traitement de la cystite, à l'exception des antibiotiques, sont d'origine végétale. Mais, malgré cela, vous ne pouvez même pas utiliser de décoctions à base de plantes sans en informer le médecin traitant. Le médecin doit être au courant de tous les moyens et préparations qu'une femme enceinte prend. De plus, avant de prendre tout médicament, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas d'allergie.

La prévention

Maintenant, vous savez comment traiter la cystite pendant la grossesse, mais comment empêcher le développement du processus inflammatoire de la vessie? Pour une femme qui attend un bébé, la maladie est plus facile et mieux à prévenir qu'à éliminer.

La prévention de la cystite pendant la grossesse doit être commencée avant la conception du bébé. Lors de la planification d'un enfant, la future femme devrait certainement subir un examen médical complet et éliminer tous les problèmes médicaux, le cas échéant. Les infections chroniques doivent être guéries avant la grossesse. Même les caries avancées ou l'amygdalite peuvent devenir plus tard les principales causes du développement de la cystite chez les femmes enceintes, ainsi que des infections d'autres organes internes.

Vous ne pouvez pas contourner le côté des mesures préventives qui se rapportent à l'hygiène personnelle de la femme enceinte. Une femme a besoin d'un lavage quotidien à l'eau tiède avec des détergents à pH neutre, il est encore préférable d'effectuer une procédure similaire le matin et le soir. Mais les femmes enceintes sont interdites de prendre des bains chauds, cela évitera la surchauffe et la pénétration de détergents et de bactéries dans les organes génitaux.

Les femmes enceintes doivent faire attention à leur santé et à leur immunité, vous devez manger plus de vitamines, renforcer les fonctions protectrices du corps et éviter également l'hypothermie et le rhume.

Nutrition

La prévention des maladies infectieuses et inflammatoires comprend également la sélection et le respect d'un régime alimentaire. La nutrition doit être rationnelle et inclure des aliments sains. Les variétés de poisson et de viande à faible teneur en matières grasses, les produits laitiers et à base de lait aigre, les légumes et les fruits frais, cuits et cuits au four sont utiles. Mais les plats frits, salés, fumés et épicés du menu devront être exclus.

Boire doit être observé, il doit être abondant. Vous pouvez boire de l'eau, des décoctions et des thés, des boissons aux fruits. Il est interdit de boire de l'alcool, des boissons gazeuses, des jus d'agrumes, du café et des boissons contenant de la caféine..

En raison de la consommation excessive d'alcool, les femmes enceintes vont souvent aux toilettes, et c'est correct - même s'il n'y a aucune envie d'aller aux toilettes toutes les 2-3 heures, cela assurera l'élimination sans entraves de l'excès de liquide et de bactéries du corps..

Cystite en début de grossesse: qu'est-ce qui est dangereux, comment traiter

Les femmes en âge de procréer doivent analyser attentivement les «signaux» de leur corps. Les signes de conception sont parfois similaires à l'apparition d'une inflammation des organes urinaires. La cystite pendant la grossesse aux premiers stades interfère avec la formation normale de l'embryon et complique le port du fœtus. Il existe plusieurs façons de détecter une maladie, et les méthodes de son traitement dépendent des résultats d'un test express pour déterminer la conception.

Qu'est-ce que la cystite

La cystite est une inflammation de la membrane à l'intérieur de la vessie. La maladie peut survenir chez des personnes de tout âge dans le contexte d'une infection du système génito-urinaire, d'une hypothermie, des effets secondaires des médicaments. Il y a d'autres raisons..

Distinguer entre cystite aiguë et chronique. Quelle que soit la forme, la pathologie s'accompagne d'une dysurie (violation de la répartition de l'urine de la vessie).

Pourquoi une cystite au début de la grossesse se développe-t-elle?

Souvent, la cystite au début de la grossesse se développe dans le contexte des changements hormonaux. Les glandes après fécondation de l'œuf produisent intensivement de la progestérone. Cette hormone détend les muscles lisses de l'utérus pour réduire sa fonction contractile et prévenir les fausses couches. Puisqu'il n'a pas de propriété sélective, le ton de toutes les structures corporelles qui ont des fibres musculaires lisses dans leur structure diminue.

Pourquoi la cystite se développe en raison d'une augmentation des niveaux de progestérone:

  1. La lumière des uretères se dilate, la vessie se remplit plus rapidement d'urine. Cela explique pourquoi vous souhaitez souvent utiliser les toilettes, bien que l'utérus n'appuie pas encore sur l'organe.
  2. Le tonus de la vessie diminue, ce qui entraîne une stagnation de l'urine dans la cavité corporelle, irritant sa muqueuse.
  3. Les fibres musculaires lisses du sphincter urétral interne et externe sont détendues. Par conséquent, la microflore opportuniste est plus facile à pénétrer dans la vessie.
  4. La lumière de l'urètre se dilate. Chez la femme, l'urètre est court, sa sortie est proche du vestibule du vagin et de l'anus. En combinaison avec des sphincters détendus, les infections sont facilement rejetées dans la vessie..

Dans les premiers stades, la progestérone empêche une fausse couche. Un œuf fécondé contient l'ADN du père et le fœtus commence à produire de l'hCG (gonadotrophine chorionique humaine). Les cellules du système de défense féminin ne peuvent pas les distinguer des agents pathogènes et attaquer l'embryon.

L'hormone de maternité affaiblit délibérément l'immunité d'une femme pour éviter une interruption de grossesse. Le corps diminue la résistance aux infections réelles: E. coli, Trichomonas, Chlamydia, Staphylococcus et ainsi de suite. Les cellules cessent de supprimer la croissance de la microflore conditionnellement pathogène du vagin, des champignons, des virus, des entérobactéries, de sorte que la cystite se produit, les maladies chroniques s'aggravent ou de nouvelles pathologies se développent.

Facteurs prédisposants à la cystite chez la femme enceinte

Avant le retard des menstruations, les femmes ne sont pas conscientes d'une conception réussie. De nombreux couples continuent de s'engager activement dans l'intimité, n'utilisant pas toujours un préservatif.

À ce moment, la microflore conditionnellement pathogène pénètre souvent dans l'urètre par le vagin et parfois par les intestins. L'immunité inhibée par la progestérone ne résiste pas à l'infection et la femme développe une cystite aiguë.

Autres facteurs provoquant la maladie:

  • pathologie vaginale (vaginose, etc.);
  • mauvaise hygiène corporelle;
  • visiter des toilettes publiques sales équipées de toilettes;
  • utilisation fréquente de contraceptifs spermicides;
  • port constant de tongs synthétiques;
  • infection accidentelle lors de l'examen instrumental;
  • prendre des hormones, des antibiotiques;
  • Travail "sédentaire", provoquant une stagnation des organes pelviens;
  • hypothermie.

L'inflammation chronique de la muqueuse de la vessie se produit chez les personnes présentant une structure anormale de l'organe, avec diabète, altération de la fonction intestinale, conditions immunosuppressives. Vous pouvez vous protéger de la maladie avec des mesures préventives de base..

La manifestation de la cystite chez les femmes enceintes

La cystite aiguë peut être reconnue par les signes prononcés de dysurie. Cette douleur lors de la vidange de la vessie, une petite portion unique de sortie de liquide, des douleurs abdominales au-dessus du pubis, de la fièvre, des mictions fréquentes, une couleur non naturelle et une odeur d'urine.

Une femme souffre également d'incontinence urinaire: elle peut écrire pendant le sommeil ou ne pas avoir le temps d'aller aux toilettes l'après-midi. Dans la forme chronique ou l'évolution non aiguë de la maladie, ces signes sont flous.

La similitude des signes de cystite et de grossesse

Dans les premiers stades, une femme enceinte peut ne pas déterminer correctement la cause de la dysurie. Après la fécondation de l'ovule, les glandes cervicales produisent intensivement des sécrétions, créant un bouchon muqueux dans le canal cervical. L'urine devient trouble en raison d'une décharge claire.

Envie fréquente d'aller aux toilettes, une sensation d'éclatement dans l'abdomen s'explique par une microcirculation et un gonflement accrus des tissus utérins, une diminution du tonus des fibres musculaires lisses et un remplissage rapide de la vessie.

Une douleur modérée et l'apparition de sang dans l'urine sont associées à l'implantation d'un ovule fœtal dans la paroi utérine. Pendant la grossesse, la température corporelle monte à 37-37, 4 ° C, créant des conditions optimales pour le développement de l'embryon.

Que faire lorsque des symptômes de cystite apparaissent

Il est recommandé à une femme de faire une analyse de l'hCG. Il montrera déjà très tôt la présence de gonadotrophine chorionique sécrétée par l'embryon.

Les tests rapides à domicile "deux bandelettes" de grossesse sont déterminés 7-15 jours après une étude en laboratoire de l'hCG.

Ensuite, vous devez consulter un médecin. Le gynécologue doit être consulté d'urgence en cas de sensation de brûlure et / ou de douleur lors de la vidange de la vessie, état de santé fortement dégradé, douleur et autres symptômes de cystite qui durent plus d'une journée.

Qu'est-ce que la cystite dangereuse

L'automédication de la cystite et une médication inadéquate provoquent l'échec de la grossesse, des saignements ou perturbent le développement normal de l'embryon. Si le type d'infection n'est pas correctement établi, la maladie deviendra chronique en raison de la faible efficacité des méthodes de traitement utilisées..

Une conséquence dangereuse de la cystite est une pyélonéphrite ou des dommages diffus à toutes les structures du système urinaire. La pathologie constitue une menace pour la vie d'une personne de tout âge et, aux derniers stades de la grossesse, elle se termine par la mort d'un enfant.

Le traitement intempestif de la cystite peut être compliqué par le phlegmon, la nécrose des tissus, puis une opération sera nécessaire pour retirer une partie ou la totalité de l'organe.

Comment la cystite affecte-t-elle le développement du fœtus?

Si la cystite se produit avant que le canal cervical ne soit fermé avec un bouchon muqueux, il y a un risque que des agents pathogènes pénètrent dans l'utérus. Par la suite, l'infection de l'embryon, l'échec de la grossesse. Les données statistiques uniques indiquent l'implication des bactéries dans le développement de la paralysie cérébrale chez un nourrisson.

La cystite chronique épuise le corps d'une femme pendant longtemps, la forçant à prendre des antibiotiques. Dans les premiers stades, cela menace la mort de l'embryon ou retarde le développement fœtal, un faible indice de masse corporelle de l'enfant. Les statistiques ont enregistré de nombreux cas d'enfants nés prématurément en raison d'une inflammation des membranes des organes urinaires. La présence de cystite après 37 semaines de grossesse devient la cause de l'infection des muqueuses du bébé lors de l'accouchement.

Diagnostic de la maladie

Aux premiers signes de cystite, une femme devrait consulter un obstétricien-gynécologue et urologue de premier plan. Les médecins effectuent un examen initial, recueillent une anamnèse. Ensuite, un certain nombre d'études de laboratoire et de matériel sont prescrites:

Type de diagnosticNom de la recherche
Test sanguinAnalyse sanguine générale
Analyse d'urine• Analyse générale d'urine
• Test selon Nechiporenko
• Test selon Zimnitsky
• Protéinurie quotidienne
• Culture bactérienne
• Etude de la sensibilité des pathogènes aux antibiotiques
Examen matériel et instrumental• Thermométrie
• Échographie du système génito-urinaire
• Cervicométrie

Les médecins peuvent en outre examiner une femme et son partenaire sexuel pour détecter des IST (infections sexuellement transmissibles). Sur la base des résultats du diagnostic, l'urologue et l'obstétricien-gynécologue établissent un plan de traitement.

Traitement médicamenteux de la cystite pendant la grossesse

Chez les femmes enceintes, le traitement précoce de la cystite est effectué à l'aide de remèdes homéopathiques et à base de plantes qui n'ont pas de propriétés abortives. D'autres médicaments sont utilisés strictement selon les indications cliniques..

Avec un cours complexe de la maladie, l'urologue effectue une instillation: à travers un cathéter, un médecin injecte une solution antiseptique dans la vessie. Si la cystite est causée par une IST, le traitement étiologique de l'infection et de la vaginose est effectué simultanément..

Agents antimicrobiens pour la cystite chez les femmes enceintes

L'antibiotique "Monural" appartient à la nouvelle génération de médicaments du groupe phosphonique et il est sans danger pour le développement intra-utérin de l'enfant. Le médicament est utilisé 1 fois par jour jusqu'à ce que les agents responsables de la cystite, les signes d'inflammation ne soient plus détectés dans les analyses d'urine et de sang.

Pendant la grossesse, la cystite aiguë est également traitée avec des antibiotiques d'un certain nombre de céphalosporines, pénicillines, macrolides. L'amoxicilline, la céphalexine, la nitrofurantoïne, le ceftibuten, la josamycine donnent de bons résultats..

Dans les cas extrêmes, utilisez "Furamag" si la pathologie s'est propagée aux reins et menace de faire une fausse couche. Les examens des médecins indiquent que cet antibiotique a un large éventail d'actions et guérira rapidement les infections que d'autres antimicrobiens n'ont pas guéries.

Remèdes à base de plantes pour le traitement de la cystite chez les femmes enceintes

Le remède à base de plantes "Fitolizin" est utilisé pour la cystite à n'importe quel trimestre de la grossesse. Les observations cliniques confirment son innocuité pour le fœtus. Le médecin prescrit également des pâtes pour prévenir l'inflammation de la vessie si une femme prévoit de devenir enceinte. Le médicament est utilisé conformément aux exigences des instructions..

La phytopréparation «Cyston» contient une tige à deux fruits, un saxifrage, une garance, une momie, une fleur de paille grossière, un onosmus, une floraison, une vernonie cendrée. Il est autorisé de l'utiliser pendant la grossesse pendant une longue période, s'il n'y a pas d'allergie aux composants. Le médicament est pris deux fois par jour, 2 comprimés, jusqu'à disparition de l'inflammation.

La tisane Brusniver est également utilisée pour le traitement principal. Il contient du millepertuis, une série de feuilles d'airelle rouge. Le produit est bouilli pendant 15 minutes ou a insisté dans un thermos pendant 2 heures. Prendre un mois 4 fois par jour pour un tiers de verre.

Antalgiques pour la cystite

Les femmes enceintes sont autorisées à soulager la douleur liée à la cystite avec l'antispasmodique No-Shpa. Le médicament est consommé si nécessaire par 2 à 3 comprimés par jour, mais ils ne peuvent pas être traités pendant longtemps.

Recettes alternatives pour la cystite pour les femmes enceintes

En plus des remèdes à base de plantes et des médicaments, les médecins sont autorisés à utiliser des méthodes alternatives. Il est recommandé de choisir des recettes avec l'aide d'un urologue et d'un gynécologue. Cela évitera la duplication des actions du médicament prescrit ou les conflits de substances..

Recettes alternatives pour la cystite en début de grossesse:

  1. Compote d'airelle comme agent antibactérien. Pour 500 ml d'eau, prenez 2 cuillères à soupe. l baies, laisser mijoter au feu pendant 15 minutes, puis refroidir. Buvez un verre tout au long de la journée.
  2. Infusion de l'utérus de pin comme agent antimicrobien et anti-inflammatoire. Dans 250 ml d'eau bouillante, infuser 1 cuillère à soupe. l matières premières pendant 20 minutes. Ensuite, le liquide est filtré et consommé dans 1 cuillère à soupe. l jusqu'à 4 fois par jour.

Important! Un traitement supplémentaire avec des remèdes populaires doit être convenu avec l'obstétricien-gynécologue. Avant d'utiliser une certaine matière première médicinale, ses contre-indications doivent être étudiées. N'enfreignez pas les prescriptions médicales, n'interrompez pas le traitement médicamenteux et mettez un coussin chauffant sur votre estomac pour soulager l'inflammation.

Prévention de la cystite chez la femme

Quel que soit leur âge, les filles et les femmes doivent respecter scrupuleusement les règles d'hygiène intime: lavage quotidien à l'eau tiède ou décoctions à base de plantes. Un flux de liquide doit être dirigé du pubis vers l'anus afin que les entérobactéries n'entrent pas dans le vagin par l'intestin. Il n'est pas recommandé de porter des vêtements serrés, des culottes synthétiques, des tongs dans la vie quotidienne - ce sont des choses pour une occasion spéciale.

Il est interdit de prendre une douche ou de prendre un bain pendant les jours critiques, car la probabilité de jeter une infection dans l'utérus ou l'urètre et la vessie augmente. Vous devez également toujours utiliser un préservatif pendant l'intimité avec un partenaire instable ou dans le cas de relations sexuelles anales.

Pour prévenir la cystite due à l'hypothermie, vous devez toujours vous habiller en fonction de la météo. Vous ne pouvez pas vous asseoir sur des surfaces froides et visiter des toilettes mal entretenues (avec des courants d'air). Il n'est pas souhaitable sans préparation du corps d'entamer brusquement les procédures de durcissement.

En l'absence de contre-indications, une femme enceinte doit continuer à faire de la gymnastique quotidienne avec une activité physique autorisée et boire jusqu'à 2 litres d'eau potable. Cela empêchera la congestion des organes pelviens et du système urinaire. Au premier signe de cystite, vous devez immédiatement subir un examen par un gynécologue. Pour la détection rapide de la maladie, il est recommandé de faire une analyse générale mensuelle de l'urine et du sang tout au long de la grossesse.

Qu'est-ce qu'une cystite dangereuse pendant la grossesse et comment la traiter

La cystite est un processus inflammatoire qui englobe les parois de la vessie. Il est principalement de nature infectieuse, souvent de façon chronique chez les femmes. Il peut s'aggraver chez les femmes enceintes sans raison apparente ou en raison de la propagation d'agents pathogènes infectieux du foyer chronique de l'infection (amygdalite, carie, sinusite, pyélonéphrite). Certaines femmes n'aggravent la cystite que pendant la grossesse, et elles peuvent découvrir leur situation plus tôt que d'autres.

Les causes de la cystite

Conseil de l'urologue: «Tout d'abord, je voudrais dire que vous ne pouvez pas utiliser de dispositifs médicaux solides sans ordonnance d'un médecin. Très bon pour la prévention des maladies. Lire la suite "

Les spécialistes identifient deux principales raisons du développement de la cystite pendant la grossesse - la présence d'une infection chronique et une violation de l'urodynamique des voies urinaires. Malgré la prévalence élevée, un processus inflammatoire dans la vessie peut provoquer des pathologies intra-utérines, compliquer l'accouchement et augmenter le risque de développer des enfants atteints d'anomalies congénitales.

La cystite pendant la grossesse se développe dans le contexte de changements hormonaux dans le corps. La progestérone commence à être activement produite, ce qui réduit le ton non seulement de l'utérus, mais aussi de la vessie et d'autres organes internes. Cela conduit à un reflux pelvien-rénal et à des processus congestifs. L'urine concentrée est un environnement favorable à la reproduction des micro-organismes qui provoquent l'inflammation.

De plus, une concentration élevée de progestérone et d'oestrogène réduit considérablement la résistance de l'épithélium de la vessie aux bactéries considérées comme pathogènes conditionnelles (staphylocoques, streptocoques, Escherichia coli).

Dans la seconde moitié de la grossesse, l'uretère est comprimé par un utérus élargi et des veines ovariennes dilatées. À la fin de la période de gestation, le sphincter urétral est considérablement affaibli, ce qui contribue également à la propagation de l'infection de manière ascendante.

Les symptômes de la cystite chez les femmes enceintes

La cystite se produit sous forme aiguë et chronique. En raison d'une diminution de l'immunité et d'autres changements naturels, même une hypothermie banale peut provoquer une rechute du processus inflammatoire.

Le plus souvent, la maladie s'aggrave dans le contexte des infections respiratoires aiguës: quelques jours après le développement d'une maladie respiratoire, des douleurs et des douleurs surviennent. En dehors de l'exacerbation, la cystite pendant la grossesse se produit presque sans symptômes. Parfois, les femmes ressentent une gêne dans l'urètre, en particulier après une intimité ou une rétention urinaire forcée.

Symptômes avec exacerbation de la cystite:

  • urination fréquente;
  • inconfort dans l'abdomen et l'urètre, sensation de brûlure;
  • douleur intense au début et à la fin de la miction;
  • opacification de l'urine;
  • augmentation de la température corporelle;
  • maux de tête et autres signes d'intoxication.

Commencez le traitement dès les premiers symptômes de cystite pendant la grossesse. Même si le fil est léger et qu'il n'y a pas de douleur intense pendant la miction, il n'est pas recommandé de refuser l'aide d'un médecin.

La cystite est en tout cas une maladie infectieuse et l'infection peut nuire au développement du fœtus. Dans le contexte de la cystite, les maladies rénales sont souvent exacerbées. Dans ce cas, l'hospitalisation de la femme enceinte et un traitement antibactérien sérieux seront nécessaires.

Seul un spécialiste qualifié sait comment traiter la cystite pendant la grossesse. Le médecin doit définitivement déterminer le type d'agent pathogène, examiner la vessie, les reins, tout en contrôlant le développement du fœtus et en prévenant la menace de fausse couche dans le contexte d'un processus d'infection prononcé.

Cystite au premier trimestre de la grossesse

Le plus souvent, la cystite se développe au premier trimestre de la grossesse, lorsqu'un changement hormonal se produit, le tonus des muscles des organes internes diminue et le système immunitaire s'affaiblit. Une femme est sujette aux infections pendant cette période..

Urologue: si vous voulez vous débarrasser de la cystite pour qu'elle ne revienne plus, il vous suffit de la dissoudre Lire la suite »

L'agent causal de la cystite en début de grossesse est E. coli. Il peut pénétrer dans l'urètre depuis la région périanale. Les staphylocoques, les streptocoques et d'autres micro-organismes pathogènes conditionnels provoquent également une cystite au début de la grossesse..

Facteurs provocateurs

  • exacerbation des maladies infectieuses chroniques: colite, vulvite, gardnerellose, pyélonéphrite, amygdalite;
  • hypothermie du corps;
  • infections urogénitales sexuellement transmissibles;
  • le développement de maladies virales respiratoires, y compris la grippe;
  • abus de nourriture épicée;
  • constipation chronique;
  • non-respect de l'hygiène personnelle;
  • violation de la microbiocénose vaginale, dysbiose intestinale;
  • porter des sous-vêtements trop serrés en tissus synthétiques, serrant la région pelvienne avec des jeans et des pantalons serrés.

Plus ces facteurs affectent le corps d'une femme enceinte, plus le risque de développer une cystite est élevé.

Cystite en signe de grossesse avant retard

Dans certaines sources, la cystite est appelée le premier signe de grossesse - si souvent la maladie survient chez les femmes en position. Mais les experts sont sceptiques à ce sujet.

Malheureusement, une femme n'a pas d'autre moyen d'établir une grossesse avant le délai. Si le processus inflammatoire dans la vessie ne s'aggrave que pendant la grossesse, vous devez vous méfier et consulter un médecin. Le spécialiste procédera à un examen et prescrira un traitement qui empêchera la propagation de l'infection et aidera à éviter la menace de fausse couche.

Si la cystite est considérée comme un signe de grossesse, alors seulement hypothétique. Dans tous les cas, seul le gynécologue peut déterminer la période exacte (selon l'examen et l'échographie). Les tests modernes peuvent détecter une grossesse le premier jour de retard, et ils devraient être plus fiables que les signes présumés.

Traitement de la cystite pendant la grossesse

Que faire si une cystite survient soudainement pendant la grossesse? La première étape devrait être de consulter un médecin. Prenez rendez-vous avec un gynécologue, un médecin généraliste ou un urologue. Au rendez-vous, dites au médecin quels symptômes vous dérangent.

QUE DISENT LES MÉDECINS?

Docteur en sciences médicales, docteur honoris causa de la Fédération de Russie et membre honoraire de l'Académie russe des sciences, Anton Vasiliev:

«Je traite des maladies du système génito-urinaire depuis de nombreuses années. Selon les statistiques du ministère de la Santé, la cystite dans 60% des cas devient chronique.

La principale erreur se resserre! Le plus tôt vous commencez le traitement de la cystite, mieux c'est. Il existe un outil qui est recommandé pour l'auto-traitement et la prévention de la cystite à domicile, car de nombreux patients ne demandent pas d'aide en raison d'un manque de temps ou de honte. Voici Ureferon. C'est le plus polyvalent. Il n'a pas de composants synthétiques, son effet est doux, mais palpable après le premier jour d'administration. Il soulage l'inflammation, renforce les parois de la vessie, sa muqueuse, restaure l'immunité générale. Il convient aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Pour les hommes, il y aura également un bonus agréable - une puissance accrue. "

Si un urologue effectue un traitement de la cystite pendant la grossesse, il doit tenir compte du terme: au premier trimestre, de nombreux médicaments ont des effets tératogènes et il est interdit de les prendre. La préférence est donnée aux remèdes à base de plantes.

Les médicaments graves contre la cystite pendant la grossesse (antibiotiques, hormones) sont prescrits strictement selon les indications. Avant de prendre tout remède, lisez les instructions et consultez votre médecin. Les médicaments antibactériens et anti-inflammatoires contre la cystite en début de grossesse sont particulièrement dangereux lorsque le placenta ne remplit pas de fonction de barrière par rapport aux substances dangereuses..

Au deuxième trimestre, la barrière hématoplacentaire commence à fonctionner, ce qui nous permet d'élargir la gamme de médicaments utilisés. Le médecin peut déjà prescrire des médicaments contre la cystite pendant la grossesse dans le groupe des céphalosporines, des nitrofuranes et des aminosides. De plus, des vitamines, des antispasmodiques et des agents de détoxication peuvent être prescrits..

Comment traiter la cystite en début de grossesse

Le traitement précoce de la cystite pendant la grossesse peut inclure:

  • prendre des antibiotiques (en tenant compte du pathogène identifié);
  • respect du repos au lit ou semi-lit;
  • consommation abusive d'alcool;
  • refus de repas copieux, d'aliments épicés, d'épices;
  • maintenir la paix physique et psycho-émotionnelle.

Avec une forte augmentation de la température, des médicaments antipyrétiques doivent être utilisés. Une fièvre prolongée peut compliquer la grossesse et entraîner des fausses couches. La reproduction active des agents pathogènes infectieux s'accompagne d'une intoxication, qui est également dangereuse pour l'enfant à naître. Une femme doit boire jusqu'à 2,5 litres de liquide chaud par jour. En cas de rétention urinaire, consultez immédiatement un spécialiste.

Si la gravité de l'état de la femme le permet, le traitement de la cystite pendant la grossesse est effectué à domicile. Mais en même temps, le médecin nomme régulièrement des consultations et des recherches supplémentaires. Sur la base des résultats d'une analyse d'urine, l'efficacité du traitement peut être déterminée. Mais même après la guérison, la bactériurie peut persister plusieurs mois.

Pilules pour la cystite pendant la grossesse

Les médicaments anti-inflammatoires et antibactériens sont le plus souvent prescrits pendant la grossesse sous forme de comprimés. La dose est choisie individuellement. Habituellement, les experts prescrivent des antibiotiques à large spectre pour protéger le corps d'une femme contre divers agents pathogènes.

Le plus souvent prescrit Monural, dans certains cas Amoxiclav et Kanefron. Dans les cas graves, le traitement de la cystite pendant la grossesse est effectué dans un hôpital, en utilisant une thérapie par perfusion. Tous les médicaments ne doivent être prescrits que par votre médecin.!

Médecine traditionnelle pour aider une femme enceinte

Un traitement alternatif pour la cystite ne peut être considéré que comme un ajout au traitement standard. Certaines plantes médicinales ont une activité antimicrobienne, soulagent l'inflammation et rétablissent une miction normale.

Mais lors du choix d'une méthode de traitement traditionnelle, il est nécessaire de prendre en compte le fait que certaines herbes sont contre-indiquées pendant la grossesse, peuvent augmenter le tonus de l'utérus et avoir un effet tératogène. Avant d'utiliser une prescription spécifique, consultez un gynécologue.

Dans la période aiguë, il est recommandé de brasser les feuilles d'airelle rouge, les fleurs de camomille, la prêle des champs. Ces herbes sont autorisées pendant la grossesse, ont des propriétés diurétiques et des effets anti-inflammatoires. L'airelle rouge augmente la résistance de l'épithélium de la vessie aux micro-organismes pathogènes et peut être utilisée pour prévenir la rechute fréquente des infections des voies urinaires.

Conclusion

La cystite pendant la grossesse est une maladie grave qui nécessite un traitement approprié. Ne refusez pas l'aide d'un médecin, suivez ses recommandations et prenez soin de votre santé.

La cystite peut-elle être un signe de grossesse

Se préparant à devenir mère, une femme se sent responsable non seulement de sa propre santé, mais aussi de celle du futur bébé.

Et si des problèmes d'urination commencent, la peur vient: «Ce problème nuira-t-il au bébé»? Le danger n'est que des processus inflammatoires dans le système génito-urinaire, dont l'une des manifestations est la cystite.

Qu'est-ce que la cystite?

Cystite - inflammation de la vessie, à la suite de laquelle la membrane muqueuse est détruite, augmentation du volume de ses tissus, des formations purulentes peuvent apparaître. La cystite est divisée en 2 groupes:

  1. Infectieux - causé par l'ingestion de micro-organismes pathogènes ou résultant d'un mal de gorge dû à la grippe - comme complication.
  2. Non infectieux - hypothermie, comme une allergie à certains médicaments, insuffisance hormonale (pendant la grossesse, augmentation de la progestérone et de l'hormone hCG, qui peuvent être perçues par le système immunitaire comme étrangères pendant les 2-3 premiers mois).
  1. Avec exacerbation (inflammation réactive) peut affecter la formation du système nerveux central de l'embryon.
  2. Elle peut conduire à une pyélonéphrite et, avec la forme avancée, à la manifestation d'une vessie neurogène hyperactive et hypoactive ou d'une insuffisance rénale.
  3. En raison d'une diminution de l'immunité - augmentation de la manifestation d'autres maladies.

Pourquoi la conception se manifeste par une inflammation de la vessie?

  1. Irritation de la membrane muqueuse de l'urée avec des anticorps qui ne se sont pas adaptés aux changements soudains du fond hormonal du corps de la mère.
  2. En raison de la déshydratation - la muqueuse est irritée par une forte concentration de sels.
  3. Processus inflammatoires, y compris dans l'urée, dus à l'intoxication du corps, en particulier au 1er trimestre.
  4. Le muguet en raison d'une diminution de l'immunité et d'une augmentation de la glycémie irrite également la muqueuse.
  5. L'irritation de la muqueuse par de petits calculs est une conséquence de la restructuration du corps pendant la période gestationnelle.
  6. L'entrée de la microflore pathogène à travers la région périanale. Une augmentation du sucre, des concentrations de toxines dans le sang dans un contexte de diminution générale de l'immunité augmentent la probabilité de cystite infectieuse pendant la grossesse, en particulier au cours des 2-3 premiers mois.

Début de gestation

La première réaction du corps à la naissance d'une nouvelle vie est la libération accrue de progestérone. Cette hormone détend non seulement les muscles de l'utérus, mais réduit également le tonus musculaire du corps dans son ensemble. Parallèlement à l'arrêt du cycle menstruel, tout d'abord, il y a une légère fatigue, une somnolence.

À partir de 2-3 semaines, le fœtus n'a pas suffisamment de minéraux et de vitamines qui sont inclus dans l'alimentation quotidienne de la future femme. En règle générale, le fœtus «nécessite» du calcium, du fer et du potassium, un environnement acide accru.

Il y a un désir de consommer plus de conserves, de produits à base de lait aigre, de légumes frais, puis, selon les caractéristiques individuelles de l'organisme, jusqu'à la viande séchée et ou fumée.

Dans le même temps, l'apport sanguin à la zone pelvienne est amélioré et l'hCG est synthétisée. Si la grossesse est la première - cette hormone peut provoquer des allergies spontanées à quoi que ce soit, une sensation d'essoufflement, des processus inflammatoires, y compris des difficultés à uriner. La fin du 1er trimestre - période la plus vulnérable pour la santé de la mère et la vie du fœtus - doit être observée par un gynécologue.

Comment distinguer l'état d'une femme?

La grossesse, en particulier le premier trimestre, s'accompagne d'une miction fréquente, mais cela ne signifie pas la manifestation d'une inflammation de l'urée. Considérez comment distinguer la cystite de la grossesse:

  1. La cystite étant de nature inflammatoire, une légère douleur est ressentie au stade initial si vous souhaitez vider la vessie. Avec exacerbations de la maladie - brûlures et douleurs sévères 3 à 5 minutes après la fin de la miction. Les envies fréquentes associées à une circulation sanguine accélérée dans la région pelvienne ne sont pas accompagnées de douleur. Les sensations ne diffèrent pas des désirs ordinaires. Une portion d'urine peut être inférieure à 30 ml, l'envie peut survenir après 10-15 minutes. L'urine est trouble, sans inclusions étrangères.
  2. Lorsque la grossesse survient, le métabolisme des fluides augmente - le volume à chaque miction ne diffère pas de manière significative de la normale - 100-350 ml, les envies ne peuvent pas dépasser 30 minutes. L'urine avec des mictions fréquentes est transparente. 2-3 semaines après la conception, s'il y a une envie fréquente - dans l'urine, il peut y avoir un léger précipité de sels, de sable. Les inclusions sont denses, cristallines, gris clair. Ce n'est pas une pathologie - le corps nettoie les reins des dépôts mineurs.

La maladie de la vessie comme signe de fécondation

L'inflammation urinaire survient chez la plupart des femmes enceintes. Dans la plupart des cas, la pathologie est causée par une irritation de la muqueuse urinaire, dans laquelle la concentration de toxines augmente 2-3 semaines après la conception.

La cystite peut être considérée comme un signe de grossesse si:

  • avant la conception, une immunité élevée soutenait le candida dans un état latent - la cystite se manifeste simultanément avec le muguet;
  • une femme a tendance à l'inflammation en raison d'une forte augmentation de l'acidité - cystite à la suite d'une augmentation des glucocorticoïdes, respectivement du glucose;
  • il y a une diminution du tonus musculaire de la zone pelvienne;
  • à travers l'urètre, des micro-organismes du tractus gastro-intestinal ou du vagin pénètrent dans l'uretère - inflammation due au conflit de la microflore;
  • avant la conception, il y avait de l'arthrite, qui pendant la grossesse s'accompagne souvent d'une inflammation réactive des muqueuses;
  • l'équilibre des fluides est perturbé - la muqueuse devient enflammée par manque d'humidité.

En outre, la cystite peut survenir dans le cadre du processus inflammatoire des muqueuses en raison de la non-acceptation par le système immunitaire du corps du fœtus de la femme - c'est rare.

Inflammation urinaire après la conception

Après la conception, le fond hormonal du corps est réorganisé pour fournir les conditions optimales pour le développement du fœtus. La production de progestérone et d'hCG, ainsi qu'une augmentation des œstrogènes, non seulement réduisent l'immunité, mais modifient également la composition de l'urine.

Par conséquent, la principale raison de la manifestation de la cystite dans les premiers jours après la conception est la réaction de la muqueuse vésicale aux changements dans la composition de l'urine. Ensuite - les conséquences d'une diminution de l'immunité et de l'inflammation dues à la stagnation d'une certaine quantité d'urine, car la progestérone interfère également avec la réduction normale des parois de l'urée.

Que faire si vous soupçonnez une cystite?

On pense que la cystite est traitée avec des antibiotiques. Les antibiotiques ne sont efficaces que pour la cystite infectieuse. Dans ces cas, une thérapie complexe est effectuée. 1-2 jours avant de prendre des antibiotiques, des immunomodulateurs sont prescrits. Dans les inflammations aiguës - à la fois anti-inflammatoires non stéroïdiens et réactifs - série hormonale prednisolone.

Pendant la grossesse, ce schéma thérapeutique n'est pas appliqué. Une exception est une maladie causée par des pathogènes cocciques, Pseudomonas aeruginosa, ou si un agent infectieux menace la vie de la mère et / ou du fœtus. Dans d'autres cas, les antibiotiques ne sont pas utilisés à l'exception des sulfonamides.

Le traitement le plus courant de la cystite à la nitroxoline est contre-indiqué pendant la grossesse, comme toute fluoroquinolone. Leurs substituts sont les sulfanilamides, les nitrofuranes et, dans le cas des cocci ou des ureaplasmas, la tétracycline.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens piègent le liquide dans le corps. Ceci est également pris en compte lors de la prescription d'un traitement..

La thérapie la plus efficace dans un cas particulier ne peut être déterminée que sur la base du diagnostic. Par conséquent, il n'est pas recommandé de traiter la cystite par vous-même pendant la grossesse.

Conclusion

La cystite n'est pas un signe obligatoire de grossesse. Cette maladie est la conséquence de changements hormonaux dans le corps, d'une infection, d'une incompatibilité de certains micro-organismes, d'une manifestation allergique.

Il existe un certain nombre de signes permettant de distinguer la cystite des envies fréquentes d'uriner pendant la grossesse. Le traitement de la cystite à domicile sans le consentement d'un médecin peut entraîner un certain nombre de conséquences négatives jusqu'à l'interruption prématurée de la grossesse.

Up