logo

Si le bas du dos fait mal pendant la grossesse, les causes ne sont pas toujours associées à la pathologie. La grossesse est une condition naturelle pour le corps féminin. Et ça vous fait mal au dos pendant cette période car le corps se "reconstruit", se préparant aux changements qui s'opèrent.

Les causes de la douleur

Les maux de dos commencent pendant la grossesse à différentes périodes gestationnelles. On pense que dans la première moitié de la grossesse, le corps n'est pas exposé à des charges accrues. Ce n'est pas vrai. Environ 30% des femmes se plaignent de maux de dos, au premier trimestre. Cependant, la plupart des femmes éprouvent des douleurs au bas du dos pendant la grossesse près de leur vingtième semaine. Il n'est souvent pas facile de savoir pourquoi le dos fait mal pendant la grossesse. La douleur dans le bas du dos chez la femme enceinte est parfois une conséquence de causes obstétricales et peut également être une pathologie indépendante. Causes obstétricales - maux de dos qui surviennent en raison de l'évolution normale ou pathologique de la grossesse.

Obstétrique

Le bas du dos peut-il faire mal pendant une grossesse normale? Oui, et c'est la raison la plus courante pour laquelle les femmes enceintes se tirent le dos. Dans de nombreux cas, le début de la grossesse conduit au fait que la femme enceinte a des douleurs au bas du dos. La cause de la douleur est l'augmentation rapide de l'utérus et la tension de ses ligaments. Ces sentiments sont si courants qu'ils sont considérés comme un autre signe qu'une femme est tombée enceinte.

  • Hormones et processus métaboliques

Pendant la période d'attente d'un enfant, une femme doit faire face à une forte variation des niveaux hormonaux. Il y a une production accrue d'oestrogène, de progestérone et d'autres hormones responsables du bon déroulement de la grossesse. La relaxine est une cause fréquente de lombalgie. Cette hormone aide les ligaments et les tendons à devenir plus élastiques, les adoucit. La relaxine est nécessaire pour faciliter par la suite l'apparence du bébé.

Les éléments nécessaires à la formation du fœtus proviennent du corps de la mère. Par conséquent, avec une reconstitution insuffisante des «réserves», les os d'une femme peuvent recevoir moins que les vitamines et minéraux essentiels, en particulier le calcium et le phosphore. En conséquence, il y a un affaiblissement des os pelviens et de la colonne vertébrale, ce qui peut provoquer des maux de dos chez les femmes enceintes.

  • Augmentation de la pression sur le bassin et la colonne vertébrale

La raison la plus «sûre» pour laquelle les femmes enceintes ont mal au dos est la croissance fœtale. L'enfant grandit, la pression sur le sacrum de la mère augmente, ce qui entraîne des douleurs dans le bas du dos. En outre, la raison physiologique pour laquelle le dos peut faire mal est l'augmentation du poids, ce qui entraîne une pression accrue sur le bas du dos. Le centre de gravité change, il y a une déviation de la colonne vertébrale dans la région lombaire. Les muscles subissent des charges excessives entraînant de la douleur.

Car l'apparition de lombalgies chez la femme enceinte entraîne parfois une station debout prolongée. L'utérus appuie sur les nerfs et les vaisseaux sanguins qui entourent la colonne vertébrale. Pour cette raison, cela fait mal en dessous du bas du dos, à partir du troisième trimestre. La douleur est donnée aux jambes, aggravée par l'exercice.

Plus tard dans la grossesse, des douleurs au bas du dos peuvent survenir à la suite d'une pression fœtale sur les os de la hanche. Cela s'accompagne de l'apparition d'une hypertonie utérine. Ensuite, la douleur apparaît vers la 38e semaine. Si votre bas du dos vous fait mal pendant la grossesse pour cette raison, ne vous inquiétez pas. Ces sensations sont un phénomène tout à fait naturel..

Quelques semaines avant l'accouchement, la future mère peut ressentir les contractions de Braxton-Hicks. Les fausses contractions préparent le corps à l'accouchement ultérieur. Dans ce cas, en plus de la douleur qui irradie dans la région lombaire, il y a une sensation d'utérus "pierreux", il est difficile d'inhaler et il y a des douleurs tiraillantes dans le bas-ventre. Ensuite, ces symptômes disparaissent. Et après un court instant, l'estomac et le dos recommencent à faire mal. Ces sensations sont considérées comme normales, mais nécessitent toujours une attention particulière. Parfois, ils ne sont pas faciles à distinguer de la naissance réelle. Si les contractions deviennent plus fréquentes, répétées à intervalles réguliers, accompagnées d'une sortie des voies génitales, ne doivent pas être retardées lors d'un voyage à l'hôpital.

Avec des pathologies

Si pendant la grossesse, les maux de dos s'accompagnent de l'apparition de sécrétions et de crampes dans l'utérus, alors cette condition est considérée par les médecins comme une menace d'avortement spontané ou de naissance prématurée.

Il est nécessaire de se présenter immédiatement au gynécologue. Dans certains cas, tire le bas du dos pendant la grossesse en raison de l'exacerbation de maladies existantes ou lorsqu'une nouvelle pathologie apparaît. La grossesse s'accompagne d'une suppression naturelle de l'immunité. Un tel mécanisme est nécessaire pour que le fœtus ne soit pas rejeté par l'organisme maternel en tant que composant étranger. La conséquence est la vulnérabilité de la femme en ce moment. Il arrive qu'une femme ne soupçonne même pas les pathologies existantes jusqu'à ce qu'elle tombe enceinte. Pendant la grossesse, des douleurs au bas du dos peuvent indiquer des pathologies assez graves. Et si le gynécologue a exclu les causes obstétricales du malaise, vous devriez consulter d'autres médecins, à savoir: un neurologue, un urologue ou un néphrologue et un chirurgien.

Les reins et leurs maladies sont la raison pour laquelle le bas du dos fait mal pendant la grossesse. Sous l'influence des hormones, le tonus des uretères change, une stagnation de l'urine se produit, conduisant au développement de processus infectieux. Une pyélonéphrite est une complication courante de la grossesse. Il y a des douleurs douloureuses de l'un des côtés du dos, des envies fréquentes d'uriner, des crampes, la température monte à des valeurs élevées. L'urine devient généralement trouble.

Si les maux de dos pendant la grossesse sont prononcés, il est difficile de trouver une position dans laquelle la douleur s'affaiblit, l'écoulement d'urine est difficile, il y a un mélange de sang, éventuellement des coliques rénales. Ces symptômes sont des indications d'une hospitalisation urgente..

Le diagnostic est posé par le médecin, sur la base des données de l'échographie et des tests de laboratoire d'urine et de sang. Le traitement est effectué avec la nomination d'antibiotiques, d'antispasmodiques et d'analgésiques, et est obligatoire. La maladie peut entraîner de graves conséquences, jusqu'à l'insuffisance rénale.

Dans de rares cas, une femme enceinte peut ressentir une inflammation du pancréas. Cela se produit si vous ne suivez pas de régime pendant la grossesse, si vous consommez des aliments riches en graisses, l'alcool est un facteur héréditaire ou une conséquence du stress. Si la douleur au bas du dos pendant la grossesse est un zona, survient après ou pendant les repas, s'accompagne de fièvre, de nausées ou de vomissements, de selles altérées, le médecin diagnostique une pancréatite.

La maladie est diagnostiquée par échographie, IRM et traitée en milieu hospitalier. Le traitement médicamenteux des douleurs lombaires pendant la grossesse est effectué à l'aide d'un certain nombre de médicaments anti-inflammatoires et analgésiques. Parfois, en cas d'échec d'un traitement conservateur, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Souvent, un mal de dos pendant la grossesse en raison de l'exacerbation de problèmes existants avec le système musculo-squelettique. Si une femme souffrait d'ostéochondrose ou de radiculite avant la grossesse, les charges modifiées entraîneront une exacerbation. La source des problèmes est le système musculaire sous-développé du dos ou la courbure de la colonne vertébrale. Un diagnostic similaire est indiqué par l'apparition de maux de dos sévères pendant la grossesse au cours du deuxième trimestre ou plus tard.

En cas de problèmes neurologiques, la douleur est de nature tournante, diminue en position «couchée» et augmente avec le stress, une sensation d'engourdissement peut survenir.

Il est très dangereux de se soigner soi-même. Après tout, la plupart des médicaments utilisés dans de tels cas sont contre-indiqués pendant la grossesse. Dans des cas exceptionnels, le médecin peut prescrire un analgésique. Si votre bas du dos vous fait mal pendant la grossesse en raison d'un problème neurologique, la solution la plus simple est de porter un bandage. Un corset spécial soutiendra le système musculo-squelettique sans nuire au développement du bébé..

Être dans un courant d'air ou une hypothermie peut entraîner un processus inflammatoire dans les muscles du bas du dos. Ensuite, la douleur est caractérisée par une nature aiguë et un mouvement limité. En plus du dos, le cou et la ceinture scapulaire peuvent faire mal. Le traitement doit être effectué par un médecin qui peut prescrire des médicaments sans danger pour l'enfant.

Avec une faible localisation de la douleur dans le dos et l'abdomen, une symphysite peut être suspectée. La maladie sera indiquée par une démarche modifiée, qui prend le caractère d'un «canard». Se produit en raison de la divergence des os pubiens, est héréditaire. Si la raison pour laquelle le dos fait mal pendant la grossesse est une symphysopathie, le médecin recommandera le repos au lit et surveillera la durée de la grossesse.

S'il y a des antécédents de blessures à la colonne vertébrale ou de caractéristiques congénitales du développement d'arches vertébrales, une augmentation des charges peut entraîner des douleurs dans le bas du dos pendant la grossesse. Les vertèbres peuvent se déplacer les unes par rapport aux autres, ce qui servira d'élan pour les douleurs lombaires sévères.

Une telle douleur peut être distinguée par une augmentation de la position assise, lorsque des objets lourds surviennent pendant le processus de levage et lorsque la position du corps change. La douleur peut irradier vers les jambes. La déformation vertébrale est visible visuellement. Les muscles qui entourent la colonne vertébrale des côtés sont en tension. Une démarche particulière du «funambule» se développe. Si, en raison du spondylolisthésis, le bas du dos fait mal pendant la grossesse, une telle maladie est traitée à l'aide de médicaments, de physiothérapie, de physiothérapie.

La prévention

Si le bas du dos fait mal pendant la grossesse, il est important de se rappeler une chose: en aucun cas vous ne devez vous laisser emporter par l'autodiagnostic et l'automédication. La première chose qu'une femme enceinte devrait faire lorsqu'elle tire dans le bas du dos pendant la grossesse est de contacter un spécialiste qui l'observe. Le médecin aidera également à prévenir les maux de dos pendant la grossesse, recommande:

  • Refuser de porter des chaussures à talons hauts;
  • Gardez une trace du gain de poids en douceur;
  • Mener avec modération un style de vie actif;
  • Ne pas forcer, éviter une charge excessive sur la colonne vertébrale;
  • Faire de la gymnastique spéciale;
  • Contrôle la posture;
  • Pour dormir, choisissez un matelas anatomique et un petit oreiller;
  • Apprenez à soulever correctement les objets (vous devez plier les jambes au niveau des genoux et ne pas vous pencher vers l'avant);
  • Fournir une nutrition appropriée avec une teneur élevée en calcium et en phosphore.

Si la femme enceinte a mal au dos, ce n'est pas une raison de paniquer. Cependant, il est nécessaire d'exclure d'éventuels processus pathologiques, ainsi que d'obtenir des recommandations sur la façon d'éliminer les sensations désagréables. Si votre dos vous fait mal pendant la grossesse, seul un médecin vous conseillera quoi faire.

Je vous conseille de lire plus d'articles sur le sujet

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Le médecin est un thérapeute manuel, un traumatologue orthopédiste, un thérapeute à l'ozone. Méthodes d'exposition: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique analgésique, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Après la menstruation, le bas du dos et le bas de l'abdomen font mal

Pourquoi le bas du dos fait mal

Lombalgie pendant la grossesse du premier trimestre

Pourquoi les femmes enceintes ont des douleurs au bas du dos et comment les traiter

Environ 90% des femmes enceintes souffrent plus ou moins de douleurs lombaires. Les douleurs lombaires peuvent survenir à tout âge gestationnel et nécessitent une clarification de la cause qui les a provoquées et l'adoption des mesures nécessaires. Le plus souvent, les douleurs au bas du dos sont une préoccupation pour les femmes enceintes qui mènent une vie sédentaire, font de l'embonpoint ou ont une maladie qui survient avant la conception.

Causes physiologiques de la douleur

La nature de la douleur lombaire est différente, elle peut être douloureuse, provoquer des douleurs ou des crampes, tirer, couper, etc. Les causes de la douleur lombaire peuvent être conditionnellement divisées en physiologiques et pathologiques, mais l'apparition d'un syndrome douloureux nécessite dans tous les cas une attention médicale.

Les facteurs physiologiques qui provoquent des douleurs lombaires comprennent:

  • Changement de centre de gravité. Pendant la gestation, le poids d'une femme augmente de 10 à 16 kg, ce qui augmente la charge sur la colonne vertébrale et les membres inférieurs et provoque des douleurs dans le bas du dos. De plus, l'utérus en croissance s'étire et perd le tonus des muscles abdominaux, ce qui augmente la charge sur les muscles du dos et provoque un déplacement du centre de gravité de la femme enceinte. Pour maintenir l'équilibre, une femme contracte ses muscles du dos, reprend ses épaules, incline son cou et met son ventre en avant. Ce qui précède augmente encore plus la tension des muscles du bas du dos et provoque un syndrome douloureux.
  • Un fœtus en croissance. Le fœtus en croissance provoque la croissance de l'utérus, ce qui entraîne une compression du diaphragme, des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses situées près de la colonne vertébrale, provoquant une gêne et des douleurs dans le bas du dos. Cette condition est plus caractéristique de la gestation tardive et, surtout lorsque la femme enceinte est allongée sur le dos.
  • Changements hormonaux. À partir du moment de l'implantation d'un ovule fœtal, les hormones progestérone (responsable du maintien de la grossesse) et relaxine (provoquant un ramollissement des ligaments dans les articulations du bassin osseux et de la colonne vertébrale) commencent à être produites de manière intensive dans le corps de la future femme. La production de relaxine prépare le corps de la femme à ce que le fœtus passe à travers les os du bassin pendant l'accouchement sans l'endommager. Le ramollissement des ligaments et du cartilage avec un utérus élargi augmente encore la charge sur les os du bassin et de la colonne vertébrale, provoquant des douleurs lombaires.
  • Des combats d'entraînement. Ils sont aussi appelés combats de Braxton Hicks. Ils apparaissent plus près de la fin de la grossesse et se caractérisent par des spasmes irréguliers et non croissants dans le bas-ventre et des douleurs douloureuses dans la région lombaire. Les contractions d'entraînement préparent le corps maternel à l'accouchement, ne sont pas considérées comme une pathologie, mais peuvent gêner les femmes enceintes.
  • Chaussures mal sélectionnées. Le port de chaussures serrées et de taille inappropriée (trop petites ou, au contraire, grandes), et en particulier la préférence pour les chaussures à talons hauts et fins, augmente encore la tension musculaire dans le dos, aggrave le déplacement du centre de gravité, ce qui augmente les douleurs mineures dans le bas du dos ou les provoque apparition en l'absence de douleur.
  • Abaissement du précurseur du fœtus. Caractéristique pour la fin de la grossesse. La tête ou l'extrémité pelvienne s'abaisse et est pressée à l'entrée du petit bassin, écrasant les terminaisons nerveuses et provoquant des douleurs dans le bas du dos.

Que faire avec la douleur physiologique

Le respect de règles simples aidera à arrêter ou au moins à réduire les maux de dos:

  • Bandage prénatal. Il doit être porté dès la seconde moitié de la grossesse. Il est important de choisir la bonne taille de bandage, et son utilisation soutiendra l'estomac en croissance, réduira la charge sur la colonne vertébrale et ajustera l'équilibre. Le port d'un bandage est particulièrement utile pour les femmes enceintes qui travaillent debout ou marchent beaucoup.
  • Chaussure. Des chaussures correctement sélectionnées jouent un rôle important dans la gestation, en particulier au cours des deuxième et troisième trimestres. Il est conseillé de choisir des chaussures en matières naturelles, sur des talons petits (jusqu'à 5 cm) et larges, amples, mais ne tombant pas de vos pieds, avec des bretelles larges et serrées. Avec la pathologie de la colonne vertébrale et des articulations, le port de semelles orthopédiques est efficace.
  • Activité professionnelle. Si le travail de la femme enceinte est associé à une position assise prolongée, par exemple devant un ordinateur ou un bureau, vous devez prendre des pauses toutes les 15 minutes, vous lever, marcher, effectuer quelques exercices physiques simples. Par exemple, levez vos mains, respirez, expirez lentement, abaissez vos mains. En position debout prolongée pendant l'opération, il est nécessaire de transférer périodiquement le poids d'une jambe à l'autre.
  • Des promenades. De longues promenades en plein air contribuent à la production de vitamine D dans le corps (même par temps nuageux), qui est nécessaire au métabolisme normal du calcium (le calcium renforce le système squelettique et les dents).
  • Limitez l'activité physique lors d'une crise de douleur. Si possible, allongez-vous et détendez-vous pendant 15 à 20 minutes.
  • Massage. Un léger mouvement du bas du dos et des pieds réduira la douleur. Pour le massage des pieds, il est permis d'utiliser des tapis de massage, des balles.
  • Dormir. Pour une femme enceinte, un sommeil complet est important. Pour soulager les douleurs au bas du dos, il est recommandé de dormir sur le côté avec deux oreillers supplémentaires. L'un est serré par les pieds, l'autre est placé sous l'estomac. Si possible, il est conseillé d'acheter un oreiller orthopédique spécial.
  • Faites de l'exercice. Il est conseillé à chaque femme enceinte, en particulier à celles qui souffrent de douleurs au bas du dos, de faire des exercices spéciaux quotidiens pour les femmes enceintes. Les virages et les virages serrés doivent être évités (un pincement de la racine dorsale est possible), refusez de soulever des poids. Si vous avez besoin de soulever quelque chose du sol, vous devez vous accroupir, prendre un objet et vous tenir avec le dos droit.
  • Nutrition Une femme enceinte doit manger rationnellement, la nourriture doit contenir tous les nutriments, vitamines et minéraux. L'utilisation de produits laitiers, de noix, d'herbes, de poisson (comme source de calcium) revêt une importance particulière.
  • Douche / bain chaud. Une douche chaude ou un bain chaud aidera à soulager la douleur lombaire. Pour une relaxation complète, il est recommandé d'ajouter à l'eau des huiles essentielles, des sels ou des décoctions d'herbes apaisantes..

Causes pathologiques de la douleur

Les facteurs pathologiques qui provoquent des douleurs lombaires chez les femmes enceintes comprennent:

  • La menace de l'avortement. Peut survenir à tout âge gestationnel. L'apparition de douleurs tiraillantes ou douloureuses dans le bas du dos et le bas de l'abdomen jusqu'à 22 semaines indique une menace de fausse couche. Une menace progressive d'interruption s'accompagne d'un écoulement sanglant ou brun du tractus génital, la douleur est remplacée par une spastique. Dans les derniers stades, la menace d'une naissance prématurée peut survenir, qui s'accompagne également de douleurs tiraillantes dans le bas du dos, d'une tonicité accrue de l'utérus, d'une augmentation des écoulements muqueux (décharge du bouchon muqueux).
  • Pyélonéphrite. L'exacerbation de la pyélonéphrite chronique avant la grossesse ou l'apparition d'une maladie pendant la gestation s'accompagne de douleurs ou de tiraillements dans le bas du dos. En plus de la douleur, une femme s'inquiète de la fièvre, des troubles de la miction (douleur lors du vidage de la vessie, miction rapide), des symptômes d'intoxication (faiblesse, léthargie, perte d'appétit).
  • Colique urolithique. Cela se produit lorsqu'il y a des calculs rénaux. Accompagné de douleurs lombaires aiguës et spastiques unilatérales ou bilatérales, de phénomènes dysuriques.
  • Pathologie neurologique. Avec une hernie intervertébrale, les vertèbres sont atteintes sur le disque intervertébral, avec une radiculite lombo-sacrée, il y a une atteinte des racines dorsales. Les douleurs sont vives, tirantes dans la nature, cèdent la jambe, accompagnées de problèmes de mouvement (flexion, marche).
  • Myosite. L'inflammation locale des muscles lombaires s'accompagne de douleurs aiguës, peut-être de nature tirante, aggravées par des inclinaisons et des virages. Une augmentation de la température corporelle, une hyperémie de la peau du bas du dos est également notée. Myosite due à l'hypothermie.
  • Symphysite. Le processus inflammatoire de l'articulation pubienne est dû à la mobilité et à la friabilité du tissu cartilagineux de l'articulation pubienne et à l'inflammation des muscles et des os du bassin qui l'accompagne. Elle se caractérise par une douleur intense dans le sein et le bas du dos, des problèmes de mouvement (démarche maladroite et chancelante), des douleurs lors de la palpation du bas du dos et des étirements des jambes.
  • Pancréatite L'inflammation du pancréas est causée par un trouble de l'écoulement de la bile, des erreurs dans le régime alimentaire (manger des aliments gras, épicés, frits), le stress et alourdi par l'hérédité. La maladie se caractérise par des douleurs de ceinture douloureuse dans le bas du dos, des selles bouleversées, des nausées et des vomissements, de la fièvre.

Traitement de la douleur pathologique

Le traitement de la douleur lombaire pendant la grossesse due à une pathologie est déterminé par la cause qui les a causées:

  • Pyélonéphrite. La maladie nécessite une hospitalisation et la nomination de médicaments anti-inflammatoires, uroantiseptiques et antibiotiques, en tenant compte de la sensibilité de la microflore allouée. On montre au patient le repos au lit, la consommation excessive d'alcool, un régime alimentaire modéré. La douleur est arrêtée par la nomination d'antispasmodiques et d'analgésiques. En cas d'intoxication grave, un traitement par perfusion est effectué.
  • La menace d'interruption. Toutes les femmes enceintes soupçonnées de menaces d'avortement ou d'accouchement prématuré sont hospitalisées d'urgence. Pour soulager l'hypertonie utérine, des antispasmodiques et des médicaments tocolytiques sont prescrits. Dans certains cas, l'utilisation de médicaments hormonaux à teneur en progestérone (utrozhestan, duphaston) est indiquée. Un repos au lit strict et des sédatifs d'origine végétale (agripaume, valériane) sont également prescrits..
  • Une attaque de colique rénale. Le traitement est hospitalisé, la douleur est arrêtée par la nomination d'antispasmodiques et d'analgésiques, dans les cas difficiles avec des stupéfiants. Préserver une alimentation économe, avec le développement du processus inflammatoire des uroantiseptiques et des antibiotiques.
  • Sciatique, hernie intervertébrale. Traitement ambulatoire. Une femme enceinte se voit prescrire un alitement strict, portant un corset ou un bandage. En cas de douleur intense, des analgésiques sont prescrits. Après avoir arrêté la douleur, la chaleur est montrée sur la région lombaire, des exercices de physiothérapie.
  • Myosite des muscles lombaires. Le traitement est effectué en ambulatoire. Onguents chauffants prescrits localement pour la région lombaire, en tenant compte des contre-indications de leur utilisation pendant la grossesse. Le traitement est surveillé par un médecin ou un neurologue.
  • Symphysite. Le traitement est hospitalisé. Les femmes enceintes se voient prescrire des préparations de calcium et de magnésium, des vitamines, le port d'un bandage et un ensemble d'exercices spéciaux qui renforcent les muscles du bassin, des hanches et du bas du dos. Aliments riches en calcium et en magnésium.
  • Pancréatite Le traitement est hospitalisé. Un régime d'épargne strict est prescrit (restriction des piments épicés et salés, exclusion des aliments gras et frits, rejet des produits carnés). La douleur est arrêtée par la nomination d'analgésiques. Des agents anti-inflammatoires et enzymatiques sont également prescrits. En l'absence de dynamique positive, un accouchement prématuré est indiqué (jusqu'à 36 semaines) ou un avortement médicamenteux (jusqu'à 12 semaines).

La prévention

Pour prévenir l'apparition de douleurs lombaires pendant la gestation, le respect des recommandations suivantes aidera:

  • Maintenir un style de vie actif. De longues promenades, des exercices quotidiens pour les femmes enceintes, des sports (natation, yoga).
  • Restriction d'haltérophilie (pas plus de 3 kg).
  • Respect d'une alimentation équilibrée. Des aliments riches en calcium, magnésium et vitamines doivent être présents..
  • Porter des chaussures appropriées. Exclure les chaussures trop serrées ou lâches, ainsi que les talons hauts.
  • Exclusion des mouvements brusques (sauts, virages et virages).
  • Maintenir une posture correcte (dos redressé, dos d'épaule).

Vidéo: lombalgie pendant la grossesse. Lombalgie pendant la grossesse

Attention! Cet article est à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas du matériel scientifique ou des conseils médicaux et ne peut pas remplacer une consultation en personne avec un médecin professionnel. Pour le diagnostic, le diagnostic et le traitement, contactez un médecin qualifié!

Causes et traitement des lombalgies en début de grossesse

La plupart des femmes ont des lombalgies en fin de grossesse. Ils surviennent en raison d'un étirement excessif des ligaments de l'utérus, d'une charge excessive sur la colonne vertébrale ou d'une maladie rénale. Tous ces phénomènes apparaissent en raison d'une forte augmentation de la taille de l'utérus, entraînant une compression des organes internes. En raison de l'augmentation de l'abdomen, le centre de gravité de la femme enceinte se déplace, il lui est difficile de marcher, ce qui provoque des maux de dos douloureux constants.

À première vue, il semble incompréhensible pour quelles raisons le bas du dos fait mal au début de la grossesse. Il semblerait qu'une femme n'ait pas encore réussi à prendre du poids, ce qui pourrait provoquer une tension des muscles du dos ou une surcharge de la colonne vertébrale. Et l'utérus au premier trimestre est encore de petite taille...

Nous découvrirons pourquoi les femmes enceintes ont une lombalgie au début de la grossesse, comment éviter ce symptôme et que faire quand il apparaît.

De nombreuses femmes ont-elles des douleurs au bas du dos en début de grossesse? Selon les statistiques, au cours des 12 premières semaines, des sensations désagréables apparaissent chez la moitié des femmes. Ces douleurs sont légères et ont un caractère douloureux ou tirant..

Pourquoi les douleurs apparaissent aux premiers stades

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

De nombreuses femmes enceintes se plaignent qu'au début de la grossesse, elles ont mal, font mal ou tirent dans le bas du dos. Le plus souvent, la cause de ce phénomène est des changements naturels dans le corps d'une femme. Cependant, la douleur peut survenir en raison de la compression ou des dommages aux organes internes. Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison d'une altération de la fonction contractile de l'utérus, de maladies de la colonne vertébrale ou du système urogénital.

Nous comprendrons pour quelles raisons il y a le plus souvent des maux de dos en début de grossesse.

Tableau 1. Causes possibles de douleur au premier trimestre

Facteur provocateurLes causes de la douleurDescription du syndrome douloureuxSymptômes associés
Implantation d'embryonsFixation d'un ovule fécondé à l'endomètre sur la surface interne de l'utérusDouleur dans le bas de l'abdomen de gravité variable, irradiant vers le sacrum et le bas du dosUne petite quantité de sang rouge vif peut être libérée du vagin (le soi-disant saignement d'implantation)
Formation de ChorionGermination du tissu chorionique dans la paroi utérine, accompagnée de douleurs physiologiquesUne femme a une douleur faible dans le bas du dos, le sacrum et le bas-ventre en début de grossesse (4-5 semaines)La femme enceinte ne présente aucun autre symptôme inquiétant.
Augmentation du flux sanguin utérinAccélération du flux sanguin dans l'utérus, visant à protéger le fœtus de la privation d'oxygèneDouleur douloureuse dans le bas du dos, apparaissant d'abord à 6-7 semaines de grossesseManque d'autres symptômes qui pourraient être inquiétants
Changements hormonaux dans le corpsAugmentation des niveaux d'hormones de relaxation entraînant une relaxation des ligaments et une mobilité accrue des articulations de la colonne vertébraleLa nature douloureuse de la douleur. Chez une femme, comme si elle tirait le bas de son dos en début de grossesseLes sensations douloureuses peuvent s'intensifier après de longues promenades, s'asseoir ou dormir dans une position inconfortable.
Augmentation du tonus utérinContraction pathologique des muscles utérins due à un manque de progestéroneLes douleurs sont spastiques ou paroxystiques. Localisée depuis le bas de l'abdomen et dans la région sacrée, irradiant vers le lombaireL'apparition de pertes vaginales sanglantes, indiquant une menace ou une fausse couche qui a commencé
Grossesse extra-utérineImplantation d'embryons dans la trompe de Fallope, entraînant un étirement voire une rupture de cette dernièreDouleurs, coupures ou crampes dans le sacrum et le bas du dos (du côté droit ou gauche)Douleur lors de l'utilisation des toilettes. L'apparition de taches minces du vagin pendant une longue période
ConstipationCompression du côlon avec un utérus élargi, perturbant les sellesUne femme tire dans le bas du dos et le sacrum en début de grossesseViolation des selles, sensation de selles incomplètes
Pyélonéphrite gestationnelleInflammation des reins causant de la douleurLes douleurs sont assez intenses, irradiant vers le bas-ventre, les lèvres externes ou même les hanchesFièvre, frissons, maux de tête, faiblesse générale, mictions douloureuses fréquentes
Maladies du système musculo-squelettiqueDommages à la colonne vertébrale ou tension excessive des muscles du dosDouleur douloureuse, aggravée après s'être assis dans la même position. Avec des dommages aux racines ou aux nerfs rachidiens, les douleurs sont aiguës, tirant dans la natureMobilité limitée dans le bas du dos, tension musculaire constante. La radiculite se caractérise par des troubles moteurs, sensoriels et autonomes

Le développement physiologique de la grossesse

Une douleur légère dans le bas du dos et le bas de l'abdomen aux premiers stades survient souvent au 6-7e jour de la grossesse. Des organes génitaux d'une femme, quelques gouttes de sang peuvent ressortir, ce qui ne coagule pas et ne forme pas de caillots. Tous ces symptômes indiquent l'implantation d'un ovule fécondé, c'est-à-dire sa fixation à la paroi utérine.

Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison de la formation de chorion. À partir de ce dernier, un placenta se forme à l'avenir par lequel le fœtus reçoit de la mère tous les nutriments nécessaires. La germination du tissu chorionique dans la paroi utérine provoque une douleur chez la femme à 4-5 semaines.

À partir de 6-7 semaines, des douleurs douloureuses dans l'abdomen et le dos surviennent en raison du flux actif de sang vers l'utérus. Ce processus est physiologique, c'est-à-dire complètement naturel. Un flux sanguin accéléré aide à saturer le fœtus avec la bonne quantité d'oxygène et de nutriments. Cela garantit le déroulement normal de la grossesse et le port d'un bébé en bonne santé.

Si vous avez mal au bas du dos pendant la grossesse au début, ne vous précipitez pas pour paniquer. Une douleur mineure peut être un événement familier. Si la douleur est très intense, rendez-vous chez le gynécologue pour un examen. Il vous examinera et déterminera la cause des symptômes désagréables..

Changements hormonaux

Dans le corps des femmes enceintes, un certain nombre de changements hormonaux se produisent. Leur corps est en cours de reconstruction, se préparant à endurer et à avoir un bébé en toute sécurité. Chez les femmes enceintes, l'hormone relaxine commence à être synthétisée activement. Au premier trimestre, elle est produite par les ovaires. Le rôle principal de la relaxine est d'adoucir les tissus de l'articulation pubienne, empêchant ses dommages pendant l'accouchement.

L'hormone détend légèrement les ligaments de la colonne vertébrale, ce qui entraîne une hypermobilité des articulations intervertébrales. Pour cette raison, une femme peut avoir des douleurs au bas du dos pendant la grossesse aux premiers stades (à la fin du premier trimestre). Les douleurs sont douloureuses par nature et n'entraînent pas de diminution des performances. Ils ne menacent pas la santé de la future femme.

La douleur physiologique au bas du dos en début de grossesse doit être distinguée de pathologique. Ce dernier est de nature intense et s'accompagne de l'apparition d'écoulements purulents ou sanglants du vagin, de la fièvre et d'autres symptômes inquiétants.

Hypertonicité utérine

Certaines femmes se plaignent de retirer périodiquement le bas de leur dos en début de grossesse. La cause de sensations désagréables peut être une augmentation de l'activité contractile des muscles de l'utérus. Il se développe pour diverses raisons et conduit à une fausse couche, à un avortement spontané..

  • troubles hormonaux. Un manque de progestérone, qui est produite dans le corps jaune aux premiers stades, conduit à une contraction pathologique du myomètre. L'hypertonicité est également causée par une hypo- ou hyperthyroïdie - une violation du fonctionnement de la glande thyroïde;
  • infections génitales. La chlamydia, la mycoplasmose, l'uréeplasmose, l'herpès génital et certaines autres maladies infectieuses conduisent au développement de l'endométrite - inflammation de la muqueuse interne de l'utérus. Cela provoque la libération de substances biologiquement actives, qui augmentent l'activité contractile des muscles;
  • maladie utérine. Les ganglions adénomateux, les fibromes, les polypes et autres formations de type tumoral interfèrent avec la croissance normale de l'utérus, provoquant son hypertonicité. L'augmentation de l'activité contractile est le résultat du curetage et de l'avortement passés;
  • facteurs socio-économiques. Le développement de la pathologie peut être causé par des stress fréquents, un dur travail physique, la malnutrition, le manque de sommeil, le tabagisme ou l'abus d'alcool. Une augmentation de l'activité contractile de l'utérus est souvent observée chez les filles de moins de 18 ans et de plus de 35 ans.

Chez les femmes souffrant d'hypertonie en début de grossesse, non seulement tire le bas du dos, mais il y a aussi des douleurs douloureuses dans le bas-ventre et dans la région sacrée. Le syndrome douloureux ressemble aux sensations qui se produisent pendant les menstruations.

L'apparition de saignements vaginaux est un symptôme alarmant. Les saignements indiquent un risque élevé de fausse couche ou d'avortement spontané qui a déjà commencé.

Grossesse extra-utérine

Si vous avez mal au bas du dos d'un côté dans les premiers stades (à partir de 3 semaines de grossesse), il y a des taches dans le vagin - vous pouvez suspecter une grossesse extra-utérine. Selon les statistiques, cela se produit dans 2% des cas. La pathologie survient le plus souvent dans un contexte d'adhérences ou d'obstruction des trompes de Fallope. Les maladies infectieuses et inflammatoires des organes génitaux (chlamydia), l'endométriose, les perturbations hormonales, les tumeurs, les opérations antérieures, etc. conduisent à cela..

Signes caractéristiques d'une grossesse tubaire:

  • des douleurs sévères dans le bas-ventre d'une part, irradiant vers le bas du dos;
  • inconfort pendant les selles et la miction;
  • saignements fréquents du vagin en petite quantité;
  • faiblesse générale, apathie, irritabilité;
  • une augmentation des appendices avec examen bimanuel;
  • inadéquation de la taille de l'utérus.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Une grossesse extra-utérine est dangereuse car en l'absence de traitement elle conduit à la rupture de la trompe de Fallope. Cela provoque des saignements internes et le développement d'une péritonite. En l'absence de soins médicaux en temps opportun, la rupture du tube peut entraîner la mort d'une femme enceinte.

Si vous constatez des symptômes d'une grossesse extra-utérine, consultez immédiatement un médecin. Un spécialiste vous examinera, confirmera ou infirmera le diagnostic. Ensuite, il vous prescrira le traitement nécessaire. Une grossesse extra-utérine confirmée nécessite une intervention chirurgicale. Le fœtus est retiré par laparoscopie..

Si vous comprenez que vous êtes enceinte, rendez-vous immédiatement au rendez-vous du gynécologue. Votre médecin vous examinera et déterminera si votre grossesse est normale. Après cela, vous serez enregistré et vous recevrez une carte d'échange.

Pendant la gestation du bébé, vous aurez besoin d'examens périodiques de différents médecins et de passer certains tests. Tout cela aidera à identifier les complications dangereuses et à prendre les mesures appropriées..

Système digestif

Dans certains cas, le bas du dos en début de grossesse est douloureux en raison de la constipation. Ce dernier se développe en raison de la compression du côlon par l'utérus en croissance. Une bonne nutrition et la prise de certains remèdes à base de plantes aideront à éliminer le problème et à normaliser les selles. Il n'est pas souhaitable d'utiliser des laxatifs synthétiques pendant la grossesse.

En cas de constipation, consultez un médecin. Il vous dira comment manger au mieux, quels médicaments prendre. Essayez d'éviter l'automédication, car elle peut vous nuire ou nuire à votre bébé..

Maladies du système urinaire

Chez les femmes enceintes, les reins sont assez souvent atteints. Le plus souvent, une pyélonéphrite gestationnelle se développe - une inflammation aiguë du système pyélocalicéal. Selon les statistiques, la maladie est détectée chez 12 à 17% des femmes enceintes. La pathologie survient au deuxième trimestre de la grossesse (en particulier à 22-27 semaines), moins souvent - à la fin du premier.

Si vous avez de la fièvre, les douleurs au bas du dos pendant la grossesse sont très douloureuses - vous pouvez avoir une pyélonéphrite. Si vous ressentez des symptômes suspects, consultez immédiatement un médecin. L'admission en temps opportun à l'hôpital aidera à éviter les complications..

Pendant la grossesse, un certain nombre de changements se produisent dans le corps d'une femme qui contribuent au développement de la pyélonéphrite. Tout d'abord, les reins d'une femme enceinte augmentent de taille. Deuxièmement, en raison de la croissance progressive de l'utérus et de l'action de la progestérone chez la femme enceinte, les uretères et le bassin rénal se dilatent. Troisièmement, dans le contexte des changements hormonaux chez une femme, le péristaltisme des voies urinaires supérieures ralentit. Cela provoque une violation de l'urodynamique et une stagnation de l'urine dans les reins. Dans de telles conditions, la pyélonéphrite se développe avec une facilité particulière..

Symptômes caractéristiques de la maladie:

  • miction rapide et douloureuse;
  • augmentation de la température corporelle à 38-40 degrés;
  • maux de tête sévères, frissons et autres signes d'intoxication;
  • lombalgie irradiant vers la région inguinale, les lèvres, l'intérieur des cuisses;
  • palpitations, baisse de la pression artérielle;
  • douleurs aiguës lors de la frappe au lieu de projection des reins (le symptôme de la frappe est vérifié par un médecin).

Chez 30% des femmes atteintes de pyélonéphrite gestationnelle, une naissance prématurée survient. La mortalité périnatale est de 25%. Cela signifie qu'un bébé sur quatre meurt pendant l'accouchement et peu de temps après la naissance. Aux premiers stades de la grossesse, la maladie peut entraîner une fausse couche..

Maladies du système musculo-squelettique

Si une femme a déjà eu des problèmes de colonne vertébrale, pendant la période où elle accouche, son état peut s'aggraver. Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison de l'ostéochondrose, de la spondylose, de la spondylarthrite ou de la radiculite. À un jeune âge, ces maladies sont rares..

Les sensations désagréables dans le bas du dos s'expliquent par une position inconfortable ou une marche en talons hauts. Dans ce cas, la douleur survient en raison de la tension des muscles du bas du dos (le soi-disant syndrome de la douleur myofasciale).

Diagnostique

Pour découvrir une cause fiable, une femme doit subir un examen par un gynécologue. Après une conversation avec le patient, le médecin pourra soupçonner la présence d'une pathologie particulière. Une étude bimanuelle l'aidera à identifier divers néoplasmes, l'hypertonicité utérine ou une augmentation de ses appendices pendant la grossesse tubaire.

Pour distinguer la douleur physiologique de la pathologie, le médecin attire l'attention sur:

  • la présence d'écoulement pathologique du vagin;
  • type, intensité et nature de la douleur;
  • l'état de l'utérus et des appendices lors de l'examen bimanuel;
  • l'apparition d'autres symptômes pathologiques (fièvre élevée, difficulté à uriner et à déféquer, limitation des mouvements de la colonne vertébrale, etc.).

L'examen échographique (échographie) des organes pelviens, qui permet d'évaluer l'état de l'embryon, de l'utérus et de ses appendices, est d'une grande importance dans le diagnostic d'une grossesse compliquée. Pour identifier les maladies infectieuses du système génito-urinaire, une femme doit passer un test d'urine et un frottis sur la microflore du vagin. Si nécessaire, les femmes enceintes nomment des études supplémentaires ou des consultations avec d'autres spécialistes.

Comment soulager les maux de dos physiologiques

Vous pouvez vous débarrasser ou soulager l'inconfort à l'aide de mesures élémentaires. Si vous avez un bas du dos au début de votre grossesse, essayez des exercices simples. Ils renforceront les muscles, amélioreront la circulation sanguine dans les organes pelviens, aideront à la formation d'une respiration appropriée afin de supporter en toute sécurité et de donner naissance à un bébé en bonne santé.


Il est également possible de soulager les sensations douloureuses à l'aide de fitness, d'aérobic, de gymnastique aquatique, de yoga, etc. Des cours spécialement conçus pour les femmes enceintes sont également utiles. Vous devez choisir le programme le plus attractif et le faire pour le plaisir.

Traitement des douleurs lombaires pathologiques en début de grossesse

Considérez l'option lorsqu'une femme a commencé à se casser le bas du dos en début de grossesse, elle est allée chez le médecin, mais elle a reçu un diagnostic décevant. Qu'est-ce qui l'attend, elle et le bébé à l'avenir? A-t-elle une chance de porter et d'avoir un bébé en bonne santé?

L'hypertonie utérine peut entraîner des avortements spontanés, mais l'avortement peut être évité avec un traitement adéquat. Les maladies des reins, de la colonne vertébrale, du cœur et des organes du système endocrinien aggravent également le pronostic et rendent le déroulement de la grossesse plus difficile. Cependant, une thérapie adéquate permet d'éviter des conséquences désagréables..

Une grossesse extra-utérine a un mauvais pronostic pour le bébé. Il nécessite une interruption artificielle et se termine toujours par la mort fœtale. Un traitement prématuré peut entraîner de graves conséquences pour une femme.

Tableau 2. Méthodes de traitement de diverses maladies chez les femmes enceintes

Pourquoi le dos fait mal en début de grossesse?

Les maux de dos au premier trimestre de la grossesse ne sont pas aussi réguliers que ceux qui surviennent au deuxième ou au troisième trimestre, ils sont assez courants et certaines femmes enceintes les rencontrent. Le matériel discute des causes de cet inconfort, des méthodes, des moyens de s'en débarrasser et des pathologies probables qui provoquent l'apparition de sensations désagréables.

Les causes

Les maux de dos en début de grossesse peuvent avoir des causes pathologiques et physiologiques. Physiologique - ceux qui surviennent à la suite d'une restructuration importante du corps, de sa préparation au roulement. Un tel inconfort n'est pas trop intense, n'affecte pas de manière significative la vie, ne rend pas l'activité quotidienne et ne devrait pas inquiéter. Dans ce cas, vous n'avez pas besoin d'être traité.

La forte douleur est causée par des causes pathologiques, c'est-à-dire le développement d'un processus malsain, la maladie. Dans ce cas, l'inconfort, le plus souvent, beaucoup plus important, nécessite une ablation médicale. Il est important de la reconnaître et de guérir la cause en temps opportun, car la pathologie peut entraîner de graves conséquences du roulement, de la santé du patient.

Directement lié à la grossesse

Au début de la grossesse, le corps de la femme subit des changements importants associés à la préparation au port du fœtus. Au cours de cela, de nombreux symptômes inhabituels se produisent, notamment des douleurs au bas du dos.

  • 10-11 semaines est caractérisée par une augmentation significative de la taille de l'utérus, elle s'élève au-dessus de sa position précédente, commence à exercer une pression sur les organes situés au-dessus. Les ligaments qui l'ont fixé plus tôt dans sa position normale s'étirent après lui. Des sensations douloureuses surviennent à la fois dans l'abdomen et dans le bas du dos, car les ligaments ont différentes sections de l'augmentation, y compris dans la région lombaire;
  • Le niveau de progestérone augmente, ce qui affecte l'état de la muqueuse dans l'utérus. Le processus de tels changements physiologiques dans l'endomètre peut être accompagné d'une érosion de la douleur dans le bas du dos (comme pendant les menstruations);
  • Les premiers signes d'un changement dans le centre de gravité de l'abdomen se manifestent - il diminue légèrement (au début, pas grand-chose du tout, mais le dos peut déjà y répondre). En conséquence, la charge sur les parties lombaires et sacrées augmente. Les muscles deviennent hypertoniques, ce qui provoque de la douleur;
  • Au cours du premier trimestre, une grande partie de l'hormone relaxine est produite dans le corps d'une femme enceinte. De ce fait, les ligaments du sacrum, lombaires sont dans un état détendu, la mobilité des articulations augmente. Ils ne peuvent plus supporter la charge habituelle, ce qui provoque une gêne.

Au cours de la grossesse, tous les symptômes énumérés sur la liste disparaissent à la vingtième semaine de gestation, car la restructuration active du corps prend fin. La prochaine fois, un inconfort se produira même avec un volume important de l'abdomen, lorsque la charge sur le sacrum devient si grande qu'elle ne peut pas compenser le corps.

La probabilité de développer des sensations désagréables pendant la gestation dépend de l'état initial du système musculo-squelettique de la femme. S'il y a une ostéochondrose, alors presque toujours pendant l'attente de l'enfant, elle s'aggravera. Il en va de même pour la sciatique. Dans le même temps, les femmes ayant une bonne forme physique et une structure musculaire solide sont moins susceptibles de souffrir de telles douleurs, en particulier dans les premiers stades.

Pathologie

Si une femme enceinte souffre de certaines maladies de la colonne vertébrale, du système musculo-squelettique, il est fort probable qu'elle s'aggrave lors du portage de l'enfant. Cela est dû non seulement à l'augmentation de la charge sur les parties inférieures de la colonne vertébrale, mais également aux changements métaboliques et hormonaux dans le corps, qui affectent l'état des disques, des articulations et des vertèbres. La redistribution des nutriments entrants affecte également négativement l'état des disques intervertébraux.

Pendant la grossesse, les douleurs au bas du dos sont le plus souvent causées par des exacerbations des pathologies suivantes:

  1. Ostéochondrose - un processus de dégradation dans les disques intervertébraux, dont le développement est accéléré par la malnutrition, les changements métaboliques, les perturbations hormonales;
  2. Hernies, protubérances de la colonne vertébrale lombaire, dont la saillie dans le canal rachidien augmente avec l'augmentation de la charge sur le disque intervertébral affecté, à la suite de quoi le nerf pincé / pincé, la circulation sanguine altérée;
  3. La radiculite, le pincement du nerf sciatique, le syndrome de la queue de cheval et d'autres pathologies associées à la compression du tissu nerveux sont exacerbés par une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale, ce qui peut entraîner un pincement du tissu nerveux.

Le problème de l'APD peut être reconnu parce que l'inconfort augmente avec un changement de posture, un certain type de mouvement et l'inactivité. Mais en plus de cela, des pathologies qui ne sont pas liées au système musculo-squelettique se développent. C'est pourquoi le dos peut faire mal en début de grossesse:

  1. Pyélonéphrite - un processus inflammatoire dans les reins, caractérisé par des douleurs nocturnes;
  2. Symphysite - inflammation de l'articulation pubienne, menace de saignement;
  3. Processus inflammatoires dans le domaine gynécologique;
  4. Processus infectieux dans les organes génitaux, ce qui est particulièrement dangereux pendant la grossesse;
  5. L'hypertonie utérine peut se manifester de cette manière, menace une fausse couche, une naissance prématurée.

Il est important de ne pas commencer la pathologie, d'y prêter attention en temps opportun et de consulter un médecin. Bien que les processus infectieux et inflammatoires pendant la grossesse soient extrêmement indésirables, il existe des schémas pour leur traitement réussi sans nuire au fœtus.

Puis-je prendre des analgésiques?

Les analgésiques sous quelque forme que ce soit pendant la grossesse sont interdits. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont extrêmement indésirables, mais peuvent être prescrits strictement selon la prescription du médecin. Les antispasmodiques (No-shpa) et le paracétamol sont parfois recommandés pour les femmes enceintes pour soulager la douleur, mais les dosages sont minimes et sont calculés individuellement.

Que faire?

Une réduction significative de la douleur non pathologique aidera à:

  1. Yoga pour les femmes enceintes;
  2. La natation;
  3. Matelas orthopédique, un oreiller spécial pour les femmes enceintes, réduisant la charge sur la colonne vertébrale;
  4. Bandage;
  5. Acupression de la zone à problème (étude sous pression en mouvements circulaires de paires de points symétriques le long des lombaires);
  6. La chaleur locale vous permet de soulager les spasmes musculaires - pendant une courte période, un coussin chauffant chaud peut être appliqué sur la zone douloureuse.

En cas de symptômes pathologiques, vous devez consulter un médecin. Avec la pyélonéphrite, les processus infectieux et inflammatoires, les antibiotiques et les anti-inflammatoires les plus sûrs seront sélectionnés. Si le problème est dans le système musculo-squelettique, le médecin prescrit une magnétothérapie (7 à 10 procédures), qui soulage l'inflammation, la douleur, l'enflure, améliore la circulation sanguine. Les massages, le yoga, la thérapie par l'exercice pendant l'exacerbation sont interdits.

Symptômes dangereux

Si votre dos vous fait mal au début de la grossesse, faites attention aux symptômes qui l'accompagnent qui peuvent indiquer une pathologie:

  1. Forte intensité de la douleur;
  2. Les renforcer en se déplaçant;
  3. Les renforcer pendant la miction, difficulté à uriner;
  4. Fièvre;
  5. Douleur dans le bas-ventre;
  6. Sceau de la paroi abdominale dans la partie inférieure;
  7. Écoulement vaginal inhabituel
  8. Saignement.

Si de tels signes sont trouvés, consultez immédiatement un médecin.

La prévention

Il existe des méthodes qui peuvent réduire considérablement la probabilité de maux de dos en début de grossesse. Pour ce faire, suivez les recommandations:

  1. Pour surveiller la posture dans les premiers stades - bien que le centre de gravité soit légèrement décalé, mais pas tellement qu'il interfère vraiment de manière significative avec le maintien d'une posture normale;
  2. Ne prenez pas de poids - cela mettra une pression supplémentaire sur la colonne vertébrale;
  3. Ne soulevez pas de poids;
  4. Exercices quotidiens prescrits par un médecin, yoga pour les femmes enceintes;
  5. En présence de maladies chroniques, même au stade de la planification de la grossesse, vous devez préparer votre colonne vertébrale pour cela - pour renforcer la structure musculaire avec des exercices, suivre des cours préventifs de massage, de physiothérapie;
  6. En présence de pathologies, porter un pansement de soutien dès les premiers stades (après consultation d'un médecin);
  7. Évitez les infections, les inflammations;
  8. Évitez les courants d'air, l'hypothermie, maintenez une immunité stable;
  9. Mangez bien, prenez des vitamines;
  10. Évitez l'inactivité physique, les charges excessives sur le système musculo-squelettique.

Il est difficile de prévenir complètement la douleur au premier trimestre et tout au long de la grossesse.

Conclusion

Si vous avez des maux de dos en début de grossesse, il est préférable de consulter un médecin pour déterminer le traitement. De telles mesures amélioreront considérablement le bien-être, empêcheront le développement de processus pathologiques, qui préserveront la santé de la mère, de l'enfant.

Up