logo

La régularité du cycle menstruel est le principal indicateur de la santé du beau sexe. Chaque fille qui a déjà établi un cycle peut calculer sa période et connaître la date approximative de la prochaine menstruation. Mais parfois, il y a des écarts dans l'emploi du temps des femmes dans un sens ou dans l'autre, et c'est alarmant. Pourquoi les périodes sont en avance sur le calendrier et cela vaut-il la peine de s'inquiéter dans ce cas? Cela peut se produire pour diverses raisons, qui peuvent être à la fois inoffensives et suffisamment graves..

Quel est le cycle menstruel?

La puberté commence avec l'arrivée des premières menstruations. Son premier jour est considéré comme le début du cycle. La durée du cycle normal devrait être d'environ 28 jours. Mais pour chaque femme, cet indicateur est individuel et peut être de 21 à 35 jours. Les périodes normales durent de trois à huit jours. Pendant les jours critiques, le corps est nettoyé, les parties mortes de l'endomètre (muqueuse utérine) sortent. Ce processus accompagne les saignements.

La première menstruation peut être irrégulière, car le corps commence à peine à se former et à s'accorder à l'activité reproductrice. Dans ce cas, ne vous inquiétez pas - dans deux ans, tout devrait se normaliser. Mais après le premier rapport sexuel, le cycle peut aussi mal tourner. Certains notent que les menstruations ont commencé une semaine plus tôt ou, à l'inverse, sont arrivées avec un retard. Vers 50 ans, le cycle est à nouveau rompu, la capacité à l'activité reproductrice cesse. Chaque femme devrait pouvoir calculer le mois et surveiller la régularité et la durée des menstruations. Toute irrégularité peut indiquer un problème de santé..

Parfois, une femme commence ses règles plus tôt que prévu. Les raisons de cette condition sont les plus diverses, considérez les plus élémentaires.

Conditions de stress

La raison la plus fondamentale de l'arrivée des jours critiques n'est pas à l'heure. Sous stress, le corps est perturbé, ce qui entraîne un petit dysfonctionnement. La pression augmente fortement, un spasme interne se produit, le fonctionnement normal du système nerveux central est perturbé. Dans le même temps, des contractions et une expansion des vaisseaux sanguins se produisent également dans l'utérus et l'endomètre commence à être rejeté. Une femme remarque que ses règles sont survenues 5 jours plus tôt ou une semaine. Une telle arrivée précoce des menstruations, si la cause est le stress, ne devrait pas être alarmante. Vous devez essayer de stabiliser votre état émotionnel et tout redeviendra normal..

Troubles hormonaux

Il y a une autre raison à la menstruation précoce, mais seul un médecin expérimenté peut déterminer le problème. Des périodes prématurées peuvent survenir en raison d'une exposition prolongée à la progestérone sur le corps, bien que ce soit rare.

Une autre cause peut être l'hyperestrogénisme - une condition dans laquelle la production d'oestrogène est augmentée. Une telle maladie s'accompagne d'une insuffisance lutéale, le résultat peut être l'absence d'ovulation et d'infertilité. La présence d'un kyste folliculaire, des néoplasmes dans les ovaires, l'utilisation de médicaments contenant une grande quantité d'oestrogène peuvent provoquer cette condition. Un test sanguin est effectué pour confirmer le diagnostic..

Échecs de cycles répétés - une occasion de contacter un spécialiste. Il déterminera la cause et prescrira le traitement nécessaire. L'automédication dans ce cas est inacceptable - cela peut aggraver la situation.

Grossesse et allaitement

Si vos règles avant la date prévue ne durent pas longtemps et sont rares, cela peut indiquer que vous êtes enceinte. Après le début de la grossesse, l'embryon se fixe à l'utérus, tandis que l'intégrité de sa membrane muqueuse est violée et que de légers saignements se produisent. L'écoulement de sang qui apparaît après la conception est un saignement d'implantation.

Vous pouvez distinguer la menstruation du saignement d'implantation par la nature de la décharge. La menstruation commence progressivement. Tout d'abord, l'allocation est rare, puis leur abondance augmente. Durée - de trois jours à une semaine. Le saignement de l'implant sera rare et se terminera bientôt.

Après un avortement ou une fausse couche, le cycle peut également être interrompu. Dans ce cas, la restauration du cycle se produit indépendamment pendant un certain temps. Parfois, un petit médicament peut être nécessaire..

La nature du cycle menstruel peut également être affectée par l'allaitement..

Grossesse extra-utérine

Les menstruations précoces peuvent survenir lors d'une grossesse extra-utérine. Une telle situation est dangereuse pour la santé et même pour la vie d'une femme. Si vous soupçonnez une grossesse extra-utérine, consultez un médecin dès que possible.

La contraception

Les moyens de contraception d'urgence provoquent l'arrivée des menstruations plus tôt que prévu. Ces fonds ne devraient être utilisés que dans des cas extrêmes, car leur utilisation fréquente peut entraîner des problèmes de santé. De plus, la spirale, mal installée, peut également provoquer des menstruations précoces..

Changements naturels liés à l'âge

Comme mentionné ci-dessus, avec la formation du cycle menstruel chez une fille, les menstruations peuvent être irrégulières; elle remarque souvent que les menstruations ont commencé une semaine plus tôt ou plus tard. De plus, pendant la ménopause, de tels échecs se produisent.

Changement de climat ou de lieu de résidence

Le changement climatique peut affecter négativement le cycle menstruel. Mais dans ce cas, tout est ajusté de lui-même pendant plusieurs mois. Ce phénomène est considéré comme normal..

Blessures et maladies génitales féminines

Des taches peuvent survenir en raison d'un traumatisme du vagin ou du col de l'utérus. La raison en est un rapport sexuel brut ou un contraceptif mal administré. Dans le même temps, une femme peut penser que ses règles ont commencé une semaine plus tôt. Il est important de déterminer avec précision s'il s'agit de menstruations ou de saignements afin d'éviter des conséquences désagréables..

Le saignement, qui n'est pas mensuel, peut provoquer des processus inflammatoires dans l'utérus, les trompes de Fallope et les ovaires. L'apparition de sécrétions peut être associée à l'endométriose, au myome, à l'hypoplasie ou au sous-développement des organes génitaux, à l'hyperplasie endométriale glandulaire. Diverses infections génitales peuvent également provoquer des écoulements rares qui sont confondus avec les menstruations..

Processus inflammatoires et rhumes

Une cause rare de dysfonctionnements du cycle féminin est l'inflammation et le rhume. Lorsque le corps est affaibli par la maladie, un dysfonctionnement peut survenir, ce qui entraîne des menstruations prématurées. Ces périodes seront douloureuses en raison de l'inflammation. Il est nécessaire de soutenir l'immunité, de bien manger, de marcher davantage au grand air.

Exercice et régime

Un exercice excessif peut entraîner une survenue prématurée de jours critiques. Ne soyez pas surpris si, après un entraînement intense, vos règles ont commencé une semaine plus tôt. Les mêmes conséquences sont possibles après une perte de poids rapide. L'organisme entier souffre d'un manque de nutriments, la coagulation sanguine est perturbée. Les raisons de cette condition peuvent être différentes, mais cela ne peut être identifié qu'après examen.

Contribuer à l'apparition de menstruations prématurées peut prendre certains médicaments, un empoisonnement, une mauvaise nutrition. De plus, des menstruations à l'avance peuvent être observées chez les femmes qui abusent de l'alcool, fument ou prennent des drogues. La cause peut également être des facteurs héréditaires, des dysfonctionnements graves dans le travail des organes internes, des troubles cardiovasculaires.

Comment se passent les règles prématurées

Peut-être l'apparition de somnolence, de larmes, d'irritabilité, de douleurs thoraciques mineures, etc. Dans les maladies inflammatoires, le processus peut être assez douloureux, tandis que la douleur est ressentie dans le bas du dos, les hanches et la région de l'aine. Mensuellement en avance sur le calendrier, dont les raisons sont cachées dans les troubles hormonaux, s'accompagnent d'une forte décharge sanguine avec des caillots.

Que faire lorsque vos règles arrivent prématurément

Ne paniquez pas tout de suite! Tout d'abord, il est nécessaire de prêter attention à la nature et à la composition de la décharge..

Pas besoin de s'inquiéter si un tel phénomène se produit pour la première fois et que la santé reste normale. Les périodes mensuelles en avance sur le calendrier ne devraient pas inquiéter s'il y a eu un changement climatique, un choc mental sévère, une activité physique (si les menstruations ont commencé récemment). Dans cette situation, il est important d'établir votre routine quotidienne et de bien manger, de limiter les aliments gras, sucrés et salés dans votre alimentation et de passer plus de temps à l'extérieur. Pour les dépressions nerveuses, la prise de sédatifs légers ou de suppléments à base de plantes n'est pas à sa place..

Si les menstruations commencent tôt, les écoulements ne sont pas abondants et ont le caractère d'une menstruation normale, mais en même temps le ton général est réduit, des nausées, des douleurs douloureuses ou d'autres symptômes sont observés, alors vous devriez voir un médecin dans un proche avenir, il n'est pas nécessaire d'appeler une ambulance.

Les avertissements doivent être mis en évidence dans une grande quantité de couleur écarlate brillante sans grumeaux. Si en même temps l'état de santé empire et qu'une condition de pré-syncope se produit, vous devez consulter un médecin - ces symptômes sont caractéristiques des saignements. Avant l'arrivée du médecin, vous devez vous allonger, mettre de la glace sur le bas-ventre, essayez de ne pas boire de boisson.

Il est également nécessaire de consulter un médecin si:

  • les défaillances sont observées plus d'un an;
  • la menstruation commence tôt et dure plus de sept jours;
  • l'écoulement est abondant et nécessite des changements fréquents de produits d'hygiène;
  • dans l'intervalle entre les menstruations, d'autres écoulements sont présents;
  • douleur intense, faiblesse, fièvre.

Pour déterminer la cause de ce phénomène, le médecin vous prescrira les tests nécessaires. Le plus souvent, il s'agit d'un frottis, d'une analyse hormonale, d'une échographie des organes féminins. Dans certains cas, vous aurez peut-être besoin d'une IRM.

Un cycle menstruel régulier est une caractéristique importante de la santé des femmes. Si des dysfonctionnements se produisent dans cette zone, s'ils ne sont pas uniques, il est nécessaire de consulter un gynécologue pour déterminer la cause de cette condition.

La menstruation dure un ou deux jours

La durée de votre cycle menstruel peut varier en fonction de nombreux facteurs différents. Si votre décharge commence soudainement à être beaucoup plus courte et que vos règles durent un ou deux jours, cela peut être la norme. Mais vous devez vous méfier. Cela peut être un signe précoce de grossesse. Il existe également de nombreuses autres raisons possibles. Certains d'entre eux: changements de style de vie, contrôle de la grossesse ou condition médicale.

Ce qui est considéré comme un cycle menstruel normal?

Un cycle menstruel normal se produit environ une fois tous les 28 jours. Chez certaines femmes, les menstruations se produisent tous les 21 jours, tandis que chez d'autres - avec un intervalle de 35 jours. Chez la plupart des femmes, la menstruation dure de trois à cinq jours par mois. Mais une période qui ne dure que deux jours ou dure sept jours peut également être considérée comme normale..

Si vos règles durent généralement plusieurs jours et deviennent soudainement beaucoup plus courtes, cela peut être dû à diverses raisons..

Les 8 raisons les plus courantes pour lesquelles la menstruation dure un ou deux jours

Grossesse.

La grossesse entraîne parfois de courtes périodes. Ils ne peuvent durer qu'un ou deux jours, de 24 à 48 heures. Lorsqu'un œuf fécondé se fixe à la muqueuse utérine, des saignements d'implantation peuvent survenir - du rose clair au brun foncé. Cela se produit généralement environ 10-14 jours après la conception. Selon l'American College of Obstetricians and Gynecologists, les saignements d'implantation ne surviennent que dans 15 à 25% des cas de grossesse..

Grossesse extra-utérine.

Une grossesse extra-utérine se produit lorsqu'un ovule fécondé se fixe aux trompes de Fallope, à l'ovaire ou au col de l'utérus. Ceci est communément appelé grossesse tubaire..

Un des premiers signes d'une grossesse extra-utérine est un saignement vaginal accompagné de douleurs pelviennes.

Si un œuf fécondé continue de se développer dans la trompe de Fallope, cela peut entraîner une rupture de la trompe et des saignements graves à l'intérieur de l'abdomen.

Il est urgent de consulter un médecin si vous ressentez des symptômes tels que:

  • douleur intense dans l'abdomen ou le bassin, généralement d'un côté,
  • évanouissement ou vertiges,
  • saignement vaginal anormal,
  • pression rectale.

Fausse couche.

Une fausse couche peut provoquer des saignements confondus avec un cycle menstruel. Beaucoup de femmes ne soupçonnent pas qu'elles ont fait une fausse couche, car elles ne savaient pas qu'elles étaient enceintes depuis le tout début..

Le saignement est une tache légère ou un fort courant. La durée et la quantité de saignement dépendront de la durée de la grossesse. Il n'est pas rare que les règles durent un ou deux jours.

Les symptômes d'une fausse couche comprennent:

  • Crampes,
  • douleurs abdominales ou pelviennes,
  • mal au dos.

Lactation.

L'allaitement maternel peut retarder, faciliter ou raccourcir le cycle menstruel. La prolactine, une hormone qui aide à fabriquer le lait maternel, empêche également les menstruations..

Chez la plupart des femmes qui allaitent, les menstruations reprennent environ 9 à 18 mois après la naissance du bébé. Ils peuvent également être très courts et non réguliers..

Contrôle des naissances et autres médicaments.

Les pilules ou injections hormonales contraceptives, ainsi que les dispositifs intra-utérins, amincissent la muqueuse utérine, ce qui rend votre cycle menstruel plus facile et plus court. Selon la Cleveland Clinic, les femmes qui ne prennent que des comprimés de progestatif peuvent avoir des saignements entre les menstruations.

D'autres médicaments qui peuvent affecter la fréquence, la durée ou l'évolution de votre cycle menstruel comprennent:

  • anticoagulants,
  • antipsychotiques ou antidépresseurs,
  • stéroïdes,
  • des herbes comme le ginseng,
  • tamoxifène (un médicament utilisé pour traiter certains types de cancer du sein).

Facteurs de style de vie.

De nombreux facteurs liés au mode de vie peuvent affecter la durée de vos règles:

Des niveaux élevés de stress peuvent affecter vos hormones, ce qui à son tour affecte votre cycle menstruel. Si vous subissez un stress sévère, vous pouvez avoir des périodes irrégulières, plus courtes ou plus légères que d'habitude. Ou vous pourriez ne pas avoir de règles du tout. Dès que le niveau de stress baisse, vos jours critiques sont susceptibles de revenir à la normale.,

  • Perte de poids importante.

Perdre beaucoup de poids peut entraîner une décharge irrégulière. Les troubles de l'alimentation tels que l'anorexie mentale ou la boulimie peuvent arrêter complètement les saignements.

  • Exercice excessif.

Une activité physique excessive peut entraîner des règles irrégulières ou leur absence. Si vous n'équilibrez pas la quantité d'énergie que vous brûlez avec une nutrition adéquate, votre corps n'aura pas assez d'énergie. Vous ne pourrez pas garder tous vos systèmes opérationnels. Ainsi, le corps commencera à déplacer l'énergie loin de certaines fonctions. En conséquence, l'hypothalamus, une zone de votre cerveau, peut ralentir ou arrêter la libération d'hormones qui contrôlent l'ovulation.

Condition médicale.

Certains types de maladies peuvent affecter votre cycle mensuel. Vous pouvez obtenir des périodes qui durent un ou deux jours..

  • Maladie thyroïdienne.

La maladie thyroïdienne fait que votre corps produit trop ou trop peu d'hormones thyroïdiennes. Cette hormone joue un rôle vital dans votre cycle menstruel. Vos règles peuvent devenir irrégulières et parfois plus courtes que d'habitude. Les symptômes de la maladie thyroïdienne peuvent varier en fonction du type de trouble que vous avez. Mais les symptômes les plus courants incluent:

  1. perte ou gain de poids,
  2. difficulté à dormir ou à se sentir fatigué,
  3. rythme cardiaque plus rapide ou plus lent que d'habitude.
  • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).

Avec le SOPK, votre corps produit plus d'hormones mâles que d'habitude. Cela conduit à arrêter l'ovulation. En conséquence, vous pouvez avoir une période beaucoup plus maigre et plus courte, ou rien du tout.

Les symptômes du SOPK peuvent inclure:

  1. poils excessifs sur le visage,
  2. fatigue,
  3. voix profonde,
  4. sautes d'humeur,
  5. infertilité,
  • Maladie inflammatoire pelvienne.

C'est le type d'infection qui se produit lorsque des bactéries pénètrent dans le vagin et se propagent dans l'utérus et les voies génitales supérieures. Cette infection se transmet généralement par contact sexuel. Cela peut provoquer des règles irrégulières, mais elles sont généralement plus abondantes, plus longues ou plus douloureuses..

Les conditions moins courantes qui peuvent provoquer des jours critiques irréguliers ou plus courts incluent:

sténose cervicale, rétrécissement du passage à travers le col de l'utérus, insuffisance ovarienne prématurée, également appelée prématurée, ménopause, syndrome d'Asherman causé par du tissu cicatriciel ou des adhérences à l'intérieur de l'utérus ou du col de l'utérus, anémie, troubles de l'hypophyse, cancer de l'utérus ou du col de l'utérus.

Âge.

Les jeunes femmes souffrant de puberté peuvent avoir des règles irrégulières au cours des premières années après le début des menstruations.

Un autre moment où les cycles peuvent devenir irréguliers est la période préménopausique (la «période de transition» ou le chemin vers la ménopause). Elle commence 8 à 10 ans plus tôt que la ménopause, c'est-à-dire qu'elle peut survenir à 30 ou 40 ans.

Pendant la préménopause, les niveaux d'oestrogène commencent à diminuer. Cela peut entraîner des règles irrégulières..

résultats.

Si vous craignez une période plus courte que d'habitude, prenez rendez-vous avec votre médecin. Il peut vous aider à comprendre ce qui cause un changement dans votre cycle menstruel et commencer le traitement si nécessaire..

Mensuel à 20, 30, 40 ans... Que se passe-t-il avec l'âge?

La menstruation est ce qui unit une fille qui vient d'entrer dans l'âge adulte et une femme très mature. Et comment l'âge se reflète-t-il sur le cycle menstruel et ce qui est considéré comme la norme à certaines périodes de la vie?

Mensuellement - le principal indicateur du système reproducteur féminin; compagnons de toute femme en bonne santé, ils indiquent la capacité de concevoir et de porter un enfant. Un cycle menstruel de 21 à 35 jours est considéré comme normal, la moyenne est de 28 jours ± une semaine. La durée du mois réel peut varier de 2 à 6 jours.

Cependant, peu importe la durée du cycle, sa régularité est beaucoup plus importante. Un cycle de 35 jours est considéré comme normal, mais si dans un mois il est de 21 jours, dans un autre - 28, alors cela ne peut pas être appelé la norme. Ainsi, une irrégularité et une durée supérieure à 36 jours ou inférieure à 21 jours est considérée comme un écart.

Comment la menstruation change avec l'âge

Mais il s'avère que la régularité des menstruations dépend de l'âge. Au cours des deux premières années suivant le début des menstruations, le cycle est le plus irrégulier, car la maturation d'un système reproducteur aussi complexe nécessite un `` réglage '': le début des menstruations chez les filles ne signifie pas du tout que le système reproducteur fonctionne pleinement. Bien qu'il ne soit pas rare qu'un cycle soit établi pour les jeunes filles presque immédiatement.

Dans tout cycle, il y a des phases folliculaires et lutéales. Avec un cycle de 28 jours, en moyenne, le 14e jour après le début des menstruations, une augmentation des follicules est observée dans les ovaires, qui produisent des hormones sexuelles féminines - les œstrogènes, qui affectent l'endomètre. À la fin de la première phase, le follicule développé éclate - ce processus est appelé "ovulation", l'œuf qui le quitte se déplace dans la trompe de Fallope. Un corps jaune apparaît sur le site du follicule éclatant, qui produit de la progestérone - une autre hormone; son action vise à préparer la muqueuse utérine à l'implantation de l'ovule en cas de conception. Si la grossesse ne se produit pas, le corps jaune reçoit alors un signal d'achèvement du travail. Il y a un arrêt de la production de progestérone, le rejet de la couche endométriale devenu inutile commence - les menstruations commencent.

Qu'est-ce qui cause l'irrégularité?

Si au cours de la première phase, un follicule à part entière ne peut pas se développer, alors la deuxième phase ne peut pas commencer, en raison du manque d'ovulation, un corps jaune n'est pas formé. Dans ce cas, la première phase durera jusqu'à ce que l'endomètre commence à être rejeté de lui-même; dans une telle situation, le cycle peut prendre plusieurs mois. Il est possible que le prochain cycle soit de durée normale; dans ce cas, nous parlons d'un cycle irrégulier.

De plus, le retard peut être causé par le fait que le corps jaune continue de produire des hormones; les menstruations dans ce cas ne peuvent pas commencer. Si le corps jaune pour une raison quelconque cesse de fonctionner trop tôt, les menstruations commenceront plus tôt que prévu. Dès que tous les participants du système reproducteur peuvent «s'entendre»: 14 jours pour que le follicule mûrisse, entame le processus d'ovulation et travaille le corps jaune pendant 10 jours, les périodes deviennent régulières. Cependant, pour certains - pendant une courte période.

20 ans - changez tous les jours

Un certain nombre de facteurs peuvent affecter la régularité du cycle, mais le stress vient en premier. Après tout, les filles de 17 à 20 ans se cachent à chaque étape avec des facteurs qui peuvent les perturber: examens, sentiments non partagés, changement de résidence, etc. Cependant, pour certains, même un problème mineur se termine par un retard, pour d'autres, un stress sévère reste sans conséquences particulières. Soit dit en passant, il a été remarqué qu'à cet âge, lors du partage d'un long séjour (par exemple, dans une auberge, lors d'une compétition), le cycle d'une femme peut s'adapter au cycle d'une autre. Bien qu'il n'y ait pas encore d'explication à ce phénomène.

De plus, à cet âge, les filles aiment souvent trop les régimes alimentaires, une perte de poids extrême affectera certainement le fond hormonal, ce qui provoquera immédiatement une perturbation du cycle. En outre, de mauvaises habitudes, une augmentation de l'entraînement sportif, une utilisation non contrôlée de contraceptifs, etc. peuvent également affecter la régularité des menstruations. Souvent, les menstruations disparaissent complètement; il existe un autre phénomène - la désactivation de la fonction de reproduction, lorsqu'une femme n'est pas en mesure de tolérer une progéniture en bonne santé, dans des conditions extrêmes.

C'est un terrible mot PMS

Et quiconque n'a pas entendu parler du syndrome prémenstruel aujourd'hui - le syndrome prémenstruel, qui s'explique souvent par la particularité de la personnalité d'une femme, une sorte de petite faiblesse féminine à laquelle il ne faut pas prêter attention. De plus, les femmes sont parfois exposées sous forme d'hypocondriaques, nécessitant une attention accrue à elles-mêmes. Pendant ce temps, nous parlons d'une condition pathologique dans laquelle l'aide d'un médecin est nécessaire.

Changements d'humeur soudains, irritabilité jusqu'à l'agressivité, larmoiement, maux de tête, gonflement, diarrhée, anxiété - ces manifestations sont causées par des changements hormonaux. Chez 10 à 12% des femmes, la détérioration du bien-être affecte la capacité de travail et combien de personnes ne sont pas prises en compte par les statistiques, celles qui prennent un jour de congé pour souffrir à huis clos?

Malgré le fait que cette condition n'a pas été entièrement étudiée, on pense que les effets causés par le syndrome prémenstruel sont associés à l'action des hormones: une diminution de la progestérone avant les menstruations et une augmentation de la prostaglandine, dont l'effet sur le corps est incroyablement divers. Mais aujourd'hui, il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent atténuer les manifestations du syndrome prémenstruel.

Et ce qui attend les 30 ans?

À cette époque, les femmes de la plupart des pays développés ont des enfants. En fait, pour la grossesse, une fonction de reproduction est également fournie. Après la naissance et l’alimentation réussies du bébé, le système reproducteur de la femme commence à fonctionner pleinement. Mais même ici, de nombreux pièges peuvent perturber ce fragile équilibre.

À cet âge, une femme aspire au succès, est pleine d'énergie, quelqu'un est plongé tête baissée dans les soucis familiaux, quelqu'un est complètement absorbé dans sa carrière. La vie bat son plein, dans un rythme si saturé il est très facile de ne pas remarquer de problèmes. Douleur dans l'abdomen ou irradiant vers d'autres parties du corps, nausées, migraine, acné - on pense généralement que ces symptômes sont inévitables pendant les menstruations.

Mais si la dysménorrhée chez les jeunes filles s'explique par le sous-développement du système reproducteur, chez les femmes âgées, en règle générale, cela indique des pathologies gynécologiques. Malheureusement, faute de temps, la détérioration du bien-être est tout simplement ignorée et une visite chez le médecin est reportée indéfiniment; une femme se tourne vers un spécialiste en cas de dysfonctionnement grave du système reproducteur.

Changements dans la nature du cycle

Chez ceux qui ont franchi le jalon de 30 à 35 ans, la nature du cycle change, en règle générale, il devient plus court, ce qui est associé à une diminution de la production de progestérone par le corps jaune. L'inconvénient conduit à un raccourcissement de la deuxième phase. La sécrétion d'oestrogène diminue également progressivement, le nombre de follicules diminue, l'ovulation devient impossible. De plus, les interventions différées laissent leur empreinte: avortements (planifiés ou involontaires), manipulations gynécologiques. L'arrêt des menstruations dans les 35-37 ans avec des menstruations normales dans le passé peut indiquer un syndrome d'épuisement ovarien.

En outre, à cet âge dans l'histoire, il existe généralement des processus inflammatoires, des maladies chroniques, notamment endocriniennes, en surpoids ou en insuffisance pondérale. Cependant, une interruption du cycle peut se produire dans le contexte de l'absence de maladies graves. La raison peut être le même stress, souvent associé à des activités professionnelles ou à des problèmes personnels. Souvent, le retard des menstruations est associé au changement climatique..

Femme après 40 ans - à quoi s'attendre?

Le raccourcissement de la deuxième phase dû à la baisse de la production d'hormones par le corps jaune après 40 ans conduit à une diminution de la durée du cycle, alors qu'il peut encore être régulier. Cependant, une femme doit faire attention à l'augmentation de la douleur et des crampes pendant les menstruations, car à cet âge, il existe un risque de développer une endométriose, des fibromes, des polypes dans l'utérus et d'autres pathologies gynécologiques..

L'extinction de la fonction reproductrice se produit progressivement, ainsi que sa formation. En raison du manque d'hormones féminines, la préménopause se produit - amortissement de la fonction ovarienne. Chez 2/3 des femmes, les intervalles entre les menstruations s'allongent et l'écoulement devient plus pauvre. Progressivement, les ovaires réagissent de plus en plus mal aux signaux du système nerveux, les follicules ne peuvent pas se développer, l'ovulation ne se produit pas, le cycle est retardé. Si l'ovulation se produit périodiquement, le corps jaune ne fonctionne pas suffisamment, ce qui affecte la période menstruelle. Le début de la ménopause peut être déterminé à l'aide de tests ou d'une échographie. Dans le contexte d'un manque d'hormones, un syndrome climatérique se développe, dont les manifestations sont la transpiration, la prise de poids, l'enflure, la perte de cheveux, les palpitations, les sautes d'humeur, etc..

Ménopause précoce

L'arrêt des menstruations dans les 40 à 45 ans est considéré comme une ménopause précoce. Cette condition, qui survenait auparavant chez des patients après 50 ans, est aujourd'hui significativement «plus jeune». En même temps, les manifestations qu'une femme éprouve sont beaucoup plus dures et plus longues. Cependant, les causes de l'apparition de la ménopause précoce ne sont pas des pathologies très courantes ou les conséquences d'un traitement complexe: chirurgie pour enlever le tissu ovarien, chimiothérapie, etc..

Et que puis-je conseiller aux femmes quel que soit leur âge?

  • Refuser de perdre du poids par tous les moyens, des régimes stricts à l'exception des graisses entraîneront une perturbation du cycle. Rappelez-vous: 15% des œstrogènes se forment dans la graisse sous-cutanée, et le manque de certains aliments dans l'alimentation entraînera un manque d'hormones sexuelles qui régulent le cycle, car un complexe de nutriments est nécessaire à leur production.
  • Certains médicaments peuvent entraîner des perturbations du cycle, notamment certains antidépresseurs, pilules amaigrissantes, hormones, etc. Par conséquent, avant de prendre tout médicament, il est préférable de consulter un médecin..
  • Neutralisez les effets du stress - l'un des principaux coupables de nombreux troubles, dont le cycle. Dormez pendant au moins 7 heures, pauses dans le travail, activité physique, promenades au grand air - en cas d'échecs, ces méthodes simples peuvent corriger la condition.

La vie est belle à toutes ses époques! Si les hormones jouent à l'âge de 20 ans, de nombreux événements sont à venir, y compris la maternité attendue, alors à 35 ans, il n'y a pas moins de raisons d'être optimiste, car vous avez votre travail préféré, les enfants, les amis éprouvés. Et même lorsque les menstruations sont restées dans le passé, il n'y a aucune raison de se décourager. Derrière la peur d'une grossesse non planifiée, le syndrome prémenstruel, le risque d'IST, etc. N'oubliez pas - la qualité de vie à n'importe quelle période dépend de vous!

Oksana Matias, médecin généraliste

Pourquoi les menstruations ne disparaissent pas: causes et traitement des conditions

Des saignements menstruels retardés peuvent survenir à tout âge: avec le début des règles chez les adolescentes, en âge de procréer, pendant la période préménopausique - et est toujours l'occasion de consulter un médecin. Elle peut être causée par un certain nombre de raisons, car le fond hormonal d'une femme dépend de divers facteurs environnementaux et de l'environnement interne, en commençant par l'activité du système nerveux et d'autres organes internes et se terminant par des stress sévères fréquents et une nutrition malsaine. L'aménorrhée peut être un signe de changements pathologiques dans le corps féminin et nécessite un examen et un traitement minutieux..

Phase menstruelle

La menstruation est la première phase du cycle menstruel et indique l'absence de conception et de grossesse. La régularité des menstruations indique le fonctionnement normal du système reproducteur du corps féminin.

La régulation du cycle menstruel est réalisée par des hormones produites par les ovaires et le système hypothalamo-hypophyse. Sous leur influence, pendant les 14 premiers jours du cycle, l'ovule mûrit dans les ovaires et prépare la couche interne de l'utérus à l'implantation de l'embryon.

Au milieu du cycle menstruel, une cellule de germe ovocytaire femelle mature est libérée du follicule, et lorsqu'elle est fécondée avec succès avec un sperme, une grossesse survient. Si la conception ne s'est pas produite, la couche utérine interne est rejetée et excrétée sous forme d'écoulement sanglant.

La première menstruation (menarche) chez les filles survient à 11-15 ans. Au début, les saignements se produisent de manière irrégulière et les menstruations pendant cette période sont une variante de la norme. Après 12-18 mois, le cycle devrait être complètement établi.

L'apparition de la ménarche avant 11 ans et l'absence après 17 ans est considérée comme une manifestation de pathologie et nécessite une visite chez un gynécologue.

L'absence de menstruations jusqu'à 18-20 ans est un signe de processus pathologiques tels que le retard de développement physique, une altération de la fonction hypophysaire et hypothalamique, un sous-développement ovarien, une hypoplasie utérine.

La durée du cycle menstruel chez les femmes en bonne santé reste inchangée et varie de 26 à 32 jours. Il n'est pas difficile de déterminer la date du début de la menstruation dans de tels cas.

Chez 60% des femmes, la durée du cycle est de 28 jours, ou 4 semaines, ou un mois lunaire, dans 30% - sa durée est exactement de 21 jours, et dans 10% - le cycle menstruel dure de 30 à 35 jours. La durée moyenne de décharge est de 3 à 7 jours, et la perte de sang pendant une période est de 50 à 150 ml.

Chez les femmes de plus de 45 ans, un arrêt complet des saignements menstruels est observé, indiquant le début de la ménopause.

Le retard menstruel est une irrégularité menstruelle dans laquelle le saignement ne commence pas à l'heure prévue.

En variante de la norme, il est d'usage de lire l'absence de menstruation pas plus de 7 jours.

Une variation du retard des saignements menstruels sont les troubles du cycle suivants:

  • oligoménorrhée - caractérisée par des menstruations spontanées courtes, jusqu'à 2 jours, constantes avec un intervalle entre elles de 36 jours 6 mois;
  • opsénoménorrhée - se manifestant par une augmentation de la durée du cycle menstruel à 35 jours ou plus;
  • aménorrhée - caractérisée par l'absence de saignement menstruel pendant six mois ou plus.

Si la période mensuelle ne se déroule pas à l'heure fixée, cela indique dans la plupart des cas des changements pathologiques dans le corps de la femme et nécessite une assistance médicale qualifiée. Les gynécologues identifient les causes physiologiques et pathologiques de l'absence de menstruations.

Les facteurs physiologiques comprennent:

CauseDescription et mécanisme de développement
Stress émotionnel ou physiqueCes facteurs sont en premier lieu parmi les causes physiologiques des irrégularités menstruelles. Les menstruations retardées peuvent stresser, manque de sommeil, fatigue, examens, problèmes familiaux, charges sportives ou d'entraînement accrues, etc. Cela est dû au fait que, en raison d'un stress constant, l'hypothalamus et l'hypophyse arrêtent la sécrétion normale d'hormones responsables de la régulation du cycle
Changement du mode de vie habituel et des conditions climatiquesDans certains cas, les menstruations ne vont pas à l'heure en raison de longs vols en avion, des changements de fuseaux horaires et du rythme de vie. La cause profonde de cette situation est le stress. Une activité physique excessive, une exposition prolongée à l'eau et au soleil ont également un impact énorme sur le cycle féminin.
Sous-nutrition et régimes hypocaloriquesLa famine entraîne la perte de plus de 15% du tissu adipeux, qui joue un rôle important dans la formation des hormones sexuelles. Lors d'une diminution rapide du poids corporel, la formation de gonadolibérine par l'hypothalamus est perturbée, ce qui, avec l'hypophyse, régule la formation d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes qui ont un effet direct sur le fonctionnement des ovaires. Une forte perte de poids entraîne une diminution de la formation de gonadolibérine et l'extinction de la fonction ovarienne
Réarrangement hormonal pendant la pubertéChez les adolescentes, «l'aménorrhée à court terme» est une norme physiologique. Quelques années après la ménarche, un cycle menstruel régulier est établi
Diminution de la fonction de reproduction pendant la ménopauseElle est causée par des changements liés à l'âge dans le système hypothalamo-hypophyse, une diminution de la libération d'oestrogène. Le nombre d'ovulations diminue et le nombre de cycles menstruels anovulatoires augmente. Tout cela entraîne un retard ou une absence totale de menstruation.
Annulation des contraceptifs hormonauxÀ la suite de l'arrêt de l'utilisation d'hormones synthétiques, une hyper inhibition temporaire de la fonction ovarienne se développe. L'utilisation de contraceptifs a longtemps exclu la fonction des ovaires et pour la restauration de leur pleine activité, cela prend du temps. Cela se manifeste par une période d'absence de périodes de plusieurs semaines à plusieurs mois
Acceptation de fonds pour la contraception d'urgence (Postinor, Escapel)Les contraceptifs post-coïtaux contiennent des doses élevées d'hormones sexuelles et sont utilisés pour prévenir la grossesse après un rapport sexuel non protégé. Cependant, ces médicaments ont un effet négatif sur le cycle menstruel, provoquant un dysfonctionnement.
Allaitement maternelLe retard des règles pendant l'allaitement est associé à la libération d'une hormone hypophysaire appelée prolactine, qui est responsable de la sécrétion du lait et inhibe simultanément le travail cyclique des ovaires. En l'absence de lactation, les menstruations sont rétablies 2 mois après l'accouchement, en cas d'allaitement, les menstruations reprennent le plus souvent après sevrage du bébé du sein
L'utilisation de certains médicamentsLes dysfonctionnements du cycle menstruel conduisent à une utilisation prolongée des corticostéroïdes, des psychotropes et des diurétiques, des médicaments pour le traitement de l'ulcère gastroduodénal, de la dépression, de la tuberculose, etc..
Maladies d'accompagnementL'absence de règles peut entraîner des rhumes (ARVI, grippe) ou des maladies chroniques: gastrite, dysfonction thyroïdienne, diabète sucré, maladie rénale

Les causes pathologiques du retard de la menstruation sont des maladies du système reproducteur. Ce groupe comprend:

PathologieRaisons de l'absence de menstruations à temps
Maladies inflammatoires du système reproducteur (annexite, ovarite)L'absence de menstruations à l'heure indiquée est due à une violation des ovaires, à la maturation du follicule et à la formation d'hormones sexuelles impliquées dans la régulation du cycle féminin
Maladies tumorales (fibromes utérins)Les troubles hormonaux qui conduisent au développement de fibromes utérins ont un effet négatif sur le cycle menstruel. Des menstruations abondantes, caractéristiques de cette maladie, peuvent commencer avec un retard. Les règles avec des fibromes utérins sont irrégulières et leur retard varie de plusieurs jours à plusieurs mois
EndométrioseDes irrégularités menstruelles se produisent en raison d'une formation excessive d'œstrogènes et de quantités insuffisantes de progestérone. À la suite de ces changements pathologiques, des saignements se produisent que les femmes prennent comme début des menstruations
Ovaire polykystiqueLa maladie se caractérise par une violation de la synthèse des hormones sexuelles féminines, une augmentation de la concentration des hormones sexuelles mâles, des dysfonctionnements du cycle menstruel, une infertilité, etc. Chez les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques, l'ovulation ne se produit pas, ce qui entraîne un retard des menstruations. En plus des retards constants, les symptômes suivants sont caractéristiques: croissance des cheveux de type masculin, acné, gain de poids rapide
Kyste du corps jaune de l'ovaireCes formations conduisent à un déséquilibre des hormones sexuelles féminines et à la libération d'un ovocyte mature du follicule. En règle générale, ces kystes disparaissent sans intervention extérieure avec le début du prochain cycle menstruel
Grossesse extra-utérinePendant la grossesse en dehors de la cavité utérine, les menstruations ne commencent pas non plus à l'heure fixée, comme dans une grossesse normale. Mais l'état pathologique est caractérisé par des saignements mineurs ou des taches ponctuelles des voies génitales. De plus, cela fait toujours mal à l'estomac, principalement dans les parties inférieures, ou les douleurs sont localisées dans la région lombaire
Condition après un avortement spontanéAprès une fausse couche, il y a une diminution prolongée de la concentration élevée de progestérone qui s'est développée pendant la grossesse et une forte augmentation des niveaux d'oestrogène. Retard des menstruations en raison d'un déséquilibre hormonal
Perte de poids critiqueAvec une perte de poids importante, il y a une perturbation des systèmes endocrinien et nerveux, qui se manifeste par une diminution prononcée de la formation d'hormones hypophysaires et une inhibition ultérieure de la fonction ovarienne. Perdre du poids à un poids corporel critique de 45 kilogrammes entraîne un retard, voire une absence totale de menstruation, qui devient une réaction protectrice du corps féminin au stress et à la malnutrition. La récupération de la fonction de reproduction ne se produit qu'après avoir atteint un poids normal

Après un avortement, la cause de l'absence de menstruations est l'ablation mécanique de l'endomètre, dont le rejet devrait se produire indépendamment pendant les menstruations, et les troubles hormonaux. Le cycle revient à la normale après quelques mois.

En cas de menstruations retardées, le plan d'action est déterminé par l'âge de la femme, la présence de rapports sexuels et le mode de vie. Les recommandations suivantes doivent être suivies:

Passez un examen de routine chez le gynécologue

En l'absence de menstruations pendant plus de 3 mois, si le test de grossesse est négatif, vous devez contacter un gynécologue pour un examen et un examen ultérieur

Si une femme soupçonne une maladie gynécologique, consultez un gynécologue dès que possible.

Pour clarifier les causes des irrégularités menstruelles, en plus de l'examen gynécologique, les examens supplémentaires suivants sont nécessaires:

  • mesure et programmation des fluctuations de la température basale, qui montre la présence ou l'absence d'ovulation;
  • étude de la concentration en hCG, hormones ovariennes, hypophyse dans le sang veineux;
  • dépistage de la présence de MST (afin d'exclure la mycoplasmose, la gonorrhée, la syphilis, la trichomonase, l'uréeplasmose, etc.);
  • Échographie des organes pelviens, de la glande thyroïde et des glandes surrénales dans le but d'établir une grossesse (utérine ou ectopique), des processus tumoraux dans l'utérus, des ovaires et d'autres facteurs qui ont provoqué un retard des menstruations;
  • curetage diagnostique de l'endomètre pour examen histologique ultérieur;
  • Radiographie de la tête, encéphalographie, résonance magnétique et tomodensitométrie du cerveau et du bassin pour le diagnostic des tumeurs hypophysaires et ovariennes.

Si des maladies associées à la menstruation sont détectées, des consultations ont lieu avec un endocrinologue, un nutritionniste, un psychothérapeute et d'autres spécialistes.

Les menstruations retardées n'ont pas toujours besoin d'un traitement. Il est strictement interdit de prendre des mesures pouvant provoquer des menstruations, car dans la plupart des cas, leur absence devient un signe de grossesse et les tentatives de stimulation de leur apparence peuvent entraîner de graves conséquences..

Les menstruations retardées sont une conséquence et non une cause d'une condition pathologique.Par conséquent, lors de l'élimination des facteurs qui l'ont provoquée, le cycle menstruel se normalise.

Si les menstruations ne sont pas arrivées à temps en raison de sports intensifs, du changement climatique ou de la perte de poids, la normalisation du cycle se produit après une diminution de l'intensité de l'activité physique, s'habituer à de nouvelles conditions de vie ou une transition vers une alimentation normale.

Si un retard dans la menstruation se produit à la suite d'un stress sévère ou d'une malnutrition sévère, une consultation avec un psychologue ou un psychothérapeute est indiquée.

Les irrégularités menstruelles causées par des maladies des organes génitaux passent après le traitement de la maladie sous-jacente.

Les moyens relativement inoffensifs d'accélérer l'apparition des menstruations avec leur retard sont les suivants:

  • prendre un bain chaud pendant 20-30 minutes;
  • augmentation de la fréquence des rapports sexuels;
  • sports actifs (contre-indiqué en cas de surmenage physique).

Pour provoquer les règles, les recettes de médecine traditionnelle suivantes sont utilisées:

  1. 1. Il est nécessaire 4 fois dans la journée de mâcher et manger soigneusement une pincée de persil.
  2. 2. 150 grammes de persil doivent être versés avec 1 litre d'eau bouillante et faire bouillir pendant 10 minutes. Filtrez le bouillon préparé et consommez un demi-verre deux fois par jour.
  3. 3. Vous devez verser 1 tasse de pelure d'oignon avec 3 tasses d'eau bouillante et insister pendant une heure. Vous devez boire 200 ml du liquide résultant. Le résultat apparaîtra le lendemain..
  4. 4. Il est nécessaire de mélanger 4 cuillères à soupe de fleurs de camomille, 3 cuillères à soupe de valériane et 3 cuillères à soupe de feuilles de menthe et verser un demi-litre d'eau bouillante. Insistez pendant 20 minutes. La teinture obtenue doit être filtrée, refroidie et consommée 100 ml deux fois par jour pendant 1 mois.
  5. 5. Vous devez mélanger 2 cuillères à soupe de feuilles d'ortie, d'origan, d'achillée millefeuille, d'élécampane, de Rhodiola rosea, de cynorrhodon, de renouée et verser 1 litre d'eau bouillante. Insister le produit dans un thermos pendant 12 heures, filtrer. Vous devez boire tout le bouillon reçu pendant la journée.

Sur recommandation d'un gynécologue, pour le retard des règles, les médicaments suivants peuvent être utilisés:

  1. 1. Pulsatilla. Il s'agit d'un remède homéopathique à base de lumbago meadow. Pour appeler la menstruation, il est nécessaire de dissoudre 5-7 granules pendant 3 jours.
  2. 2. Dufaston. C'est un analogue synthétique de l'hormone sexuelle progestérone. Afin de reprendre les menstruations, le médicament est pris 1 comprimé deux fois par jour pendant 5 jours.

Des médicaments tels que la mifépristone, le dinoprost, etc., peuvent provoquer des menstruations, mais ils sont utilisés pour interrompre la grossesse strictement sous la surveillance d'un médecin. L'utilisation indépendante de ces hormones est dangereuse.

Catégories de femmesActions nécessaires
Pour les femmes et les filles qui n'ont pas de relations sexuelles
  1. 1. Connaître la présence de facteurs pouvant entraîner un retard des règles (situations stressantes, alimentation déséquilibrée, activité physique intense, etc.).
  2. 2. En l'absence de menstruations pendant 3 mois ou plus sans raison apparente, vous devez être examiné par un gynécologue
Pour les filles et les femmes qui ont des relations sexuelles
  1. 1. Faites un test de grossesse.
  2. 2. Découvrir la présence de facteurs pouvant retarder les menstruations (situations stressantes, malnutrition, activité physique excessive, etc.).
  3. 3. En cas de test de grossesse positif, ou si la femme n'est pas enceinte, et dans les cas où le retard des menstruations dure longtemps sans raisons évidentes, vous devriez immédiatement consulter un gynécologue
Pour les femmes de 40 ans et plus
Pour les femmes qui cessent de prendre des contraceptifs ou après un avortement
TitreNormes disciplinaires Soins infirmiers en thérapie Normes Méthodes d'examen clinique Méthodes d'examen de base
la date03/01/2018
La taille339,73 Kb.
Format de fichier
Nom de fichierSTANDARDS OBSTETRICS CHIRURGIE THÉRAPIE PÉDIATRIQUE.docx
Un typeLes documents
# 37509
page17 sur 19

Foire aux questions sur l'uréeplasma

Les tests

Ureaplasma - l'agent causal de l'uréeplasmoseUréaplasmose - une maladie inflammatoire du système génito-urinaire.Auparavant, le processus était appelé infections sexuellement transmissibles..

Quelles couches conviennent le mieux aux nouveau-nés: un tableau avec les tailles, les différences et l'évaluation des couches - TOP-6

Analyses

Les parents modernes sont privés de certains des problèmes qui hantaient les mères et les papas il y a seulement 20-30 ans.

Up