logo

Pour toute femme, l'accouchement est un gros stress. L'apparition d'un petit homme est toujours une corvée joyeuse et des émotions positives. Mais très souvent, des problèmes inattendus apparaissent soudainement, car le corps de la femme en couches est considérablement affaibli, son immunité est diminuée, tous les organes sont encore atones pendant longtemps.

Par conséquent, toute charge exorbitante associée à l'haltérophilie peut entraîner une pathologie telle que le prolapsus de l'utérus après l'accouchement. Vous devez connaître non seulement les symptômes, mais aussi les causes de ce trouble, afin de pouvoir prendre les mesures nécessaires à temps, empêchant le développement d'une rechute de la maladie.

Comment se manifeste la pathologie après l'accouchement

Les raisons du prolapsus de l'utérus après l'accouchement sont plusieurs facteurs et processus importants qui se produisent dans le corps d'une femme.

  1. Restructuration de l'échec hormonal.
  2. Déplacement des intestins et de tous les organes internes.
  3. Étirement des muscles du bassin.
  4. Naissance difficile.
  5. Présentation incorrecte.
  6. Dommages génériques aux muscles pelviens.
  7. Caractéristiques d'âge du corps.
  8. La présence de processus inflammatoires progressifs ou d'une autre maladie.
  9. Grossesse multiple.
  10. Gros poids fœtal.
  11. Effort physique important.

La pathologie associée au prolapsus du col utérin après l'accouchement peut survenir immédiatement ou après une certaine période. Les signes évidents qui indiquent un prolapsus des organes après l'accouchement sont des douleurs intolérables dans le bas-ventre.

Toute femme elle-même peut remarquer que le col de l'utérus après la naissance a légèrement baissé. Cela se ressent non seulement en tirant sur les douleurs, comme lors des menstruations, mais aussi par une gêne interne dans cette zone. Ils indiquent la probabilité de prolapsus des parois de l'utérus immédiatement après la naissance.

Sans délai, vous devez immédiatement consulter un spécialiste, notant que l'utérus s'abaisse. L'utérus est descendu après l'accouchement ou non - il vaut mieux laisser le médecin regarder et déterminer à nouveau le degré de violation.

Lorsque le médecin confirme les problèmes survenus après l'accouchement sous la forme d'un prolapsus de la paroi antérieure / postérieure postérieure de l'utérus, l'ensemble des mesures prescrites par un spécialiste doivent être prises.

Un rôle décisif lors de l'accouchement est joué par la pose, l'omission des organes internes peut être causée par la position incorrecte du corps de la femme au moment de la naissance du bébé. Cela se produit souvent pendant la maison ou l'accouchement rapide, attrapant souvent une femme sur la route ou directement dans la rue..

Présentation incorrecte du fœtus, en particulier les organes pelviens et pelviens peuvent bouger, puis il peut y avoir un prolapsus marqué par des douleurs dans le bas-ventre.

Remarquant le prolapsus du col après l'accouchement, la femme panique, ne sachant pas quoi faire.

L'apparition de symptômes de prolapsus du prolapsus d'organe après l'accouchement peut aggraver considérablement l'état du patient avec l'apparition d'une douleur aiguë.

Aujourd'hui, un léger prolapsus génital après l'accouchement peut être guéri par des méthodes assez efficaces et simples, comme le massage ou la gymnastique spéciale..

Mais un fort changement dans la position de l'organe est déjà corrigé à l'aide d'une intervention chirurgicale, ce qui peut entraîner des complications, jusqu'à l'ablation de l'organe génital.

Qu'est-ce que le prolapsus utérin?

En terminologie médicale, cette maladie est appelée prolapsus. Il se caractérise par un prolapsus de l'utérus de son environnement interne naturel dans les organes génitaux externes. Cela se produit en raison d'un étirement musculaire excessif et d'une diminution de leur élasticité pendant la grossesse et l'accouchement ultérieur..

Comment déterminer

Selon les signes particuliers de prolapsus utérin après l'accouchement, il est possible de diagnostiquer le degré de déplacement qui s'est produit et de déterminer les méthodes de traitement divisées en chirurgicale et conservatrice. Le signe principal de cette pathologie est une sensation de lourdeur dans le bas-ventre et des douleurs dans cette zone.

Symptômes

Les symptômes du prolapsus de l'utérus après l'accouchement sont les manifestations suivantes:

  • douleur dans le bas-ventre;
  • l'apparition de douleurs aiguës dans le vagin;
  • inconfort lors de la marche rapide;
  • incontinence urinaire partielle;
  • douleur pendant les rapports sexuels.

La sensation de la paroi utérine après l'accouchement est ressentie comme l'emplacement d'un gros objet étranger dans le vagin. Il provoque un énorme inconfort moral et physique..

Connaissant les principaux symptômes, une femme doit immédiatement demander l'aide d'un spécialiste.

La prévention

Comme toute maladie, les troubles de la zone intime peuvent être évités.
Pour cela, il existe des méthodes préventives qui incluent l'utilisation d'un bandage prénatal, ce qui réduit considérablement la charge sur les muscles lors du portage de l'enfant. De plus, des exercices visant à renforcer les muscles du bassin et du périnée peuvent aider à maintenir la santé de la femme en travail. Cependant, il convient de rappeler que pour obtenir un résultat durable, il est nécessaire de procéder régulièrement à des exercices de renforcement, sans ignorer les instructions du médecin..

Les causes

L'une des principales raisons qui peuvent conduire à cette maladie est d'ignorer les conseils des médecins sur les mesures préventives pendant la grossesse..

Porter un enfant est la principale cause de la violation. Mais ignorer les exigences d'une alimentation correcte, des recommandations pour la mise en œuvre du complexe de renforcement de la gymnastique, l'exécution d'un examen en temps opportun, conduit à des problèmes post-partum.

Puissance

Cette maladie est divisée en deux catégories correspondant au niveau de déplacement utérin..

Distinguez ces statuts en degrés:

  • le premier degré dans lequel l'utérus n'a pas encore beaucoup changé;
  • deuxième degré, lorsque l'utérus a atteint la frontière avec les organes génitaux externes.

Comment traiter

Lorsque vous vous demandez quoi faire lorsque l'utérus est abaissé par la suite après l'accouchement, vous devriez consulter un médecin et déterminer le degré de violation. La poursuite du traitement dépend du degré de déplacement des organes..

Le médecin déterminera le degré de prolapsus, procédera à l'examen nécessaire de la taille du prolapsus de l'utérus après l'accouchement et décidera de la marche à suivre dans ce cas particulier..

Si après la naissance l'utérus n'a pas beaucoup baissé, les opérations ne sont pas fournies. Le médecin vous expliquera quoi faire dans un tel cas afin que le processus ne soit pas aggravé..

  • gymnastique spéciale pour renforcer les muscles du périnée;
  • gymnastique pour renforcer les muscles abdominaux, ces exercices contribuent à la restauration complète de la position initiale de l'utérus, des exercices plus sérieux peuvent être effectués après 2-3 mois;
  • traitement utilisant des formulations d'œstrogènes en introduisant des tampons directement dans le vagin;
  • massage spécial, effectué par un spécialiste;
  • installation d'un pessaire gynécologique, qui vous permet de maintenir l'utérus en place.

Mais la chose la plus importante est de supprimer complètement l'haltérophilie, d'effectuer des travaux physiques lourds, etc. Il convient de noter qu'un enfant ne peut être ramassé qu'en position assise ou couchée afin de ne pas provoquer de nouveau déplacement de l'utérus.

En cas de prolapsus, un traitement chirurgical du prolapsus utérin est fortement recommandé. De plus, la médecine moderne réalise des prothèses utérines par mini incisions d'une manière invasive qui ne blesse pratiquement pas les tissus environnants.

Pour faire ça:

  • renforcement plastique des muscles du plancher pelvien;
  • les ligaments arrondis étirés par l'accouchement sont raccourcis;
  • les ligaments sont fixés à l'aide de matières plastiques;
  • le rétrécissement vaginal est réalisé chirurgicalement.

Le traitement du prolapsus de l'utérus après l'accouchement doit être effectué en respectant toutes les recommandations du médecin afin d'éviter d'autres conséquences négatives possibles de ces diagnostics conduisant à l'ablation complète de l'organe féminin.

Lors d'une nouvelle grossesse et d'un accouchement avec omission du col de l'utérus, les médecins recommandent un repos au lit au deuxième trimestre, afin d'éviter une fausse couche. En position couchée, le système reproducteur de la femme est le moins blessé, sans pression fœtale.

L'accouchement utérin habituel avec omission du col peut se passer sans complications, si vous suivez toutes les recommandations des médecins pour cette pathologie.

Le prolapsus post-partum de l'utérus, dont les symptômes et le traitement ont été bien étudiés, n'est plus une maladie grave. Elle est considérée comme une petite pathologie facilement traitable. En changeant simplement la position du fœtus pendant la grossesse, de nombreux problèmes ultérieurs peuvent être évités..

Remèdes populaires

Le stade initial de la maladie peut être facilement traité avec des méthodes alternatives, qui se douchent avec des décoctions d'herbes et de lavements. Pour ce faire, faites un bouillon de coing (1:10), renforçant bien les muscles intestinaux.

Les tisanes de fumeurs (1 cuillère à soupe pour 1 litre d'eau), qui doivent être prises à 100 g toutes les 30 minutes, sont également utiles. avant les repas. Un bon remède est la teinture d'alcool de racine d'astragale (1: 9), qui doit être bu pendant 1 cuillère à café. 3 fois par jour avant les repas.

Une procédure indispensable est des bains chauds pour le vagin, mais avec l'ajout d'une décoction de feuilles de dope (20 g pour 7 litres), mais pas plus de 20 minutes. En conséquence, non seulement ils renforcent les muscles, mais ils produisent également un effet cicatrisant..

Prolapsus utérin et grossesse

De nombreuses femmes, après avoir souffert de problèmes de prolapsus utérin, s'inquiètent de la possibilité supplémentaire d'avoir des enfants. Et le danger n'est pas tant dans la conception que dans le port du fœtus.

il existe un risque réel de décoloration, de fausse couche ou de naissance prématurée. Cela est dû à un stress accru sur les muscles pelviens..

Pour porter l'enfant en toute sécurité, des bandages prénataux spéciaux doivent être utilisés, ainsi que des pessaires, qui sont des dispositifs qui aident à maintenir l'utérus dans la bonne position.

Vous devez également être sous la surveillance constante des médecins et adhérer à leurs recommandations..

Questions fréquemment posées

Très souvent, les femmes en travail ont de nombreuses questions sur leur santé et celle du bébé.

Est-il possible de s'allonger sur le ventre?

La position du corps allongé sur le ventre est sans danger pour cette pathologie, car tous les organes prennent leur place et il n'y a pas de charge sur les muscles abdominaux.

Ce qui est impossible après l'accouchement?

Comme les muscles abdominaux après l'accouchement sont encore très faibles, une activité physique sévère de toute nature est strictement interdite. Doit passer un certain temps pour restaurer le corps.

Quand puis-je donner à mon bébé le premier leurre??

La question est hors sujet, mais on peut dire qu'il ne faut pas se précipiter avec le premier leurre. Le bébé est assez de lait maternel, qui provient des profondeurs de la nature d'une mère aimante et n'est que bénéfique et sain. Dans les cas où il n'y a pas assez de lait, il est préférable d'utiliser des préparations pour nourrissons et d'introduire des aliments complémentaires au plus tôt 6 mois.

Dans ce cas, une opération est effectuée pour retirer l'utérus?

L'intervention chirurgicale sans ablation de l'utérus est utilisée au deuxième degré de déplacement d'organe. Avec un fort prolapsus de l'utérus, il est complètement retiré.

Une femme parturiente peut éprouver une grande variété de complications et de maladies après l'accouchement, mais le processus de restauration des fonctions à part entière dans le corps parturient se produit progressivement, vous n'arrêterez pas le temps, il guérit tout. Lorsqu'elle fait face aux conséquences après l'accouchement, une femme doit se souvenir de plusieurs règles inébranlables et éprouvées qui aident à maintenir la santé..

  • entraînement physique régulier;
  • bonne alimentation;
  • repos régulier;
  • promenades en plein air;
  • activité physique minimale.

Prendre soin de la santé d'une femme, d'une mère ou d'une grand-mère, les proches doivent nécessairement penser à leurs vacances, ce qui est souvent négligé.
Seul un repos complet rendra la force, la joie et le bonheur de la maternité, non éclipsés par les maladies et les problèmes.

Quels sont les symptômes du prolapsus utérin et peut-il être guéri?

Le prolapsus utérin est un processus pathologique qui survient le plus souvent chez les femmes après 40 ans. Selon des experts scientifiques, cette pathologie apparaît chez une femme sur dix. Malheureusement, récemment, cette maladie a tendance à rajeunir.

Cette maladie est caractérisée par le fait que le corps de l'utérus change de position et se déplace vers l'entrée du vagin. En conséquence, il peut tomber et constituer une menace pour la santé des femmes.

Les jeunes femmes, après avoir accouché, sont souvent confrontées à cette maladie. En plus des douleurs débilitantes, cette maladie peut conduire à l'infertilité. Par conséquent, aux premiers signes de cette maladie, il est urgent de consulter un gynécologue.

Qu'est-ce que le prolapsus utérin??

Le prolapsus utérin est une pathologie dans laquelle il y a un déplacement de l'organe vers le bas dans le vagin jusqu'à ce qu'il tombe complètement, tandis que le col reste en place.

Cette condition est l'une des manifestations de la maladie, appelée dans le monde entier "prolapsus des organes pelviens". Le prolapsus utérin peut être détecté chez les femmes de tout âge..

L'utérus est fixé dans la cavité pelvienne en position normale par l'appareil ligamentaire et les muscles et le fascia du plancher pelvien, et le ton propre de l'organe y joue également un rôle important. À la suite de dommages aux structures qui maintiennent l'utérus, il est omis.

Causes du prolapsus utérin

Les causes de cette pathologie sont nombreuses. Dans l'étiologie de cette maladie, le principal facteur est l'affaiblissement du tonus musculaire, du périnée et des muscles abdominaux.

Les causes les plus courantes sont:

  • Lésions mécaniques des muscles périnéaux.
  • Soins obstétricaux inadéquats (pour éviter une césarienne, aider une femme à accoucher, appliquer une aspiration, forceps), ce qui conduit à cette maladie.
  • Les conséquences des opérations effectuées sur les organes pelviens.
  • Larmes d'entrejambe post-partum.
  • Anomalies anatomiques congénitales dans la région pelvienne.
  • Travail physique dur.
  • Dans la vieillesse, se produit souvent en raison d'une diminution de la synthèse (production) d'oestrogène.
  • Embonpoint et constipation, pour lesquels aucun traitement approprié n'a été effectué.
  • Souvent, les femmes qui ont accouché souffrent plus souvent de cette maladie que celles qui n'ont pas accouché.

Une seule raison n'est qu'un facteur de risque pour le processus pathologique; une combinaison de plusieurs raisons conduit généralement à son développement.

Signes de prolapsus utérin

En plus de l'apparition des symptômes et du tableau clinique, un certain nombre de signes peuvent être détectés par examen visuel.

Les patients ont une violation de l'état psycho-émotionnel. Les femmes semblent sujettes aux crises de colère, aux humeurs de panique et à l'anxiété.

Les changements de déformation dans les muscles de la ceinture abdominale conduisent à:

  • K entrelaçant l'abdomen.
  • Configuration asymétrique des muscles abdominaux.
  • Manifestation excessive de plis sur l'estomac.
  • Corset de muscle lombaire.

Symptômes

Cette maladie, si elle n'est pas reconnue à temps, a tendance à progresser rapidement. Le tableau clinique est complété par de nouveaux symptômes, passant à un stade plus complexe.

Les patients ont noté:

  1. Vagin sec.
  2. Douleurs tiraillantes ou douloureuses dans la région pelvienne et le bas du dos.
  3. Difficulté à uriner.
  4. Complications pendant l'acte de défécation.
  5. L'apparition du cycle menstruel s'accompagne de crises de douleur aiguë.
  6. Les jeunes femmes ne peuvent pas tomber enceintes.
  7. Fausse envie de déféquer et d'uriner.
  8. Douleur spasmodique dans l'anus.
  9. Des écoulements vaginaux peuvent apparaître, sous forme de blancs, et parfois avec des impuretés de sang (signe de l'attachement d'une pathologie infectieuse).
  10. Pendant les rapports sexuels, une femme peut ressentir de la douleur.
  11. Dans les stades ultérieurs, un déplacement de la vessie et des intestins inférieurs se développe, le corps de l'utérus peut dépasser de la lumière du vagin. Sous l'influence de l'activité physique et de la marche, elle s'enflamme et saigne.

Si un traitement opportun n'est pas effectué, les symptômes de stagnation de la circulation sanguine s'ajoutent à ce processus pathologique, dont le résultat est un gonflement des membres inférieurs et des varices.

Classification du prolapsus de l'utérus

Le corps de l'utérus est fixé dans le bassin à l'aide des muscles du périnée et de son propre appareil ligamentaire. Sa position physiologique est caractérisée par une légère inclinaison vers l'avant, et le vagin et le cou, ont un angle d'inclinaison inverse (arrière).

La paroi avant de l'utérus est en contact avec la vessie et le dos avec le rectum.S'il y a un déplacement pathologique de l'utérus, son atteinte se développe. Cette maladie se caractérise par une stadification.

Il existe 4 stades de prolapsus utérin:

  1. Le corps de l'utérus peut sombrer dans la fissure génitale, mais ne va pas au-delà. Pendant cette période de la maladie, la femme a des douleurs (tiraillements ou douleurs). Leur apparition coïncide souvent avec le début des menstruations. Par conséquent, les patients dans cette phase de la maladie ne vont pas chez le médecin.
  2. Il y a une autre omission du corps utérin, alors qu'il peut tomber partiellement du vagin lors des tentatives. Pendant cette période, une pression s'exerce sur les organes internes, ils changent également de position, ce qui entraîne les symptômes suivants:
    • Incontinence urinaire et fécale.
    • La cystite se développe.
    • Ténesme apparaît (fausse envie de déféquer).
    • Une pyélonéphrite peut se développer.
  1. Se déplaçant dans le plan pelvien, une partie de l'utérus peut dépasser de la lumière du vagin. À ce stade, une infection peut rejoindre le processus pathologique, la femme devient handicapée. Le contact sexuel n'est pas possible.
  2. Cette étape se produit si la femme n'a effectué aucun traitement. Elle se caractérise par une perte complète du corps utérin par la lumière vaginale. Et peut être accompagné de:
    • Le développement de la violation des boucles intestinales.
    • Escarres.
    • Rejoindre une infection.

Diagnostique

Le diagnostic de prolapsus utérin est établi par le gynécologue lors de l'examen de la patiente.

Au début, il y a une collecte et une analyse des données historiques. Il s'avère quelles maladies une femme avait, à quelle fréquence elle souffre de constipation, quelles interventions chirurgicales elle a subies, si elle a augmenté la formation de gaz dans ses intestins..

Après cela, un examen vaginal est effectué. La position de l'utérus, l'état du vagin est déterminé, des tests fonctionnels sont effectués.

L'examen rectovaginal aide à établir l'état du rectum. Après ces manipulations, la colposcopie est obligatoire.

En cas de question sur l'intervention chirurgicale, d'autres types d'examen sont prescrits:

  • Il est nécessaire de faire un diagnostic de grattage dans la cavité utérine.
  • Examen échographique de tous les organes pelviens.
  • Explorez les masques d'histologie.
  • Faire un semis en cuve sur microflore pathogène.
  • Pour exclure une infection de la vessie.
  • L'urographie est obligatoire.
  • La tomodensitométrie vous permet de clarifier l'état fonctionnel des organes internes.
  • De plus, une enquête est prescrite par un urologue et un proctologue.

Lors de l'établissement d'un diagnostic précis, cette pathologie doit être différenciée:

  1. Avec kyste vaginal.
  2. Utérus inversé.
  3. L'apparition du nœud myomateux.

Traitement

Lors du traitement du prolapsus utérin, différentes techniques peuvent être utilisées. Pour leur sélection correcte doit être considérée:

  • Le stade de prolapsus de l'utérus.
  • Les processus pathologiques qui accompagnent le prolapsus utérin.
  • Façons de restaurer la capacité menstruelle et reproductive d'une femme.
  • Indicateurs d'âge.
  • Troubles fonctionnels pouvant survenir avec des lésions du sphincter de la vessie et du rectum.
  • Le degré de risque pendant la chirurgie.

Après avoir effectué une analyse de l'état du patient, des tactiques de traitement sont choisies. La thérapie peut être conservatrice ou effectuée par chirurgie.

Méthode conservatrice

Lors du choix de cette technique (uniquement si l'utérus ne dépasse pas le vagin), utilisez:

  1. Thérapie par l'exercice. Son action vise à augmenter le tonus musculaire du corset pelvien.
  2. Augmentation de l'élasticité des muscles abdominaux. À cette fin, une gymnastique efficace selon la méthode de Kegel ou Yunusov est utilisée..
  3. Mener un massage gynécologique thérapeutique.
  4. L'utilisation de l'hormonothérapie avec des œstrogènes, qui aide à renforcer les ligaments et les muscles.
  5. Utilisation topique de médicaments à base de métabolites.
  6. Limiter l'activité physique et faciliter le travail des femmes.
  7. Dans la vieillesse, il existe de nombreuses contre-indications et limites pour l'intervention chirurgicale. Par conséquent, pendant cette période, des tampons vaginaux ou un pessaire sont prescrits. L'essence de cette méthode est qu'après son introduction, le col de l'utérus est fixé, et son anneau crée un point d'appui, et ne permet pas d'abaisser davantage son corps. Le principal inconvénient de ce traitement est l'inadmissibilité d'un long séjour du pessaire dans le vagin. Cela peut entraîner des effets secondaires indésirables, sous la forme d'escarres. Pour éviter cela, il est nécessaire de doucher les organes génitaux tous les jours, en utilisant une décoction de camomille, de permanganate de potassium ou de furatsilina. Un examen gynécologique est nécessaire deux fois par mois. L'utilisation du pessaire doit être effectuée tout au long du mois. Après quoi une pause de dix jours est faite.

Dans le traitement du prolapsus utérin, un régime correctif occupe une place très importante. Son objectif est d'augmenter le tonus musculaire.

Le régime alimentaire quotidien du patient doit répondre aux exigences suivantes:

  • Les aliments gras doivent être réduits au minimum. Mangez plus d'aliments protéinés.
  • La nourriture doit être riche en vitamines, contenir beaucoup de légumes et de fruits..
  • Essayez de consommer plus de produits laitiers et de lait aigre.

Traitement chirurgical du prolapsus utérin

Il existe plusieurs procédures chirurgicales.

Récemment, trois directions ont été largement utilisées pour éliminer la pathologie du prolapsus utérin:

  1. La méthode de renforcement de l'appareil musculo-ligamentaire, qui est réalisée en les raccourcissant.
  2. La technique dans laquelle le corps utérin est attaché à l'articulation sacrée ou pubienne, ou à l'appareil ligamentaire du bassin. Avec ce type d'intervention chirurgicale, il existe un risque de rechute répétée de prolapsus de l'utérus. Cela est dû au fait qu'au fil du temps, les ligaments ont tendance à s'étirer.
  3. La technique d'utilisation de l'alloplastie. C'est aujourd'hui la méthode la plus progressive de traitement du prolapsus utérin. Avec l'aide d'une maille synthétique spéciale, le corps de l'utérus est fixe et il perd la capacité de s'abaisser.

Si les méthodes de traitement conservatrices n'ont pas conduit à l'apparition d'une dynamique positive, l'utilisation de la chirurgie est inévitable.

En plus de la restauration physiologique des organes génitaux, la chirurgie vous permet d'éliminer les défauts de miction et de défécation, qui se développent à la suite d'un prolapsus de l'utérus.

L'opération peut être effectuée à l'aide d'un accès transvaginal. Elle ne nécessite pas d'incision, elle est réalisée directement à travers le vagin.

Avec son aide, une colporaphie (suture des parois vaginales) est réalisée, le corps de l'utérus est fixé, des opérations en boucle sont effectuées.

Si une paroi abdominale est incisée pendant la chirurgie, cela indique que l'opération a été réalisée par laparotomie. Ce type d'opération vous permet de fixer le corps de l'utérus avec ses ligaments..

Dans certains cas, un accès laparoscopique est utilisé. Il s'agit du type d'opération le moins traumatisant. Elle survient sous anesthésie générale..

Période postopératoire

Dans la période postopératoire, le patient doit suivre des règles strictes qui éviteront la réapparition du prolapsus utérin:

  1. Si possible, évitez de soulever plus de 5 kg..
  2. Surveillez une bonne alimentation, prévenez la constipation.
  3. Évitez le sexe.
  4. Évitez d'attraper des rhumes, dont les principaux symptômes sont la toux.
  5. Utilisez l'hormonothérapie uniquement selon les directives d'un médecin.
  6. Éliminez le vélo et le jogging matinal.

Après la chirurgie, une dynamique de récupération positive peut être observée lors de l'utilisation d'un bandage.

La base de ce produit est un système de bandages élastiques qui agissent sur les muscles, en les gardant sur un ton constant, contribuent à leur renforcement le plus rapide.

Ils corrigent et restaurent également l'emplacement d'origine des organes internes.

Traitement à domicile

Une telle thérapie n'est possible qu'aux premiers stades de cette pathologie. Dans le processus de sa mise en œuvre, l'utilisation de la médecine traditionnelle est autorisée.

Ils contribuent à:

  1. Augmente le tonus musculaire.
  2. Effet analgésique.
  3. Soulage la pression et la tension excessive des organes internes.

Le régime quotidien doit être complété par l'utilisation d'infusions et de décoctions de:

  • Coing fruit.
  • écorce de chêne.
  • Datura Seed.

Pour arrêter la progression du processus pathologique, un massage gynécologique est utilisé. Son action vise à augmenter le flux sanguin dans les organes internes, à soulager la douleur.

Pendant cela, l'utérus est soulevé avec deux doigts d'une main et des mouvements de massage le long de la surface de la paroi abdominale antérieure sont effectués avec l'autre main.

Le port d'un pansement et d'un pessaire est très bon à cette période. Utilisez des éléments d'exercices thérapeutiques selon Kegel.

Physiothérapie

La gymnastique de Kegel doit être effectuée quotidiennement, tandis que le nombre de répétitions doit commencer à 5 fois et les porter progressivement à 10:

  1. Une femme produit une tension musculaire qui ressemble au processus d'arrêt de la miction (vous devez commencer ces exercices à partir de 3 secondes, en les portant progressivement à 20).
  2. Le patient doit forcer et détendre rapidement les mêmes groupes musculaires..
  3. Une femme imite des mouvements ressemblant à des tentatives prénatales.

Les exercices suivants sont utilisés pour renforcer les muscles du vagin et du plancher pelvien:

  • "Lift", où vous voulez prendre position, allongé sur le dos, les genoux pliés sont pressés contre l'estomac. Progressivement, à partir du bas-ventre, une tension musculaire se produit. Chaque groupe musculaire doit ressentir de la tension pendant 10 secondes..
  • "Un sac". Elle est réalisée en position debout avec les jambes écartées plus larges que les épaules (on suppose qu'il y a un sac avec de longues poignées entre les jambes), en pliant les jambes au niveau des articulations du genou, il est nécessaire de capturer des poignées imaginaires en comprimant les organes génitaux. Le nombre maximum de répétitions doit être porté à 10.

Ce sont deux exercices principaux, vous pouvez y ajouter:

  • "Pop". Allongé sur le dos pour faire un mouvement qui rappelle les tentatives.
  • "Clignotant." Initialement, une tension musculaire anus se produit, qui est remplacée par une tension musculaire génitale.
  • "SOS". Il y a une alternance de tension-vitesse des muscles du périnée. Initialement, trois compressions rapides sont effectuées, elles alternent avec 3 tensions continues
  • "Phare". Il y a une tension progressive des muscles du périnée, suivie d'une lente relaxation.
  • "Chat". À la hauteur de l'inspiration, l'abdomen est rétracté et le dos se plie, tandis que les muscles du périnée se resserrent. Il est recommandé de ne pas retenir son souffle plus de 10 secondes.

Ceci est un exemple de liste d'exercices utilisés pour abaisser l'utérus..

Prolapsus utérin et grossesse

Le prolapsus utérin et la grossesse sont deux concepts incompatibles.

Le début de la grossesse est considéré comme problématique en raison du développement des raisons suivantes:

  1. Le déséquilibre hormonal dans le corps rend impossible la conception d'un enfant.
  2. Dans le cas où le corps de l'utérus tombe en dehors du vagin, les rapports sexuels deviennent impossibles.
  3. Lorsque l'utérus est abaissé, il est constamment dans un état d'hypertonie, dans cet état, l'entrée du col est fermée.

Si une grossesse a néanmoins eu lieu avec cette pathologie, son évolution sera constamment menacée:

  • Le plus souvent, au cours des trois premiers mois, il y a une menace de gel, de perturbation et de fausse couche. Cela est dû au fait que l'utérus est sous pression constante des organes internes, ce qui déforme finalement ses parois.
  • À la suite de processus inflammatoires, un abcès utérin peut se développer. Cela conduit à une interruption de la grossesse et une telle pathologie peut entraîner non seulement la perte du fœtus, mais également l'ablation de l'utérus.
  • En raison d'une pression accrue sur la vessie et les intestins, l'incontinence urinaire se développe et des selles involontaires se produisent.
  • Les organes pelviens ne peuvent pas résister à une telle augmentation de pression. Par conséquent, les femmes avec un diagnostic de prolapsus utérin sont constamment à l'hôpital pour maintenir la grossesse.
  • Afin de supporter la grossesse avec le développement de cette pathologie, le port d'un bandage peut être utilisé, il contribue à renforcer le corset musculaire et à une bonne répartition du poids.
  • Si avant la grossesse, la patiente était engagée dans des exercices thérapeutiques selon la méthode de Kegel, alors il peut être judicieux de poursuivre ces cours (assurez-vous de consulter un médecin).
  • Vous pouvez également utiliser le pessaire. La chose la plus importante est de l'installer correctement afin d'exclure un effet négatif sur le fœtus.
  • Vous pouvez normaliser la situation en utilisant des recettes pour la guérison à domicile, mais cela est toujours fait avec beaucoup de soin, sous la supervision d'un gynécologue..

Prolapsus utérin et vie sexuelle

Dans les premiers stades de cette maladie, les relations sexuelles n'endommageront pas le corps de la femme et ne causeront pas de conséquences négatives.

Dans les étapes suivantes, les rapports sexuels deviennent douloureux et le désir physiologique normal d'intimité sexuelle chez une femme provoque la peur.

Par conséquent, pour normaliser les relations intimes, il est nécessaire d'éliminer les causes et les conséquences du prolapsus de l'utérus.

La prévention

Au cœur de la prévention des mesures se trouvent des recommandations qui doivent être suivies par chaque femme, elles aideront à éviter le processus pathologique du prolapsus utérin:

  1. Lors de l'accouchement (si la taille du bassin ne le permet pas), les tentatives fortes doivent être évitées. Pour cela, la méthode de la césarienne est utilisée..
  2. Mangez correctement, mangez des produits laitiers fermentés, afin d'éviter la constipation.
  3. Avec une petite production d'oestrogène, un traitement hormonal opportun.
  4. Renforcez les muscles du plancher abdominal et pelvien avec un ensemble d'exercices.
  5. Le travail lourd doit être évité après l'accouchement..
  6. Avant le début du cycle menstruel, vous ne pouvez pas faire de sport, visitez le solarium et les bains.

instructions spéciales

Il est très important de savoir que ce processus pathologique conduit à l'apparition de diverses pathologies:

  • Avec lui, une vie sexuelle complète est impossible.
  • L'infertilité peut se produire.
  • Perturbation de l'approvisionnement en sang des organes pelviens.
  • Des maladies concomitantes apparaissent (varices), qui aggravent le processus.
  • Le corps utérin perdu peut être infecté, violé.

Pour éviter l'apparition de tels signes, il est nécessaire de respecter strictement toutes les recommandations du gynécologue:

  • Subir des examens médicaux au moins une fois par an.
  • À l'âge de 40 ans, une fois par an pour subir une échographie.
  • Menez une vie saine, faites des exercices le matin (renforcez le corset musculaire de la ceinture pelvienne).
  • Surveillez votre alimentation (évitez la constipation).

Le prolapsus des parois du vagin et de l'utérus après l'accouchement: comment traiter

L'accouchement n'est pas un test facile pour le corps féminin. Il n'est pas facile de porter et de donner naissance à un enfant qui pèse en moyenne environ 3 kg et environ 50 cm de long, et la circonférence de sa tête atteint 32-34 cm. Par conséquent, le corps change considérablement, les tissus du tractus pelvien et génital s'étirent: le corps se prépare à donner vie à l'enfant. Certaines femmes après l'accouchement souffrent de troubles du plancher pelvien, qui comprennent un prolapsus (prolapsus) des organes pelviens, une incontinence urinaire et des troubles des selles. Ces problèmes sont courants et touchent près de 25% des femmes. Mais est-il possible d'éviter le prolapsus des parois du vagin et de l'utérus en donnant naissance à un bébé? Que faire en cas d'apparition de symptômes désagréables?

Prolapsus pelvien

Quel est le plancher pelvien?

Le plancher pelvien est un système musculaire semblable à un hamac: il maintient de manière fiable vos organes pelviens - l'utérus, le vagin, la vessie, l'urètre et les intestins. Les muscles du plancher pelvien font partie de votre corps; ils aident le corps à maintenir une pression intra-abdominale lorsque vous éternuez, toussez, riez ou exercez une pression physique. Si vous accouchez et remarquez que vous perdez une goutte ou deux d'urine lorsque vous riez, toussez, éternuez ou faites de l'exercice, cela indique une faiblesse des muscles du plancher pelvien. Jusqu'à un quart des femmes après l'accouchement sont confrontées à un problème aussi délicat. C'est ce qu'on appelle l'incontinence urinaire d'effort et survient lorsque les muscles du plancher pelvien s'affaiblissent. Comme les muscles du plancher pelvien participent également à l'orgasme, leur faiblesse peut entraîner une diminution de la satisfaction sexuelle pendant l'intimité.
Lorsque les muscles du plancher pelvien s'affaiblissent pendant la grossesse, l'accouchement ou les changements qui surviennent pendant la ménopause, les organes internes (tels que les parois du vagin et de l'utérus) peuvent s'écarter de leur position normale dans le bassin - ils tombent ou tombent. En cas de prolapsus de l'utérus, l'organe peut s'enfoncer profondément dans le vagin. C'est ce qu'on appelle le prolapsus des organes pelviens..
Ainsi, des muscles forts sont essentiels à la santé du plancher pelvien. Il est important de savoir que bien que le prolapsus soit un phénomène courant, il ne constitue pas toujours une menace pour la santé et ne progresse pas toujours. Chez certaines femmes, au fil du temps, les muscles peuvent revenir à leur position normale et les organes se mettent en place. Il est important d'évaluer les causes, les symptômes du prolapsus du vagin ou de l'utérus et de prendre des mesures quotidiennes pour résoudre le problème..

Causes de prolapsus de l'utérus et des parois vaginales

Symptômes du prolapsus des parois du vagin ou de l'utérus

Un prolapsus mineur des parois vaginales ou de l'utérus peut ne pas provoquer de symptômes. Dans de nombreux cas, l'omission d'organes peut être détectée par un médecin lors d'un examen pelvien de routine. Les symptômes les plus courants du prolapsus sont:

  • Une sensation de plénitude, de pression ou de gonflement dans la région génitale (de nombreuses femmes décrivent cela comme une sensation que vous êtes assise sur une petite balle);
  • La pensée obsessionnelle que quelque chose tombe du vagin;
  • Difficulté à uriner ou à déféquer;
  • Constipation chronique
  • Douleur dans le bas du dos;
  • Rapports sexuels douloureux ou saignements pendant les rapports sexuels;
  • Gêne lors de la marche.
Les symptômes du prolapsus des organes pelviens s'aggravent souvent en se tenant debout, en sautant ou en soulevant des objets lourds.
Le prolapsus des organes pelviens se développe séquentiellement et est souvent classé par étapes, de 0 à 4:
  • Stade 0 - pas de prolapsus; les organes pelviens sont bien soutenus;
  • Stade 1 - les organes pelviens (par exemple, le col de l'utérus) ont commencé à s'enfoncer dans le vagin, les parois du vagin pendent;
  • Stade 2 - les organes pelviens descendaient directement dans la lumière du vagin;
  • Stade 3 - l'utérus et les parois du vagin commencent à dépasser au-delà des frontières de l'entrée vaginale;
  • Étape 4 - L'utérus est situé à l'extérieur du vagin avec les bords du vagin. Cela est dû à la faiblesse de tous les muscles de soutien du plancher pelvien..
Pour diagnostiquer la perte d'organes, votre médecin examinera votre bassin et évaluera vos antécédents médicaux. Il peut également commander des tomodensitogrammes (CT) qui utilisent des rayons X pour prendre des photos détaillées de vos organes pelviens. Un pyélogramme intraveineux peut être montré qui utilise une radiographie pour montrer la position, la taille et la forme de vos organes pelviens, et une échographie pour exclure d'autres problèmes..

Traitement du prolapsus des parois du vagin et de l'utérus

Le traitement chirurgical peut comprendre:

  • Hystérectomie (ablation de l'utérus par la cavité abdominale ou le vagin). C'est une option extrême, cela dépend de la gravité de votre prolapsus, de vos antécédents médicaux et de votre intention d'avoir des enfants à l'avenir. Cette opération est utilisée avec cette pathologie extrêmement rarement;
  • Renforcer les parois du vagin et suspendre l'utérus, dans lequel le chirurgien ramène les organes à leur position normale à l'aide de dispositifs à mailles ou en restaurant des ligaments.

Que pouvez-vous faire vous-même?

Vous pourriez être surpris d'apprendre que si vous avez accouché naturellement, vous avez déjà un certain degré de prolapsus des parois du vagin et de l'utérus. Vous avez peut-être déjà remarqué les symptômes qui accompagnent l'omission: mictions fréquentes, fuite d'urine lors de la course ou de la toux, douleur à la cuisse ou au dos. Peu importe si vous présentez des symptômes, il est important de protéger votre plancher pelvien pour empêcher l'aggravation du prolapsus pulmonaire et ramener les organes à leur place légitime. Conseillé:
Suivez un régime riche en fibres. Manger des aliments sains et entiers avec beaucoup de fibres vous aidera à maintenir des selles régulières et à prévenir la constipation..

Faites des exercices de kegel. C'est l'un des moyens les plus importants de renforcer les muscles du plancher pelvien. Mais il est important de mener correctement les exercices. Ressentez les bons muscles: vous pouvez identifier les muscles du plancher pelvien dont vous avez besoin pour vous entraîner en arrêtant l'écoulement de l'urine au milieu de la vessie en vidant et en comprimant les muscles anaux. Si vous pouvez interrompre avec succès la miction, vous avez identifié les bons muscles. Utilisez n'importe quelle position confortable pour l'entraînement. Vous pouvez faire des exercices de Kegel en position debout, assise ou couchée: de nombreuses femmes trouvent plus facile de se coucher. Concentrez-vous en ne sollicitant que les muscles du plancher pelvien et en évitant la flexion des muscles de l'abdomen, des cuisses ou des fesses. Ne retenez pas votre souffle - respirez naturellement. Efforcez-vous au moins 10 répétitions, trois fois par jour. Essayez de faire des exercices de Kegel lorsque vous vous réveillez, pendant une pause ou un déjeuner au travail, et également couché dans votre lit la nuit. Si vous avez des difficultés à identifier les muscles du plancher pelvien, vous pouvez utiliser le simulateur Kegel, qui est inséré dans le vagin et doté de capteurs de rétroaction biologique pour vous aider à identifier et à contracter les muscles dont vous avez besoin..

Surveillez la tension du plancher pelvien. Un stress répété ou même un épisode de stress intense peuvent endommager les muscles du plancher pelvien. Éliminez la constipation en ajoutant beaucoup de fibres à vos aliments et, si nécessaire, utilisez un laxatif à base de plantes ou un lavement doux. Si vous avez tout essayé et que vous avez toujours des problèmes de constipation chronique, parlez avec votre médecin d'autres options..

Utilisez la bonne technique et la bonne position lors des selles. L'accroupissement ouvre le côlon pour faciliter l'évacuation. Un simple support sur lequel vous placez vos pieds tout en étant assis sur les toilettes peut vous aider à vous asseoir dans une position idéale et faciliter le processus.



Gardez une trace de votre poids. L'excès de poids crée une charge supplémentaire sur le plancher pelvien, qui au fil du temps peut affaiblir les muscles. L'excès de graisse exerce également une pression sur la vessie, ce qui peut entraîner une incontinence urinaire d'effort et provoquer des fuites de gouttelettes lorsqu'elles sont exercées.

Exercice régulier. Bien qu'il soit important d'éviter les exercices qui sollicitent inutilement votre plancher pelvien, tels que les exercices de base intenses, la musculation et (pour certaines femmes) la course, les exercices globaux sont si importants pour la santé globale que vous avez généralement besoin d'exercices réguliers. Un bon tonus musculaire et une bonne force corporelle peuvent réduire le risque de prolapsus d'organe ou d'incontinence urinaire.

Le contrôle du médecin est important

Les cas graves de prolapsus des organes pelviens peuvent être dévastateurs pour les femmes. Le prolapsus des parois du vagin peut entraîner des difficultés dans la vie intime ou une incapacité totale à avoir des relations sexuelles. La proximité provoque de nombreux symptômes désagréables ou douloureux, y compris une sensation d'embarras. Si vous avez eu une ou plusieurs naissances vaginales et que vous remarquez des symptômes de prolapsus des organes, vous ressentez une saillie dans le bassin, les rapports sexuels sont devenus inconfortables ou vous avez des problèmes pour vider l'intestin ou la vessie, il est important de consulter un gynécologue..

Prolapsus utérin après la naissance

L'activité de travail peut endommager non seulement les organes du système reproducteur, mais aussi les muscles qui remplissent la fonction de leur support. En conséquence, après la naissance, un prolapsus de l'utérus peut être observé, et dans certains cas, son prolapsus dans le vagin (prolapsus). Ce problème ne se produit pas chez tout le monde, mais il existe une catégorie de mères prédisposées à affaiblir les muscles du plancher pelvien:

✔ Femmes gravement blessées lors de l'accouchement.

✔ Femmes présentant une déficience congénitale du tissu conjonctif.

✔ Femmes qui, immédiatement après la naissance, ont subi un effort physique intense.

La cause du déplacement de l'utérus sous la frontière anatomique peut être l'âge de la femme en couches. Les gynécologues notent que la majorité des cas d'omission surviennent chez des femmes de plus de 35 ans au moment de l'accouchement.

Le degré d'omission de l'utérus

Le changement de position des organes du système reproducteur se produit progressivement. Dans la pratique médicale, il existe 4 degrés de ce processus, mais la plupart des médecins utilisent une division moins détaillée en 3 étapes. Chacun d'eux a ses propres symptômes..

1 degré - l'omission de l'utérus vers la fissure génitale est négligeable. Il est situé à la veille de l'entrée du vagin, mais ne dépasse pas au-delà. La scène se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • Dessin dans le bas de l'abdomen, rappelant la douleur prémenstruelle.
  • Menstruations abondantes.
  • Douleur lors d'un contact sexuel.
  • Vagin sec.

2 degrés - l'utérus est à l'intérieur du corps, le col sort partiellement, à la veille du vagin. Dans certains cas, le canal cervical est situé à l'intérieur du vagin, mais lorsque la tension de la paroi abdominale antérieure tombe. Les symptômes d'omission sont amplifiés:

  • Le contact sexuel devient impossible.
  • Menstruations douloureuses lourdes.
  • L'apparition de problèmes de miction et de selles.

3 degrés - l'utérus tombe en dessous du niveau de la fissure génitale et tombe complètement. De nouveaux points sont ajoutés aux symptômes des deux premières étapes:

  • Sensation de corps étranger dans le vagin.
  • Douleurs de traction constantes dans le bas-ventre.
  • Lésions de l'utérus et du canal cervical.

Actuellement, la dernière étape du prolapsus utérin est rare. Cela est dû à une augmentation générale des connaissances médicales de la population et à la disponibilité de soins gynécologiques. Une femme à temps remarque des symptômes alarmants et aggrave la situation jusqu'à ce que le dernier stade du prolapsus puisse être évité.

Complications du prolapsus

En raison du déplacement des organes du système reproducteur, non seulement l'utérus, le canal cervical et les parois du vagin sont affectés. La fréquence des maladies gynécologiques infectieuses et des inflammations augmente. Des problèmes surviennent dans tous les organes situés dans le bassin et l'abdomen.

Complications proctologiques - causée par le fait que l'utérus descendu provoque un déplacement vers le bas des boucles intestinales. En conséquence, ses fonctions sont altérées et la constipation, la colite, l'incontinence gazeuse, la diarrhée et l'incontinence fécale se produisent.

Complications veineuses - en modifiant sa position anatomique, l'utérus exerce une pression sur les veines situées dans le rectum près de l'anus. Les hémorroïdes se produisent, qui commencent également à progresser dans le développement. La situation est aggravée par un prolapsus et une constipation fréquente..

Complications urologiques - en raison d'un prolapsus ou d'un prolapsus de l'utérus, l'apparition de maladies gynécologiques infectieuses qui affectent le système urinaire est plus fréquente. Une cystite, une urétrite, une lithiase urinaire et une incontinence urinaire se produisent (avec perte complète de l'utérus).

Diagnostic de la maladie

Le déplacement peut être diagnostiqué indépendamment, mais seulement si le processus de changements pathologiques est devenu évident et que le canal cervical a commencé à tomber de la fente génitale.

Dans les premiers stades, le prolapsus des organes du système reproducteur peut être détecté par un gynécologue lorsqu'il est examiné sur une chaise gynécologique. À la palpation, le médecin remarquera l'emplacement anormal de l'utérus, puis demandera au patient de pousser et de déterminer le degré de négligence du processus. Immédiatement après la naissance, les mesures de diagnostic sont dénuées de sens, vous devez donc venir pour un examen de routine après environ 3 mois.

Traitement du prolapsus utérin

Avant de commencer le traitement, le patient doit être examiné par un urologue, un proctologue et un phlébologue, car un changement de position de l'utérus entraîne l'apparition de maladies concomitantes de l'intestin, de l'urètre et des veines.

La thérapie vise à restaurer le tonus musculaire du bassin sans intervention chirurgicale. Utilisé uniquement pour le premier degré de prolapsus utérin.

Thérapie par l'exercice pour le prolapsus génital

  • Exercices de Kegel: pendant 2 minutes, vous devez tendre, puis détendre les muscles du vagin. Maintenez la tension jusqu'à 8-10 secondes. Vous devez faire 5-6 approches par jour.
  • En position couchée, les jambes doivent être pliées au niveau des genoux et les bras doivent être étendus le long du corps. Soulever et abaisser le bassin en alternance, mais lors du levage, il est nécessaire de pousser les fesses vers le haut et de rester dans cette position pendant 4-5 secondes.
  • En position couchée, soulevez les jambes, perpendiculairement à la surface du sol. Diluez-les sur les côtés et revenez lentement à leur position d'origine. Effectuez 20 fois en une seule approche. Au moins deux approches par jour.

Massage gynécologique pour prolapsus génital

Les mouvements de massage visent à améliorer le tonus de la paroi abdominale antérieure, l'appareil ligamentaire de l'utérus et les appendices. La procédure est réalisée sur une chaise gynécologique. Avant la séance, le patient doit vider la vessie, car le massage implique l'introduction des doigts de la main d'un spécialiste dans le vagin. La procédure dure environ 5-7 minutes, est effectuée quotidiennement pendant 10-15 jours.

Pour que le prolapsus de l'utérus cesse de progresser, le gynécologue peut recommander l'installation d'un outil spécial qui remplira la fonction de soutien de l'utérus. Cet appareil est un pessaire. Il s'agit d'un anneau en plastique conçu pour être installé dans le vagin. Cependant, l'utilisation d'un pessaire est une mesure qui ne peut être appliquée que si une intervention chirurgicale est contre-indiquée au patient.

L'opération est prescrite lorsque le déplacement de l'utérus atteint 2 et 3 degrés. En d'autres termes, lorsque le col commence à dépasser de l'espace génital, le problème ne peut être résolu que par la chirurgie. La médecine moderne propose plusieurs types d'intervention chirurgicale avec omission des organes du système reproducteur:

  • Installation d'implants pour créer un cadre où de nouvelles fibres musculaires se formeront qui joueront le rôle de support de l'utérus.
  • La colporaphie est une opération visant à renforcer les parois du vagin. Cousez son mur avant ou arrière.
  • Le raccourcissement des ligaments est une opération qui permet à l'appareil ligamentaire de maintenir l'utérus en position haute.

Le prolapsus utérin après la naissance ne peut pas être traité seul. Toutes les manipulations, même la réalisation d'exercices, ne doivent avoir lieu qu'après l'autorisation du médecin traitant.

Prolapsus utérin: symptômes, causes, méthodes de correction

Le prolapsus, ou prolapsus de l'utérus, est plus fréquent chez les femmes de plus de 50 ans. Mais cela ne signifie pas que la maladie est purement liée à l'âge. Un patient sur dix qui visite un gynécologue pour un déplacement d'organe vers le bas est inférieur à 30. Et si la pathologie n'est pas traitée, elle évoluera inévitablement au fil des ans..

Causes et symptômes de la maladie

Le prolapsus est une conséquence de l'affaiblissement des ligaments de l'utérus et des muscles du plancher pelvien. Une telle déviation peut être le résultat de malformations congénitales, d'une dysplasie du tissu conjonctif, de blessures, y compris à la naissance. Elle survient après des ruptures du périnée, une intervention chirurgicale sur les organes génitaux.

Pendant la ménopause, la carence en œstrogènes provoque une pathologie. À risque sont les femmes souffrant de constipation chronique, d'obésité, d'hypertension intrapéritonéale. De nombreuses naissances contribuent au développement de la maladie, travail lié à l'haltérophilie.

Le mouvement vers le bas de l'utérus peut indiquer:

  • inconfort pendant les rapports sexuels;
  • pression dans le bas-ventre;
  • mouvement de l'intestin obstrué;
  • Irrégularités menstruelles;
  • périodes lourdes et très douloureuses;
  • sensation d'un corps étranger dans le vagin;
  • douleurs dans le bas du dos, coccyx;
  • augmentation des écoulements muqueux, parfois avec du sang;
  • miction rapide, incontinence.

En raison de la stagnation de l'urine, le risque de développer des maladies concomitantes est élevé: urétrite, cystite, pyélonéphrite. Parfois, il y a un prolapsus de la vessie, du rectum.

Le déplacement de l'utérus est diagnostiqué par un gynécologue lors de l'examen. La colposcopie est nécessairement réalisée, le degré de développement de la pathologie est établi. À un stade précoce, les changements ne sont visibles que par le médecin, car lorsque le patient est tendu, le col de l'utérus ne quitte pas l'espace génital. Les deuxième et troisième degrés de la maladie se caractérisent par un prolapsus partiel ou incomplet de l'organe. Dans les cas avancés, il y a une sortie complète de l'utérus au-delà de l'écart génital.

Gymnastique après l'accouchement avec prolapsus de l'utérus

Ce problème est souvent rencontré par les femmes en travail. C'est compréhensible: pendant la gestation, les femmes prennent beaucoup de poids et le principal fardeau incombe à l'organe génital. Si le prolapsus ne fait que commencer, vous pouvez essayer d'arrêter le déplacement par des méthodes conservatrices. La thérapie implique l'introduction de l'anneau utérin dans le vagin pour fixer le col de l'utérus dans la position requise. On peut prescrire aux femmes des médicaments hormonaux. Grâce à eux, l'apport sanguin aux organes pelviens s'améliore, l'appareil ligamentaire est renforcé.

Les exercices de Kegel donnent un excellent résultat:

  • Allongez-vous par terre. Étirez vos bras le long du corps. Pliez vos jambes au niveau des genoux et aplatissez. Ne lève pas la tête pour que ton cou ne te fasse pas mal.
  • Pendant 2-3 secondes, serrez les muscles du périnée. Lorsque votre corps s'habitue à la charge, faites l'exercice plus longtemps - 5, puis 10 secondes.
  • Détendez-vous et comptez lentement jusqu'à 10. Resserrez vos muscles..
  • Pliez vos genoux et tirez vos pieds vers vos fesses. Au détriment de 1-2, arrachez le bassin et les talons du sol, 3-4 - descendez.
  • Asseyez-vous les jambes croisées. Serrez les muscles du périnée, comme si vous les tiriez vers le haut.
  • Prenez une pose genou-coude, tête en bas sur vos mains. Serrez vos muscles du plancher pelvien vers le haut vers l'intérieur.
  • Allongez-vous sur le ventre, pliez une jambe au genou. Serrez et détendez vos muscles du périnée en alternance. Puis changez de pied.

La gymnastique de Kegel se fait sur une vessie vide. Chaque élément du complexe est exécuté 10 fois. Si la naissance du bébé a été facile, vous pouvez commencer à faire de l'exercice en 1 à 2 semaines. En cas de rupture et de suture périnéale, après une césarienne, la restauration prend au moins 1,5 à 2 mois. Dans tous les cas, avant de commencer l'exercice, consultez un gynécologue.

En plus des exercices de physiothérapie, un massage gynécologique est prescrit pour renforcer les muscles du plancher pelvien. Un certain effet est également donné par la respiration selon le système de yoga. Pour réduire les effets de l'omission, il est conseillé pour une femme de porter un bandage. Le style de vie entier doit également être corrigé. Avec le prolapsus, vous ne pouvez pas soulever des poids, pendant longtemps pour être debout. Une femme doit suivre un régime pour la constipation.

Que faire lorsque l'utérus se prolonge

Avec un prolapsus de grade 3-4, des maladies concomitantes, une méthode chirurgicale de traitement peut être recommandée. L'âge du patient, la nécessité de préserver les fonctions reproductives et menstruelles affectent également la décision d'intervention chirurgicale. L'opération peut être vaginale ou laparoscopique. La deuxième méthode est considérée comme la moins traumatisante..

Important! Certains types d'opérations sont effectués sous anesthésie locale et ne nécessitent pas un long séjour à la clinique..

Les femmes qui planifient un accouchement, en règle générale, subissent une chirurgie plastique afin de renforcer les groupes et les organes musculaires. Le maintien de la cavité utérine est possible en raccourcissant et en renforçant les ligaments ronds.

Une autre option pour fixer les organes déplacés est de les attacher au plancher pelvien. Dans certains cas, le rôle des ligaments est joué par un implant maillé durable et hypoallergénique en proline ou propylène. La maille est placée à l'intérieur de l'utérus et cousue avec du kapron ou des fils de soie. Ensuite, les extrémités de la prothèse sont retirées par le canal formé, fixées à l'os ou au péritoine. Les femmes ménopausées peuvent être recommandées pour la fermeture vaginale, l'ablation de l'utérus.

Ainsi, le prolapsus peut être une conséquence de l'atrophie musculaire liée à l'âge, des blessures et de l'haltérophilie. Dans les premiers stades, le prolapsus peut être traité avec des méthodes conservatrices..

Up